BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Les musiciens de Leopold

Disque de musique baroque

À propos du projet

Ensemble de musique ancienne en Alsace, Dulcis Melodia réalise des productions vocales et instrumentales baroques et rhénanes en particulier, sans oublier de faire la part belle à la pédagogie.

Dans le cadre de son travail de mise en valeur, l'ensemble met pour la première fois à jour l’un des pans les plus prestigieux de l’art baroque en Alsace : la chapelle savernoise sous l’Archiduc Leopold d’Autriche.

L'appel à contribution vise à compléter le financement, déjà assuré en grande partie par des fonds propres et des aides, de l'enregistrement du programme "Les musiciens de Leopold", deuxième disque de musique inédite issue des fonds alsaciens réalisé par l'ensemble.

 

 

 Saverne, ville épiscopale

En 1518 les thèses de Martin Luther sont affichées aux portes de la cathédrale de Strasbourg : la Réforme gagne très rapidement la cité qui adhère intégralement à ce qui deviendra bientôt le protestantisme. C'est dans ce contexte que les autorités catholiques se trouvent contraintes de s’exiler dans deux bourgades importantes du diocèse : Molsheim et Saverne où s’installent respectivement le chapitre et l’évêque.

 Un Habsbourg à Saverne : le règne de l’Archiduc Leopold d’Autriche

La succession des évêques n’apporta pas de grande évolution jusqu’à la fin du XVIe siècle. Loin d’être anodine, l’élection e 18 septembre 1598, du coadjuteur choisi par l’évêque Charles de Lorraine, qui n’était autre qu’un archiduc d’Autriche, fut une façon d’amadouer l’empereur pour se placer sous sa protection. Le choix de ce candidat provoqua le mécontentement des autorités protestantes et du roi de France, Henri IV. Pour permettre à Leopold d’accéder aux fonctions d’évêque et de contourner ses divers opposants, Charles de Lorraine résigna de son vivant sa charge épiscopale en 1607.

 Les fastes de la chapelle savernoise

Malgré une période trouble, Leopold ne ménagea pas ses efforts pour redonner à son évêché un certain lustre ou tout du moins une certaine dignité : il mit notamment un point d’honneur à rehausser la chapelle savernoise. Découvrant à son arrivée une activité musicale peu engageante, il décida de faire venir à lui des musiciens renommés de la Cour d’Autriche.

Sur le plan esthétique, ce recrutement tombait à point nommé dans une Alsace du XVIIe siècle dominée par les musiques italiennes ou fortement inspirées par l’Italie : tous formés à « l’école » italienne, les artistes venus de Graz à Saverne s’inscrivaient à la fois dans un courant connu et apprécié, mais aussi souvent, par leurs compositions habiles et adaptées aux évolutions imposées par le contexte, dans une démarche de renouvellement heureux du répertoire.

 Les musiciens de Leopold

Bernhardin WOLCK ( ? – après 1624) ne nous laisse malheureusement que peu de renseignements quant à sa vie et son art1. Surtout réputé comme organiste les rares compositions de sa main parvenues jusqu’à nous ont été publiées dans des anthologies. On y découvre pourtant une subtile assimilation du style monteverdien qui nous fait amèrement regretter de ne pas disposer d’un corpus d’œuvres plus consistant.

Ayant laissé une empreinte plus marquante dans la vie musicale savernoise, Raimundo BALLESTRA ( ? – Saverne, 11 octobre 1634) fait figure de pilier de la chapelle de Leopold. Musicien accompli au moment de son arrivée en Alsace. Il fut l’auteur d’un certain nombre d’œuvres toutes antérieures à son arrivée en Alsace mais dont les effectifs ont facilement permis une exécution à Saverne. Ecrite dans un style très proche de celui de Giovanni Gabrieli, la musique de Ballestra – quoique de très belle facture – est donc bien marquée par la tradition, ce qui explique peut-être l’absence de compositions postérieures à 1620.

Vincenz JELICH (1596 - Saverne, 1636) est sans doute à la fois le plus moderne et le plus « alsacien » des musiciens de Leopold. Natif de Fiume (aujourd’hui en Croatie) il était l’élève à Graz de Matthias Ferrabosco et de Ballestra. A l’inverse de ce dernier qui n’a pas publié d’œuvres après son arrivée en Alsace, la totalité des compositions éditées de Jelich se situe dans la période de maturité du compositeur. Publiés à Strasbourg par Paul Ledertz, les trois volumes que constitue la musique de Jelich datent ainsi de sa période savernoise et sont parfaitement représentatifs de l’évolution des pratiques musicales dans la région.

En 1625, le départ de l’archiduc Leopold mit un terme à la période fastueuse de la chapelle savernoise. La Guerre de Trente ans, les destructions de 1632, 1634 et 1636 ainsi que les fréquentes épidémies entraînèrent même la fin de toute activité musicale à Saverne. C’est donc à une page de l’histoire aussi glorieuse qu’éphémère que cet enregistrement veut rendre hommage…

A quoi va servir le financement ?

 

 Le budget global du projet :

Le montant total du projet s'élève à 20.000 euros et comprend tous les coûts liés à l'enregistrement du disque et sa diffusion. Les salaires des musiciens et de l'ingénieur du son, les frais d'enregistrement, de mixage et de location de matériel et le montage ont déjà été financés à hauteur de 16.000 euros, pour moitié par des fonds propres et pour l'autre moitié par des subventions. Il reste les frais de production qui s'élèvent à 4000 euros, partiellement couverts par du mécenat.

 Premier palier : 2500 euros

Le premier palier permettrait de contribuer au financement du pressage, graphisme et packaging de 1500 disques pour un montant de 1700 euros. Il faut compter environ 600 euros de contreparties et 200 euros de commission pour Ulule.

  Deuxième palier : 4000 euros

Cela permettrait la réalisation d'un coffret "Trésors du Baroque Rhénan" contenant les 2 disques de l'ensemble - "Musiques pour la cathédrale de Strasbourg" et "Les musiciens de Leopold" - dans un emballage soigné.

Si ce palier est atteint, les personnes ayant choisi une contrepartie incluant les deux disques les recevront dans ce coffret.

 

Des extraits

  • Pour 5€ ou plus, vous recrevrez un grand merci accompagné d'un extrait du disque au format mp3.
  • Pour 15€ ou plus, l'extrait sera envoyé sur la clé USB aux couleurs de Dulcis Melodia qui contiendra également des photos et d'autres morceaux.

Des disques

  • Pour 30€ ou plus, vous recevrez le disque "Les musiciens de Leopold".
  • Pour 50€ ou plus, c'est les deux disques de l'ensemble "Les musiciens de Leopold" et "Musiques pour la cathédrale de Strasbourg" qui arriveront chez vous. Si le deuxième palier est atteint, ces disques seront dans un coffret "Trésors du baroque rhénan"

Des rencontres

  • Pour 150€ ou plus vous serez invité-e à la conférence musicale donnée au moment de la sortie du disque par les membres de l'ensemble en plus de recevoir la contrepartie précédente, à savoir les deux disques de l'ensemble.
  • Pour 1000€ ou plus, vous aurez droit à un concert privé reprenant en partie le programme "Les musiciens de Leopold" donné par trois musiciens (date et lieu à convenir). L'ensemble assurera la prestation "clé en main", incluant les instruments à clavier ou tout autre matériel.

L'association étant reconnue d'intérêt général, tout don fait par un particulier ouvre droit à une réduction d’impôt sur le revenu de 66% du montant du don effectué et tout don d’entreprise permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60%.

À propos du porteur de projet

Voix

Sarah GENDROT – Soprano                                       Anne-Sophie WARIS – Soprano

Frédéric SCHWAB – Contre-ténor  Hervé GUEHL – Ténor  Sylvain KUNTZ – Basse

 

Instrumentistes

Céline JACOB - Cornet à bouquin, flûte à bec
                                                                       Solène RIOT - Cornet à bouquin, flûte à bec
Marc PAUCHARD - Cornet à bouquin
                                                                       Annegret SCHAUB - Cornet à bouquin
Pirmin FRISCH - Cornet à bouquin
                                                                       Yves SCHEPPLER – Saqueboute
Nathaniel WOOD – Saqueboute
                                                                       Hans Georg SCHAUB – Saqueboute
Hélène RYDZEK – Viole de gambe, violone
                                                                       Monique HAUG – Théorbe
Jean-François HABERER – Orgue et direction

 

 

 

Créé en 2007, Dulcis Melodia regroupe des musiciens professionnels issus du bassin rhénan autour d’une passion commune pour la musique du XVIIe siècle. Depuis ses débuts, l’ensemble se nourrit des expériences et de la sensibilité de ses membres pour apporter aux répertoires abordés – souvent puisés dans l’immense corpus des œuvres « oubliées » - un éclairage à la fois frais et guidé par un souci d’authenticité historique.

Après avoir exploré des œuvres d’auteurs du Seicento italien (Legrenzi, Merula, Cavalli, etc.) et la musique des compositeurs germaniques contemporains de Schütz, Dulcis Melodia s’est spécialisé dans la redécouverte du baroque alsacien, domaine très riche mais aujourd’hui peu valorisé, cette orientation nécessitant des travaux de recherche / restitution menés collectivement par plusieurs membres de l’ensemble. C’est dans ce cadre qu’est paru en 2015 le premier disque de l’ensemble (label K617 – Les Chemins du baroque) consacré à l’œuvre du compositeur strasbourgeois Johann Georg Rauch (1658-1710).

Grâce à sa spécificité, Dulcis Melodia est invité à se produire dans des festivals et saisons musicales en France (Cantica Sacra Rocamadour, Lundis Musicaux de Camaret-sur-Mer, Festival International de Musique de Sarrebourg) et à l’étranger, notamment en Allemagne (Akademie für Alte Musikim Saarland).

Parallèlement à une activité de concerts de plus en plus intense, l’ensemble s’investit beaucoup dans la pédagogie en direction des enfants mais aussi des adultes en proposant, depuis 2010, les Journées de la Musique Ancienne, stage estival qui draine chaque année de nombreux musiciens amateurs venus de tous horizons.

Dulcis Melodia dispose d'un site internet : www.dulcismelodia.com

et d'une page facebook : www.facebook.com/ensembledulcismelodia/

 

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet