BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Maison d’accueil solidaire au Vietnam

Mission de reconnaissance et esquisse sur site

À propos du projet

Le Glifs'investit dans l'accompagnement de Hùng Nguyên et l’assosiation ABX, qu’il a créé, dans la réalisation d’une maison d’accueil solidaire pour les familles des patients de l’hôpital de Nghi Liên en leur offrant des conditions de séjour décentes et respectueuses : lits, nourriture, conseils et soins (eau chaude, coiffeur et soutien).

Né en 2009 dans l’esprit de Hùng Nguyên, assistant radiologue à l’hôpital de Nghi Liên, la mise en oeuvre et le coût de ce projet ambitieux l’ont amené à adapter sa temporalité. La stratégie adoptée a donc été menée par étapes successives. La première fût la construction d'une cantine solidaire, sur un terrain mis à disposition par le comité populaire, inaugurée au printemps 2015 dans le cadre d’une collaboration avec l’association CAVN - Côtes d’Armor Viêt Nam, située à Saint-Brieuc.

Depuis, cette cantine fournit chaque semaine des repas gratuits aux patients les plus démunis de l’hôpital ainsi qu’à tous en proposant des repas bon marché à leurs familles ou aux simples visiteurs. La cantine bénéficie aujourd’hui d’un franc succès, en servant environ 200 repas quotidiens, et d’un fort engouement de la part des médias et de la population.

Aujourd’hui, l’ambition de Hùng et de ses partenaires est d’aller plus loin et de mener à bien le projet de maison d’accueil solidaire qui comprendrait, en plus de la cantine, un lieu d’hébergement d’une dizaine de places pour les familles et les patients nécessiteux, un relais pour les soins quotidiens : coiffeur, conseil et soutien, ainsi qu’une petite épicerie pour les produits d’hygiène et de premières nécessités.

Le lieu vise une indépendance, dans la mesure de ses capacités, par l'implantation d’un jardin participatif qui approvisionnerait la cantine et l’épicerie. Malgré les subventions des acteurs locaux qui se mettent en place, celles-ci ne couvrent pas les frais non négligeables de l’entretien et de la maintenance du lieu.

Le Glif et CAVN sont animés par l’ambition de voir naître ce projet et se sont associés pour soutenir ABX dans ce projet. La première pierre de ce nouveau projet consiste en l’évaluation de sa faisabilité, par une analyse et une esquisse sur site : objet de la présente demande de financement participatif.

Le projet est situé à Nghi Liên, en face de l’hôpital de Vinh, au  Nord du Vietnam. La ville est située dans la plaine du Sông Ca, près des côtes de la mer de Chine méridionale et des montagnes Quyet, à environs 300 kilomètres au Sud d’ Hanoï. Le climat qui règne dans cette partie du Viêt Nam est un climat tropical, marqué par deux saisons : saison sèche et saison des moussons. La température moyenne y est de 24 °C : cependant, des températures de 42 °C à 4 °C ont déjà été relevées. ( cf / Wikipedia )

Les études sur le site fondent les bases d’un projet solide et concerté avec les acteurs locaux. Nous sommes attachés à cette approche en tant que prestataire étranger participant à un projet de développement. Les conclusions de ces études permettront d’accéder à la phase de concrétisation et réalisation du projet en proposant un dossier, argumenté et construit avec nos partenaires locaux, aux différents bailleurs de fonds.

Afin d’imaginer l’emprise du projet sur le site, nous avons imaginé 4 scénarios d’implantation : chacun présente des avantages et des inconvénients certains. Ces prospections hors site nécessitent de visiter ce dernier afin d’en évaluer la faisabilité et d’ouvrir notre regard sur les problématiques in-situ en échangeant avec les habitants et les acteurs de projets locaux. De cette rencontre, une esquisse précise du projet pourra aboutir.

Nos recherches sur les principes de contruction s’orienteront au maximum vers la possibilité d’une mise en oeuvre participative, avec les volontaires locaux et des étudiants en architecture du Vietnam. Dans ce but, avec un souci d’efficacité et de rapidité d’exécution ainsi que les avantages en termes de coût et conception, nous pensons nous orienter vers la préfabrication d’éléments à assembler in situ. Selon les entrepreneurs rencontrés sur place, nous adapterons au mieux notre démarche, les matériaux et le type de contruction locale.


En termes d’énergies, le climat tropical est à la fois une ressource et une contrainte. Il sait aussi se montrer imprévisible, les nuits peuvent être froides, les journées chaudes et humides. Il nous faudra comprendre les expériences locales d’architecture traditionnelle et être attentifs à leurs innovations, en rencontrant les entreprises et les bureaux d’étude locaux.


Nous nous attacherons à adapter les principes d’une architecture durable et écologique dans la conception de ce projet, qui aspire au maximum à l'autonomie pour sa viabilité à long terme. La gestion de l'énergie, de l’eau et des ressources est l’une de nos priorités. L’architecture bioclimatique, la phytoépuration, la conservation des espaces en pleine terre cultivable (nécesaire au fonctionnement de la cantine) ainsi que la thermodynamique du bâtiment habiteront assurément nos pensées lors de la conception concrète du projet.

A quoi va servir le financement ?

Avec ce financement, nous partirons au Vietnam à quatre (Hélène, Pierrick, Thomas et Augustin), avec un maximum de matière grise, pour 3 semaines, afin de mener les études de reconnaissance du site, la rencontre de Hùng Nguyên, l'intégration des acteurs et entrepreneurs locaux (le comité populaire, l’école d’architecture, les entreprise locales) dans le projet. Nous réaliserons les analyses du site et les relevés nécessaires à la conception du projet. Nous poursuivrons nos travaux par la réalisation de l’esquisse du projet de maison d’accueil solidaire dans une démarche participative avec les acteurs concernés par le projet. Nous comptons également sur des soutiens locaux : financiers, matériels, et de savoir-faire. Nous partirons à l’école d’architecture de Hanoï pour présenter le projet et notre démarche aux étudiants, afin d’avoir un retour critique et peut-être bénéficier de leur participation à la phase de conception du projet.

De retour en France, le projet se poursuivra. Nous le préciserons en vue de sa construction et le budgétiserons avec précision, afin de monter un dossier enrichi par notre expérience sur place. Il sera ensuite présenté à des bailleurs de fonds locaux, français et internationaux (CAVN, Guilde, hôpital de Vinh, etc.). L'objectif sera alors de réunir les ressources financières et humaines nécessaires à la construction (en 2017) et à la gestion pérenne du projet de maison d'accueil solidaire. 

Vous l'avez compris, votre participation est primordiale au lancement de cette grande aventure ! Nous comptons sur vous :)

À propos du porteur de projet

Le Glif est une association à but non lucratif engagée dans le développement technique, culturel et social, créée en 2015 à Strasbourg dans le prolongement d’un collectif formé en 2012. Ses membres, issus d’horizons professionnels divers (architectes, urbanistes, journalistes, géographes, ingénieurs, metteurs en scène, musiciens, artistes), investissent leur énergie et croisent leurs compétences dans des projets qui leur tiennent à coeur ; afin d'en établir des bases solides de travail et de les développer dans une démarche collective, participative et socialement engagée, intégrant un maximum de personnes concernées par les projets entrepris

Notre  activité s’ouvre à des pratiques variées comme l'architecture, le design et l'art, sous des formes de résidences, de workshops ou d'événements. Nos références se traduisent aujourd’hui au travers de résidences artistiques (réflexion sur la notion de “cohabitation” à Strasbourg, la "mémoire urbaine en construction" à Hautepierre), d'un projet de développement (un centre de formation dans le camp de réfugiés palestiniens à Aïda dans la banlieue de Bethléem - projet avorté par la guerre), d'objets de design, d'expérimentations de méthodes de constructions alternatives par le recyclage de palettes, etc). La plupart de nos projets sont visibles sur notre site internet.

Pour la mission de reconnaissance et d'esquisses, nous serons quatre :

  • Augustin Roy-Verger (Architecte, conception, technique et environnement, dessinateur), 
  • Hélène Giudici  (Géographe-urbaniste, développement territorial, peintre),
  • Pierrick Albert (Architecte, conception, design, scérigraphiste),
  • Thomas Nussbaumer (Architecte, conception et gestion de projets, musicien).

Hùng Nguyên est assistant radiologue à l’hôpital de Nghi Liên, voisin du site. Il est à la base de tout ce projet. A travers son travail, il s’est rendu à l’évidence de créer un lieu indépendant de l’hôpital pour acceuillir les personnes les plus démunies et leurs familles qui ne pouvaient subvenir financièrement aux frais hospitaliers.

Son projet initial était en tout premier lieu, la création d’un dispensaire, petit à petit le projet a évolué et s’est adapté dans le temps, pour devenir d’abord une cantine qui est en passe de devenir la maison d’accueil solidaire. Petit à petit ses ambitions se concrétisent et se structurent, entre autres par la création de l’association ABX (An Binh Xuyên) pour gérer le lieu.
C’est avant tout l'énergie qu’il a donné pour ce projet, puis celle de son entourage, de son réseau, celle du Centre de la Francophonie de Vinh et enfin de CAVN qui ont rendu le tout possible.

Bien que nous ne les ayons pas encore rencontrés physiquement, nos relais sur place et CAVN sont en étroite relation avec ce dernier, ils nous le decrivent comme quelqu’un de confiance, investi et avec une indépendance remarquable. Mettre en place ce projet à ses côtés nous donne l'assurance de réussir.

https://www.facebook.com/Une-cantine-solidaire-%C3%A0-Nghi-Lien-1609053712661634/?fref=ts

L’Association CAVN ou Côtes d’Armor Viêt Nam a été officiellement créée le 25 mai 1994 à Saint-Brieuc, prenant le relais d’un groupe informel de passionnés actif depuis 1988 avec le soutien du Conseil Général des Côtes d’Armor et Fraternité Europe-Asie (O.N.G). Elle vise à rassembler les personnes qui s’intéressent au Viêt Nam et a mis en oeuvre, pendant de nombreuses années, la coopération décentralisée entre le département des Côtes d’Armor et la région de Nghê Tinh regroupant les provinces de Nghê An et de Hà Tinh. CAVN est aujourd’hui le premier pilier des relations amicales et culturelles entre la France et ces provinces reculées du Viêt Nam.

Le Centre de la Francophonie de Vinh sert depuis 2007 de plateforme pour la mise en oeuvre et la gestion des programmes d’aide au développement et de santé de l’Association CAVN. Depuis plusieurs années, ses équipes successives sont devenues les interlocuteurs privilégiés de l’association vietnamienne ABX, créée par Hùng Nguyên, un professionnel de la santé de l’hôpital des maladies tuberculeuses de Nghi Liên (à 7 kilomètres de Vinh). Structure récemment officialisée et en plein processus de renforcement institutionnel, l’association ABX constitue le premier maître d’ouvrage du projet de la maison.

CAVN, en partenariat avec le Centre de la Francophonie de Vinh, a accompagné Hùng Nguyên dans la réalisation de la cantine. Sans être directement maître d’ouvrage pour la maison solidaire, ses membres nous apportent un réel soutien, forts d’une grande expérience dans la réalisation de projets (développement avec micro-crédits et micro-projets ainsi que des parrainages, des événements liés à la francophonie, et le développement de l’accès aux soins médicaux) au Vietnam. Leurs précieux conseils s'ajoutent au soutien humain apporté par Amélia et Kévin, nos relais sur place.

http://www.taigas.com/art_edi_page.php?a=3&ap_id=1

FAQ

  • UN MOIS AU VIETNAM

    PLANNING DE LA MISSION

    Vendredi 1er avril :        
    Départ pour Hô-Chi-Minh-Ville

    Dimanche 3 avril :         
    Rencontre avec les architectesde Hô-Chi-Minh-VilleSamedi

    Lundi 4 avril : 
    Départ pour Vinh / Rencontre avec Hung

    30 avril :
    Départ pour Paris 

    Mardi 5 avril :            
    Rencontre officielle / Visite du site       

    Mercredi 6 avril :            
    Réunion avec Hùng Nguyên 
    Lancement de la mission

    Jeu. 7 - Mar. 12 avril :
    Visites de chantiers / Visites des partenaires
    Analyse du site et de son contexte / Début de l’esquisse   

    Mer. 13 - Dim. 24 avril :
    Echanges et Rencontres / Esquisse /Rendu

    Lundi 25 avril :        
    Préparation de l’exposition

    Mardi 26 avril :        
    Présentation publique du projet
    Échanges avec les habitants et acteurs locaux

    Mercredi 27 avril :        
    Départ pour Hanoï / Bilan de la résidence
    Préparation de la conférence

    Jeudi 28 avril :        
    Conférence publique à l’HAU (Hanoï Architectural University)
    Échanges avec les étudiants, enseignants et professionnels

    Vendredi 29 avril :        
    Rencontre avec des architectes d’Hanoi

    Samedi 30 avril :
    Départ pour Paris 

     

    Dernière mise à jour : il y a 3 années, 2 mois