BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Nassim el Raqs #3

Festival international de création chorégraphique et interdisciplinaire en espaces publics à Alexandrie

À propos du projet

Nassim el Raqs #3 - Alexandrie - Marseille 

Festival international de création chorégraphique et interdisciplinaire en espaces publics 

Projet d’expérimentation sensible entre des artistes venus de bords et de parcours différents et une ville, Alexandrie, qu'ils ne connaissent pas ou peu, le festival Nassim el Raqs a été le premier a proposer et produire des créations "in situ" à Alexandrie. 

Les artistes sont invités à s’immerger dans des morceaux de ville, choisis pour et avec eux, pour y tenter une expérience de création chorégraphique nouvelle, qui bouscule tout autant l'environnement qui les accueille que celui-ci ne transforme leurs propres pratiques et écritures.  

Un espace-temps de création qui s'écrit en résonnance avec la fête traditionnelle de Sham el Nassim*. 

ALEXANDRIE ...

Depuis 2010, l’équipe de Nassim el Raqs travaille à pousser toujours un peu plus loin les limites du possible dans la ville, pour les artistes, les acteurs de l’art et la culture, les publics, les citoyens, les passants et les curieux. 

Forts d’une première édition en 2011, organisée en hâte quelques temps après la révolution, et d’une deuxième édition en 2012, qui a permis de renforcer les complicités, de solidifier les partenariats, et de raviver les connivences avec le public, nous préparons notre 3ème édition avec, plus que jamais, la volonté d’imposer expérimentation, recherche et création dans une ville en mutation et dans un contexte politique mouvant.

Notre ambition est simple, mais nous paraît essentielle. Celle d’ouvrir de nouveaux cadres de création et de production pour les artistes à Alexandrie. Leur offrir de s’emparer d’un morceau de ville pour y interroger leurs pratiques, leurs désirs, leurs impulsions, leurs gestes dans des contextes de travail imprévisibles et innovants. 

  • Parkour, Egypt Flow Group, Rue Fouad, Mai 2012. 

MARSEILLE 

Né à Alexandrie, Nassim el Raqs s’est d’abord intéressé à des lieux symboliques de la cité méditerranéenne : bords de mer, corniche, chantiers navals ou petits ports de pêches alexandrins.

Il a ensuite fait le pari de se déplacer à Port Saïd, pour explorer les jonctions de territoires sur le canal de Suez, dans une déambulation poétique parcourant la ville.

Cette année encore, Nassim el Raqs met les villes de méditerranée en partage en prologeant son exploration jusqu’à Marseille, où la création franco-égyptienne de la compagnie Ex-Nihilo sera adaptée à l'automne, dans le cadre du festival Question de danse, organisé par le KLAP/maison pour la danse à Marseille. 

  • Projet "Apparemment", Compagnie Ex-Nihilo, solos improvisés dans la ville, déambulation, Port Saïd, Mai 2012

International 

Dans le climat politique mouvant de l'Egypte d'aujourd'hui, dans un pays traversé par de profondes mutations depuis le déclenchement des évènements du printemps 2011, le maintien d'un lien fort à l'international devient chaque jour plus nécessaire pour résister aux tentatives de repli sur soi qui émergent de certains courants politiques et sociaux. 

Pour cela, le festival Nassim el Raqs développe un travail fort à l’international, et au delà des villes matières qu'il explore, il accueille des artistes internationaux et favorise les échanges euroméditerranéens pour continuer à promouvoir la pluralité des regards et des approches, et à maintenir le sens de l'ouverture et de l'échange. 

Alors, mettons la géographie en partage, et dansons ! 

* Sham el Nassim est une fête de tradition pharaonique qui célèbre l'arrivée du printemps. A l'époque pharaonique, les artistes avaient pour habitude de sortir dans la rue et les espaces publics pour y divertir la population sortie en masse pour l'occasion. 

  • affiche de l'édition 2012

PROGRAMME 

# DES CREATIONS #

"Le 3ème Souffle", création franco-égyptienne. Compagnie Ex-Nihilo, Marseille, et quatre danseurs égyptiens.

"Apparemment ils ont laissé des traces" ou 5 solos dans la ville. De jeunes chorégraphes égyptiens écrivent des solos au coeur de la ville. 

#  DES PROJECTIONS #

"Cairography", un projet de vidéo-danse de Dalia Naous. 

# DES DEAMBULATIONS #

« Inhabiting Spaces », un projet d’intervention urbaine et de performance. Création égypto-lettone de Hatem Hassan et Inga Lāce, en collaboration avec le Centre d'Art Contemporain de Lettonie, avec le soutien de Tandem / Shalm.

« Retour aux sources », des expérimentations de Hip-Hop dans la ville, sous la supervision de Ibrahim Diame, (France). Projet porté par l'Institut Français et le Goethe Institut, avec le soutien du Fond Elysée. 

À quoi va servir le financement ?

Pour les deux premières éditions, le festival a reçu le soutien financier du Fond Franco-Allemand Elysée en 2011, du Arab Fund for Arts and Culture et de l'Union Européenne en 2012. Il n'aurait jamais pu voir le jour sans l'apport et le soutien de ces fonds, que des partenariats privilégiés avec l'Institut Français d'Alexandrie et l'Institut Goethe ont permis de soulever.  

Pour 2013, Nassim el Raqs recherche les moyens financiers de s'autonomiser et de se pérenniser. L'apport de base apporté par les membres de Ulule sera affecté à la coordination générale de l'évènement, comprenant des frais de technique et des frais affectés à la communication. 

Frais techniques : location matériel lumière, son, vidéoprojecteurs, caméra. Régie son et lumière // 4500 euros pour les projets 3ème Souffle, 5 solos, Inhabiting spaces. 

Frais communication : design graphique, impression posters et programmes. Conception tee-shirt et badges pour les 80 jeunes volontaires* // 3500 euros pour le festival. 

* les volontaires sont des jeunes, étudiants ou encore lycéens, adhérents de AGORA for ARTS and CULTURE. Ils apportent leur aide bénévolement au festival pour participer au développement culturel de leur ville. Ils apportent leur aide en traduction, distribution des tracts et affiches, accompagnement du public, médiation, nettoyage des lieux de résidence et sécurité des artistes et des publics. Leur travail représente environ 4000 euros d'économies pour le festival. Nous les remercions de leur précieux soutien en leur offrant un tee-shirt, et un panier repas chaque jour. 

À propos du porteur de projet

Né d'une rencontre entre Emilie Petit (artiste visuelle et conceptrice de projets à Marseille) et Lucien Arino (danseur classique et professeur de ballet à Alexandrie) sur une nécessité forte d'investir l'espace public et d'inventer de nouvelles formes de possibles pour la création et la diffusion artistique en Egypte, le projet Nassim el Raqs s'est développé sur des complicités fortes partagées ensuite avec Hatem Hassan (direction technique) et Reem Kassem (soutien logistique et régie générale). 

Représentant 3 jeunes organisations indépendantes travaillant à Alexandrie, le centre Rézodanse Egypte, Agora for Arts and Culture, et Momkin - espaces de possibles, ces personnes sont la base de réflexion et d'action du projet Nassim el Raqs. Les difficultés politiques, sociales, et financières qui entravent la mise en oeuvre quotidienne de projets culturels en Egypte ont créé une forme de solidarité très forte entre ces organisations, qui a renforcé leurs liens jusqu'à former un collectif d'organisations culturelles indépendantes à Alexandrie.  

Pour en savoir plus sur nous : 

Films 

Film Edition 2011 : http://www.youtube.com/watch?v=3kVhmc9QP2I

Film édition 2012 : http://vimeo.com/55292811

Photos / Facebook

http://www.facebook.com/pages/Nassim-el-Raqs/351825421593096

Partenaires organisateurs

Centre Rézodanse Egypte : http://rezodanseegypte.com

Agora for Arts and Culture : http://agorayouthclub.blogspot.com

Momkin - espaces de possibles : en construction