Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

MANON LECOR veut devenir autrice

Mon premier roman Quand s'en ira la peur... Et les prochains!

À propos du projet

Je suis autrice. J'ai publié mon premier roman Quand s'en ira la peur en 2018 aux Editions Cédalion. Mais en octobre dernier, mon éditeur a décidé d'arrêter son activité. J'ai récupéré le stock restant de ce premier roman, soit 180 livres environ.

Pour continuer mon projet d'écriture, j'ai besoin d'argent. Envoyer des manuscrits aux maisons d'édition coûte cher (impression, reliure, expédition). Aujourd'hui j'ai 2 manuscrits en cours (un terminé mais non envoyé aux maisons d'édition) et un en cours d'écriture. 

Devenir écrivain est un rêve et j'ai encore beaucoup de travail à accomplir pour y arriver. Je vous remercie d'avance d'y croire avec moi. 

Le financement de cette campagne va me permettre d'être plus sereine sur l'année à venir et ne plus devoir choisir entre faire un envoi de livres ou attendre le mois prochain que les finances soient meilleures. Je veux aussi que le stock de mon premier roman soit vendu. Je ne veux pas que ce stock reste moisir quelque part et que dans 30 ans, je dise à mes neveux et nièces (Hugo, Marius, Suzanne, Thelma et Alice) : "Regardez les enfants, Tata un jour a écrit un livre. Et il en reste 180 dans mon garage."
Non, je veux que dans 30 ans, ils trouvent mon bouquin chez Emmaüs à 1€ et disent : "ça, c'est ma Tata !"

Quatrième de couverture : 

Jeune femme indépendante de vingt-six ans, Gabrielle vit à Paris et a un job de rêve mais depuis quelques temps elle ressent de drôles de choses, de curieuses impulsions qu’elle ne contrôle pas.
Est-elle en train de devenir dangereuse pour ses proches ?
Après un tour chez le psychiatre, Gabrielle découvre qu’elle fait un « burn-out ». Elle va ouvrir les yeux sur sa vie qui n’est parfaite que sur le papier. Ne serait-il pas temps de s’écouter vraiment ? De trouver sa voie ?
Passion oubliée, amitiés délaissées, sentiments étouffés, Gabrielle découvre que le plaisir est une condition sine qua non pour vivre.
Sur les conseils de sa famille et de sa meilleure amie, elle quitte sa zone de confort et s’envole pour New York.

Pour lire quelques avis sur mon roman, c'est par ici : http://www.manonlecor.com/2018/06/avis-roman-quand-sen-ira-la-peur.html

À quoi va servir le financement ?

Le financement va servir à m'aider à poursuivre mon projet d'écriture. 

PARLONS CHIFFRE, PARLONS ARGENT. 

Pour cela, je souhaite (ENFIN !) investir dans une imprimante (car imprimer chez des professionnels coûte cher) (pour imprimer et relier un manuscrit chez un pro, ça revient à 20 euros), des cartouches et du papier. Il faut compter entre 100 et 200 euros. J'hésite sur le modèle, si vous êtes fort en imprimante, écrivez-moi ! 

Pour envoyer un manuscrit à une maison d'édition, il faut compter environ 15 euros par envoi (si j'imprime moi même). Sachant que j'envoie mes manuscrits à 10 voire 20 maisons d'édition (heureusement que certaines d'entre elles acceptent l'envoi par email). Actuellement, j'ai un roman terminé que je souhaite envoyer, et un manuscrit en cours que je souhaiterai envoyer dans quelques mois. Pour envoyer une quarantaine de manuscrits, il faut compter 700 euros. Pour vous donner une idée, j'avais dépensé 300 euros pour mon premier roman (impression, expédition, communication) et j'ai touché 800 euros de droit d'auteur dessus. Je ne parle même pas des frais de déplacement pour les dédicaces ou les envois pour la presse que j'ai pris à ma charge. 

L'écriture d'un roman nécessite par ailleurs des ressources, demande d'acheter des livres, de se renseigner sur des sujets. Pour vous donner un autre exemple, pour le livre que j'écris actuellement, j'ai déjà dépensé 100 euros en bouquins. 

Par cette campagne, je souhaite aussi payer mes droits d'auteur sur le stock restant, soit 180 livres et 13 livres vendus par mon éditeur (sans m'avoir réglé les droits d'auteur avant l'abandon de la maison). Pourquoi me rémunérer les droits d'auteur ? C'est très symbolique. Un auteur touche environ 10% du prix du livre hors taxe. Pour vivre de sa plume, il faut donc vendre beaucoup de livres. C'est pour ça que j'y tiens. Chaque auteur / autrice doit toucher ses droits. C'est important ! Je gagne 1,80 euros sur chaque roman vendu (le prix TTC de mon roman est 19 euros), ce qui fait : 347,40€

Pour en savoir plus sur combien gagne un auteur sur un livre, je vous invite à lire cet article : http://www.manonlecor.com/2018/11/je-touche-mes-premiers-droits-dauteur.html 

Le but de tout ça, c'est de pouvoir être de nouveau publiée. De sortir un nouveau livre ! Des nouveaux livres ! Plein de livres ! Parce que JE CROIS aussi beaucoup dans ce que je fais actuellement, les deux manuscrits sur lesquels je travaille ont du potentiel. Oui ! Je le dis ouvertement ! 

En espérant fort fort qu'en 2021, vous voyez mon nom sur une étagère chez votre librairie ! 

Une grande partie de l'argent récolté ira aussi aux frais postaux pour vous envoyer les livres après la campagne. Il faut compter environ 6 euros par envoi (avec suivi). Je vous laisse faire le calcul. 

Aussi, Ulule se rémunère à hauteur de 8% de la somme récoltée. 

EN SAVOIR PLUS SUR LES CONTRIBUTIONS : 

- Les photos argentiques sont des photos imprimées au format 10 x 15 cm avec un passe-partout. Les photos seront envoyées aléatoirement. 

- Le magazine L'Hermine et La Plume : j'ai été publiée 2 fois dans ce magazine littéraire, le 1er numéro et le 4ème numéro. J'ai acheté pour cette campagne 20 exemplaires du numéro 1 et 10 exemplaires du numéro 4. Ils seront expédiés aléatoirement. Si vous avez déjà un numéro, écrivez-moi et je ferai mon maximum pour qu'on s'arrange, dans la limite des stocks disponibles. 

- Les contributions seront envoyées en Mars 2020. Une remise en main propre est possible avant si vous habitez Amsterdam. J'enverrai les contributions via La Poste avec un suivi depuis la France. 

- Je gère cet aspect logistique toute seule, pour la première fois, je vous remercie d'avance pour votre indulgence :D 

- Sur mon stock de 180 livres, je garde une marge au cas où. Donc environ 170 livres sont prévus en stock pour cette campagne. 

À propos du porteur de projet

Je m'appelle Manon Lecor, j'ai 31 ans et je viens d'un tout petit village en Bretagne nord. Je vis actuellement à Amsterdam car j'ai toujours voulu vivre à l'étranger. J'ai un job alimentaire et sur mon temps libre, j'écris et je fais de la photo argentique sous le pseudo @argentiquegal : https://www.instagram.com/argentiquegal/ parce que la photographie est mon autre passion depuis une dizaine d'années. 

C'est pour cela qu'il y a des contreparties liées à la photo. Mais c'est qu'on s'y perd, nom de nom ! 

Vous pouvez retrouver mon quotidien sur mon Instagram : https://instagram.com/manonlecor

J'ai aussi un blog depuis 2015 qui parle de mon expérience de la vie : http://www.manonlecor.com/

En 2014, j'ai décidé d'entamer l'écriture de mon premier roman. En 2016, je l'ai terminé et envoyé à des maisons d'édition. Suite à UNE réponse positive, mon roman Quand s'en ira la peur a été publié aux Editions Cédalion en 2018. Ce roman parle du changement de vie et du burn out. Il parle aussi de photographie, de New York et de l'Île de Ré.
Malheuresement, la maison d'édition s'est arrêtée en Octobre 2019, me laissant avec un stock de 180 livres, et me libérant de mon contrat. 

En paralèlle, j'ai écrit un autre roman en 2017, que j'ai réécrit 2 fois et terminé en juillet 2019. Plus récemment, j'ai aussi entamé l'écriture d'un autre roman en août 2019, sur lequel je travaille toujours. Mes romans parlent de... Ah oui, saviez-vous qu'un auteur / qu'une autrice est incapable de parler de ses livres ? Si si, je vous jure ! 

J'écris aussi des nouvelles et 2 d'entre elles ont été publiées dans le magazine littéraire L'Hermine et la Plume. Pour mon plus grand bonheur ! C'est pour cela que vous trouverez ce magazine dans les contreparties. 

Share Suivez-nous