BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Nymphadelle

Film médiéval

À propos du projet

Nymphadelle est un projet de court-métrage médiéval lancé par des étudiants en cinéma de Lyon.

Synopsis : Il y a bien longtemps, dans un monde médiéval. Après le meurtre de ses parents suite à un complot politique, Égée, fils de seigneur, est contraint à l’exil dans la forêt. Il rencontre alors une jeune femme, Astéria, qui décide de l’accompagner dans son voyage.

Durée : 40 min

Genre : road-movie médiéval

L’équipe du film est composée d’étudiants en troisième année d’audiovisuel et cinéma et de comédiens professionnels.

Comédiens principaux : Lucas Bernardi et Audrey Marain.

 

Comédiens secondaires : Olivier Ledauphin (Taxi 4, Au fond des bois), Sidney Laurent et Clément Cordero.

  

Le film est soutenu par la région Rhône-Alpes, ainsi que par différents partenaires :

  • L'association Excalibur, compagnie médiévale ayant notamment travaillé sur la célèbre série télévisée Kaamelott. La compagnie nous aide en nous fournissant des armes et un lieu d'entraînement au combat pour les acteurs.
  • L'association Armageddon, compagnie médiévale qui participera également au projet en prêtant de nombreux costumes et accessoires d'époque.
  • Nous tournerons également certaines scènes dans les studios de tournage de l'école Arfis.

A quoi va servir le financement ?

Le film se déroule à l’époque médiévale. C’est l’occasion pour nous de mettre en avant le patrimoine naturel et historique riche de la région Rhône-Alpes.

Certaines scènes seront tournées dans des monuments historiques comme le château de Montmelas, le château de Fallavier ou encore le château de Fléchères.

  

Nous tournerons également dans le massif du Vercors, mettant en avant cet extraordinaire parc naturel, véritable atout touristique de la région Rhône-Alpes.

  

La grande variété de décors nécessite donc un important travail de logistique et des coûts de transport élevés. Les déplacements de l’équipe représentent à eux seuls une grande partie des dépenses qui seront effectuées.

Mais faire un film médiéval si c'est pour le tourner avec un téléphone portable, ce n'est pas la peine. Ainsi nous souhaitons vous proposer une expérience visuelle optimale en tournant dans une résolution supérieure à la haute définition actuelle. Mais cela engendre des coûts. Rien que l'espace de stockage dont nous aurons besoin pour sauvegarder l'intégralité des prises de vue est estimé à 10 Téraoctets !

Nous louerons également un groupe électrogène pour nous approvisionner en électricité lors de certaines journées (ou nuits) de tournage en pleine forêt ou à la montagne, nous essayerons tant bien que mal de nourrir correctement les techniciens et comédiens tous bénévoles (c'est la moindre des choses), et enfin, nous aurons de nombreux costumes et accessoires à acheter et à fabriquer.

Ainsi, malgré le fait que toute l’équipe et nos partenaires soient bénévoles, le budget du film est élevé. Les 2000€ sont le minimum vital nécessaire au lancement du projet, mais nous aurons besoin de plus si nous voulons faire le meilleur film possible. C’est pourquoi nous avons tant besoin de vous !

Notre projet a pour finalité d’être présenté dans des festivals de cinéma nationaux et internationaux. Le film ne sera donc pas diffusé sur internet. Alors si ce film vous branche et que, comme nous, vous rêvez de voir nos formidables acteurs crever l'écran (parce que c'est ce qui va se passer), achetez un DVD ! Enfin, le Blu-Ray c'est encore mieux, mais c'est vous qui voyez...

Et si vous êtes à la rue, fauché, n'hésitez pas à parler de nous autour de vous et à partager cette page sur les réseaux sociaux. Ça ne coûte rien, mais ça nous aide beaucoup.

WebRep
 
currentVote
 
 
noRating
noWeight
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

À propos du porteur de projet

Quentin de Jubécourt, étudiant en cinéma, est un jeune réalisateur lyonnais. Il a déjà réalisé plusieurs court-métrages de tous genres et est également le fondateur de l'association Revolutionary Pictures ayant pour but de produire, créer et distribuer des œuvres audiovisuelles.

Extrait de la note d'intention du réalisateur :

" Le cinéma ne consiste pas seulement à voir, mais à faire voir. Ainsi, contrairement au livre qui laisse libre cours à l’imagination du lecteur, le film permet la proposition d’une vision. C’est donc ma vision personnelle de Nymphadelle que je veux proposer. En tant que scénariste/réalisateur, j’ai écrit non pas une histoire littéraire, mais une histoire visuelle, une histoire que je vivais dans ma tête au fil de l’écriture. Mon défi désormais est de façonner ces images mentales en images réelles, de raconter cette histoire non seulement par le texte mais surtout par l’image, de partager cette vision qui m’habite. La composition du cadre et les mouvements de caméra sont pour moi le plus beau des langages.

Léonard de Vinci affirmait : «La simplicité est la sophistication suprême». Nymphadelle, c’est une image douce. Très terne, légèrement colorée, mariant les couleurs complémentaires entre elles. Très loin en somme des vidéos proliférant sur le net, très contrastées, à la colorimétrie excessive, et abusant de la profondeur de champ. Nymphadelle, c’est le rejet de la mode «reflex» et le retour à la grâce de la pellicule, bien que le film soit tourné en numérique. C’est une volonté d’épuration totale de l’image et du son. Je n’ai pas peur du plan fixe. Au contraire, c’est l’occasion pour moi de peindre un tableau : un décor, de la lumière et la possibilité pour les comédiens d’évoluer dans un cadre donné comme ils le feraient sur une scène de théâtre.

Nymphadelle, c’est un voyage introspectif dans l’inconscient affectif du héros. Un voyage psychologique dans son esprit symbolisé par un voyage physique dans la forêt, lieu représentatif de tout voyage initiatique. "

Directrice de production : Nikita Septidi-Lenfant

1ère assistante réalisateur : Isabelle Inglebert

Chorégraphe de combat : Francis Malvesin

Scripte : Léa Foti

Directeur de la photographie : Jérémie Piegay

Cadreur : Florian Cabaret

1er assistant caméra : Kevin Durand

Assistante caméra 2ème équipe : Marie Féréol

Renfort photographie : Coline Godinot

Électriciens : Emma Pataud, Chloé Bréhin & Arthur Fion

Chef machiniste : Clément Duval

Machinistes : Guillaume Roy, Patrick Roy, Vincent Ethève, Thomas Landmann & Laure Arbez

Ingénieure du son : Fanny Garofalo

Ingénieur du son 2ème équipe : Benjamin Sangoï

Perchmans : Jean-Marie Salque, Thibaut Buisson, Laura, Sarah Fiorini & Alexandre Thimon

Directrice artistique : Charlotte Chrétiennot

Costumières/Habilleuses : Olivia Sery & Mélie Gauthier

Chef maquilleuse : Marine Ricca

Maquilleurs : Véronique Zuber & Bruno Ricca

Décorateurs/Accessoiristes : Bastien Duparchy, Blandine Boucheix & Olympe David

Régisseurs : Estelle Fayolle, Clara Guarato, Marie-Laure Vandroux & Clémentine Vessière

Monteur son/Mixeur : Axel Demeyere

Compositeur : Lucas Lambert

Pour plus d'informations, retrouvez-nous sur le site internet et la page Facebook :

Site internet

Page Facebook

WebRep
 
currentVote
 
 
noRating
noWeight
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet