BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Les Mutineries du 24 au 28 mai 2016 / Lyon

Festival de la Parole Militante

À propos du projet

« MUTINERIES ! » est un festival qui va se dérouler à Lyon du 24 au 28 mai prochain. 5 jours dans 3 MJC/MPT de Lyon pour dire que le théâtre, la musique et le cinéma peuvent être des acteurs engagés pour raconter le monde avec un autre regard. Le festival est à prix libre pour être ouvert à TOUS !

Chaque soir sera l'occasion de découvrir une forme artistique dans une des MJC porteuses du projets  :

  • la chanson à la Maison Pour Tous/Salle des Rancy – Lyon 3, le 25 mai
  • le théâtre à la MJC Jean Macé – Lyon 7, 26 mai
  • le cinéma à la salle Léo Ferré/ MJC du Vieux Lyon – Lyon 5, 27 mai

Le 24 mai sera l'occasion de croiser dans tous les lieux, théâtre /chanson/cinéma.
Et le 28 mai, pour que cette parole militante reprennent ses droits dans l’espace public : « éclat final » place St Jean avec forum associatif, ateliers, chorales, et surprise à partir de 16h avec forum associatif, ateliers, débats, chorales, buvette, surprises, intervention théâtrale, concert et projection...

 

La MJC du Vieux organise depuis 2011 les « Nuits mutines », nuits du cinéma militant.
La MJC Jean Macé et la MPT des Rancy fortes de l’inscription du théâtre et de la chanson dans leur projet associatif respectives, se sont joint à la Salle Léo Ferré pour créer ce festival où les lieux et les formes artistiques se rejoignent dans ce quelles ont de militant, faisant leurs cette citation de mai 1968 :

« Tout effort culturel ne pourra plus que nous apparaître vain aussi longtemps qu'il ne se proposera pas expressément d'être une entreprise de politisation : c'est-à-dire d'inventer sans relâche, à l'intention de ce non-public, des occasions de se politiser, de se choisir librement, par-delà le sentiment d'impuissance et d'absurdité que ne cesse de susciter en lui un système social où les hommes ne sont jamais en mesure d'inventer ensemble leur propre humanité »
("La déclaration de Villeurbanne", Extrait rédigé par la commission Art et révolution, constituée par les directeurs des théâtres publics.)

 Relais des alternatives, porteur de luttes, vision d’un monde singulier face à un discours unilatéral, l’Art peut inviter à explorer et à innover dans nos manières de vivre, nos usages, nos relations sociales et économiques.
La vocation de la manifestation se situe là : servir de plateforme de valorisation aux artistes, aux réalisateurs, mais aussi aux amateurs et d’être un lieu du possible pour apprendre, comprendre et donc agir en toute conscience.

 

A quoi va servir le financement ?

La mise en place d’un tel événement a un coût, qui se focalise surtout sur la rémunération de l’ensemble des artistes qui y travailleront et  sans qui le projet ne pourrait exister !

Ce poste de dépenses se trouve alors être le plus conséquent du budget global du projet.

Par ailleurs, nous avons choisis de rendre l’évènement le plus accessible possible financièrement, nous ne voulons pas que l’argent soit un frein pour les spectateurs, aussi le festival se doit d’être à prix libre !

À propos du porteur de projet

« Pourquoi je crois en l’éducation populaire ? Parce ce que je crois dans la culture. Pour moi, la culture c’est un instrument de plaisir et c’est un instrument liberté, parce que l’on sait quand on va voté - on essaye de savoir - quelle société l’on veut. Ca évite de suivre celui qui gueule le plus fort. » Denise Domenach-Lallich, habitante du vieux Lyon et ancienne résistante dans « Ma MJC va craquer » de Thomas Kotlarek et Christina Firmino  (France, 2008)

Dans leurs projets associatifs, les MJC/MPT ont pour but de « permettre à chacun de se former à porter un regard critique sur le monde », d’être « un lieu du possible » pour apprendre, comprendre et donc d’agir en toute conscience.

Tandis que la MPT/salle des Rancy s'est fait une réputation de maison de la chanson, c'est le cinéma d'engagement qui rythme particulièrement la saison culturelle de la Salle Léo Ferré/MJC du Vieux Lyon ; quant à la MJC Jean Macé, c’est le théâtre qui prédomine à travers des accueils en résidence, des laboratoires d’expérimentation et des spectacles réguliers.

La culture, comme un moyen pour s'émanciper d'un consensus, pour être acteur dans sa vie, fort de ce que l'on pense juste, s'expérimente dans chacune des trois maisons porteuses du projet d'une manière différente.

Mais toutes les 3 ont en commun d'être des lieux de débat, où toutes les opinions peuvent s'exprimer tant qu'elles sont porteuses de valeur de justice, de solidarité, bref de vivre ensemble avec respect et écoute.

Maison pour Tous-Salle des Rancy: www.salledesrancy.com

MJC Jean Macé:http://www.mjcjeanmace.fr/

MJC du Vieux Lyon- Salle Léo Ferré: http://www.mjcduvieuxlyon.com/

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet