BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

Murmures

Quand deux femmes ordinaires deviennent résistantes

À propos du projet

"Murmures"

Réalisé par Myriam Lotton, produit par l'association Daiguenne et co-produit par les Films du Cartel (Caen/14), Murmures est un film sur la résistance pendant l'occupation allemande dans l'orne (Basse-Normandie). Un court-métrage intime sur ces résistantes... ordinaires et admirables.

Réalisation d'un court-métrage de fiction d'une durée de 20 minutes maximum. Murmures pourra être diffusé dans les festivals nationaux et internationaux,  les différents évènements liés au devoir de mémoire (associations d'anciens résistants et combattants) et dans l'enseignement.

Le tournage est prévu du 15 au 20 mai 2012.

La bande de résistants à l'étang de la Herse - 15 août 1942

 

Synopsis

Murmures : Quand deux femmes ordinaires deviennent résistantes

 1944. Bettie et Suzie travaillent dans un cabaret. Elles sont résistantes et leur couverture est ce bar où se côtoient allemands et français. Suzie reçoit les clients, Bettie, elle, chante et murmure à l’oreille l’adresse où aller chercher la fausse carte d’identité qu’ils présenteront pour ne pas aller travailler en allemagne.

1942. Flash-back/souvenir. On revient 2 ans en arrière. C’est la rencontre entre Bettie et Suzie.

1944. Suzie et Bettie accomplissent différentes missions. Un soir, au cabaret, au moment du murmure, des soldats allemand entrent et emmènent Bettie et Suzie. 

Bettie se retrouve à la feldkommandantur (FK). Enfermée pendant 10 jours, elle est interrogée et montrée sur la place publique pour être dénoncée. Puis, c’est la veille du départ des allemands, Arthur, le chef de la FK lui laisse la vie sauve. Suzie n’en ressort pas vivante.

1945. 1 an plus tard, présent. Bettie est enceinte. Elle est retournée chez sa mère à la ferme. Pierre, son fiancé, est parti volontaire en Allemagne pour aller battre les nazis. Il est sur le retour. Il y a 2 prisonniers allemands qui travaillent à la ferme : Gustave et Otto. En ramenant ce dernier au camp des prisonniers, elle se souvient…

1944. Flash-back. Souvenir. Bettie danse dans le cabaret pour un client. Cette scène de souvenir est tendre : Pierre est assis. Tout le monde est là : Suzie, Bibi, Yvette, Bob. Bettie chante pour lui et pour les autres. Puis, elle murmure à l’oreille du client.

La chaine continue. Le client entre dans l’appartement récupérer sa fausse carte d’identité.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------

Les comédiens

     

Bettie : Mathilde Monjanel         Suzie : Alice Lestienne         Arthur : Philippe Jouan

 

Visuels

   

 

 

 

A quoi va servir le financement ?

Le budget

Le financement du projet repose essentiellement sur l'apport de fonds privés. Nous espérons également obtenir le soutien de différentes associations d'anciens résistants et combattants en Basse-Normandie.

Cependant nous aurons encore besoin de soutien financier afin de finaliser le projet dans de bonnes conditions.

Le tournage aura lieu à Caen et dans ses environs (Calvados).

Il nécessitera 6 jours de tournage avec:

  • Une équipe technique (image, son, régie, HMC...) de 20 personnes
  • 50 comédiens et figurants

Le financement servira à payer :

  • Les frais de régie pour toute cette équipe (cantine,etc...)
  • Les défraiements car malheureusement, Caen étant une ville reconstruite après guerre, il est difficile de trouver des quartiers à rues pavées ou encore une architecture authentique. il nous faudra se déplacer en dehors de Caen (environ à 20km) et il faut pouvoir déplacer tout ce petit monde !
  • Les frais liés à la reconstitution historique : costumes, accessoires, décor des lieux...
  • les imprévus qui nous feront toujours la bonne surprise de venir à l'improviste !

Nous étudions le budget au plus proche mais les besoins sont réels !

L'équipe technique

Cadre : Vincent Ducard
Chef opérateur : Fabien Drugeon
Machinerie : François Dupuis
1ère assistante réal : Justine Lavaire
2ème assistante réal : Vanessa Lalonde
Scripte : Juliette Ceintre
Son : Florian Tirot, Matthieu Villey
Électro : Maxime Toutblanc, Olivier Le Saux
Déco : Laure Daudin, Mathilde Mangard
HMC : Alix Lauvergeat, Lisa Lecoq, Annaïg Lecann
Régie : Guillaume Voisin, Anaïs et Sophie
Montage : Arthur Shelton

La promotion du projet

Elle sera étendue sur le réseau des amis, famille et communauté.
Sachant que les comédiennes principales sont sur Rouen et Paris, cela ouvre sur d'autres régions et d'autres réseaux.

L'association Daiguenne est une association qui compte des étudiants, elle fait donc une demande au fond étudiant de Caen.

Nous allons continuer la promotion en rencontrant des producteurs et des professionnels du cinéma du paysage régional.

 

Si vous ne désirez pas passer par paypal pour aider le projet, vous pouvez envoyer un mail à myriamlotton@gmail.com, pour savoir comment nous soutenir.

 

À propos du porteur de projet

Une histoire familiale

 

Parce que cette histoire est vraie, celle de ma grand-mère. Sa guerre, sa résistance alors qu'elle avait tout juste 16 ans.

 Toujours vivante, j'ai eu la chance de pouvoir l'écouter, l'accompagner dans ses souvenirs qui remontaient peu à peu, plus précis à chaque fois. La conduire aux lieux où Suzie et elle ont agi. Certains retrouvés pour la première fois depuis 70 ans.

 Parce que sa mémoire a gardé en elle tous les noms, les visages, les lieux, les paroles de ses amis, de ses adversaires...

 

Parce que je n'ai pas la prétention d'être réalisatrice mais en écoutant son histoire, j'ai ressenti la nécessité de traduire en image cette période de sa vie. Nul besoin d'inventer, les dialogues et les scènes sont parfois retranscrits tels quels.

Cela suffit.

Parce qu'elle dit n'avoir rien fait.

 

Le devoir de mémoire

Parce que cette histoire est aussi celle de vos grands-parents et que leur pudeur est toujours aussi émouvante.

Parce que ce témoignage est emprunt de tous ces combattants qui ont lutté dans l'ombre et l'anonymat.

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet