BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Moiselle Isaure

la petite frenchie culottée

À propos du projet

Qui est Moiselle Isaure ?

Des formes voluptueuses et dénudées, une regard espiégle taillé à l’oeil de biche, des phrases chics dans des bulles pop, voici Moiselle Isaure, la jolie poupée qui aime autant les ours en peluche que les bas en dentelle. Cette "petite frenchie" née sous mon trait de crayon en 2015  aime le bon vin et les planches mixtes, vit dans la nostalgie des 60's, est amoureuse de l'amour et passe le plus clair de son temps en petite culotte. Elle est aussi solitaire, rêveuse et décalée.

Ah oui, j'allais oublier, elle a une chatte, Suzette...

Que fait-elle ?

Moiselle Isaure ne sert pas à grand chose, elle n'est pas un concept innovant ni un média révolutionnaire, elle n'est pas biodégradable ni le fruit d'une recherche scientifique, elle ne vous aidera pas à vous déplacer plus vite ni à rencontrer l'Amour selon un algorythme acidu. La seule chose qu'elle vous offrira, c'est votre dose de pêche quotidienne !

Un journal intime illustré et digital

Moiselle Isaure a pour ambition de devenir la référence de l'art de vivre à la Française. Légère, amoureuse, coquine et mutine, la petite frenchie vous dévoilera son quotidien grâce aux outils du digital :

  • Des illustrations, des inspirations, des tas d'interactions pour vous immerger dans la vie de Moiselle. Cela demandera une utilisation savante d'Instagram
  • Des billets doux sous forme de publications Facebook
  • Un recueil de billets doux (à la façon du Petit Nicolas de Sempé) sous forme de newsletter
  • etc...

Culottes and more...

Le virtuel, c'est bien, le réel, c'est pas mal non plus. Moiselle Isaure est très sensuelle, or quoi de plus sensuel que le toucher d'un tissu doux, d'un papier soyeux ou de la blancheur porcelaine d'une dentelle ?

Après avoir sorti une ligne de tee-shirts et tote bags, Moiselle Isaure a déjà en tête une ligne de culottes,de vêtements, projets d'événements, d'histoires folles, de livres à l'odeur de la Liberté, de la Joie et de la Légéreté !

Êtes-vous prêts ?

Voici les motifs de la collection :

"Promenons-nous dans les bois pendant que le loup y est"

Voici les modèles croqués qui n'attendent que vos fesses

 

Coup de rétro sur les collab' de Moiselle

Petit coup d'oeil sur quelques unes de mes collab'...

Moiselle Isaure x la Petite Mort - juin 2017

        

 

       

Logo pour Les Dilettantes, la marque de maroquinerie littéraire

            

Moiselle Isaure x Label Chaussette

Carte de voeux 2019 pour Castel

Et plus de projets ici

A quoi va servir le financement ?

Contrairement à Baloo, Moiselle Isaure ne peut pas se contenter seulement d'eau fraîche et de verdure que lui prodigue la nature... Elle a aussi besoin de se développer sur Internet, d'être présente sur les évenements artistiques et créatifs et souhaite également lancer sa ligne de culottes and more (mais chuuut, c'est un secret..) 

Aujourd'hui, Moiselle Isaure en chiffre, c'est :

  • + 4500 abonnés sur Instagram
  • 80 histoires courtes
  • 8 expositions dans des lieux parisiano-incontournables (le Carreau du Temple, la Galerie Joseph, avec la Bande de créateurs, le collectif ToGaether, ...)
  • La première édition du Moiselle's week-end, une exposition solo 
  • 1 collection de vêtements illustrés 100% coton bio
  • 6 collaborations avec des marques, institutions "Made in France"

Les objectifs sur 1 an sont :

  • lancer le journal intime illustré et digital de Moiselle Isaure
  • atteindre 25k abonnés sur Instagram pour septembre 2020
  • lancer la ligne de culottes and more pour le printemps 2020 (9 mois)

Voici à quoi vont servir le financement :

À propos du porteur de projet

La fleur au crayon

Plongée depuis aussi longtemps que je m’en souvienne dans l’univers créatif, un coup sous les jupes de ma mère décoratrice, un coup sur le dos de mon père écrivain, je prends goût au dessin, à la couture et à peu près à tout ce qui fait appel à la créativité. Après mille litres de sang d’encre versés le temps de ma scolarité parisienne, j’obtiens in extremis mon Bac Littéraire. 

Pour mon orientation post-bac, la question ne se pose pas longtemps puisque je ne suis une flèche ni en Maths, ni en Eco ni en Philo, ni en Gym. Puisque je ne sais que dessiner, je vais faire des études d’Art !

Des études façon parcours du combattant

Nous voilà partis, mon carnet de croquis et moi-même, à l’Atelier de Sèvres. Là, j’espère m’épanouir comme une fleur de printemps au milieu de barjots comme moi. Mais non. Je vois mes espoirs s’évanouir au fil des jours, on me dit que je ne sais pas dessiner, que je n’ai aucune créativité, bref, les profs m’encouragent à revenir dans cinq ans. Ce conseil m’encourage à partir tout court.

L’année suivante, je débarque à Sup de Pub en Design Graphique. À moi la déconnade, l’esprit pubard, les projets graphiques et fêtes à foison. Je sens tout de même au fond de moi un inintérêt total pour la matière alors qu’elle est censée être taillée sur mesure pour moi. Quelque chose me ronge de l’intérieur. C’est l’Ennui. Ce sentiment dévorant qui me plonge dans le doute quant à mon avenir et fait fuir mon sourire. Il faut que je reprenne ma joie de vivre en main, je n’ai pas le droit de la laisser partir si facilement .

L'accouchement du premier bébé

Un beau matin d’insomnie, je m’installe à mon bureau, ouvre Internet et crée un site. Je veux mettre en ligne mes projets créatifs. La plateforme me demande de donner un nom à mon site. « Eh bien… , me dis-je, je suis une demoiselle et mon prénom suscite des tas de réactions… Isaure… Mademoiselle Isaure ? Non, trop Chanel. Moiselle Isaure ? Ouiii, comme la secrétaire de Gaston Lagaffe ! » Moiselle Isaure est en ligne.

Je me mets à publier mes projets avec en dessous de chacun une courte légende explicative, qui se transforme en long texte, puis en histoire courte. Ma plume devient inarrêtable.  J’écris tant qu’en une semaine j’arrive à court de projets à publier. Je me mets donc à dessiner pour illustrer mes articles. Je dessine, écris, redessine et réécris et peu à peu sous mon crayon éclot un petit personnage que je ne vous présente plus, Moiselle Isaure.

En 2016, j'abandonne les études pour me consacrer corps et âme à mon bébé, mettant toute mon énérgie à la faire grandir et épanouir. Elle me fait aussi beaucoup grandir, et notre histoire commune ne fait que commencer... grâce à vous?

Isaure Grudzinska

Share Suivez-nous