BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

LE MASQUE ET L'OUBLI

CHILI DE LA DICTATURE A L'INDIFFERENCE

À propos du projet

POURQUOI PARTICIPER AU FESTIVAL OFF D' AVIGNON 2017 ?

Nous participerons au prochain Festival Off d'Avignon non pas dans le but de satisfaire un égo ou un plaisir fugace mais pour répondre aux encouragements d'un large public rencontré au cours de nos représentations comme  des associations d’anciens prisonniers politiques chiliens et des spectateurs issus de tous les milieux sociaux.

Tous, unanimement, nous ont encouragés à faire vivre cette histoire interprêtée par trois personnages au sortir de la dictaure du général Pinochet.

Un face à face entre le colonel Vega - Régis AMRAM - et  le Ministre -.Pascal DUPIN.

LE SUJET DE LA PIECE :

Maria, avocate, symbolise le combat de toutes ces femmes qui ont perdu un mari, un fils, une fille ou un être proche au cours de ces années terribles. Elle réclame haut et fort JUSTICE, elle veut un  PROCES à l'encontre  des principaux instigateurs de  la dictature militaire du général Pinochet.  Mais sa volonté et sa pugnacité se heurtent, d'une part, à l’inertie politique et à l’indifférence du nouveau gouvernement du Président Patricio Alwyn et, d'autre part, elle dérange la CNI – les services secrets encore à la solde de Pinochet -.   Le compagnon de Maria vient d’être nommé Ministre de la Justice. Va-t-il l'aider dans sa quête de  justice ? Le Colonel Véga, chef de la CNI et qui a carte blanche, veut récupérer à tout prix des documents compromettants en possession de Maria qu'elle veut remettre à l'ONU.
De cette situation explosive découlera un face à face intense entre les trois personnages, les masques vont tomber mais pour autant la Vérité et la Justice s'imposeront-elles ?!

L'action se déroule au Chili en 1990 mais cela pourrait-être n'importe où dans le monde en 2017 tant ce sujet est d'actualité.

Notre devoir individuel en tant que citoyen est de soutenir les personnes ou les organismes internationaux qui luttent pour la condamnation des crimes de guerre ou de ceux qui ont commis des crimes contre l’Humanité. Ne tolérons plus que l'on dépose pudiquement sur le visages de milliers  d'innocents massacrés  un masque pour mieux les oublier.


Maria et le Colonel Vega

VOIR PLUS DE DETAILS

A quoi va servir le financement ?

LE FINANCEMENT SERVIRA :

à couvrir une partie des multiples frais occasionnés par un séjour de trois semaines à Avignon,

la location du Théâtre du Rempart

 le décor, les frais d’hébergement, l'attachée de diffusion, les affiches, les flyers, les inscriptions dans le catalogue du Off et du SNES, etc… 

ET SI NOUS EXPLOSIONS LE PLAFOND DEMANDE ?
Cela nous permettra de conforter nos investissements de communication,

de paufiner plein de détails logistiques et surtout de nous adjoindre la précieuse collaboration d'un attaché de presse

 et d'avoir :

UNE GRANDE TRANQUILLITE D'ESPRIT !

afin de nous consacrer pleinement à notre spectacle.

Maria et son compagnon Roberto.

Les origines
 Cie du CASSE-TETE

À propos du porteur de projet

LE MASQUE ET L'OUBLI

NOTE DE L'AUTEUR :

           J’ai imaginé l’histoire de Maria Ayres Moreno avocate et victime de la Junte de Pinochet comme symbole. La pièce évoque le plan Z, le plan Condor et l’opération Colombo. Le plan Z est une invention de la DINA – les services secrets du Chili - prétendant que Salvador ALLENDE avait l’intention de faire assassiner tous les hauts dignitaires, les militaires de grades supérieurs, les journalistes et tous les opposants à sa politique ainsi que leurs familles. Ce prétendu plan a justifié pendant deux décennies une répression féroce auprès du peuple chilien. Le plan Condor fut mis en place par tous les états dictatoriaux d’Amérique du Sud pour échanger leurs assassinats politiques. L’opération Colombo s’est soldée par l’exécution de cent six membres du MIR (Mouvement de gauche révolutionnaire du Chili) visant ainsi à décapiter la gauche chilienne.

Christian COUTURE


AUTEUR

                    Christian Couture a commencé à écrire très jeune des essais et des poèmes. Puis, à partir des années 90, il s’intéresse au Théâtre, suit les cours de Patrick Martinez-Bournat et de Jean-Paul Rouvrais,. Il commence à écrire des pièces de théâtre, parmi lesquelles les comédies « JULIE EST PARTIE », « FANTOMES A REVENDRE ». Christian Couture a également écrit, un conte pour enfants, « LE VOLEUR DE RIRES », ainsi qu’une pièce satiro-politique « Sexe, Pouvoir & Money ». La pièce « LE MASQUE ET L’OUBLI » est sa toute première pièce dramatique, sous forme de thriller policier.

 Jean-Paul Rouvrais  


Metteur en scène. 

                   Après des études de théâtre au cours Florent et au théâtre du Rond-point, Jean-Paul Rouvrais obtient, à Paris Sorbonne Nouvelle, une maîtrise d’art du spectacle. Comme acteur, il joue avec B. Sobel, V. Novarina, G. Motton, M.A. Sanz, S. Correia, JP. Rossefelder, CH. Huitorel, Vincent Vallez, Yves Brulois, JL Jacopin, Hervé Dubourgeal, Michele Marquais, etc... On a pu aussi le voir au cinéma et à la télévision : P. Leconte, E. Rhomer, B. Gantillon, D.G.Deferre, M. Cheban, Philippe Tribois, Jean Marc Moutout, Edouard Niermans, etc... En 2008 il crée la Compagnie en Déliaison et fait ses propres mises en scène. Verront le jour : La nuit juste avant les forêts de B.M. Koltès en chinois, Les deux sœurs de R. Gurrick, Une saison en enfer de Rimbaud, Le chant de la mouche un de ses textes, Identité de Gérard Watkins en chinois et en français et Déchirement de Cyril Hériard Dubreuil. Il enseigne également l’art de l’acteur à des groupes amateurs, à des élèves d’option théâtre ainsi qu’à des futurs professionnels. Il est l’auteur d’une quinzaine de pièces dont Désastre publiée aux éditions du Paquebo, Le chant de la mouche et la Ferme publiées chez ALNA et La mauvaise herbe qui a reçu le prix des EAT en Avignon 2013.

Sur les comédiens

Régis AMRAM

                    Commence sa formation d'acteur au Cours Viriot et son apprentissage se poursuit à l'Atelier International du Théâtre Blanche Salant et Paul Weaver, puis aux côtés d’Irène de Crozefon. Durant ces années, il apparaît dans un court-métrage et dans différentes pièces dont « Roméo et Juliette » de William Shakespeare, « Un chapeau de paille d'Italie » d’Eugène Labiche et « Le Dindon » de Georges Feydeau. En 2009, il intègre la Compagnie Art’Choum qui crée et produit "Les 3 vœux du roi Boulou", spectacle pour enfants présenté à Avignon en 2011. En 2010, il intègre la Compagnie du Casse-Tête et interprète le rôle du Docteur Petypon dans « La dame de chez Maxim » de Georges Feydeau, sous la direction de Sylvie Blanché.

Pascal  DUPIN

                  Débute le théâtre, à Montreuil, au Théâtre des Roches au sein de la Compagnie La mauvaise herbe. Il poursuit sa formation d’acteur à l’Ecole de Théâtre de Fontenay-sous-Bois sous la direction de Pascal Sandoz, puis de Danièle Bouvier. En 2006, il rejoint la Compagnie Semilla, et joue, sous la direction de Danièle Bouvier, dans « Après la pluie » de Sergi Belbel, « Comment pourrais-je être un oiseau ? » de Matéi Vysniek, « Une petite entaille » de Xavier Durringer, « La Cagnotte » de Eugène Labiche. On peut le voir, par la suite, dans « Huis clos » de Jean-Paul Sartre, et dans « le Chemin des passes Dangereuses » de Michel Marc Bouchard, pièces mises en scène par Stéphane Baroux.

Suzana JOAQUIM MAUDSLAY

                                 Suzana Joaquim Maudslay a suivi sa formation de comédienne à l’Ecole municipale de Théâtre de Fontenay-sous-Bois auprès de Paola Rizza, Corinne Lallemand, Agnès Arnaud, puis Danièle Bouvier, avant d'intégrer la Compagnie Semilla dans laquelle elle jouera, sous la direction de Danièle Bouvier, dans « Les prétendants » de J-L. Lagarce, « Coup de feu en coulisses » de W. Allen, « Comment pourrais-je être un oiseau ? » de M.Vysniec, « Musée haut Musée bas » de J-P. Ribes, « Après la pluie » de S. Belbel, « Grand Peur et Misères du IIIème Reich » de B. Brecht, « Une petite entaille » de X. Durringer, « La cagnotte » de E.Labiche, « Douze hommes en colère » de Reginald Rose. Elle a également joué le rôle d’Adela dans « La maison de Bernarda Alba » de F.G. Lorca, sous la direction de Miguel Borras. Elle sera également dirigée par Christian David Meslé dans « Le Voyage » de H. Bernstein puis « Melo » du même auteur, puis dans "Cyrano de Bergerac" de E. Rostand. Au sein de la Compagnie du Casse-Tête,  elle interprètera le rôle de la Môme dans « La Dame de chez Maxim » de G. Feydeau sous la direction de Sylvie Blanché. En 2013, elle crée la Compagnie Le Ruban Boréal et ses deux premières créations «Jeux d’rôles», une pièce écrite et mise en scène par Pierre-Olivier Scotto, et "La Tour de Pise" de Diastème, mise en scène par Delphine Piard.

Le sujet du Masque et l'oubli est le thème universel du combat du pot de terre contre le pot de fer et notre devoir à tous, en tant que citoyens du monde, est d’utiliser les armes dont nous disposons : la Culture en est une !
Alors, avec elle, dénonçons énergiquement les crimes contre l'Humanité et les violences de toutes sortes. Et, peut-être qu’un jour, tous ces combats individuels libéreront une aura universelle dont la force pacifique permettra que la Paix, la Justice et l'Harmonie s’imposent sur notre Terre. Les masques qui voilent les mauvaises consciences tomberont et même nos plus épouvantables souvenirs sombreront dans les nimbes de l’oubli pour faire place à des jours meilleurs.

NE CONDAMNEZ PAS MARIA AU SILENCE  !

NE RESTEZ PAS INDIFFERENT, DONNEZ VIE A CE PROJET !