BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Festival Ô Jardins Pestaculaires

Le festival des Môm'en délire

À propos du projet

Ô JARDINS PESTACULAIRES

Le festival des môm’en délire

www.ojardinspestaculaires.com

https://www.facebook.com/regardsdemomes

https://www.facebook.com/pages/%C3%94-Jardins-Pestaculaires/127272554022369?ws&nr

Depuis l’été 2011, le spectacle vivant a rendez-vous chaque année au centre des jardins de Bécherel (35), cité historique mise le temps d’une journée au service des enfants et de leurs familles. Une initiative collective née de la passion de quelques bénévoles de l’association Regards de Mômes , tous animés par la volonté de proposer aux enfants de la région un accès à la découverte, l’apprentissage, l’enfantillage dans un cadre unique autour de valeurs fortes.

​UNE ATMOSPHÈRE EXCEPTIONNELLE

Se promener en famille dans les jardins de Becherel lors du festival « Ô Jardins Pestaculaires », c’est (re)découvrir au détour d’un virage un lieu magique et habillé pour l’occasion, c’est rencontrer de drôles de personnage échassés, assister à un spectacle qui mélange les couleurs, les formes et les constructions sous un chapiteau, c’est participer à la création d’une fresque géante, c’est s’adonner à l’apprentissage du jonglage, à la fabrication de marionnettes, c’est s’initier à la danse africaine, à la musique, prendre part à un spectacle, à un concert de musique en plein air.

Construite pour les enfants et leurs familles, l’atmosphère se veut simple et sereine pour permettre le partage, la découverte, la participation, la collaboration…l’enfantillage.

UNE PROGRAMMATION RICHE ET VARIÉE

Point d’orgue de la journée, la programmation du festival se doit d’être diversifiée, de proposer des ateliers et spectacles mêlant musique, théâtre, travaux manuels, sports, jeux, nature, sciences. Cette programmation se veut adaptée : découverte et éveil pour les tout-petits, apprentissage et création pour les plus grands.

La curiosité de tous doit être attisée, les enfants doivent pouvoir s’approprier le festival, le lieu, les espaces et les animations de manière à regarder, découvrir et créer mais aussi, plus simplement, coopérer et s’amuser !

UN ÉVÉNEMENT POUR TOUS

La cohabitation de tous les publics sur le festival a toujours été un des défis que s’est fixés l’association Regards de Mômes. Cette démarche implique une réflexion forte aussi bien sur la programmation, les lieux, la rencontre des différents publics, les horaires, l’accessibilité. « Ô Jardins Pestaculaires » permet aujourd’hui la (re)création de liens intergénérationnels, le rapprochement des publics au sein d’un même événement, au cœur d’une cité qui vit d’ores et déjà tout au long de l’année autour des arts et de la culture.

Le festival est et sera un événement proposant un droit d’entrée faible pour un accès à la culture pour tous sans  discrimination.

UNE JOURNÉE ÉCO-RESPONSABLE

Depuis 2011, l’ensemble de l’organisation du festival s’est engagée dans une démarche éco-responsable. Chaque année, l’association progresse dans ce processus devenu aujourd’hui l’un des enjeux majeurs de l’édition à venir. La restauration à 90% d’origine biologique, l’utilisation de gobelets réutilisables, le tri sélectif des déchets et l’utilisation de matériaux de récupération font d’ores et déjà partie intégrante de la journée.

QUELQUES CHIFFRES SUR L’EDITION PRECEDENTE

DES JARDINS DÉDIÉS À UNE JOURNÉE FAMILIALE :

6 jardins publics et 8 jardins privés (gracieusement ouverts par leurs propriétaires) ont été investis dans le centre historique de Bécherel, tous décorés pour l’occasion.

UNE FRÉQUENTATION EN NETTE AUGMENTATION :

1950 personnes (1600 en 2012) ont pu assister à cette troisième édition qui proposait l’accès à l’ensemble des ateliers et spectacles pour un prix moyen de 6€15 par personne.

UNE PROGRAMMATION DÉTONNANTE :

  • 420 places de spectacles pour les tout petits :JaunOrange, Souffle et grandis,
  • 1960 places de spectacle tout publics :  Hop !, Paul Keaton, Les Têtes en l’air, « Ma Tata, mon pingouin, Gérard et les autres » par Pigalle.
  • 43 ateliers pour 5300 places pour les enfants de 0 à 12 ans et leurs parents : Ateliers corporels – Ateliers créatifs/bricolage – Ateliers environnementaux – Ateliers sciences/ expérimentation – Ateliers musicaux – Ateliers des mots/ lecture – Ateliers relax- Ateliers maquillage – Ateliers jeux- Ateliers parents – Parcours divers…

UNE RESTAURATION BIO ET ADAPTEE :

7 espaces de restauration ont permis cette année de proposer 850 repas composés à 90% d’aliments issus de l’agriculture biologique.

UNE EQUIPE AU SERVICE DE L’ENFANTILLAGE :

Le week-end du festival, ce ne sont pas moins de 120 bénévoles fidèles qui viennent soutenir l’équipe composée à l’année de 21 personnes. Une équipe efficace et redoutable qui oeuvre en coulisses et participe à la réputation d’accueil chaleureux et amical du festival.

CEUX QUI EN PARLENT LE MIEUX

« ... Une réussite ...

Bécherel offre un cadre magnifique à cette manifestation qui envahit les jardins publics et privés. Les remparts médiévaux entourent, ordonnent et s’offrent en décor à la fête que des parents ingénieux organisent. Les petits ont tous trouvé une place au hasard des animations et le défilé des poussettes ajouté aux ballets légers des petites jambes courant en tous sens remplissaient le temps et l’espace de promesses plaisantes à partager. Il est loin le temps de ce que les journalistes avaient appelé " le désert bécherellais " au moment où naissait la Cité du Livre, en 1989. La vie triomphe toujours ...Gratitude ... »

Colette, festivalière pestaculaire

« Le plus efficace des engrais pour ces jardins là c’est votre énergie communicative et la plus belle récompense pour nous, bénévoles, ce sont les sourires qu’on y récolte dans vos jardins pestaculaires !!! Et on retournera « bêcher » ces jardins là pour la prochaine édition quand vous voulez !!!! »

Louise & Sébastien, bénévoles pestaculaires

A quoi va servir le financement ?

Après 3 années d’existence, l’association Regards de Mômes souhaite aller encore plus loin dans son approche du spectacle vivant. La quatrième édition du festival, d’ores et déjà prévue le 6 juillet 2014, devra donc  répondre à différents objectifs, tous tournés vers l’enfantillage pour une journée qui se voudra une fois de plus pestaculaire !

Le festival, c’est un budget de 42 000 €. Comme toute association, nous devons faire face à des baisses de soutiens publics et privés. Malgré cela, notre volonté de proposer un festival et une programmation de qualité est toujours aussi forte !

L’association Regards de Mômes est composée uniquement de bénévoles qui oeuvrent toute l’année pour l’organisation de ce moment magique. Le 6 juillet, ce ne sera pas moins de 900 heures de bénévolat qui seront engagées.

3000€ manquent encore pour clôturer notre budget et voir se dessiner un joli sourire sur chacun des visages d’enfants le 6 juillet prochain. Ainsi comptons nous sur vous pour nous aidez et rendre ce jour pestaculaire !

À propos du porteur de projet

L'ÉQUIPE "Regards de Mômes"

Chaque année, de nouveaux bénévoles rejoignent l’association pour apporter leur pierre à l’organisation du festival. L’association Regards de Mômes compte aujourd’hui une vingtaine  de membres actifs, organisés en commissions, pour lesquelles chacun apporte ses compétences, son temps et son énergie tout au long de l’année pour la conception et la mise en forme du festival.

Pour mieux nous connaître :

  • Hélène & Léonie : « Prendre le temps, en famille, de découvrir, de partager, de créer, de rêver ; être acteurs et spectateurs de moments pestaculaires. »
  • Mathilde : « Lier la découverte, l’enfantillage et l’amusement à l’amitié, personne ne peut le refuser ! »
  • Guillaume : « Pour vivre un festival dans un cadre végétal, sous un rythme musical... avec des gens pas banals. »
  • Loïc & Loeïza : « Parce que l’enfantillage à tout âge, c’est un grand voyage. »
  • Mathieu : « Un projet très attirant avec des membres fantastiques qui préfèrent les personnes à la télé, je me régale depuis deux ans. Et puis un peu de culture et de magie dans ce monde, ça ne peut pas faire de mal... »
  • Christophe : « C’est un vrai partage avec la famille et les amis ce festival : une journée où les adultes redeviennent enfants et où les enfants s’émerveillent. »
  • Stéphane : « Pour la magie de l’éphémère, le spectacle vivant et le retour si précieux des enfants qui résonne dans nos têtes jusqu’à l’année suivante ... »
  • Magali : «J’ai eu envie de tenter cette aventure pour découvrir un monde du spectacle vivant que je ne connaissais pas, pour vivre une merveilleuse aventure humaine et surtout pour le plaisir de voir l’émerveillement dans le regard des enfants.»
  • Aude : « En tant que nouvelle habitante de Bécherel, et avec une forte envie d’y renforcer à mon tour une dynamique culturelle déjà présente, j’ai trouvé que cette association avait une pêche d’enfer ! Une patate à soulever les montagnes : Tripler le nombre d’habitants d’une toute petite commune en une seule journée - à huit personnes pour ses débuts, c’est juste fabuleux, et donne envie de s’investir et d’innover toujours plus, toujours plus. Ah! Si on avait plus de temps! »
  • Jean : «Un voyage, un moment hors du temps, auprès des petits et des grands. Bref, un voyage spectaculaire Ô jardins pestaculaires»
  • Karine : « Un coup de main la première année, un atelier à mener la deuxième, membre de la commission ateliers depuis, impossible de ne pas se laisser gagner par l’énergie, la bonne humeur et la générosité de tous. Le pestaculaire, c’est ce rêve que je veux vivre chaque année avec mon regard des mômes.»