BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Minuscule - Les Mandibules du Bout du Monde

Envoyez vos insectes préférés au bout du monde !

À propos du projet

Nous sommes heureux de vous annoncer que la production du film Minuscule – Les Mandibules du Bout du Mondeest lancée ! Après leur bataille épique dans La Vallée des Fourmis Perdues, les petits héros de Minuscule sont prêts pour une nouvelle aventure, plus lointaine, plus exotique, et encore plus imprévisible ! Pour envoyer vos insectes préférés au bout du monde, participez à la levée de fonds et recevez de nombreuses contreparties exclusives !

Il y a une dizaine d'années, Thomas Szabo réalise un court-métrage singulier, sans dialogue intelligibles et mêlant insectes en images de synthèse et décors réels. Dès qu’il le découvre, Philippe Delarue, producteur (Futurikon) lui propose ainsi qu'à Hélène Giraud, coauteure du projet, de développer une série de programmes courts pour la télévision et un long-métrage pour le cinéma. C’est Minuscule. Une 1ère puis une 2ème série sont mises en production, rencontrant les faveurs de la critique et d’un large public à travers le monde. Avec un temps de conception bien plus long, Thomas Szabo et Hélène Giraud donnent le jour pour le cinéma à une histoire d'une heure trente épique, une aventure qui fourmille de rebondissements. Le film Minuscule - La Vallée des Fourmis Perdues est sorti avec succès dans une cinquantaine de pays en 2014/2015. Aujourd'hui, Thomas et Hélène préparent le nouveau film dans l'univers de Minuscule :  Les Mandibules du Bout du Monde.

Bande-annonce de Minuscule - La Vallée des Fourmis Perdues

Bénéficiant du savoir-faire reconnu de l’animation française, Minuscule est un des rares film d’animation réalisé essentiellement en France et intégralement en Europe, portant haut les couleurs de la « French touch ». L'ambition esthétique du film étant de découvrir la magie de la nature, des lumières, des végétaux et des minéraux, un long travail a été fait en amont pour avoir une empreinte écologique maîtrisée au coeur des Parcs Nationaux du Mercantour et des Écrins qui offrent une qualité et une variété de paysages exceptionnelles. Ils abritent une grande diversité d’espèces végétales et présentent une palette infinie de couleurs, de formes... Ils sont le théâtre parfait d’une nature sauvage que les auteurs souhaitaient faire découvrir et partager avec les spectateurs. Avec l’aide du programme AGIR et accompagné par Éco Prod avec l’aide du Carbon’Clap, calculateur de carbone, Minuscule est un film guidé par l'éco-attitude. Premier film au monde à mélanger prises de vue réelles en relief et personnages en animation 3D, le film est à la fois une prouesse technique et artistique, dont la production a nécessité plusieurs étapes complexes.

Le nouveau film Minuscule - Les Mandibules du Bout du Monde se déploiera également dans certains Parcs Nationaux de France... Lesquels ? Chut, c'est encore un secret !

           Un décor du prochain film Minuscule, au bout du monde...

Les auteurs de Minuscule ont conservé leur enthousiasme pour l’univers qu’ils ont crée, suffisamment riche pour qu’ils aient l’envie de s’y replonger à nouveau. Et le succès de leur création dans toutes les catégories d’âge et à travers le monde rend possible la réalisation d’un nouveau film dans l’univers de Minuscule.

Ils en ont écrit le scénario au cours des derniers mois et travaillent actuellement sur sa mise en image, le story-board. Nous y retrouverons les décors superbes et les personnages les plus importants du premier film, mais ils seront entrainés au « bout du monde » dans une aventure virevoltante, avec le ton humoristique de Minuscule et dans de nouveaux lieux magnifiques peuplés de créatures surprenantes. Là où on pouvait qualifier le premier film de Seigneur de Anneaux chez les insectes, ce nouveau film est un Pirate des Caraïbes parmi les petites bêtes.

Partez avec nous pour une nouvelle aventure encore plus imprévisible et exotique, mais visiblement leur nouveau projet de voyage ne pourra se faire qu’avec votre coup de pouce.  A vous de jouer pour les envoyer au bout du monde !

Aujourd'hui, les petits héros de Minuscule sont prêts pour une nouvelle épopée désopilante ! Et pour pouvoir partir au bout du monde, ils ont besoin d'un petit coup de pouce... En effet, le budget actuel du nouveau film ne permet pas de tourner toutes les scènes du story-board, dont certaines particulièrement belles et spectaculaires. Sans ces scènes, le film n’aurait pas tout à fait la dimension épique et esthétique que les auteurs ont voulu lui donner.

Si nous faisons appel au « crowdfunding », c’est parce que vous avez été plusieurs millions à travers le monde à aimer le premier film Minuscule et la série de programmes courts, plusieurs centaines de milliers à nous suivre sur les réseaux sociaux. Vous êtes une merveilleuse communauté, nombreuse et fourmillante d’idées, et nous souhaitons vous emmener encore plus loin dans l’univers de Minuscule en vous permettant de contribuer à la production de ce second long-métrage. C'est aussi pour les fans une façon de s'impliquer dans une création qu'ils affectionnent.

A quoi va servir le financement ?

Forts du succès de Minuscule - La Vallée des Fourmis Perdues, et du soutien de sa vibrante communauté de fans, les créateurs ont décidé de concevoir le prochain opus comme un nouveau grand film d'aventure, unique en son genre : Les Mandibules du Bout du Monde.

Produit par Futurikon, société indépendante basée à Paris, le projet bénéficie de la participation financière de certains acteurs privés et institutionnels qui ont permis de lancer les premières étapes de la production.

Néanmoins, le tournage est prévu dans quelques mois et pour l'instant le budget de production ne permet pas de réaliser toutes les ambitions du film !

Dans le précédent film, Minuscule - La Vallée des Fourmis Perdues, les auteurs et le producteur avaient déjà dû, à contrecoeur, sacrifier un certain nombre de scènes, comme par exemple une visite d'Insectopolis, la traversée périlleuse d'un ravin, ou l'attaque de la Coccinelle et des fourmis noires par une chouette  ! La production de ce premier film a en effet été difficile à financer en raison de sa singularité : sans paroles intelligibles, avec des personnages à la psychologie simple, dans un mélange d’images réelles et d’animation. Peu nombreux ceux qui y croyaient à l'origine. Il a depuis été très bien reçu par le public et la critique à travers le monde.

           un exemple de scène spectaculaire du premier film

Ce nouveau film dans l'univers de Minuscule nous emmène « au bout du monde » comme l’indique son titre. Et sa production nécessite des moyens plus importants que sur le précédent film. Il nous manque à nouveau une partie du financement nécessaire pour tourner l'intégralité du film tel qu'il existe aujourd'hui dans le scénario et le story-board. Et si nous ne parvenions pas à rassembler ces financements supplémentaires, nous devrons renoncer à tourner certaines scènes, comme nous avons malheureusement été amenés à le faire sur le premier film.

Aujourd'hui, notre objectif est de rassembler avec vous un minimum de 100 000 euros.

Avec cet objectif de 100 000 euros : Nous aurons l'assurance de pouvoir maintenir une des scènes importantes prévues dans le story-board, et qui sans cela est en danger d'être sacrifiée. Pour vous garder la surprise, nous ne pouvons dévoiler cette scène, complexe et spectaculaire ! La collecte nous permettra de financer tous les besoins techniques et matériels nécessaires à la production de cette scène majeure.

Au-delà des 100 000 euros : Vous nous donnez la possibilité de tourner d'autres plans du film aujourd'hui en danger et de réaliser un film complet et abouti. En outre, vous nous accordez les fonds supplémentaires nous permettant de faire vivre le film à l'international, en finançant des campagnes d'envergure comme pour les Oscars et les BAFTA, ce que nous n'avons pas pu faire pour le premier film  Minuscule - La Vallée des Fourmis Perdues, alors que le film avait été pré-sélectionné pour ces manifestations !

En participant, vous faites partie intégrante de l'aventure Minuscule, vous donnez au film la touche la plus importante, celle qui nous permettra de réaliser le grand film d'aventure original que nous imaginons pour vous, tel que ses créateurs l'ont conçu !

À propos du porteur de projet

Maison fondée au XXème siècle

La société FUTURIKON a été créée en 1996, à l’initiative de Philippe Delarue, président et producteur. Société indépendante, implantée à Paris, elle est spécialisée dans la production et les ventes internationales de programmes d’animation, de longs-métrages, et de documentaires. Elle a pour ambition de produire des programmes innovants, distrayants et enrichissants, puisant dans les imaginaires français et européens, et  ouverts au meilleur des influences internationales. Au cœur de sa stratégie de développement figure la création d’univers forts le plus souvent portés par la vision d’auteurs de talent et la mise en œuvre de synergies transmédia entre le cinéma, la télévision, le web, la musique et l’édition.

FUTURIKON porte une attention particulière à localiser la plus grande partie de ses productions en France et en Europe, pour des raisons créatives, citoyennes et de financement. L'entreprise se présente comme un mini-studio intégrant les missions de développement, de financement, de production, de marketing et de commercialisation, y compris secondaire et dérivée. Elle est un des leaders français et européens dans le domaine de l’animation et a récemment élargi ses activités en se lançant dans la production de longs-métrages de fiction en plus de la production de documentaires.

Parmi ses productions figurent :

- Des longs-métrages d’animation (Minuscule – La Vallée des Fourmis Perdues bien sûr, mais aussi Chasseurs de Dragons)

- Des séries d’animation (La Mouche, Trolls de Troy, Les Minijusticiers, Captain Biceps,  Minuscule - la série, Les P’tits Diables, B.R.I.C.O Club, …)

- Des documentaires (Les Intrépides, de Patrick Barbéris, Voyage en Occident, de Jill Coulon, Cette Mémoire qui se tait, de Fanny Guiard, …)

Plus récemment la société s’est lancée dans la production de longs-métrages en prises de vue réelles avec Chroniques d’une Cour de Récré, de Brahim Fritah.