BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Ni dieu ni maitre

L'incroyable histoire du plus grand faussaire de tous les temps...

À propos du projet

NI DIEU, Ni MAîTRE 

L'incroyable histoire du plus grand faussaire de tous les temps...

                                                                                                                                                   

 

SYNOPIS

Début des années 80, les services du FBI sont sur les dents. Les plus importantes institutions financières états-uniennes sont au bord de la crise de nerfs et sonnent l’alerte...

  

 

...Depuis des mois, une organisation clandestine inonde le monde de faux Travelers Cheques et menace de faire exploser le système bancaire américain.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

L'enquête des services de renseignement américain les conduit jusqu'en France où semble se trouver l'épicentre de l'escroquerie. La police française prend le relais et obtient rapidement des résultats encourageants. Pour ses responsables, ce n'est plus qu'une question de temps avant de mettre la main sur les coupables...

  

Pourtant, à ce stade de l’enquête, personne ne se doute que le cerveau de ce qui apparaît encore aujourd'hui comme la plus importante falsification bancaire de tous les temps n'est autre qu’un simple maçon espagnol, Antonio Urriba (pseudonyme). Militant anarchiste adversaire acharné pendant des décennies du franquisme et de l'impérialisme, il soutient à travers le monde les différents combats émancipateurs de peuples opprimés. 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

 

Braquages de banques, kidnappings, rançons, rackets sont au début de la lutte les principales sources de revenus des militants anarchistes réfugiés en France. Suite à un hold-up qui tourne mal, Antonio, responsable d’une imprimerie clandestine, prend une décision qui va bouleverser sa vie et celle de ses camarades. Fabriquer de faux billets, un moyen beaucoup moins violent de financer la cause...

 

...rapidement, il affine sa technique au point de rendre indétectable son travail d'orfèvre. En quelques années, Antonio et ses camarades inondent le monde de millions de devises étrangères au grand dam de toutes les polices de la planète.

Au point qu’un jour, Antonio a rendez-vous avec Ernesto Guevara, dit « le Che », à l'aéroport d'Orly. Antonio pose sur la table de la cafétéria où ils ont rendez-vous une mallette contenant un million de dollars et lui propose un deal qui pourrait changer le cours de l'histoire. Si la jeune république socialiste cubaine dirigée par Castro met à sa disposition ses infrastructures, grâce à son savoir faire, ils seraient en mesure de submerger le monde de faux dollars et mettre les Etats-Unis à genoux. Guevara, qui ne le quitte pas des yeux, l'écoute attentivement. Il tire une bouffé de son épais cigare et esquisse un sourire énigmatique…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Ni Dieu ni Maître est l’histoire extraordinaire d’un destin hors du commun, celui d'un modeste maçon espagnol qui faillit changer le cours de l'histoire du vingtième siècle grâce à son inégalable talent de faussaire et à sa foi en la cause anarchiste.

Celle d'un hors-la-loi pour qui l'argent n'avait comme but que celui de rendre le monde meilleur et non de s'enrichir personnellement.

Car aussi fou que cela puisse paraître aujourd'hui dans un monde où l’on célèbre les héros qui ont les mains et leur âme couvertes de sang, Antonio, celui qui fabriqua des milliards, ne mit jamais un centime dans sa poche à son profit.

Ni Dieu, ni Maître revendique son souffle épique et éclaire sous un jour nouveau ce qui fût l’une des plus folles utopies humaines contemporaines.

Il est sans aucun doute le projet le plus ambitieux de ma vie de cinéaste. 

A quoi va servir le financement ?

La somme récoltée servira à financer une première version dialoguée du scénario. 

Par la suite, cette version du scénario servira à capitaliser une société de production dont l'objectif sera de trouver des co-producteurs et des financeurs susceptible de développer le film.

 

À propos du porteur de projet

     

Ernesto Oña, co-fondateur du collectif " En attendant demain ", au sein duquel il co-écrit et réalise une dizaine de courts-métrages.

Il écrit et réalise "La dette", co-procuit par La Parisienne d'images et Canal+, présenté au festival de Clermont-Ferrand et au festival de Cannes en 2012

                                   

 Il écrit et réalise cette même année son premier long-métrage "Mohamed Dubois" avec Eric Judor comme premier rôle.

                                                                                                                                                                                       

 

Il écrit et réalise en 2014 un téléfilm pour France 2,  "Merci pour tout, Charles".

 

 

 

De 2015 à 2018, il travaille à l'écriture trois autres scénarios de longs-métrages qui sont aujourd'hui en finacement.

Le tournage de son prochain long-métrage est prévu pour le printemps 2019.  

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet