BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

HELP pour Mme E !

Aidez la cie SubsTÀNCe à participer au Festival Chalon dans la rue 2019 !

À propos du projet

Je suis Renàta Kaprinyàk et je suis chorégraphe-interprète pour la compagnie Substance - compagnie de danse tout terrain -, installée à Cluny (71) depuis 2014.

Avec la nouvelle pièce de la compagnie SubsTÀNCe, Mme E, nous sommes sélectionnés pour jouer au Festival Chalon dans la Rue dans le cadre de la sélection officielle 2019. Nous sommes ravis-es ! Chalon dans la Rue, c'est un très gros festival, autour de 130 compagnies y sont sélectionnées. Pour nous, c'est un tremplin, car c'est un lieu de diffusion très important des arts de la rue.

Mme E

Des corps contraints, des corps reclus, des corps serviles, à la recherche du bonheur, du plaisir, à la recherche de la chute. Des mariées s'émancipent, tombent, se relèvent.
Mme E, est un spectacle de danse pour rues et vitrines, insolite, et mouvementé. Dans une ambiance electro-rock, ces femmes éphémères détricotent le mariage.


" Mme E est née de mon fantasme autour de la femme magnifiée lors d’un évènement bref : le mariage. Ce fantasme universel, très connoté, est encore présent dans les têtes des petites filles autant que dans celles des mères et des grands-mères. La mariée est le centre de l’attention. Elle est l’animation d’une ville pour un jour. Elle est le bonheur des proches et la fierté des parents. En quoi cette tradition dépasse-t-elle la raison ? J’ai pris conscience de l’importance que revêt cette alliance symbolique et combien cette fête cache des rouages puissants de l’organisation sociétale.
Où en sommes-nous avec le symbole de la robe blanche, le passage à l’église, le patriarcat, dans une société qui se cherche face à son propre mysticisme. Pourquoi la femme attend-elle et l’homme demande-t-il ? Pourquoi nous marions-nous toujours, aujourd’hui ? Le mariage forcé, le mariage gay, le mariage blanc et surtout l’intimité que nous entretenons avec ce concept sont des jalons qui guident ma réflexion. "

Distribution:

Renàta Kaprinyàk - chorégraphe, interprète, Aurore Schatzman - interprète, Juliette Besson - interprète, François Payrastre - compositeur, Gilles Faure - scénographe, Seb Geo - photographe

 


À quoi va servir le financement ?

Nous avons besoin de vous :

Votre coup de pouce, grand ou petit, est important et nous aidera à finaliser le spectacle: les costumes, la technique et financer les salaires, la communication, les déplacements et l’hébergement.

1 - Nous sommes en partenariat avec Le Relais, qui nous a  gracieusement donné des robes de mariées afin de costumer 20 amateures. Nous avons maintenant besoin du travail d'une costumière pour ajuster nos robes à toutes les tailles et tous les âges.

2 - Nous avons besoin d'acquérir un système de diffusion son. Pour cela, nous avons sollicité une aide pour l'achat de matériel technique auprès du département de Saône et Loire, cependant, cette aide suppose que nous investissions aussi avec notre apport personnel.

3 - Les salaires : le festival n'achète pas les spectacles de la sélection officielle, la compagnie doit assurer tous les salaires en autofinancement.

4 - La communication : comme chacun le sait, une bonne communication permet de faire venir du public et pour jouer nous avons besoin de public, donc de les prévenir pour qu'ils viennent nous voir...

5 - Déplacement, mais surtout hébergement. Payer les nuits d'hotel n'est pas dans notre budget, mais à ce stade nous n'avons plus le choix...

 

Vous l'aurez compris, nous avons BESOIN de VOUS !

 

 

 


À propos du porteur de projet

L'équipe

Renàta Kaprinyàk - Chorégraphe, interprète

D’origine hongroise, elle finit ses études supérieures de danse à Budapest en 2009. Elle travaille avec différents chorégraphes hongrois comme artiste indépendante et commence à créer ses propres créations en collaboration avec de jeunes artistes hongrois. Elle participe à une création de la compagnie Eleonore Valére Lackhy (FR). Elle suit les stages du festival Impulstanz (Vienne) durant trois années. Elle intègre la compagnie Litécox en France en 2012. Depuis elle est interprète dans une multitude de spectacles en France. Elle danse avec la compagnie Litécox, la compagnie Les mobilettes, la compagnie Le Groupe La Source, la compagnie Antares.

En 2013, avec l’éclairagiste et scénographe Gilles Faure et le musicien Jérôme Besson, ils décident de confronter pour la première fois leurs démarches artistiques respectives autour de « Plu(s)Mett(r)e » - solo pour lequel, elle a reçu le soutien de l’artiste chorégraphe Daisy Fel et obtenu la bourse européenne Leonardo da Vinci. Depuis 2014 elle collabore avec Sabrina Sow - artiste équestre en tant chorégraphe /interprète et créé les spectacles “Filles Perdues” et “Salopette”/ “Hippothèse”. En 2015 la compagnie SubsTÁNCe continue les représentations de son premier spectacle “Plu(s)Mett(r)e” et se voit proposer un compagnonnage par la compagnie Le grand jeté!. En 2016, la compagnie SubsTÁNCe crée son deuxième spectacle “Écho” et commencera un nouveau projet tout terrain pour 2017; « Echo-Fragment » 2018 Elle crée le spectacle “RÉZO ZÉRO” avec 4 interprètes, musique live et danse en salle. Elle se lance dans une nouvelle aventure avec « Mme E » duo pour l’espace public.

 

Aurore Schatzman - danseuse, interprète

Aurore Schatzman commence la pratique de la danse à l'âge de 4 ans auprès de Catherine Escarret. À 6 ans elle entre dans sa compagnie d'enfant et poursuivra cette aventure jusqu'à ses 18 ans. En parallèle, à 11 ans, elle entre au CRR de Paris puis au CRR de Lyon en contemporain. Elle poursuit ensuite sa formation aux RIDC jusqu'en 2011. Depuis, Aurore a travaillé avec le collectif Le Solarium, la compagnie la Belle Écorchée Vive pour des spectacles sur scène. Elle travaille en rue avec la compagnie Co&CieDanse depuis 2012. Elle collabore avec la compagnie Permis de Construire depuis février 2013. Elle travaille avec la compagnie Les Mobilettes à partir de 2014 où elle rencontre Renàta Kaprinyàk. Elle rejoint la compagnie SubsTÀNCe en 2016 pour une reprise de rôle de son spectacle ECHO. Elle danse avec la compagnie dans les créations RÉZO ZÉRO (2018) et Mme E (2019).

Juliette Besson - danseuse, interprète

Née en 1997 en Saône-et-Loire (71), proche de Cluny, Juliette débute la danse dès l'âge de 3 ans, avant d'entamer des études en danse contemporaine et en danse jazz au Conservatoire à Rayonnement Régional de Chalon-sur-Saône, parallèlement à un cursus Littéraire au lycée. Elle poursuit ses études à Lille et Roubaix où elle obtiendra une Licence Enseignement de la danse ainsi que son Diplôme d’État de professeure de danse contemporaine à l'âge de 20 ans. De retour en Bourgogne en tant que professeure de danse contemporaine au CRR de Chalon-sur-Saône de mars à juin 2018, elle rencontre la compagnie SubsTÀNCe avec qui elle travaille d'abord en tant que stagiaire puis comme interprète sur la création de Mme E (2019).

Francois Payrastre - Musicien, compositeur

Musicien, autodidacte, aux influences multiples, il s’intéresse depuis 1995 aux croisements des différentes disciplines du spectacle vivant.
Avec KompleXKapharnaüM, il pratique aussi bien les instruments amplifiés (guitare, basse) que les musiques électroniques. Il compose, joue et arrange, seul ou en groupe, les musique live et bandes-son de nombreux spectacles : Chantiers (1995-98), RVB,  [email protected] (1998-99), SquarE télévision locale de rue (2000-04), PlayRec (2005-08), Memento (2009-11) et Figures Libres (2012-16).
Son travail avec KompleXKapharnaüM, autour de création dédiées in situ, lui permet d'explorer d'autres directions sonores: TOPO (Toulouse, 2011), Spøgelser (Helsingør, 2012), Place Public (Avignon, 2012), Fabulations Pédestres Périphériques (Villeurbanne, 2014), Vous avez un Nouveau Message (Séoul, 2018). Ces propositions singulières lui permettent aussi de collaborer ponctuellement avec d'autres compagnies : Cité Rêvée (Cie Opposito, Carabosse, 2003), Les Rendez-vous Cavaliers (Cie HVDZ, 2004), Migration (Cie Khta, ExNihilo, 2017).
En  parallèle, il s’investit dans des projets dédiés à la scène, en danse contemporaine avec la compagnie Litécox : Marmara, Carnets d'Orient (2002–05), ou en théâtre musical avec la création en langue des signes Viggo de la Cie On Off (2015-17)
En 2008, il entame une longue collaboration avec la Cie Entre Chien et Loup, et Camille Perreau, où il expérimente les croisements entre son univers sonore et le texte dans une approche d'abord documentaire avec le spectacle 2, un état des lieux (2009-10),  l’édition de livres-CD d'entretiens autour de la mémoire ouvrière : Une Mine de Femmes  (2010, Éditions du Boulon ) et Douze Femmes Ouvrent Hier (2012) ainsi que les bandes-sons des expositions itinérantes associées, et une collaboration théâtrale en salle : Comme un Chêne (Abbaye de Noirlac – 2015).
Toujours avec la Cie Entre Chien et Loup, il réalise des fictions sonores déambulatoires : Véréna Velvet (textes de Chantal Joblon, 2013-18), Es Tu Là ?  (textes de Karin Serres, 2015-18), et Ciconia Ciconia, (2017-18), spectacle tous publics en milieu scolaire.

Son attirance pour l'approche documentaire se manifeste à nouveau dans un travail d'installation sonore et vidéo dans le cadre du sous titre Être Bête Point d'Interrogation de l'édition 2018 du Festival Chalon dans la Rue.

 

Gilles Faure - scénographe, éclairagiste


Diplômé de l’ENSATT en 1994, Gilles travaille avec des compagnies de spectacle vivant depuis 20 ans. Ses disciplines principales sont la théâtre de rue et la danse. Il coopère principalement avec les compagnies KomplexKapharnaüm, Entre chien et loup et Litécox. Il rejoint la compagnie SubsTÀNCe dès sa création, où les trois disciplines : la danse, la musique et la mise en scène sont interconnectées. En 2015 il rejoint l’équipe de la Cie Le Grand Jeté ! pour ses créations lumières. Il éclaire les sites des festivals Festival Cluny danse et Pépette Lumière, dont il est également directeur technique.

 

Share Suivez-nous