Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

In the depths of Nubia

Avant-goût d'une inondation programmée

À propos du projet

For English version please follow this LINK

IN THE DEPTHS OF NUBIA - DANS LES PROFONDEURS DE NUBIE
C'est le titre de mon projet d'exposition photographique.
Le terme depth ou profondeur en français a deux significations.
La première caractérise la difficulté d'accès de cette région, qui s'effectue après une traversée de 24h du lac Nasser... et quelques longs kilomètres de sable et de désert.
La seconde prend forme dans le sentiment qui a été le mien tout au long de mon parcours.
Je ne marchais pas sur le sable du désert de Nubie, mais comme un plongeur au fond des lacs de retenue des futurs barrages en projet.
Je suis donc parti pour 52 jours le long du Nil entre l'Egypte post révolutionnaire, et la Nubie Soudanaise coupée de l'extérieur.
A pied avec comme seuls compagnons un sac à dos et un appareil photo, sans jamais savoir ni où boire, manger, dormir.
Pour toucher du doigt ce qui animait les premiers explorateurs du XVIIIe et XIXe siècles, voir de mes yeux cette Nubie que mon imaginaire et mes lectures avaient entouré d'un attirant mystère.

 Mais au delà du bonheur de vivre à mon modeste niveau l'aventure avec un grand A, c'est la rencontre avec les Nubiens qui aura été le ciment de ma motivation.
Une vraie révélation, bien au delà de mes espérances les plus folles.
Ces hommes et ces femmes m'ont permis de survivre à l'austère désert de Nubie sous la forme d'une générosité désintéressée.

Je n'avais rien à leur donner en retour étant moi même "à poil", seulement mon amitié et mon sourire.
Mais je leur ai fait la promesse de parler d'eux et de leur disparition programmée, c'est ma réponse à tout ce qu'il ont pu me donner.
Au travers de deux projets, l'un photographique, l'autre documentaire. Je commence assez naturellement cette souscription ULULE par le premier projet, avec comme souhait la réussite de ma première exposition.
Je dissocie les deux projets pour une raison simple: je veux être certain que ma démarche trouve un écho, que je ne fais fausse route.

Alors qu'entends je par "disparition" ou en sous titre de ce projet de crowdfunding 
"inondation programmée"?
La Nubie et les trésors archéologiques des Pharaons noirs sont aujourd'hui menacés de disparition par un projet de deux barrages le long du Nil (barrages de Dal et de Kajbar sur la carte).
Cent quarante mille personnes risquent dans les années à venir d'être déplacées à plusieurs milliers de km.
C'est un drame humain, une angoisse palpable partout où je passais.
Ils ont le souvenir amer d'avoir perdu contact avec des cousins, des proches à la construction du barrage Nasser dans les années 60.
La mémoire collective ne se souvient que de l'exploit technologique des sauvegardes des temples de Philae ou d'Abou Simbel.
Mais personne n'a porté la moindre attention sur le drame des cent mille nubiens déplacés, certains à 1500 kilomètres de leur terre ancestrale. 
Je rentrerai plus dans le détail dans ma FAQ (Foire aux Questions).

Pour finir je veux vous dire ceci.
Aucune vidéo ni photo ne réussira à retranscrire parfaitement la beauté et la puissance d'âme des nubiens.
Regardez simplement leurs visages et leurs yeux. Les yeux de cette princesse nubienne sur le fond bleu azur de sa chambre.
Je pense qu'elle mérite qu'on parle d'elle, et du destin de son peuple à travers elle.
 Merci pour votre aide.

À quoi va servir le financement ?

J'ai choisi de dire clairement ce à quoi vont servir vos dons.
Je préciserai dans la description "à propos de vous" ma situation personnelle, ce qui fait que je ne peux aujourd'hui financer moi même mon travail photographique.
Je "survis" avec un ordinateur datant de 2003, et un écran sans marque qui affiche du rouge à la place du noir.
Travailler sur du film HD et de la photographie n'est plus possible, j'ai mis plusieurs semaines à sortir une bande annonce convenable, les premières photographies ont du être retravaillées avec le laboratoire... et je ne peux soutenir financièrement ni un renouvellement de mon matériel, ni ces retouches, et encore moins l'édition des tirages de l'exposition.
J'ai donc besoin de plusieurs éléments pour travailler.
Ce que je me suis donné comme base est le strict minimum pour réussir cette première exposition.
Dans l'idéal j'aurais aimé pouvoir tirer ces photos dans un très grand format(120x80cm), pas par mégalomanie, simplement parce que toutes les personnes qui ont eu l'occasion de voir mes tirages d'essai en 60X40 m'ont encouragé à aller dans ce sens.
Selon eux ces portraits ont besoin d'espace pour exister, pour amplifier les émotions du spectateur.
J'en suis aussi convaincu.
Mais pour cela ce n'est pas 2200€ qu'il me faudrait mais plutôt le double de cette somme.
Alors pourquoi ne demander que 2200€ me direz-vous?
Faire cette exposition en 60x40 serait déjà une victoire en soi.
On pourrait voir cela comme un manque d'ambition, mais cette aventure m'a appris aussi à me contenter de peu, à être réaliste.
Après on ne sait jamais ce que donnera ce projet de crowdfunding, l'espoir fait vivre.
Dans ces 2200€ donc, j'effectuerai les dépenses suivantes:
  1. Un mac mini d'occasion
  2. Un écran calibré pour la photographie (Asus PA246Q ou gamme Eizo)
  3. 15 tirages d'art 60x40cm
  4. Frais d'organisation du vernissage et de l'exposition.
  5. Mes contributions pour vos dons et frais de port (20% de la somme totale)
  6. Les 8,5% de la somme globale qu'Ulule ponctionne pour ses frais de fonctionnements
  7. Participation à cinq concours internationaux de photographie (payant, tirages à fournir...) si j'obtiens des ristournes sur les éléments sus-cités.
Pour terminer j'ai fait un calcul un peu plus précis du coût en fonction des qualités de papier et format.
Ils ont en commun le contrecollage sur Alu Dibond (entre 35 et 55 % du prix final en fonction du format), le spray protecteur et la quantité de tirages (15 exemplaires)
Plus c'est cher meilleure est la qualité... mais je ne vous apprend rien (le papier Hahnemüle au delà de sa qualité exceptionnelle résiste aux marques de doigts et rayures, ce n'est pas un luxe dans le cadre des manipulations et transports pour les expositions)
  • 60x40cm - Papier Premium photo luster 270g = 785,1€
  • 60x40cm - Hahnemühle photo rag mat 308g = 929,4€
  • 80x120cm - Papier Premium photo luster 270g = 2305,65€
  • 80x120cm - Hahnemühle photo rag mat 308g = 3014,4€

À propos du porteur de projet

<body>

FAQ

  • Que dois-je faire pour soutenir financièrement "In The Depths of Nubia"?

     C'est très simple. Choisissez à droite du projet la contribution souhaitée.
    Vous serez alors invité à créer un compte Ulule et à entrer vos informations de paiement sur une page sécurisée.

    Pour les soutiens par carte bancaire :
    Votre soutien sera débité immédiatement mais sera versé au projet que si j’atteins le minimum de 2200€ à la fin de la souscription.
    Dans le cas contraire, vous serez remboursé intégralement (et sans aucun frais) à la fin du projet sur simple demande de votre part via l'interface de votre compte.

    Pour les soutiens par chèque ou virement:
    Il vous suffit de m'écrire un message en cliquant ici pour me préciser votre choix. Ensuite Ulule s'occupera de comptabiliser votre don au sein de mon objectif !


    Dernière mise à jour : il y a 7 ans, 8 mois