BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

FESTIVAL NINGYO 2017

Festival franco-japonais de marionnettes du 10 au 17 février - Point de convergence entre l'Homme et la Matière

À propos du projet

Le Festival Franco-Japonais « Ningyo » est un festival de marionnettes et de théâtre d'objets tous publics.Son objectif est de favoriser les rencontres entre artistes français et japonais.Celui-ci est organisé pour sa deuxième édition par la Cie Tsurukam à l'Espace Franco-Japonais "Bertin Poirée" à Paris, dans le 1er arrondissement.

"Ningyo" signifie la forme de l'homme, de la poupée. L'idéogramme japonais de l'homme, représente un être qui soutient l'autre.Ningyo est un mot japonais qui dans sa traduction signifie « la forme de l'homme, la poupée ». Le Festival Ningyo est l’expression artistique de ce qui peut naître de la relation entre l’Homme et la Matière. Ce point de convergence s'exprime à travers les spectacles programmés. La notion du corps, du mouvement, de leur rapport aux marionnettes, aux objets et/ou aux matériaux, est essentielle."Ningyo" rend vivantes les histoires.

Cet événement vous plongera dans la beauté de l'instant, vous sortira de la vie ordinaire et vous invitera à la rêverie. Dessiner, inventer mille vies et les diverses formes de l'homme...

Les maîtres-mots du festival sont « faire naître » et « revivre » !

Depuis plusieurs décennies, la culture japonaise s’apprivoise en France, elle est devenue plus familière aux français au-delà de certains clichés qui, parfois, demeurent.

L'échange entre les nations passe par le dialogue des cultures. Nous souhaitons soutenir et développer les échanges avec les artistes et compagnies du Japon dans le but de d'ouvrir et au public français leurs univers de création.

La prochaine édition du festival, en 2018, qui aura lieu lors de l'année du Japonisme en France, permettra à la Compagnie Tsurukam de créer la réplique du Festival NINGYO au Japon. Des liens avec des groupes de marionnettistes à Tokyo, ainsi qu’avec le Musée de la Poupée de Yokohama ont, dans ce sens, déjà été établis.

L'identité du festival est consolidée désormais par une organisation annuelle, ainsi que le soutien de fondations japonaises (dont la fondation SASAKAWA, notamment).

Quand ?

Du 10 au 17 février 2017

Pendant les vacances scolaires de février, chaque spectacle aura une séance en matinée à 15h00 et une en soirée à 19h30.

 

Nous programmerons 8 compagnies  

lien vers la programmation dans le détail  http://www.cietsurukam.com/programmation

 

 

* 2 spectacles (1h00 environ)

- Compagnie Tsurukam / Cie franco-japonaise : « Kagome » les 10 et 11 février 2017.

 

@Crédir photo Cie Tsurukam

 

- Compagnie Genre Gray / Cie japonaise : « Histoire d'un Oiseau, Torimonogatari » le 14 février 2017.

 

@Crédit photo Cie Genre Gray

 

*6 compagnies pour les plateaux de formes courtes (20 mn environ) les 16 et 17 février 2017.

Un appel à candidature a été lancé afin de sélectionner 6 compagnies pour participer aux plateaux de deux jours .

 

1) "Existe" de Véra Rozanova et Lucas Prieux du collectif 23h50

@Crédit photo collectif 23h50

 

2)" L'arbre" de Pascale Toniazzo Cie Via Verde

@Crédit photo Cie Via Verde

 

3) "Médée la petite" de Vincent Munsh Cie Espace Blanc

@Crédit Photo Cie Espace Blanc

 

4) "La Main dans le sac" de Charlie Denat

@Crédit Photo Cie La Berlue

 

5) " Monsieur Nu" de Jean-Claude et Catherine Leportier Cie Coatimundi

@Crédit photo Cie Coatimundi

 

6) " Kuliss" de Lana PAIC Cie L'Estok Fish

@Crédit photo Cie l'Estok Fish

* le 17 février 2017, à partir de 18 heures : Clôture du Festival, Moment de rencontre et convivial avec la présence des artistes.

 

Où 

Chez notre partenaire d'accueil, au cœur de Paris

l'Espace Culturel Franco-Japonais Bertin Poirée, centre de Tenri,

8-12 rue Bertin Poirée 75001 Paris. Métro Châtelet.

Lieu dédié à l’art et à la culture du Japon, le centre propose des activités socio-éducatives, des cours de japonais, des expositions, ainsi que des spectacles de danse, de musique et de théâtre. Il se donne pour priorité l’accueil des jeunes artistes et l’ouverture aux créateurs de tous les pays et dispose de deux espaces :

- La galerie où s’exposent les travaux liés aux arts visuels comme la peinture, la sculpture, la céramique, la photographie et la gravure.

- La salle de spectacle où sont présentés des spectacles et des festivals de danse traditionnelle et contemporaine, des spectacles de bûto et de théâtre, des concerts.

http://www.cietsurukam.com/festival-ningyo

 

A quoi va servir le financement ?

Ces dons auront tous leur(s) contrepartie(s) de la part de la Compagnie Tsurukam pour 5, 15, 30, 40, 50,100, 150 et 1500 euros.

Important : Un reçu fiscal, à partir des contributions de 30 euros vous sera envoyé. celui-ci vous permet de bénéficier d'un crédit d'impôt à hauteur de 66% du montant du don. Attention: Jusqu'au 31 décembre 2016 c'est l'année fiscale 2016 (envoi des reçus fiscaux courant février 2017). Après cette date, le reçu fiscal concernera l'année 2017 (envoi des reçus fiscaux en février 2018). Dans ce sens, merci de bien laisser votre adresse postale.

Vos dons contribueront à financer un premier objectif de 3800 euros, socle minimal pour la bonne tenue du festival.

- à hauteur de 1500 euros l'amélioration de l'accueil des Compagnies pour qu'elles puissent se consacrer principalement à l'évènement : hébergement, transport, nourriture ...

- à hauteur de 800 euros pour le soutien technique des plateaux d'artistes.(location de matériel tel que les découpes souvent utilisées en lumière dans les spectales de marionnettes) 

- à hauteur de 1000 euros pour les supports et actions de communications, de diffusion de l'évènement et de la programmation.

- à hauteur de 196 euros pour la gestion et l'envoi des contreparties.

- 8% de la somme collectée pour la commission Ulule soit 304 euros

 

Si nous arrivons à 100% de notre objectif, un second palier est envisagé à 150%

Celui-ci serait à 5700 euros, c'est à dire 1900 euros de plus dont:

- 1748 euros pour financer une partie de la reprise de notre création Kagome jouée au Festival mondial de la marionnette de Charleville-Mézières en 2006.

Notamment la recréation des costumes et de la scénographie.

Lien vers "Kagome" http://www.cietsurukam.com/creation-kagome

- 8% pour la Commission Ulule soit 152 euros de plus

 

À propos du porteur de projet

 

http://www.cietsurukam.com/

La Compagnie Tsurukam fondatrice et organisatrice du Festival

Pas de limites, pas de frontières. L'art est partout, l'art est en nous.

Pensés sur un désir de mixité culturelle et artistique,

les spectacles de la compagnie Tsurukam font voyager.

L'humain est au centre des créations de Kaori SUZUKI et Sébastien VUILLOT, fondateurs de la compagnie. Leur spectacles sortent du coformiste. A chacune de leur représentation, on assiste à une rencontre .Une rencontre entre la France et le Japon entre le corps et l'objet, entre l'ombre et la lumière, entre la vie et la mort.

 

 

La compagnie Tsurukam met un point d’honneur sur le mélange de ces deux cultures.

La sensibilisation à la mixité culturelle et artistique est l’objectif principal de la compagnie. Esthétisme, simplicité, conscience du temps et de l’espace : la culture japonaise est une source d’inspiration pour Tsurukam. Quant à la culture française, elle influence également la compagnie : elle a l’esprit de la créativité, d’originalité, d’ouverture sur le monde. Cheminer d'une culture à l'autre, plonger dans un univers atypique, savourer un moment hors du temps... 

 

L’aigrette et la tortue : deux animaux que tout oppose, et pourtant...la Compagnie TSURUKAM puise son nom et son origine dans l’association de deux mots japonais:« Tsuru » veut dire la grue. Cet oiseau représente le côté aérien, la légèreté, l’élégance et « Kamé » qui veut dire la tortue représente le côté terre à terre.Forte de cette mixité, le souffle nouveau de l’art contemporain franco-japonais créé leur première création en Janvier 2006 : « Kagomé ». Cinq autres pièces verront le jour par la suite : Satori (2007), Ningyo (2011), Tomoki (2013), Qui-Koto (2014) et Ningyo LAB (2015).

 http://www.cietsurukam.com/spectacles

 

Le langage corporel et chorégraphique, celui de l’objet ou des matériaux (matériaux bruts, lumières, son ou image), l’adaptation à l’espace, sont des éléments essentiels dans chacune de leur création. Tsurukam crée des mises en scène qui assemblent danse, marionnettes, masques et matériaux.

Le point de convergence entre l’Homme et la Matière, présent dans chacune de leurs créations. La Cie Tsurukam ne pourra donc vous laisser indifférent, laissant libre court à votre imaginaire, se renouvelant au rythme de l’évolution de la société.

 

@crédits photos Cie Tsurukam et Jean Michel Jarillot

Lien vers les création de la Cie Tsurukam  http://www.cietsurukam.com/spectacles

Lien vers les photos de création de la Cie Tsurukam http://www.cietsurukam.com/photo-cie-tsurukam

Lien vers la dernière édition du festival Ningyo http://www.cietsurukam.com/festival-ningyo

Lien vers la bio de Kaori Suzuki http://www.cietsurukam.com/kaori-suzuki

Lien vers la bio de Sébastien Vuillot http://www.cietsurukam.com/sebastien-vuillot

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet