BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Les Conquérants du Monde Ancien

L'odyssée des premiers migrants européens en Afrique du Nord - BD

À propos du projet

C’est le récit de l’odyssée de Barthélémy, jeune garçon d'à peine 17 ans qui s'embarque pour le Brésil mais qui au détour d'une escale en Afrique du Nord et de rencontres amicales décide de tenter sa chance. A travers lui c'est aussi l'histoire de ces hommes et de ces femmes qui, fuyant la misère et le chômage, avaient fait le choix d’émigrer vers l’Afrique du Nord plutôt que vers les États-Unis, le Canada, l’Australie, l’Argentine ou la Nouvelle-Zélande.

Cette histoire commence il y a juste deux siècles. Ils étaient de France, des Baléares, d’Espagne, de Suisse, d’Italie, de Malte et d’ailleurs ; certains comme Barthélémy arrivèrent à El Djezaïr plus de dix ans avant la conquête du territoire par la France et vécurent le débarquement français à Sidi-Ferruch à côté des Turcs.
Aussi extraordinaire que cela puisse paraître, dans le déroulement de cette histoire homérique, tout est vrai. 

C’est aussi une chronique de la vie quotidienne de la plupart des familles de migrants d’Europe en Algérie pendant cette période. Deux siècles nous séparent des faits relatés dans ce récit, deux siècles qui ont vus s'inverser les flux de migration. 

Sept. 1821 - Barth laisse derrière lui son île natale de Minorque, et débarque à El Djezaïr. En flânant dans les ruelles étroites de la Casbah, à sa grande surprise, il entend parler menorqui. 

Date de sortie du livre : Juin 2019
72 pages toutes en couleur - Format 232 X 315 mm  -  couverture cartonnée

A quoi va servir le financement ?

Le projet est ambitieux car cet album de bande dessinée est un récit historique et chaque détail à son importance lorsqu'il s'agit de restituer la réalité de l'époque (1812 - 1912). Les recherches bibliographiques sont à la base du travail d'adaptation de Philippe Antonetti qui a relevé le défi aux cotés de Pierre B. Decaillet.

La campagne Ulule nous permettra donc de financer :

  • Le travail du dessinateur (soit plus de 50% du budget).
    Ce sont plus de 500 dessins qui seront nécéssaires pour narrer cette saga avec toute la précision historique voulu par l'auteur du récit.
  • L'impression et l'expédition des exemplaires de contribution (soit plus de 42% du budget)
  • La commission ulule sans qui rien de tout cela ne serait possible (8%)

Cette campagne de financement participatif fonctionne sur le principe du "tout ou rien", si nous n'atteignons pas notre objectif, toutes les sommes perçues seront remboursées aux contributeurs et le projet ne pourra se réaliser.

À propos du porteur de projet

Philippe Antonetti, c’est la force tranquille de la Corse, pas celle des paillettes et de la jet-set, mais celle de la profondeur du maquis, des petits villages perchés et de l’authenticité.
Il se définit souvent comme un vieux professionnel de l’image dessinée et peinte, et c’est vrai que retracer son parcours requiert plusieurs lignes, non que le monsieur soit si âgé, mais bien parce que ses expériences sont diverses. 
Jeune architecte d’intérieur, c’est finalement vers la peinture qu’il s’est dirigé. Peinture murale et peinture sur chevalet, l’homme a besoin de varier les supports pour s’exprimer. Jusqu’à privilégier le papier pour y déposer des illustrations.
De là à passer à l’art de la bande-dessinée, il n’y a qu’un coup de crayon que Philippe Antonetti a su donner avec talent et régulièrement. Il devient l’architecte dessinateur au service des textes d’autrui. Lorsqu’on l’interroge sur cette activité d’adaptation, il se définit comme narrateur. Un narrateur en dessins qui démonte et décortique les textes, pour ensuite leur donner vie sur ses planches. Son exigence : ne jamais trahir le récit. C’est un véritable travail de précision que de réduire 285 pages ou plus en 72 planches de dessin !
Et lorsque le récit est celui, si intime, de Pierre Décaillet, il faut y accorder de l’attention, ne pas se tromper, être attentif, tant l’écrivain est méticuleux et soucieux du respect de son histoire familiale et des détails historiques.
Pour Philippe Antonetti, travailler sur le texte de Pierre Decaillet est un véritable défi. S’attaquer à un roman personnel aussi dense est un véritable challenge graphique. Comment rendre ses couleurs à l’Algérie, merveilleux pays des bleus, des verts, des ocres et des jaunes ? Et comment traduire en dessins un texte qui s’étend sur près d’un siècle ?
Plus qu’un roman, le texte de Pierre Decaillet est une odyssée à travers le temps et les âges. Ce défi, seul Philippe Antonetti peut le relever. Sa culture, son attachement à la terre, à ses racines, sa sensibilité particulière aux questions de l’exil et de l’émigration, son coup de crayon sensible … font de lui le dessinateur de la situation. Lorsqu’un Corse et un Français d’Algérie se croisent, se parlent, s’entendent … c’est la promesse d’un ouvrage touchant, sincère et lumineux.

 

Quelle histoire que celle de Pierre B. Décaillet dans son roman "Les conquérants du monde ancien" ! Un roman au long cours qui prend place en Algérie entre 1814 et 1912, nourri des archives familiales de l’auteur, des souvenirs de ses ancêtres, de ses recherches historiques… avec un objectif double : celui de transmettre l’Histoire finalement peu connue de l’Algérie, et celui de réhabiliter l’image de ces premiers migrants, ces Français d’Algérie qui depuis longtemps, peinent à trouver leur place dans les yeux de ceux qui n’ont pas connu la guerre, l’émigration et l’exil.

"Les Conquérants du Monde Ancien" est un récit historique, richement documenté, un cri d’amour envers un territoire lumineux. 

J’ai choisi le titre pour cet ouvrage afin de mettre en parallèle ce flux d’hommes et de femmes vers l’Afrique du Nord, ce vieux monde qu’est la méditerranée, avec, simultanément, les départs de ces autres migrants vers le Nouveau Monde, que ce soit le Canada, les États-Unis d’Amérique,la Nouvelle-Zélande, l’Australie, l’Argentine ou même l’Afrique du Sud.

 

 

Chez Nombre7, contrairement à de nombreuses autres maisons d’édition, nous acceptons tous les auteurs. Romans, essais, recueils, nouvelles… polar, littérature érotique ou ésotérique, saga de science-fiction pour la jeunesse, récit de famille… Rien ne nous fait peur et c’est toujours avec la même bienveillance et curiosité que vos manuscrits sont intégrés dans nos collections !

Nous sommes une maison d’édition de proximité où prônent le respect et l’ouverture d’esprit.
Cette ouverture, d’ailleurs, peut nous mener parfois à accompagner un auteur dont les propos peuvent ne pas remporter l’adhésion de tous et toutes.

Pour en savoir plus nous vous invitons à consulter notre approche éditoriale  

FAQ