BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Moi si j'étais une Femme

Court-Métrage dramatique

À propos du projet

Bonjour!

J'ai écrit un scénario de court-métrage intitulé "Moi si j'étais une Femme", que je compte réaliser sur Grenoble au printemps 2020. C'est un projet un peu particulier car une majeure partie du casting sera porteur d'un handicap intellectuel mais c'est un challenge stimulant et passionnant.

Il s'agit d'un court metrage dramatique d'une durée de 23 minutes en partie financé en auto-production. 

Pitch du film:

A 19 ans, Juliette, une jeune femme trisomique insouciante, curieuse et passionnée, tombe amoureuse pour la première fois de Romuald, lui aussi handicapé mais pas trisomique. Néanmoins, la mère de Juliette, Sandrine, une brillante avocate de 40 ans et proche de sa fille, s’inquiète de la voir tomber enceinte. Juliette est alors rapidement amenée chez la gynécologue. Comme elle a des oublis réguliers de prise de pilule, la gynécologue lui propose une solution plus radicale : une intervention chirurgicale visant à la stériliser. N’étant pas sous tutelle et donc légalement responsable d’elle-même, Juliette a alors 4 mois pour prendre cette décision seule. Cependant, Sandrine et la société comme les professionnels éducatifs et médicaux qui accompagnent Juliette dans un centre spécialisé ne l’entendent pas ainsi et tentent d’imposer à Juliette leur vision « eugéniste ». Ainsi, Juliette va devoir faire pour la première fois de sa vie un vrai choix pour elle : renoncer à son rêve de maternité ou perdre ce lien complice avec sa mère.

Genèse du projet:

Ce projet est né de ma rencontre avec une jeune femme trisomique âgée de 20 ans, qui justement s'est faite opérer en vue d'être "stérilisée". A l'époque, je découvrais cette dure réalité pour certaines de ces jeunes femmes, qui pourtant nourrissent pour la plupart des envies et rêves de maternité. Cette jeune femme n'avait pas forcément tous les moyens intellectuels de comprendre les enjeux d'une telle décision et je me suis demandée quel pourrait être le point de vue d'une jeune femme trisomique avec des bonnes capacités de réflexion et d'expression.

C'est un sujet encore tabou en France. Prendre le point de vue de Juliette est donc un choix dérangeant et non consensuel du point de vue sociétal. J'ai vraiment envie que l'on soit dans la tête de mon héroine. Toutefois, ce n'est pas un court-métrage moralisateur avec un avis très tranché sur cette question. Je veux juste donner en quelque sorte la parole à ces jeunes femmes trisomiques en pleine construction de leur identité féminine.

À quoi va servir le financement ?

Le financement va servir à

- payer la location du matériel de tournage,

- défrayer l'équipe (trajet, essence, repas ..)

- rémunérer certains professionnels techniques comme le preneur de son

- payer les droits d'auteur de certaines compositions musicales.

 

Des fonds supplémentaires permettraient de rémunérer les acteurs, d'avoir une meilleure qualité d'image et de son, ce qui favoriserait la sélection du film dans certains festivals.

 

À propos du porteur de projet

Je m'appelle Aurélie. Je suis une jeune scénariste-réalisatrice et psychologue. J'ai déjà écrit le scénario d'un court-métrage de 3 mins réalisé par Ethan Atwak, "So can we play?" disponible actuellement sur plateforme Amazone Prime UK.

https://www.amazon.co.uk/Can-Play-Joanna-Rose-Barton/dp/B07CHT66C2/ref=sr_1_1?keywords=ethan+atwood&qid=1564579163&s=gateway&sr=8-1

Mon équipe technique est en cours de constitution et dépend pour beaucoup du financement du film.

Mon équipe d'acteurs est un peu timide pour le moment et se dévoilera plus tard ...Une bonne partie des acteurs sont des jeunes tout à fait charmants et enthousiastes porteurs d'un handicap intellectuel accueillis en institutut spécialisé.