BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Mission CorSeaCare

Un périple de 1000 km en kayak au service de la mer et de la biodiversité

À propos du projet

                                                                    ----------------------------------------

H - 10 !!! DERNIERES HEURES POUR APPORTER VOTRE PIERRE A L'EDIFICE !

 ----------------------------------------

Ahoy !

Il ne reste plus que QUELQUES HEURES avant la terrible fermeture de notre financement participatif !

A tous ceux d'entre vous qui ont déjà participé, MILLE MERCIS ! C'est le moment de partager autour de vous votre enthousiasme pour notre mission !

Un dernier coup de pouce pour atteindre le palier des 3000 EUROS et déclencher un déluge de contreparties toutes plus spectaculaires les unes que les autres !!!

                                                          ----------------------------------------------

PREMIER OBJECTIF ATTEINT !!!

                                                         ----------------------------------------------

Tout est dans le titre. MERCI A TOUS pour votre implication et votre générosité, nous vivons une formidable aventure avec vous, et cela n'est pas prêt de s'arrêter !

Nous entamons désormais notre ascension vers le second palier : OBJECTIF 3 000 € !!

Cet argent nous permettra d'organiser davantage d'ateliers et d'investir dans du bien meilleur matériel pour les projections Ciné'Mare : un écran géant et un vidéoprojecteur plus puissant.

A la clé de ce second palier, de TOUT NOUVEAUX CADEAUX !

Ainsi, pour toutes les participations à partir de 50 €, nous vous offrons au choix une paire de lunettes de soleil ou une casquette aux couleurs de Mare Vivu EN PLUS DE TOUTES LES CONTREPARTIES PRECEDENTES !!!

Et pour toutes les contributions au-delà de 100 €, c'est bien simple, nous vous offrons le KIT COMPLET MARE VIVU : casquette, lunettes de soleil ET même un petit cendrier de plage, idéal aussi pour emporter vos bonbons préférés ! 

Aidez-nous à aller le plus loin possible dans cette formidable aventure !!!

                                                         ----------------------------------------------

                                                         ----------------------------------------------

Cet été en Corse se prépare un événement pour le moins original mené par une bande de jeunes kayakistes SURVOLTÉS !

Notre défi : réaliser pendant un mois une marche pour la Méditerranée… en kayak !

A travers les 1 000 km de côtes corses qui nous attendent, nous avons monté une expédition scientifique et pédagogique, en partenariat avec des observatoires marins, des laboratoires et des associations environnementales, pour recueillir des données océanographiques et sensibiliser le grand public aux pressions qui mettent aujourd’hui en grave danger la mer Méditerranée.


Au programme de cet événement :

 - un circuit de cinéma itinérant par la mer,
 - une série d’ateliers pédagogiques pour les plus jeunes,
 - un programme éducatif en association avec trois classes de primaire,
 - des conférences sur les grands enjeux des écosystèmes marins animées par plusieurs spécialistes,
 - une opération de nettoyage des plages,
 - un relevé de données océanographiques sur l’ensemble du littoral corse : enregistrements bioacoustiques, recensements d’espèces, échantillonnage des pollutions plastiques.

Mais CorSeaCare, c’est surtout une foule de témoignages concrets pris sur le vif, d’articles, de photos et de vidéos à suivre au fil de notre aventure sur notre site internet et notre page Facebook.

C’est un reportage participatif en direct, jour après jour, sur la situation de notre Méditerranée !

A l'écoute des cétacés

    Oui ! Il y a bel et bien des cétacés en Méditerranée ! En fait pas moins d'une vingtaine d'espèces fréquentent la Méditerranée, et huit y ont élu domicile.

    Prenez le Rorqual commun par exemple : avec ses 25 m de long et ses 70 tonnes, c'est de très loin la baleine la plus commune de Méditerranée. Mais en dépit de sa taille, c'est un animal qui aime se faire discret, comme la plupart des cétacés.

    Pour pouvoir étudier ces animaux, le meilleur moyen reste de les écouter chanter. Chaque espèce émet des sons particuliers qui permettent de les reconnaître et de comprendre leurs comportements.

    Grâce à un hydrophone dont nous fait bénéficier le Professeur Glotin du CNRS, nous allons pouvoir enregistrer les sons des cétacés le long des côtes corses pour recenser les populations, tout en passant nous aussi inaperçus !

Une histoire de pollution sonore ?

   Saviez-vous que la Méditerranée, avec même pas 1% de la surface des océans, accueille pas moins de 30% des navires dans le monde ? Cela représente 25 000 navires chaque année rien que pour le Canal de Corse et les Bouches de Bonifacio. Exit donc le Monde du silence de Cousteau ! Sous la surface, c'est le brouhaha incessant des moteurs.

    Dans l'eau, les sons se propagent cinq fois plus loin et plus vite, de quoi vite avoir mal aux oreilles !

    Seulement voilà, ces nuisances sonores parfois extrêmes ont un impact sur les cétacés, dont les activités reposent presque entièrement sur l'écholocalisation : impossibilité de communiquer ou de chasser dans les zones de trop fort trafic, échouages à cause des sonars, collisions, graves lésions auditives, surdités irréversibles...

    Notre but est de mesurer en Corse l'impact de ces pollutions sonores.

Recensement d'espèces marines de Méditerranée

    Pour compléter le travail bioacoustique sur les cétacés, nous allons au cours de notre périple réaliser des prospections en mer

    Le but sera d'évaluer l'abondance et la répartition de différentes espèces déterminantes pour le suivi du milieu marin : dauphins, tortues marines, requins, diables de mer, méduses.

    Le kayak est parfait pour cela car nous serons en rapport immédiat et constant avec la mer, tels de petits observateurs silencieux et invisibles.

    Nul besoin de carburant, nos petits bras feront tout ! Le pourtour des côtes corses est une zone d’étude exceptionnelle car les types d’habitat y sont extrêmement variés : herbiers, sable, rochers...

Partage et transmission des savoirs

     Pour que nos données soient le plus  utiles possible à la communauté scientifique, nous coopérons avec plusieurs organismes de recherche. 

     Nous allons contribuer de manière suivie à la base de données participative OBSenMER, dans le cadre d'un partenariat associatif avec Cybelle Méditerranée.

     Grâce à l'appli mobile simplissime qu'ils ont mise au point, chacun peut désormais apporter sa contribution à la sauvegarde de la biodiversité marine en saisissant ses observations au cours de ses balades en mer !

     Mais l'évènement poursuit un but encore plus essentiel, celui d’éveiller le regard des jeunes générations au milieu marin, et faire en sorte qu’ils soient sensibles à la vie extrêmement riche et fragile qui s’y développe.

    Avec la participation de plusieurs associations d'éducation à l'environnement, nous organisons des ateliers pédagogiques pour transmettre les savoirs sur la faune et la flore marine et montrer pourquoi il est vital de les protéger.

Lutter contre la pollution plastique

    Commençons par les faits, ils sont saisissants : notre Méditerranée est la mer la plus affectée par la pollution plastique au monde. Les scientifiques mesurent des taux de densités record en microplastiques : 250 milliards !

    Quasi invisibles à l'oeil nu, ces minuscules bouts de plastique sont pourtant bien là. Le plastique met des siècles à se désagréger en bouts de plus en plus petits, mais il ne disparaît jamais.

    Petits, donc inoffensifs? Bien au contraire... Plus le fragment est petit, plus il remonte facilement dans la chaîne alimentaire, ingéré d'abord par le plancton, les poissons, puis jusqu’à l’homme, en absorbant au passage pesticides et autres polluants.

    Pire, les recherches les plus récentes montrent que des bactéries pathogènes colonisent également ces plastiques et peuvent alors voyager sur de grandes distances grâce aux vents et aux courants.

    Dans le cadre de notre partenariat avec l'Ifremer, nous allons réaliser des mesures tout au long de notre périple pour évaluer cette pollution plastique.

    Nous avons également prévu plusieurs ateliers de sensibilisation et de collecte de déchets, en nous unissant avec d'autres associations locales d'éducation à l'environnement.

    Il faut savoir en effet que 80% des déchets viennent de la terre, transportés par le vent et les cours d'eau, et seuls 15% sont visibles en surface et sur les plages !

Le CINE'MARE          

    Parce qu'on aime joindre l'utile à l'agréable, nous organisons un circuit de cinéma itinérant sur la mer et... par la mer ! Du jamais vu en Corse !

    La programmation est centrée sur les écosystèmes  marins, avec des films et documentaires magnifiques et instructifs, pour absolument tous les âges.

    Par cette initiative nous voulons transmettre ce qui fait la beauté de notre patrimoine historique et écologique maritime en Corse et en Méditerranée.

    La Méditerranée, c'est 10% de la biodiversité marine mondiale, pour même pas 1% des océans. Nous avons tout à gagner à en prendre soin et à valoriser cette richesse exceptionnelle.

    Il y aura également des intervenants spécialistes de différents domaines de la vie marine. Nous pourrons ainsi discuter ensemble des questions importantes : écotoxicologie, pollution plastique, histoire des épaves sous-marines, vie des cétacés...

Et un petit aperçu...

...des données scientifiques (géolocalisées) qui seront disponibles sur notre site internet et actualisées en temps réel tout au long de l'expédition :

A quoi va servir le financement ?

Tous les fonds récoltés sont utilisés afin de faire fonctionner les missions scientifiques et environnementales et les journées pédagogiques organisées par notre association.

Comme vous le voyez ci-dessous, le budget prévisionnel pour le fonctionnement de la mission est bien supérieur au montant des 2 000 euros livré ici.

Notre mission est financée en majeure partie par le mécénat d'entreprise, sponsoring et aide d'Etat.

Mais votre aide nous est extrêmement précieuse pour pouvoir concrétiser ce beau périple océanographique et pédagogique. 

Objectif 2 000 : Cap au large

Grâce à vous nous pourrons réaliser notre projet, et écumer les eaux de Corse à la chasse aux plastiques !

Objectif 3 000 : A l'abordage !

Plus d'ateliers pédagogiques, de conférenciers et un plus grand écran pour les projections Ciné'Mare.

Objectif 4 000 : Souquez les artimuses !

Encore plus d'ateliers et de conférences, une expo photo, et du matériel professionnel pour les projections Ciné'Mare (écran, vp et sono).

À propos du porteur de projet

Si vous tombez cet été sur une bande de jeunes kayakistes aux t-shirts blanc et bleu délavés par l'eau salée, au teint hâlé et aux lèvres peut-être un peu desséchées mais dessinant un large sourire, eh bien pas de doute ! C'est bien l'équipe de Mare Vivu, l'association à l'origine de ce fol événement !

Cette jeune association a été fondée à Pino, un petit village du Cap Corse, dans le but de partager l'amour pour la mer et de transmettre le désir de la protéger.

Elle a été créée à l’initiative de Pierre-Ange Giudicelli et d'Anthony-Louis Fusella, deux jeunes étudiants de 24 ans, conscients des enjeux économiques et environnementaux propres à la mer Méditerranée, et désireux de s’engager pour la sauvegarde des écosystèmes marins.  

Nous sommes partis du constat que les nombreuses initiatives locales pour l’environnement ainsi que les recherches scientifiques menées sur le terrain en Corse et en Méditerranée sont insuffisamment valorisées auprès du grand public.

Notre mission poursuit donc trois objectifs principaux :

INFORMER sur la situation réelle de la Méditerranée en faisant le lien entre les recherches scientifiques les plus récentes et le grand public, dans une perspective de démocratisation du savoir scientifique.

FEDERER les acteurs scientifiques et associatifs autour de projets innovants, d’envergure, et à fort rayonnement médiatique, afin de donner plus d’audience aux actions d’intérêt patrimonial et environnemental.

ENCOURAGER l’engagement citoyen pour de nouvelles actions utiles à la mer.

L'équipe, en (très) bref !

Les membres sont tous des passionnés de la mer, et parmi eux, il y en a pour tous les goûts. C'est une large palette de parcours et de compétences, qui s'imbriquent en fait plutôt bien ! Cette interdisciplinarité se révèle diablement utile pour les opérations, en mer comme à terre !

Pierre-Ange Giudicelli, 24 ans, est plongeur scaphandrier dans le domaine de l'archéologie sous-marine. Il étudie l'histoire ancienne et l'archéologie à la Sorbonne et se forme en Systèmes d'Information Géographique à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris. Très attaché à son village, amoureux de la mer depuis le plus jeune âge et passionné d’aventure, c’est un habitué des expéditions en kayak autour de la Corse. C'est donc tout naturellement qu'il a décidé de fonder le projet et de s'élever contre les dégradations du milieu marin, qui mettent en grave danger les écosystèmes vivants.

Anthony-Louis Fusella, 24 ans, est Ingénieur en systèmes embarqués électroniques et informatiques issu de l’École Centrale d’Électronique de Paris, il se charge de la gestion des matériels et dispositifs d'acquisition scientifiques. Il gèrera aussi notre autonomie énergétique pour les instruments. Grâce à ses connaissances de navigation maritime autour de la Corse, sa mission est de faire en sorte que l'on soit toujours en sécurité sur nos frêles esquifs !

Lucie Roch, 23 ans, est diplômée d’un master de Communication de Sciences Po Paris et d’une double-licence Histoire-Sciences politiques. Elle travaille actuellement au sein de l’équipe de La French Touch Conference, un évènement qui réunit tous les ans 500 entrepreneurs à New York autour des thèmes de la créativité et de l'innovation : elle sera notre relais à terre et couvrira l’expédition auprès des réseaux sociaux et des médias.

Marie Deguine, 23 ans, est institutrice dans une école primaire. Animatrice pendant plusieurs années en centre de loisirs, elle adore travailler avec les enfants. C'est elle qui sera en charge cet été du volet pédagogique et des ateliers pour les scolaires. Passionnée de dessin, elle s'occupe aussi des illustrations pour le carnet de bord sur notre site web et vous fera profiter de ses magnifiques aquarelles tout au long du périple !

Retrouvez l'ensemble de l'équipage sur notre page : www.corseacare.org/#!Un-mot-sur-l%C3%A9quipe-/us1ko/5730ba0b0cf238e05b832d53

Retrouvez-nous vite sur notre site internet, Facebook, Instagram et Flickr pour vivre l'expédition en live !