BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Mon Collège au Sommet

L'art et le sport au service de l'éducation

À propos du projet


Mon Collège au Sommet est un projet éducatif, social, solidaire et innovant. Il permettra à 200 élèves de Guyane française de partir découvrir la montagne et le ski en mars 2019 à travers une dimension sportive, artistique et culturelle.

" Même le plus long des voyages commence par un premier pas."

Lao Tseu

CONTEXTE... La Guyane???

La Guyane, située en Amérique du sud entre le Brésil et le Suriname, est le plus vaste département français, avec une superficie de 83 846 km², et recouvert à 95 % d’une forêt tropicale. A sa biodiversité exceptionnelle s’ajoute une diversité linguistique et culturelle unique pour un territoire français. C’est également le département le plus jeune, avec 45 % de la population ayant moins de 25 ans. C’est à cette jeunesse que nous allons nous intéresser au travers de ce projet. Et plus particulièrement celle du collège Albert Londres.

Le collège Albert Londres est un collège de l’ouest Guyanais situé en périphérie de la commune de Saint-Laurent-du-Maroni, deuxième plus grande ville de la Guyane (43 600 habitants recensés en 2015), située à environ 260 km de Cayenne. La commune de Saint-Laurent-du-Maroni détient des caractéristiques propres, baignée d’un paysage multiculturel et multi-communautaire exceptionnel qui ne cesse de se déployer au travers d’un développement démographique très important, induisant des problématiques organisationnelles.

CONSTATS

C’est au cœur de cette commune que le projet « Mon collège au sommet » est impulsé au collège Albert Londres. Cet établissement REP+ compte aujourd’hui 713 élèves, et souffre d’une dégradation de son image en raison de nombreux facteurs, entraînant aujourd’hui un manque de mixité sociale et un climat scolaire complexe.

  • Manque de mixité sociale : 71% des familles sont dites défavorisées.
  • Paupérisation et enclavement du quartier : absence d'associations et de maison de jeunesse.
  • Taux d'absentéisme élevé : 19,6%.
  • Dégradation de l'image de l'établissement.
  • Baisse du taux de réussite au Brevet DNB : 77% en 2011, 64% en 2016.
  • Explosion des actes d'incivilités dans et aux abords de l'établissement : vols, incendies, intrusions, dégradations, jets de pierres et de pétards catégories 3 et 4...
  • Isolement des enseignants et perte de motivation.

OBJECTIFS

Mon collège au sommet, permettra d’améliorer le climat scolaire du collège Albert Londres tout en permettant à chaque élève de vivre une expérience unique en s’impliquant dans une démarche de projet. Une aventure multiculturelle et multi-communautaire sera vécue dans un environnement et un espace nouveau, permettant aux enfants de réinvestir leurs acquis théoriques et de consolider leurs savoirs-être en tant que citoyens.

Objectifs de l'établissement

  • Désenclaver le quartier et permettre la mobilité des jeunes.
  • Améliorer l'attractivité du collège pour favoriser la mixité sociale et culturelle.
  • Améliorer le climat scolaire pour lutter contre l'absentéisme et le décrochage scolaire.
  • Réduire les actes d'incivilités dans et aux abords du collège.
  • Fédérer l'ensemble de l'équipe éducative, des élèves et des parents autour d'un projet commun.

Objectifs de l'élève

  • Mettre en valeur la culture et les talents de l'élève pour redonner la confiance en soi.
  • Favoriser l'autonomie et les responsabilités, pour former les citoyens de demain.
  • Permettre l'ouverture sur le monde et le savoir-vivre ensemble.
  • Redonner du sens aux apprentissages par une pédagogie de projet et l'interdisciplinarité (EPI).
  • Permettre à chaque élève de s'intégrer à un parcours d'éducation artistique et culturelle (PEAC).
  • Favoriser l'expression orale et écrite pour le passage du CFG et du DNB (Brevet des collèges), par des ateliers journalistiques.
  • Permettre l'ouverture sur le monde professionnel dans un parcours avenir, par l'intervention de différents professionnels de la montagne.

Objectifs généraux

  • Améliorer le lien et la connaissance Métropole / DROM (Département et Région d'Outre-Mer).
  • Valoriser la culture et le patrimoine local guyanais.
  • Favoriser la transmission transgénérationnelle en permettant aux familles et aux parents de s'investir dans la réalisation du projet.
  • Dynamiser le quartier, la ville, et le département en médiatisant l'événement.

" Rien ne développe l'intelligence comme les voyages "

Emile Zola

PRESENTATION DU PROJET

Année de préparation

Programme des séjours: dimensions artistiques et sportives

Le projet s'articulera en 4 voyages de 10 jours comprenant 50 élèves à chaque fois, 4 enseignants  et 1 ou 2 parents accompagnateurs.

" En art point de frontière "

Victor Hugo

Spectacle 100% Guyane: nos élèves présenteront à leurs correspondants et à la municipalité de Samoëns, un spectacle présentant la Guyane de l'ouest au travers de la danse, du théâtre et de la musique. Miremonde Fleuzin, notre marraine du projet et chanteuse guyanaise pourra être présente sur l'un des séjours pour préparer un spectacle et présenter le travail d'un groupe d'élèves réalisé suite à des ateliers en classe.

Visite de musée d'art: une visite d'une salle d'exposition au Louvre, à Paris, est également prévue pour un enrichissement culturel et un contact sensible avec des oeuvres étudiées au préalable en cours. Une possibilité de reportage numérique de cette exposition (si possible en réalité augmentée) permettra de rapporter une fois de retour en Guyane, une expérience transmissible aux autres.

Lors de la campagne de financement participatif en ligne et en contrepartie du réseau de solidarité créé, nos élèves auront également à réaliser et offrir des cadeaux guyanais faits main, mettant en valeur l'art et l'artisanat local (gravure sur calebasse, pangi, perles, art tembe...) et les talents artistiques personnels (dessin, chant, danse...).

Dimension solidaire et lieu d'acceuil

Le lieu d'accueil sera un centre d'hébergement dans le centre de Morillon. Il reste à définir en fonction du nombre de séjours pouvant partir et des financements obtenus. En cas de difficulté à obtenir la totalité des fonds, des familles d'accueil se proposeront pour héberger de petits groupes d'élèves, aux abords de la station de Morillon.

"La montagne nous offre le décor ... A nous d'inventer l'histoire qui va avec !"

Nicolas Helmbacher

Interdisciplinarité et pédagogie de projet

  • Français : création de poésies sur la montagne, correspondance avec l'établissement partenaire, écriture d'une pièce de théâtre, rédaction du journal de bord et des articles pour les médias...
  • S.V.T. : étude des caractéristiques du milieu montagnard en comparaison avec le milieu tropical.
  • Arts, Musique, EPS : création et réalisation d'un spectacle 100% Guyane.
  • Histoire / Géographie : habiter un territoire, étude de la géographie. Etude historique de la révolution industrielle avec visite de la Tour Eiffel et du Louvre à la clé.

Ces notions sont susceptibles d'évoluer selon les enseignants encadrants présents lors du séjour.

RESTITUTION

En pérennisant ce projet pour permettre chaque année aux 4e de partir, nous pourrons avoir le recul nécessaire et voir les réelles portées des moyens déployés. Nous pourrons observer si nos objectifs ont été atteints au travers de différents indicateurs :

  • Le taux d’absentéisme.
  • Le taux de réussite au DNB des futurs bénéficiaires du projet.
  • Le nombre de rapports d’incidents et d’exclusions déposés auprès de la vie scolaire.
  • La répartition future des CSP des parents (retour d’une mixité sociale).

Au retour des élèves, une cérémonie sera organisée dans et hors de l'établissement afin de présenter le séjour aux parents, à l'équipe et aux instances éducatives, aux partenaires locaux et aux médias présents :

  • La présentation d'un reportage vidéo et photo réalisé par les élèves lors du séjour.
  • La présentation d'un journal de bord écrit et imagé réalisé par les élèves lors du séjour.
  • Cette cérémonie pourra être accompagnée du spectacle et d'un buffet.

Si les retours des séjours s'avèrent efficaces et positifs, le pojet pourra être reconduit chaque année en fonction de la motivation de l'équipe éducative présente dans l'établissement et des aides financières apportées au projet.

A quoi va servir le financement ?

Nos élèves du collège REP+ Albert Londres à Saint-Laurent-du-Maroni mènent dès aujourd'hui des actions pour financer leur voyage d'ampleur : vente de gâteaux, organisation d'une kermesse, réalisation d'un logo pour flocage de tee-shirts...

Le financement sera complété par des demandes de sponsors et de partenariats auprès de l'Etat, de fondations, d'associations, d'entreprises guyanaises et nationales.

LES DEPENSES

Notre budget pour un voyage de 55 personnes, se découpe comme suit :

LES RECETTES

Le projet Mon collège au sommet étant ambitieux et encore jamais vu en Guyane, les financements institutionnels ne peuvent fournir qu’un pourcentage très faible du budget total. Les familles étant également à 80 % dites défavorisées (recensement 2016), nous ne pouvons demander qu’une petite participation par principe d’égalité. Nous ne baissons pas les bras pour autant et faisons appel à du multi-financement pour concrétiser notre projet projet. En effet, différentes sources seront sollicitées, au niveau public et privé : sponsors privés et publics, fondations, associations, mais aussi notre réseau de solidarité grâce à ULULE et sa plateforme de financement participatif.

Participation des familles

Afin de contribuer au projet et de s'investir dans celui-ci, il sera demandé aux familles une participation de 400 €.
Ce règlement pourra se faire en plusieurs fois, et en cas de difficultés financières, des aides pourront être apportées au cas par cas.

A QUOI VA SERVIR VOTRE ARGENT ?

Nous visons 30 000 € à récolter au minimum, ce qui assurera le financement d'une petite partie des billets d'avion pour nos 200 élèves (représentant 50% du budget total). Dans l'idéal, et pour réduire la participation des familles (souvent en situation précaire), nous espérons dépasser ce minimum, pour permettre plus de souplesse (visite de musée, hebergement en pension complète, moniteurs ESF, location de matériel...).

PLAN B ?

En cas d'empêchement indépendant de notre volonté (grèves, directives ministérielles particulières, augmentation inopinée des coûts...) et de difficultés non prévisibles a récolter la totalité du budget, nous nous engageons à utiliser la somme déjà obtenue pour un plan B répondant à des objectifs similaires.

Il s'agira d'une semaine de voyage plus local, pour une visite des sites remarquables de la Guyane Française, tant au niveau artistique, culturelle et historique: visite du bagne, Centre Spatial Guyanais, îles du Salut, réserve naturelle d'Awala-Yalimapo, visite du musée de Cayenne, visite de Cacao (potier et musée des insectes), randonnée nature à Savane-Roche Virginie, visite de Saint-George... Ce sera donc un séjour amenant les élèves à découvrir les richesses de leur territoire d'Ouest en Est, de la frontière du Suriname à la frontière du Brésil.

Ce plan B sera également prévu pour les élèves ne pouvant partir pour des raison administratives ou personnelles. En effet, conscients des spécificités locales de l’ouest guyanais, nous seront vigilants aux enfants ne pouvant partir pour causes administratives. Un nombre encore à quantifier d’élèves n’ont pas de papiers leur permettant de sortir du territoire. Nous commençons les démarches auprès des familles un an auparavant, afin de laisser le temps à celles-ci de commencer un processus de demande de titre d’identité, leur permettant ensuite de passer le DNB en toute conformité. Les élèves n’ayant pu obtenir une autorisation administrative de sortie de département à temps, seront donc pris en charge pour réaliser un voyage scolaire plus local.

LES CONTREPARTIES

Nous souhaitons investir toute la communauté éducative, les parents et les élèves autour de ce projet. Nous souhaitons également établir un échange culturel et favoriser le lien Métropole / département d'outre-mer (si souvent oublié... et inconnu). Les contreparties seront donc uniquement des produits artisanaux guyanais, faits mains par nos élèves ou leur familles. La diversité culturelle locale étant assez riche, nous aurons ainsi un choix parmi : de l'art tembé (art local des "noirs marrons" issu de l'esclavage), des dessins d'élèves, des savons et autres produits locaux, des pangis (tissus brodés à porter autour de la taille), des parures amérindiennes en perles, un poster géant des élèves à la neige, le film du séjour... et d'autres !

À propos du porteur de projet

SYLVIE, enseignante EPS et directrice du club de Gymnastique Graines d'Acrobates

Signe astrologique : kangourou ascendant gymnaste

Caractéristiques : le pivot fédérateur, la « madre » d’une équipe

Sylvie peut se caractériser par sa force tranquille et fédératrice. Fondatrice et présidente du club de Gymnastique de Saint-Laurent-du-Maroni, Graines d’acrobates, elle se dévoue corps et âme pour transmettre sa passion et aider les jeunes à atteindre leur meilleur niveau, le tout dans une ambiance familiale et festive. C’est véritablement l’astre autour duquel gravite un tas d’électrons, si bien qu’on la nomme souvent « Sissi la famille ». Elle rassemble et organise des projets d’ampleur, monte des spectacles, tout en étant à l’écoute et proche de chacun.

Sa devise : le véritable échec est celui de ne pas avoir osé !

JEANNE, enseignante en Arts-Plastiques et Accompagnatrice en Moyenne Montagne

Signe astrologique: chamois ascendant viking.

Caractéristiques: 1000 projets à la minute.

Jeanne, c'est le soleil de la salle des profs, à tel point qu'on la croirait élevée aux abords d'une centrale nucléaire, ce qui est faux. Entre une enfance bercée par les océans en voilier puis par les ascensions alpinistes, elle se passionne pour les grands espaces et la force qui s'en dégage. Toujours à la recherche de sens, elle voit en l'art et le sport, de grands leviers éducatifs. Notre petite savoyarde est un vrai couteau suisse et on en découvre encore de nouvelles fonctions. Elle sait tout faire en arts et en sports, avec en bonus un humour désarmant et un rire communicatif. Si elle n'existait pas, il faudrait l'inventer !

Sa devise : il n'y a pas de génie sans un grain de folie !

CLEMENT, enseignant d'Histoire-Géographie, formateur en secourisme

Signe astrologique : aventurier ascendant jaguar.

Caractéristiques : Un guide exemplaire et un regard malicieux!

Mais non, Clément n’est pas professeur d’EPS… même si son temps libre est occupé de sorties en forêt, à pied, en VTT, ou en kayak et à ski en métropole. Clément a fait du grand air son terrain de jeu favori, mais n’oublie jamais d’emporter avec lui, une page découpée de magazine d’histoire pour la lire dans son hamac la nuit. Avec humour il nous entoure et nous en apprend tous les jours sur le monde, l’histoire et la nature. Dès qu'il y a un projet un peu fou... il est de la partie et relève les défis !

Sa devise : Rien de grand ne s'accomplit sans passion !

L'EQUIPE

Notre équipe ne tarde pas à s'agrandir avec Charles, enseignant d'EPS et comptable du projet, avec Emilie et son grand soutien, Julie et son dynamisme... mais aussi Xavier, Sandra, Paul, Willy, Floriane, Rémi, Hervé, Elise, Elisa...

NOTRE MARRAINE

Miremonde Fleuzin, un sourire rayonnant et un entrain détonnant... elle devient notre véritable chargée de communication !

UNE MARRAINE EN OR pour Mon Collège au Sommet ! Miremonde est une artiste guyanaise engagée pour l'éducation, ancienne élève de notre établissement Collège Albert Londres.
« Ce qui me motive aujourd’hui c’est la réussite des jeunes guyanais à travers l’Art en général. J’aimerais pouvoir vivre de ma passion, la transmettre au plus grand nombre et développer la culture en Guyane. »
Miremonde, slameuse et comédienne. L’écriture commence pour elle à l’âge de 16 ans.
N’ayant pas peur de ses écrits elle les déclame en participant à différentes manifestations en Guyane. Curieuse, le monde du théâtre la fascine également, elle décide d’arpenter Paris et ses détours en intégrant le Cours Cochet un an après l’obtention de son baccalauréat littéraire. Après une licence en arts du spectacle, elle crée son association « Alterre » à Saint-Laurent-du-Maroni où elle réside actuellement.

NOTRE RESEAU SOLIDAIRE...

Nous serons accompagnés sur place par l'association Tom en Tête, portée par Marcelle Emmonnet, sa fille Mathilde, et Juliette Claye. Cette association, dont l'objectif est de permettre et promouvoir l'accès aux sports de montagne à des publics défavorisés, sera notre relais local et permettra à nos élèves de découvrir le ski grâce à des moniteurs bénévoles (en échange de petits cadeaux Guyanais) !!

Un échange avec un collège partenaire de la vallée sera également mis en place, afin de permettre des correspondances épistolaires avec nos élèves, puis une rencontre lors des séjours avec un prêt de vêtements chauds.

"Les montagnes ne vivent que de l'amour des hommes. Là où les habitations, puis les arbres, puis l'herbe s'épuisent, naît le royaume stérile, sauvage, minéral ; cependant, dans sa pauvreté extrême, dans sa nudité totale, il dispense une richesse qui n'a pas de prix : le bonheur que l'on découvre dans les yeux de ceux qui le fréquentent"

Gaston Rébuffat

MERCI A VOUS TOUS, ON VOUS AIME !!!!

Et sans vous, rien n'est possible...

FAQ

Poser une question Signaler ce projet