BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Mueang Tai Dam

Voyage de recherche et de documentation en pays Tai Dam

À propos du projet

Mueang Tai Dam est un projet de recherche et de documentation auprès de la population Tai Dam en Asie du sud-est prévu pour l'année 2017. Plus précisément au Laos, en Thaïlande et au Yunnan dans le sud de la Chine. Projet qui a mûri ces derniers mois depuis un séjour au Laos en 2016.

Artiste visuelle, ce voyage est la continuité d'un travail plastique mais aussi de mémoire et d'identité lié aux origines Tai Dam dont est issue une partie de ma famille.

Le peuple Tai Dam ou Tai Noir en français que l'on qualifie de peuple sans terre, est une minorité ethnique vivant actuellement dans plusieurs pays du sud-est asiatique mais aussi aux États-unis et en France depuis la guerre du Vietnam. Leur nom vient de la couleur vestimentaire traditionnelle. "Dam" signifiant noir. Encore maintenant, nous connaissons peu l'histoire et les origines de ce peuple, probablement dû aux multiples déplacements et exodes mais aussi au manque de traces écrites laissées. Leur migration vers la péninsule Indochinoise depuis la Chine aurait été poussée par l'invasion Mongol il y a mille ans de cela. On raconte aussi que les Taï Dam viendraient de l'île de Taiwan ou bien alors issus d’un groupe ethnique appelé jadis les Ai Lao, venu du nord-est du Laos actuel et qui aurait migré jusqu'au nord du Vietnam.

Durant un mois et demi, je vais me rendre dans le nord de la Thaïlande dans la province de Loei, et du Laos dans les provinces de Xieng Khouang, Luang Namtha, d'Oudomxay et de Borikhamxay où se trouvent des villages Tai dam puis dans le Yunnan au sud de la Chine afin d'aller à la rencontre de cette ethnie et de leur culture.

Un travail de documentation sera mené à travers différents médiums tels que la vidéo, la photographie, le dessin et l'écrit, m'intéressant à leur histoire passée et contemporaine d'un point de vue intérieur de par ma généalogie mais aussi extérieur. La suite étant le développement de divers travaux, la création d'une édition et de pièces (oeuvres) que je présenterai lors de futures expositions et d'une conférence à l'Institut Français de Luang Prabang.

Outre ce travail plastique et le questionnement identitaire, mon intention est aussi de valoriser et faire découvrir à travers un regard personnel la culture et la tradition du peuple Tai Dam.

Je vous remercie de votre participation et de l'intérêt que vous porterez à ce projet.

A très bientôt !

Micky

                                            

 

 

Grand-mère paternelle Heui Baccam (3ème en partant de la droite) dans un camp de réfugiés à Nong Khai en Thailande, attendant un départ pour la France

 

 

 

 

A quoi va servir le financement ?

Votre participation permettra le financement d'une partie du voyage et l'achat de matériel vidéo et photo, ainsi qu'à la publication d'une édition tirée à 50 exemplaires, rassemblant divers travaux produits durant le séjour.

BUDGET DÉTAILLÉ

 

Matériel photo et vidéo 1000€

- Caméra vidéo (Caméscope Ultra HD 4K HC-VXF990) + sac 850€

- Pellicules diapositives 150€

 

Édition 1000€

- Conception et impression de l'édition. Tirage limité à 50 exemplaires

 

Frais de déplacement 1200€

- Billet d'avion A/R Paris-Bangkok : 700€

- Tranports sur place en train et bus, vol retour de Kunming à Bangkok : 400€

- Visa pour le Laos et la Chine : 100€

 

Hébergement et nourriture 900€ (Financement personnel : 300€)

- 20€ par jour sur une base de 45 jours.

Prolongement du séjour à ma charge.

 

Communication 50€ (Financement personnel)

Sécurité médicale 80€ (Financement personnel)

Équipement 300€ (Financement personnel)

Frais imprévus 400€ (Financement personnel)

 

 

BUDGET TOTAL : 4930€

Dont financement personnel 1130€

 

 

 

 

À propos du porteur de projet



Née en 1980, Micky Backham a étudié à l'École Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier.

Depuis plusieurs années elle développe un travail plus sculpturale, où images, objets et vidéos cohabitent et/ou dialoguent.
Micky Backham a participé au commissariat mais aussi en tant qu'artiste à l'exposition Need en 2015 autour de l’œuvre de John Milton Le Paradis perdu. Elle a dernièrement montré son travail à la foire d'art contemporain de Vilnius en Lituanie avec la Galerie Nivet-Carzon pour le projet curatorial Hotel Europa, à la Galerie Düo à Paris durant l'exposition Espace Commun et à l'exposition In translation à la Galerie Pracownia Portretu à Lodz en Pologne en 2016.

Elle vit et travaille à Paris et Montreuil.

(Nouveau site web disponible très prochainement. Informations sur demande par mail)

https://vimeo.com/mickybackham

 

 

Vue de l'exposition In Translation à la galerie Pracownia Portretu en 2016 à Łódź, Pologne

Avec les artistes Karine Hoffman & Yann Lacroix

 

Photo : Maciej Łuczak - Pracownia Portretu

FAQ

  • Sujet intéressant, je découvre que la guerre du Vietnam très médiatisé à éclipsé les bombardement au Laos... Dingue....

    Bonjour !

    Oui en effet ce fût une guerre parralèlle à celle du Vietnam mais aussi une guerre cachée car Kennedy aurait dû enlever ses troupes mais ce fût autrement. Le laos a été le pays le plus bombardé de toute l'histoire de la guerre. Plus de deux millions de bombes. Lorsque j'y étais en août et septembre 2016, Obama était en visite officielle pour le sommet de asiatique l'ASEAN et débloqua des fonds pour le déminage... Si cela vous intéresse il y a ce document très bien fait : https://www.youtube.com/watch?v=mWz9E95HZVI ainsi que le livre de Cyril Payen Laos, Guerre oubliée.

    Je vous remercie de votre intérêt !

     

     

     

    Dernière mise à jour : il y a 7 mois, 4 semaines

Poser une question Signaler ce projet