BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Modernisation du Musée HistoRail

Préservation et valorisation des collections du Musée Limousin du Chemin de Fer

  • Le train s'installe en vitrine...

    La période des fêtes est propice à la création de vitrines féériques chez les commerçants, qui n'hésitent pas à faire appel au train miniature pour animer leurs devantures.

    HistoRail a déposé quelques trains statiques dans deux vitrines de Saint-Léonard-de-Noblat, dans la cadre de la Fête du Train Miniature, qui se tient jusqu'à Noël. Et devant l'accueil des commerçants, un projet de plus grande envergure est à l'étude pour l'an prochain, avec un vrai réseau animé!

    Et en attendant, les trains roulent toujours au Musée, entre quelques travaux préparant la saison prochaine.

    N'oubliez pas, il ne reste plus que quelques jours pour nous permettre d'atteindre notre objectif. Une partie importante reste encore à récolter, mais rien n'est impossible: parlez en autour de vous, et augmentez ainsi les chances de réussite de cette campagne!

    Noël approchant, c'est l'occasion de choisir parmi les contreparties des voyages en train à offrir à toute la famille (et avec la réduction d'impôts, ce n'est pas plus cher qu'un achat de billets de manière traditionnelle). Vous pouvez bien entendu cumuler plusieurs contreparties, si vous souhaitez offrir 4 billets aller-retour pour vos proches ou vos amis par exemple.

    Merci pour votre soutien.

  • Le Vélorail, ou le sport version ferroviaire

    Ce sympathique engin, doté de pédales, et qui roule sur les rails, permet de découvrir à son rythme la campagne bucolique alentour : le vélorail.

    Nous vous proposons de partir faire un tour en Creuse, entre Bosmoreau-les-Mines et Bourganeuf, sur le vélorail de la Mine.

    Et en plus de la visite, notre partenaire vous propose de pénétrer au cœur de l’histoire des mineurs, dans le Musée de la Mine : http://www.museedelamine.fr/

    Aller/retour pour 1 vélorail, date à choisir au cours de la saison 2018 : http://www.veloraildelamine.fr/joomla/fr/horaires

    Cette contrepartie permet de bénéficier du rescrit fiscal, de préparer vos cadeaux de Noël, et de soutenir l’action de notre musée : joindre l’utile à l’agréable !

  • L’autorail, révolution de la desserte omnibus

    La desserte des campagnes, dite « omnibus » dans le jargon ferroviaire, connue une évolution notable lors de la mise en service des autorails. Fonctionnant au diesel, ces engins ont véritablement révolutionnés l’image du chemin de fer, avec la fameuse « Micheline ».

    En réalité, peu d’autorails étaient de vraies Michelines, équipées de pneus Michelin.

    Mais dans le langage populaire, le terme est resté !

    Ce n’est pas en Micheline, mais dans deux autorails rois des montagnes, que nous vous proposons de découvrir la France ferroviaire.

     

    Un voyage entre Riom-es-Montagne et Lugarde-Marchastel, au cœur du Cézallier, pour découvrir les magnifiques paysages du Cantal, avec le Gentiane Express : https://gentiane-express.com/

    Aller/retour pour 2 personnes, date à choisir parmi l’une des circulations de la saison 2018 : https://gentiane-express.com/gentiane-express/horaires-et-tarifs

    Un voyage au départ de Limoges, comprenant en plus visites et restauration, pour une journée tout inclus, avec l’Autorail Limousin : http://www.autorail-limousin.fr/

    Aller/retour pour 2 personnes, date à choisir parmi l’une des circulations de la saison 2018 : http://www.autorail-limousin.fr/index.php/voyages/programme-2016

     

    Ces contreparties permettent de bénéficier du rescrit fiscal, de préparer vos cadeaux de Noël, et de soutenir l’action de notre musée : joindre l’utile à l’agréable !

  • Un Noël à toute vapeur!

    L’histoire du chemin de fer débute réellement avec la révolution industrielle, et l’invention de la machine à vapeur. La technique permettra, très vite, de créer la locomotive à vapeur, tractant des trains constitués de wagons et voitures.

    Aujourd’hui encore, la locomotive à vapeur, et le train en général, exercent une attraction forte sur le grand public.

    Témoignage d’un passé pas si lointain, ce matériel, préservé par des passionnés au sein de différents trains touristiques, permet de s’évader du quotidien, et de découvrir d’une manière originale le patrimoine d’une région.

    Nous vous proposons avec l’aide de nos partenaires, pour vous remercier de votre participation à notre plan de financement participatif, deux contreparties proposant des voyages en train à vapeur.

     

     > Un voyage entre Martel et Saint-Denis-près-Martel, pour découvrir la vallée de la Dordogne depuis la falaise de Mirandol, avec le Chemin de Fer Touristique du Haut-Quercy : http://trainduhautquercy.info/

    Aller/retour pour 2 personnes, date à choisir parmi l’une des circulations de la saison 2018 : http://trainduhautquercy.info/informations-pratiques/

     > Un voyage entre Limoges et Eymoutiers, pour pénétrer au cœur des gorges de la Vienne, dans un écrin de verdure, avec le Chemin de Fer Touristique Limousin-Périgord : http://www.trainvapeur.com/

    Aller/retour pour 2 personnes, date à choisir parmi l’une des circulations de la saison 2018 : http://www.trainvapeur.com/nos-circulations/

     

    Ces contreparties permettent de bénéficier du rescrit fiscal, de préparer vos cadeaux de Noël, et de soutenir l’action de notre musée : joindre l’utile à l’agréable !

  • Le modélisme ferroviaire, un art à part entière !

    HistoRail a la chance de posséder, au sein de ses collections, de nombreux réseaux de trains miniatures, permettant ainsi d’offrir une visite ludique aux visiteurs.

    À y regarder de plus près, c’est même un musée dans le musée : du train en tôle lithographié de la première moitié du XXe siècle, au réseau d’atmosphère reproduisant le dépôt de Cherbourg, le visiteur découvre l’épopée du train-jouet devenu modèle réduit reproduisant au plus juste le matériel ferroviaire réel, dans un décor travaillé.

    Les recherches documentaires préalables à la construction des réseaux présentés, permet d’en faire de véritables outils pédagogiques, permettant de comprendre de manière globale le chemin de fer et les hommes qui l’entourent.

    Le dépôt de Cherbourg, reproduit au 1/87e à l’époque de la vapeur par le RMC 50, alors que le diesel pointe le bout de son nez, transporte le visiteur dans le monde méconnu de la préparation des locomotives, entre deux services. En chaque endroit du dépôt, le personnel s’anime : remplissage du tender des machines en charbon, graissage du matériel, réparation et maintenance. Une véritable fourmilière !

    Un peu plus loin, la gare de Saint-Léonard-de-Noblat, également en H0, présente l’interface entre le train et le reste du monde. Point stratégique pour parcourir le monde, la gare voyageurs a longtemps côtoyé la gare des marchandises, dont le volume transporté par voie ferrée était impressionnant.

    Depuis cet été, une grande extension permet aux trains, dont le Capitole, de circuler sur la ligne Paris – Limoges, avec la bifurcation en voie unique sur la ligne de Saint-Léonard/Ussel.

    Les Chemins de Fer départementaux de la Haute-Vienne sont l’occasion de découvrir une autre échelle de reproduction : le IIm, « m » pour métrique, voie à l’écartement de 1 mètre de large. Le travail minutieux du modéliste dévoile au public la seule reproduction du matériel ayant circulé sur ce réseau, très en avance sur son temps, car entièrement électrifié par caténaire dès sa mise en service, en 1908, avec un courant alternatif 10kV, assez proche du TGV en 25kV de nos jours !

    Le grand réseau en 0, évoquant la gare d’Uzerche, présente au visiteur des rames très variées, du train de marchandises au prestigieux Orient-Express, popularisé par Agatha Christie. La présence de l’échelle 1/43,5e permet la mise en valeur de la locomotive à vapeur sonorisée et fumante, et aux prestigieuses voitures composant le train.

    En face, le réseau en tin-plate rappelle les débuts du train-jouet, et les techniques novatrices pour l’époque, la signalisation ferroviaire permettant d’arrêter les trains lorsque le signal est au rouge.

    Enfin, les extérieurs ne sont pas en reste, avec le réseau de jardin LGB qui voit circuler un train à vapeur aux allures de tacot, comme il y en eu tant dans nombres de départements de France !

     

    Aujourd’hui, le monde du modélisme ferroviaire ne cesse d’évoluer, apportant nombre de techniques et technologies permettant de mettre en scène les trains au plus proche de la réalité : éclairage, son, fumigène…

    Si la plupart des réseaux sont pourvus de matériels pour certains datant de l’époque Jouef Champagnole, il reste à renouveler une grande partie du parc, en particulier pour permettre de faire circuler de grands trains aux standards actuels en terme de reproduction, sur la ligne Paris – Limoges, dernière-née au musée.