BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Marionnettistes sans frontières - Madagascar

Création d'une troupe de marionnettistes franco-malgaches

À propos du projet

Pour tout renseignement supplémentaire:

Contactez Reimund Amandine : 06.74.06.55.99  ou [email protected]

Qui participe à ce projet ? 

Nous sommes 5 jeunes étudiantes en BTS Economie Sociale et Familial et en MUC. Nous sommes âgées de 19 à 21 ans et nous sommes très motivées pour réaliser à bien notre projet.

Sur la photo : Marine, Vinciane, Amandine, Justine & Delphine

Il y a du changement : Marine ne pourra malheureusement pas participer au séjour pour des raisons de santé.

Lucile et Soumia, 2 jeunes élèves de Seconde nous rejoignent pour vivre cette aventure ! 

Quel est notre projet ?

Notre projet est un projet culturel. Le principal objectif est de créer une troupe de marionnettistes franco-malgaches. Nous allons nous rendre là-bas en avion et nous serons logés à Tamatave. Nous partons du 7 au 21 juin 2015. 

Oui, mais pourquoi créer une troupe à Madagascar ?

Tout d'abord, puisque nous sommes conscientes de l'importance de notre venue dans ce pays. En effet, c'est un pays en difficultés à qui nous pourront apporter beaucoup de choses. Le français est redevenu la langue scolaire et les élèves mais aussi les professeurs rencontrent des difficultés pour parler cette langue, nous pourrons donc les aider. De plus, la création d'un spectacle de marionnettes correspond à la fois avec leurs habitudes de vie qui sont festives et aussi avec les traditions du Nord concernant les marionnettes.

En quoi consiste le projet ? 

L'écriture et la création de spectacles autour des contes du Petit Chaperon Rouge et des Trois Petits Cochons permettront aux jeunes de mieux appréhender la langue française grâce à deux contes connus. Les contes permettent également de faire passer des messages importants aux enfants. Ces messages peuvent être compris et mis en oeuvre dans tous les pays du monde. De plus, le peuple malgache rencontrant souvent des problèmes bucco-dentaire, nous souhaitons intégrer la notion d'hygiène bucco-dentaire pour améliorer l'état de santé des jeunes malgaches. Lors du séjour, ce sera un partage très culturel puisque nous allons fabriquer les marionnettes avec les jeunes grâce à un menuisier si cela est possible. Si ça ne l'est pas, nous emmenerons des kits de marionnettes que nous peindrons directement.  Ensuite, nous allons faire appel à des couturières sur place afin de faire travailler les personnes localement. Elles pourront, avec les jeunes, confectionner les petits costumes des marionnettes. Ces costumes tiendront compte des tenues traditionnelles mises en France mais nous souhaitons aussi que le côté malgache soit mis en avant. Ensuite, nous allons voir les scripts ensemble tout en gardant la base des contes, apprendre aux jeunes à manipuler les marionnettes puis nous nous entraînerons pour les spectacles. L'objectif est ensuite de se rendre dans de multiples écoles pour faire les spectacles de marionnettes et sensibiliser les plus jeunes au français et à l'hygiène de leurs dents. 

Lors du séjour, nous allons également rencontrer des personnes de diverses associations, échanger avec la population autour de leurs traditions et découvrir certains lieux culturels comme le parc des lémuriens. Nous ferons profiter à chaque fois des groupes de jeunes différents dans nos découvertes afin qu'eux aussi découvrent leur région. En effet, n'ayant pas les moyens, les malgaches sont peu nombreux à avoir visité musée, parc national ,...

Dans le cas où nous optenons des subventions supplémentaires, nous souhaitons faire bénéficier la population d'ordinateurs et de pannaux solaires puisqu'ils ont peu accès à l'électricité et pas accès à Internet, outil d'ouverture sur le Monde qui leur permettrait de découvrir d'avantage, d'enrichir leur vocabulaire mais aussi de continuer à communiquer avec nous par la suite. 

A notre retour, la troupe qui aura été formée gardera les marionnettes que nous avons construites ensemble et pourra continuer à faire des spectacles...

Avec la participation de la famille Reimund en partenariat avec l'association ANIMA pour la réalisation de la vidéo

A quoi va servir le financement ?

Le financement va servir à :

- l'achat des billets de trains et d'avion pour nous rendre à Madagascar

- l'achat des vaccins qui sont nécessaires pour nous rendre à Madagascar mais non pris en charge par la sécurité sociale

- le coût des passeports pour les personnes qui ne l'ont pas encore

- le coût de l'alimentation sur place estimé à 12 €/ jour /personne avec le logement. Nous participerons activement à la préparation et au débarassage des repas

- le coût de la location d'un chauffeur, du minibus ainsi que le prix du gazoil sur place. Cela nous permettra de nous déplacer régulièrement dans les villages alentours.

- le coût du matériel ( bois, peinture, tissus) et de la main d'oeuvre (menuisier + couturières) sur place 

- le coût des visites culturelles réalisées avec des jeunes sur place

- l'achat de panneaux solaires et d'ordinateurs (si nous en avons les moyens)

Nous avons un budget global que nous souhaitons atteindre grâce à :

- notre apport personnel

- nos actions d'autofinancements (en général des spectacles de marionnettes en France avant le départ)

- nos dossiers de demande de subventions remis à différents partenaires

- l'argent récolté via ce site

À propos du porteur de projet

Présentation du porteur de projet :

Amandine, 21 ans, jeune étudiante en 2ème année de BTS en Economie Sociale et Familiale.

Déjà investie l'an passé dans un séjour de solidarité internationale, je souhaite vivre une nouvelle expérience. En effet, j'ai eu la chance de vivre une expérience unique et je souhaite en vivre une nouvelle bien que les objectifs soient différents. 

Mon souhait de travailler dans le social plus tard n'est pas mon unique motivation dans ce séjour. En effet, le social me plaît certes mais l'animation et l'échange avec d'autres personnes également. La découverte de ce pays et de ce peuple dans le besoin me tiennent à coeur. 

J'espère pouvoir vivre une nouvelle expérience et surtout que les autres participantes pourront vivre leur première expérience dans ce domaine. Nous pourrons toutes vivre une expérience enrichissante et apporter un peu de chacune de nous aux jeunes que nous rencontrerons sur place.