BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Sauvons le Musée A Bandera !

Pour assurer la survie d'un lieu de mémoire unique en Corse...

À propos du projet

Quelques mots sur le musée

Le Musée d’histoire Corse Méditerranée «  A Bandera »,  situé à Ghisonaccia, au sud de la Plaine Orientale, a ouvert ses portes en 1989 à Ajaccio. Ce musée privé, à caractère associatif, loi 1901, est né de la volonté d’une bande de passionnés désireux de retracer l’histoire tourmentée de l’Ile au fil de quarante siècles, des origines à nos jours.
Le musée A Bandera se positionne comme un outil d'initiation à l’âme et à la culture Corse à travers l'évocation du passé de l'Ile et de la mémoire de ses habitants. Il a pour but de :

  • Maintenir vivant le passé militaire à travers une cinquantaine d’expositions et une grande diversité d’objets conservés (gravures, documents, maquettes, diaporama, monnaie, cartes, uniformes, épées, décorations..) dont beaucoup ont été cédés par les familles ou les descendants de soldats.
  • Promouvoir la connaissance de l’histoire militaire de la Corse au moyen d’expositions, de commémorations, de conférences
  • Etre un lieu de culture et de transmission, véritable outil pédagogique pour la jeunesse
  • Mettre à disposition des collectivités ou des acteurs de la société civile, ses collections.

  

De Saint Exupéry à Sampiero Corso, en passant par Danielle Casonova, le générale Grossetti, Pascal Paoli ou Napoléon Bonaparte, le musée retrace le destin hors norme des héros de la Corse

.  

Plus de 1 000 pièces, allant de la monnaie aux mannequins plus vrais que nature, des armes anciennes aux maquettes de bateaux, des manuscrits aux soldats de plomb, ont alimenté au fil des années le musée. On y trouve aussi bien des éléments qui pourraient figurer au musée de l’armée que des documents traitant d’autres thèmes, comme par exemple une exposition sur les femmes corses dans l’histoire.

   

Parmi les raretés et objets de valeur, on peut citer l’épée du fils de Napoléon III. Ou encore l’habit du général Grossetti. Plusieurs diaporamas, dont des reproductions des batailles d’Alalia ou de Ponte-Novu. Depuis sa création, le musée a organisé une cinquantaine d’expositions thématiques depuis l’histoire des invasions barbaresques, celles des Iles sanguinaires jusqu’à la  première guerre mondiale, les Bandits, l’armée d’Afrique, l’histoire des femmes corses et bien sûr Pascal Paoli et l’Etat Corse, le général Abbatuci, Napoléon en Méditerranée et le Second Empire.

La situation du musée

Le musée A Bandera a quitté définitivement Ajaccio fin juillet 2015 pour s’installer à Ghisonaccia. Nous ne pouvions plus assumer les frais des locaux que nous occupions à Ajaccio, rue du Général Levie, ayant perdu en 2013 le bénéfice de subventions en raison d’une baisse générale de l’aide publique.
article du journal Corse Matin, juillet 2015
Moins d’un an après notre installation dans nos nouveaux locaux de Ghisonaccia, nous sommes confrontés à  une problématique similaire : d’importants frais de gestion notamment en matière de charge locative et d’assurance.
Le musée ne peut plus vivre actuellement grâce aux seules entrées, d’autant plus que les difficultés financières ont entraîné le licenciement de l’employé qui occupait la permanence du musée.

Si nous ne parvenons pas à collecter des fonds, nous serons contraints d’envisager la fermeture du musée et la dispersion de ses collections.

C’est pourquoi nous faisons appel à votre soutien et à votre générosité afin que la survie de cet espace de transmission, de savoir et de connaissance,  où sont exposées des pièces historiques rares et pour certaines d’une grande valeur culturelle, soit assurée et ne sombre pas dans l’indifférence.

A quoi va servir le financement ?

- A rembourser une partie de la dette auprès de notre bailleur (notre loyer est de 800 €/mois)
- A rembourser l’assurance (3 200 €)
- A financer en partie la création d’un emploi saisonnier (un emploi permanent n’est pour l’instant pas envisageable), du 1er juin à fin septembre afin d’assurer les permanences du musée 
- A financer un abonnement téléphonique

Bien sûr, le financement demandé est inférieur à celui dont nous avons réellement besoin,,,, mais réussir à l'atteindre serait pour nous un premier pas pour nous permettre de maintenir le musée ouvert !

Vous pouvez aussi nous aider en parlant de nous et en diffusant cette page à vos contacts...

Pour suivre l'évolution du projet, retrouver nous sur Facebook et Twitter !

À propos du porteur de projet

Bernard Cabot, collectionneur passionné d’antiquités et d’armes anciennes, est le président de l’Association A Bandera. Féru d’histoire, il n’a de cesse de vouloir transmettre la mémoire et l’héritage patrimonial de cette belle Ile à ses générations présentes et futures.

En février 1979, naissait l’Association A Bandera dont l’ambition était de promouvoir la connaissance de l’histoire militaire Corse. A terme, son objectif était d’assurer la diffusion de ses recherches au moyen de publications et de conférences mais aussi par la création d’un musée et la réalisation d’expositions temporaires.
L’Association A Bandera, de société d’histoire militaire corse à sa naissance, est devenue société d’histoire Corse Méditerranée en 1989, date d’inauguration de son musée.

Facebook

Twitter

 

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet