BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

CLARYS - "De là"

Pré-commande / Nouvel album // Pre-order / New album

À propos du projet

Crédit Photo : Laétitia Laguzet

Je suis à l'aube de mon 3ème album " De là ". 
Il ne reste qu'à lui donner vie physique sur vinyle/CD ainsi que sur scène. 
C'est la dernière scène du western et vous êtes la Cavalerie

My third album " De là " is ready for the spotlight.
All that remains is giving my music life through vinyl/CD and live performance.
It is the last scene of an epic western  and you are the Cavalry.

Ce qui nous ressemble nous rassembleJe crois que la musique nous touche à cet endroit là. Vivante, elle a ce quelque chose de magique qui nous rend vivants. Bande originale du temps présent, elle est joie, souvenirs, tristesse, et colère aussi. Je l’entends comme ça quand je l’imagine. La musique fut pour moi un souffle. Un jour sans crier gare, elle s'est invitée. Elle a donné sens à ma voix, à des mots étouffés jusqu’alors. Depuis, elle m'explore, me grandit. Alors je l'expérimente. Au fur et à mesure des albums, j'investis de nouvelles formes, des sonorités différentes. Je me fais moi. Juste moi. 
 " Si je chante comme quelqu'un d'autre, alors je n'ai pas besoin de chanter du tout. " / Billie Holiday


That which touches us, brings us together. For me, music has the power to do this. It is alive, full of magical little somethings which gives us life. A soundtrack of our present, music is joy, nostalgia, sadness, and anger. When i make music, i think about the emotions it will evoke. Music was like a breath to me. One day, she arrived in my life unannounced. She gave meaning to my voice and my choked words. She explored me, made me grow. Music became my experiment. From album to album, I have invested in new forms, different sounds. I make myself. Just me.
" If i'm going to sing like someone else, then i don't need to sing at all." / Billie Holiday

" De là ", je l’ai entièrement financé par désir de liberté artistique. Il est mixé et masterisé. Et, comme dans toute aventure, rien n’est vraiment possible seul. Tout le travail accompli sur et autour de ce disque n’aurait été possible sans l’équipe de gens formidables qui m’ont fait confiance. Rejoignez-nous !

I produced " De là " entirely on my own (recording, mixing, mastering) without any exterior hindrance on my artistic vision. However nothing truly great can be accomplished without the help of another. What has been accomplished thus far, would not have been possible without the hard work and trust of wonderful of my team.
Join us !

PRÉ-COMMANDER " De là ", c'est LE FAIRE EXISTER.
By pre-ordering " De là ", you will make it real.

MERCI à vous tous.
Thank you all.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 " De là "  est le road movie d’une réflexion personnelle sur le monde moderne, l’amour et le désir. Une traversée où rock minimaliste et musiques afro américaines se mêlent au lyrisme d'une pop étrange. Où les timbres et les contrepoints musicaux prennent part aux mots et à la voix. 

"De là" is a road movie, a personal reflection about the modern world, love, and desire. A trip where minimalist rock meets afro-american music, mixed to the lyricism of strange pop. Where timbre and counterpoints work closely with lyrics and voice.

Le choix d’une production basée sur un son live sans artifices renforce la mise à nu de la voix et privilégie la sobriété des arrangements. 10 titres enregistrés en 5 jours dans l'incroyable studio Black box. Pas le temps de se perdre, viser l’essentiel. Dans l’instant. Ce fut risqué mais je crois que nous y sommes arrivés." De là " est à l’endroit où il doit être. Brut et sans concessions.

The choice of production based on raw live music, reinforcing my naked voice and the sobriety of arrangments. 10 tracks recorded in 5 days in the incredible Black Box recording studio. No wasted time, only the essentials. Being in the moment.It was risky but i believe we did it. " De là " is exactly where it should be. Raw without compromise.

Voici La tempête, un 2ème extrait inédit. 
Here is La tempête,a second unreleased track.

 

Grâce à l’engagement et au talent des musiciens qui m’ont accompagnée dans cette aventure,
"
De là " a pris corps. Marion Grandjean à la batterie (Wladimir Anselme, Playing Carver /John Parish) et Vincent Bourre aux guitares (JeSuisUnCerf), mes compagnons depuis 10 ans à la scène comme en studio; Boris Boublil (Dominique A, Playing Carver, Surnatural Orchestra) aux claviers et à la basse, avec qui j’ai co-réalisé l’album, ainsi que Jonathan Reig (Sofia Bolt) à la prise de son. Sans oublier Monsieur Peter Milton Walsh (The Apartments), dont la voix vient incarner les mots de Yan Kouton sur Un moment sans répondre, et la plume de Rodolphe Auté (Vivarium studio), déjà co-auteur de Jachère que l'on retrouve sur Tourner.

Thanks to the commitment and talent of the musicians who surrounded me in this adventure,
De là " has taken life. Marion Grandjean on drums (Vladimir Anselmes, Playing Carver /John Parish) and Vincent Bourre on guitar (JeSuisUnCerf), my companions for 10 years on stage and in the studio, Boris Boublil (Dominique A, Playing Carver, Surnatural Orchestra) on keyboard and bass, also my artistic second hand on this recording, and Jonathan Reig (Sofia Bolt) as sound engeneer. And of course Sir Peter Milton Walsh (The Apartments) who personified the words of Yan Kouton on "Un moment sans répondre" and lastly, the feather of Rodolphe Auté (Vivarium studio) my co-author on Jachère, who returns with his lyrics on "Tourner".

C’est au réalisateur Emmanuel Noyon (Tricky, Catherine Ringer) que j’ai confié la réalisation du clip video de Je me fais, premier extrait de l’album. Un diptyque étrange à la lenteur hypnotique et invocatoire. Il a été tourné à Paulnay dans ma Brenne natale avec le coup de main précieux de fidèles amis (Géraldine Richer, Aurélien Gallaud, Eric Delétang).

It is the film director, Emmanuel Noyon (Tricky, Catherine Ringer) who i entrusted to make the music video of the first single, "Je me fais". A strange dyptich of a slow hypnotic invocatory. It has been shot in Paulnay, my native Brenne with the help of precious friends (Géraldine Richer, Aurélien Gallaud, Eric Delétang).

À quoi va servir le financement ?

Buget déjà investi dans la production studio de l'album (enregistrement, mixage, mastering, réalisation du clip) : 
6000 euros 
Budget already invested (recording, mixing, mastering, music video) : 6000 euros

Il reste :
What remains :

Le Pressage Vinyles / CD
Vinyl / Cds Press

Le Graphisme Pochette
Graphic design of the album cover

L'Attaché de Presse 
Press promoter

Les Affiches
Posters

Les Frais de SDRM et d'envoi de disques aux souscripteurs
Albums Postage and SDRM costs 

À propos du porteur de projet

Crédit photo : Vincent Bourre

De The Moth/Josephine (2003) autoproduit chez elle avec une MPC et le logiciel Acid, Noces de Singes (2008) enregistré et réalisé en studio par Fabien Tessier (Claire Dit Terzi) signé chez Elap/Differ-ant (49 Swimming Pool, Grisbi), Jachère EP (2010) autoproduction brute produite par Guillaume Magne (OK, Journal Intime, Parquet) sur un quatre pistes K7 à De Là, son dernier opus co-réalisé avec Boris Boublil (Dominique A, Playing Carver) ; de ses débuts à Tours à l’aventure américaine, Clarys tient le cap d’un rock franc et protéiforme. D’un album à l’autre, l’artiste ne reproduit pas. Elle invente musique et procédés de production.

Clarys chante. L’organe est évidence. La voix est une plurielle. Diamant noir en eaux troubles, tantôt Clarys décrit, candide, tantôt narre, charbon : du Bel Infâme à Sadie, tous deux des Noces de Singes, la voix joue satire et drame ; l’espiègle moque avant que les dents ne grincent. 

 

 

Constater les dégâts, compter les maux, métrique : Principe autour duquel évoluent non seulement les voix mais aussi les instruments, les arrangements et les visions. La rugueuse Jachère clame autant sa colère sur la première note griffée à la guitare d’Ortie qu’elle n’investit l’espoir éclatant des riffs de La nuit s’ennuie

 

Pour De là, Hip-hop, soul, rock se mêlent aux images de Wim Wenders, d’Hiroshima mon Amour et aux visages de l’errance gravés sur les bitumes. Pour sûr, l’artiste perpétue une tradition rock et frotte pierres à feu. Mais comme le monde n’est pas seulement fait de rocs, qu’il s’encombre également de blocs bétonnés, de ponctuation mécanique et de rythmes religieux, la musique se métisse et conduit le genre à s’émanciper.

Partant d'horizons illusoires, de mirages ostentatoires, Clarys façonne la musique pour investir l’espace entier des possibles. De là, morceau éponyme ouvre un album dédié au mouvement perpétuel. Qu’on soit Mal-né ou étranger tournant sept fois autour d’un insolite amour, qu’on vienne de Santiago ou qu'on passe ténèbres et Tempêtes, l’enfer ne dure que le temps du retour aux sources. Le temps de se savoir venu de là. Le temps de s’y faire jusqu’à résilience. 

 

Crédit photo : Vincent Bourre

 

Crédit photo : Fanch Erwan

Concert passés :

Le Bataclan / Paris / Le Tamanoir / Gennevilliers / Mains d’Oeuvres / Saint Ouen / La Maroquinerie / Paris / Le Bateau Ivre / Tours / L’Atrium / Saint Avertin / Le Chato’do / Blois / Les Bains-Douches / Lignières / Le Prieuré Saint Cosme / La Riche / Espace Jemmapes / Paris / Le Klub / Paris / Les 3 Baudets  / Paris / Festival Bruissements d’Elles / Vendôme / La Maison Populaire de Montreuil / Montreuil / Festival Mens alors / Mens / L’International 
/ Paris / L’Espace B / Paris / Espace Malraux / Joué Les Tours / Le 1Bis / Ivry sur Seine / Le Limonaire / Paris / Centre Fleury Goutte d’Or / Paris / L’ Alimentation Générale / Paris / Festival Culture au Quai / Paris /  La Péniche Antipode / Paris / La Fête de l'Humanité / La Courneuve / Canal 93 / Bobigny / MPAA Broussais / Paris

 

Crédit photo : Dan Pier

Share Suivez-nous