Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Maipoils

Sensibilisation à la pilosité féminine et sa portée.

À propos du projet

En 2015, Paméla, dans sa jeune vingtaine, rencontre pour la première fois de sa vie une autre jeune femme qui, elle, a ses poils et les assume. Une graine est semée. Comment se fait-il que cela puisse prendre plus de 20 ans à ce qu'une femme voit des poils sur le corps d'une autre femme ? La réponse : parce que la pilosité féminine, aussi naturelle soit-elle, n'est socialement pas acceptée. Toutes celles qui tentent la chose s'exposent trop fortement aux jugements haineux et irrationnels. En 2017, le corps de la femme n'a pas le droit d'être. On apprend à croire que la femme est "naturellement" sans poil ou du moins qu'elle doit être lisse tout comme bien d'autres choses pour être féminine. En quoi cette pression peut nous aider à se libérer, s'aimer, avoir plus de temps pour rayonner, s'épanouir et s'investir dans notre société ?

Un mouvement social et entièrement bénévole s'imposait. Un qui sensibiliserait les esprits à ce tabou qui objective toujours plus la femme. Nous voulons éviter que toutes les jeunes filles entrent dans la puberté avec l'automatisme d'éradiquer leurs poils.

Maipoils est un mouvement en vue de constitution en OBNL et par la suite en organisme de charité. Sa mission est de sensibiliser et d'éduquer les gens quant au tabou du poil dans notre société moderne, mais surtout chez la femme. Le poil est le prétexte de tout notre travail pour soulever les problèmes de l'objectivation sexuelle, de l'infantilisation des corps, des mesures disciplinaires de beauté, de l'automatisme de pratiques pouvant être dommageables pour la santé (physique et mentale), le manque d'éducation face à la puberté, la sous-représentation d'une réelle et pleine diversité, les stéréotypes de genres, les doubles standards, l'équité homme-femme, etc. 

À quoi va servir le financement ?

Les actions de Maipoils sont nombreuses :

- Organisation, encadrement et promotion du défi Maipoils, une invitation à un traité de paix avec son corps, tout le mois de mai (avec diverses activités : lancement, séance photographique avec les participant(e)s et un cabaret théâtral)

- Recherches multiples sur le poil

- Récolte et captation vidéo de témoignages sur un vaste territoire (Province du Québec pour la première édition)

- Diffusion de l'information via un site web (traduction prochaine en anglais), des documents papiers, les réseaux sociaux et des conférences

- Sensibilisation aux tabous corporels, à la puberté et aux stéréotypes de genres chez les jeunes du primaire, du secondaire et le grand public

Rédaction et édition d'un ouvrage sur la trichophobie moderne

etc.

En récompense de votre soutien, vous pourrez recevoir certaines de nos magnifiques contreparties ! En voici quelques exemples

Plus d'images de nos contreparties:https://www.maipoils.com/sociofinancement

Notre page Facebook:https://www.facebook.com/Maipoils

Notre chaîne YouTube:https://www.youtube.com/channel/UCTpLDp69xzrWiq_6gc0v9pw

À propos du porteur de projet

Présentation de Paméla Dumont, comédienne et Fondatrice du mouvement Maipoils : 

Paméla Dumont est diplômée en interprétation à l’École supérieure de théâtre de l’UQÀM au printemps 2016 avec une mention d’honneur et une bourse pour l’excellence de son cursus.

Elle est formée par Florent Siaud, Antoine Laprise, Martine Beaulne, Mélanie Demers, Christian Lapointe, Olivier Kemeid, Lise Roy, Peter Batakliev et plusieurs autres. Elle obtient, avant même sa sortie de l’école, le rôle de Anne Shirley dans le classique Anne… La maison aux pignons verts de Lucie Maud Montgomery adapté au théâtre par Frédéric Bélanger et joué dans le cadre de la tournée estivale 2016 de la Roulotte de Paul Buissonneau, en décembre au Théâtre Denise-Pelletier et en 2017-2018 en tournée au Québec. Elle crée tout en étant aux études sa compagnie nommée le Théâtre de La Foulée (www.theatredelafoulee.com) ayant présenté au festival St-Ambroise Fringe 2015 le spectacle MAELSTRÖM, Moi qui parle à rien et toi qui entends tout, entre nous, le silence, gagnant du Frankie du meilleur texte francophone. Elle est présentement en création collective sur les thèmes de la femme moderne et sa sexualité, l’isolement, la communauté sectaire, les secrets familiaux, la part de mystique et de violence intrinsèque à nos vies et la déconstruction nécessaire à une certaine libération, le tout au sein du laboratoire Maelström II. À travers ses quêtes féministes et questionnements existentiels, Paméla fonde le mouvement Maipoils (événement social) pour une valorisation totale de la diversité des corps et la lutte contre l’objectivation sexuelle des femmes (www.maipoils.com). À l’été 2017, elle fera partie de la distribution de TARMAC, pièce de Pascale St-Onge, mise en scène par Anne-Audrey Deltell et présenté au festival Le Québec en scène (On va pas s’encabanner!) en Normandie.

Paméla s'occupe de : l'Idée originale, la gestion Site Web et des pages réseaux sociaux, les recherches, la captation et le montage des témoignages, les recherches de documentation et d'actualité, l'organisation du mois de mai et de toutes les activités, rédaction des documents d'informations, couverture médiatique, etc. 

Site internet de Paméla : pameladumont.com

Site internet de Maipoils : www.maipoils.com

L'équipe de Maipoils est constituée de 6 bénévoles et est sur le point de s'agrandir à l'international. Liens vers les membres de l'équipe : https://www.maipoils.com/equipe

Louis Beaupré : Dossier de presse

Mélanie Chouinard : Communiqués de presse, actualité, capsules

Alexandre Ricard : Animateur, recherches, cabaret

Marie-Pier Audet : Animatrice, chroniqueuse beauté

Martine Hamel : Conseillère

Nous sommes présents sur les différents réseaux sociaux, très actifs sur Facebook et Youtube. Je vous invite à aller consulter notre dossier de presse et le document d'information sur le site internet. Nous avons déjà des contacts en Europe, une traductrice intéressée par le projet, un photographe et des artistes bénévoles. 

FAQ