BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

MouTondeuses sous sapins de Noël

Des moutons tondeuses sous les sapins : de l'éco-pâturage!

  • En avant première... ps: Les moutondeuses vont bien!

    France 5 est venu voir les moutondeuses pour un futur documentaire sur la culture du sapin de Noël, réservez votre dimanche soir de novembre, pour voir vos shropshires!!!

  • Naissances de moutondeuses :)

    Bonjour chers contributeurs, 
    Voici quelques nouvelles des Moutondeuses !
    Cet hiver les brebis sont restées dans l’étable pour faire agneler au chaud.

    Les deux Shropshire les plus âgées ont donné 2 agnelles que Marion va pouvoir garder dans le troupeau.
    Le mâle a pris ses quartiers dans le pré, pause hivernale avant de retourner au boulot bientôt J. Le boulot concernera les jeunes femelles achetées l’année dernière qui vont pouvoir se multiplier cette année en broutant sous les sapins.
    L’herbe explose en Ariège, l’excitation monte dans le troupeau, ça sent le printemps ! Sortie prévue en avril !
    Quelques photos pour vous faire voir :

    une petite femelle à une semaine, avec le reste de son cordon ombilical


    Presque 20kg à 2 mois, ça pèse une petite agnelle!


    Et le reste du troupeau avec une belle laine prête à être tondue!


    Le bélier dégustant son repas du soir dans le soleil couchant

     

    Bêeeeeeeeeelle semaine à tous, 

    Marion, Michel et Hortense

  • Mon Bio sapin à domicile!

    C'est bientôt Noël, et si vous n'avez pas encore trouvé votre bio sapin, n'hésitez pas à le commander directement sur notre site www.francesapinbio.fr,

    N'hésitez pas à en parler au tour de vous, offrir un Sapin Bio, c'est un joli cadeau de Noël ! 

    On a une petite nouvelle à vous partager, un nouvel arrivant dans le troupeau de Marion, il s'appel Yoko :)

    photo à suivre ;)

    Bon Avent !

  • Porte ouverte : venez découvrir les sapins bio le 3 décembre 2016

    Cette news est réservée aux contributeurs du projet. Vous savez ce qu'il vous reste à faire !

  • Nouvelles des Moutondeuses : histoire de laine par Marion !

    Après une saison sous les sapins, les voici de retour autour de ma maison. Je leur donne maintenant du foin parce qu'il n'y a plus d'herbes dans les prés qui entourent la maison. 
    Cet été, j'ai montré ma laine à Olivia Bertrand, une spécialiste de la laine basée en Ariège. 

    Son analyse a été précieuse et étonnante : elle regarde la finesse des fibres, elle écoute le son de la laine en la faisant sonner comme des cordes de guitares. J'ai appris qu'elle ne contenait pas beaucoup de "jarre", des poils plus courts et rêches, qui "piquent". Avec cette laine je pourrait faire des bijoux, objets divers ou tissus en feutre, des tapis, bourrer des coussins ou des couettes!  
    La toison n'est pas vraiment propre malgré mes efforts (il reste des végétaux) et Olivia me dit de ne pas m'inquiéter, la filature est équipée pour bien la laver.

    Olivia est tisserande et trieuse de laine. Elle travaille sur la valorisation des laines locales à travers son projet Laines Paysannes. Avec Paul de Latour, éleveur de brebis tarasconaises, elle transforme et fait trasformer les laines de différents éleveurs pour structurer une filière locale. (contacts: lainespaysannes@gmail.com ou 06 21 29 56 05).


    Prochaine étape, donc, la filature de Niaux, située à 3/4 d'heure de chez moi. 
    Dans cette petite usine familiale en cours de reprise par des passionnés de laine, les éleveurs amènent la laine de leurs moutons pour la faire transformer en fil. Pour ma part, je demande le lavage et le cardage de la laine des Moutondeuses pour pouvoir la transformer moi même.

    Loïc travaille ici et me fait visiter les lieux: 
    La filature se situe le long d'une rivière pour utiliser l'eau pour le lavage de la laine.
    Voici les cuves de lavage : la première avec de l'eau chauffée à 70° pour nettoyer le suint (gras) et autres saletés. Dans le deuxième bac, la laine est brassée dans l'eau de la rivière pour la rincer. 

    Elle est ensuite séchée et placée dans un battoir pour faire tomber les derniers petits bouts de végétaux et poussières. 
    Puis elle est stockée en sac. 


    Ma laine est ensuite passée dans cette petite cardeuse pour sortir en "nappes cardées". La transformation dans la filature est terminée pour elle. 


     

    Pour ceux qui veulent du fil, la laine passe dans une cardeuse beaucoup plus longue, dont les rouleaux successifs sont recouverts de dents de plus en plus fines. Elle est ensuite filée sur une immense machine: le continu à filer.

     


    Merci Loïc pour cette visite! 
    Si vous voulez des détails, la visite est possible!

    Voici des boucles d'oreilles que j'ai crée avec la laine des Moutondeuses, en la feutrant en petites boules


    A bientôt pour la suite! 

    Marion