BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Méditerranée sans Frontières

Rendre accessible au public une carte désormais introuvable.

À propos du projet

La carte de Méditerranée n'est plus éditée depuis au moins 15 ans,

Pour des question de rentabilité économique. Ce document n’existe plus pour le public. Il n’est plus dépliable sur une table et ne plus être l’objet de confrontation réelle, hors écran.

Je suis artiste, et me questionne beaucoup sur la présentation des lieux en cartographie. Que la méditerranée ne soit plus donnée à voir dans le réel, (ce qu'on peut visionner sans l'intermédiaire d'une souris et d'un écran), étonne toutes les personnes autour de moi, avec un regret certain.

J’ai pris mon mal en patience et me suis appliquée à tracer des lignes, routes, rivières, voies ferrées. J'ai oublié les frontières : le seul trait qui divise symboliquement les hommes. Je me suis donc bornée à tracer les milliers de lignes qui les relient et des milliers points ou lieux d'échanges : des villes, petites, grandes...

Le travail est désormais terminé et va être exposé pour la première fois au cinéma Les Variétés (37, rue Vincent-Scotto Marseille) du 2 au 27 décembre 2011.

Il prendra la forme d’une immense carte de 6 x 3 mètres sur laquelle le public pourra se promener, donc:

ON VA ENFIN POUVOIR MARCHER SUR LA MER !

http://www.facebook.com/groups/150474571699386/

Merci d'avance pour votre aide! :-)

A quoi va servir le financement ?

La somme dont j’ai besoin servira au financement de l’impression de la carte géante et un premier tirage de 250 exemplaires en format 60x84 cm.

Si vous êtes trop généreux?

Le projet n'en est qu'à son début, la carte va être traduite dans tous les alphabets utilisés dans nos régions et devra être imprimée en plus grand nombre...

JE VOUS REMERCIE TOUS POUR VOTRE REACTIVITE, LE MINIMUM A ETE ATTEINT AU BOUT DE 2 JOURS!

MAIS SI VOUS SOUHAITEZ ENCORE AVOIR VOTRE NOM SUR LA CARTE GEANTE, LA DATE LIMITE EST LE 22 NOVEMBRE.

M'AIDER TOUT SIMPLEMENT, C EST POSSIBLE ENCORE UN MOMENT... :-)

 

 

MERCI!

À propos du porteur de projet

Sabine suit le cheminement qu’elle a adopté dès le début de son travail : donner à des populations la possibilité d’être représentées en cartographie dans une position optimale, pour les faire réfléchir à une réalité, un avenir, une puissance à organiser hors de la hiérarchie Nord-Sud.

Cette artiste a commencé à « refaire le monde » en 1998, époque où internet n’existait pas et où les cartes s’étudiaient dans le réel, sur du papier déplié, posé sur la table ou sur le sol, seul ou en groupe, comme des fourmis autour d’une goutte de miel.

La cartographie du monde qui se trouvait dans le commerce n’était qu’une cartographie française, ethno-centrée, et la possibilité d’imaginer le monde « autrement » faisait partie d’un virtuel non accessible. Les cartes où les Etats Unis étaient représentés en position centrale, une chose connue mais impossible à se procurer, et celles où l’Australie se plaçait en haut du document, un véritable mythe. Il n’était pas encore question de s’imaginer Google Earth.

Sa position a été franche dès le début de son œuvre : proposer un nouveau modèle cartographique pour que le Nord et le Sud ne s’opposent plus en terme de hiérarchie. Pour cela, ses globes et ses dessins du monde ont toujours représenté l’Ouest en position supérieure, une orientation qui n’a jamais de sommet, qui suit la course du soleil et qui est une primeur dans l’histoire de la cartographie.

Représenter un monde orienté vers l’Ouest permet à chaque pays de dessiner une carte où il pourra être en position centrale, supérieure, peu importe, mais cette notion permet à chacun de se positionner dans ses espoirs et l’acceptation de ses renoncements. Une hiérarchie dynamique, où aucun pays n’est condamné à rester dans une position fixe.

Ce concept lui a permis de participer à des biennales artistiques et d’être invitée l’an dernier en Colombie pour présenter un nouveau modèle cartographique correspondant au bicentenaire de l'indépendance du pays.

Le projet « Méditerranée Sans Frontières » que propose Sabine Réthoré suit le cheminement qu’elle a adopté dès le début de son travail : donner à des populations la possibilité d’être représentées dans une position optimale, pour les faire réfléchir à une réalité, un avenir, une puissance à organiser hors de la hiérarchie Nord-Sud.

« Méditerranée sans frontière » est pour la première fois imprimé en alphabet latin pour cette exposition mais fait partie d’un projet de traductions lisibles par toutes les populations du bassin.

Vous pouvez découvrir son travail à l’adresse :

http://www.sabine-rethore.net

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet