BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

Maintenant, long-métrage

Un plan-séquence d’1h30

À propos du projet

Premier palier atteint en moins de deux semaines ! Grâce à vous, nous pouvons tourner. Un immense merci à tous !
Prochain objectif : 5000€ !
Nous espérons pouvoir mettre à profit les jours restants pour travailler dans de meilleures conditions et assurer un bel avenir au film.

***

Participez au premier long métrage français en un seul plan-séquence.

Filmé d’une traite par une seule caméra.
Zéro coupe.
Zéro doublage.
Une heure trente de suspense, d’amour et de trahison dans un cadre magnifique.
Soulignée par la musique de l'Orkestar Salijevic, interprètes d’Underground, d’Emir Kusturica !
Un film de et avec Michael Castellanet, avec Isabelle Bauthian, Jean-Claude Dreyfus, Brice Tripard et Olivia Algazi.

Le défi doit être relevé Maintenant.


Pré-affiche © Marianna Riefolo/Emilie Lebrun

Le défi

Le temps réel permet de voir naître et mourir les émotions dans leur intégralité. Tout est filmé, sans triche sur les sentiments des personnages et des acteurs.
C’est aussi, d’un point de vue technique, une performance ne laissant presque aucune marge d’erreur.
Maintenant sera le premier film français en un seul plan séquence. Un exercice de style totalement au service du scénario : 1h30 d’immersion dans la vie de personnages vrais.
Il repose donc :

  • Sur des acteurs issus du théâtre et/ou du method acting à l’américaine, une école de jeu de haute précision.
  • Du matériel spécifiquement adapté à ces contraintes, entre les mains de professionnels spécialistes des tournages courts à budget serré, séduits par le challenge.

Difficulté supplémentaire : Maintenant reposera sur une succession d’intérieurs et d’extérieurs, au profit d’un grand réalisme.
Il s’agira aussi (surtout !) d’une grande et belle histoire d’amour dotée d’un scénario multicouches, mêlant émotion et humour, suspense et trahison.


Plans des lieux et déplacements de la caméra.

L’histoire

Jérémy et Lucie se sont aimés, séparés, puis aimés de nouveau avant de se perdre de vue pendant douze ans. Elle est devenue une ambitieuse avocate d’affaires parisienne, lui n’a jamais voulu quitter le cadre rassurant de la campagne de son enfance. Quand ils se retrouvent, leur histoire inachevée refait surface. Mais les aliénations, les mensonges et un lourd secret de famille se mettent en travers de leur chemin. Parviendront-ils à s’aimer ou à faire le deuil de leur relation ? Et tous ces amis qui prétendent les soutenir en sont-ils vraiment ? Tous deux disent avoir fait leurs propres choix. Mais, dans le mouvement de la vie, quels choix avons-nous quand nos peurs nous figent ?

 


Photos de préparation sur les lieux du tournage. © Marianna Riefolo.

Les acteurs

Michael Castellanet est acteur, scénariste et réalisateur. Son précédent moyen métrage, Les Âmes Pixellisées, réunit Anny Duperey, Roger Miremont, Bernard Le Coq et Jean-Claude Dreyfus. Formé tant dans des écoles (Cours Florent, Atelier de la Méthode, FACT) que par auto-apprentissage, ce cinéphile passionné du cinéma américain des années 70 a su, sans contact ni réseau, rallier à ses projets de grands professionnels. Son travail se caractérise par des films d’une grande richesse portés par des concepts d’une étonnante simplicité.
Il joue Jérémy, un garçon rendu manipulable par son immobilisme.

Isabelle Bauthian est surtout connue comme scénariste de bandes dessinées. Comédienne de formation, elle collabore depuis de nombreuses années aux films de Michael Castellanet.
Elle incarne Lucie, une ambitieuse avocate et amour d’enfance de Jérémy.

Jean-Claude Dreyfus est un des comédiens français les plus prolifiques et les plus respectés. Homme de théâtre, acteur fétiche de Jean-Pierre Jeunet, il a été nominé trois fois aux Molières et une fois aux Césars. Parfois auteur et chanteur, il imprègne chacune de ses créations de son univers unique.
Il est Raphaël, l’étrange patron de Jérémy.

Brice Tripard est comédien, chanteur, danseur et… patineur artistique. Artiste multi-facettes, il  est monté sur les plus grandes scènes de France, mais aussi d’Europe et des Etats-Unis.
Il joue Hervé, l’ambigu meilleur ami de Jérémy et compagnon de Raphaël.

Olivia Algazi est une comédienne de théâtre (Luz, La Femme Silencieuse) et de cinéma. Elle a notamment joué dans Les Femmes du Dernier Etage et Alceste à Bicyclette, de Philippe Le Guay.
Elle incarne Florence, l’amie trop curieuse et à la franchise brutale de Lucie.

Le lieu

La Manufacture Royale de Bains-les-Bains, en plein cœur des Vosges thermales, fait partie des plus beaux sites industriels de Lorraine. Ancienne ferblanterie, dotée de jardins aux arbres rares, ses bâtiments du XVIIIème siècle servent aujourd’hui de maisons d’hôtes, galeries d’art et lieu d’activités naturalistes.
Située dans les Vosges du Sud, à la limite de la Franche-Comté, c’est un site magnifique à haut potentiel cinématographique. Et nous ne sommes pas les seuls à le penser : de nombreuses scènes du film Indigène y ont été tournées.

A quoi va servir le financement ?

Actuellement, nous sommes :

  • Une production : Hojoh.
  • Une super équipe : Un réalisateur, 5 acteurs, un chef-opérateur, un ingénieur du son, 2 perchmans, une maquilleuse, une photographe, une cadreuse making-of, 2 régisseurs, un infographiste designer de génériques.

Nous avons :

  • La possibilité de filmer tout le film en une seule journée, à l’issue de 5 jours de répétitions en conditions réelles de tournage.
  • Un lieu impressionnant : la Manufacture royale de Bains-les-Bains.
  • La collaboration de partenaires proches du lieu de tournage : le Studio Microclimat nous accorde de grosses réductions sur la post-production sonore du film et Vosges Télévision nous fournit une caméra making-of et suivra l’avancée du projet par des reportages.

Ce qu'on va faire avec vos dons :

Pour 3000€ : Ça tourne ! Le budget est très serré, mais le film sera beau ! Nous louons des lumières spécialement adaptées à notre mode de tournage (très grosses boules chinoises au plafond permettant de filmer à 360°), le matériel son, une caméra à très haute résolution munie d’un capteur facilitant la netteté sur les visages et bénéficiant des nouveautés sur la mise au point automatique... Et nous la montons sur le Gimbal 3-Axis, un genre de « mini steadicam » permettant une grande stabilité et maniabilité, pour suivre fidèlement les pas des acteurs :


Une belle bête.

Pour 5000€ : On s’offre le luxe de monter sur notre caméra un objectif de folie ! Grâce au principe de notre tournage nécessairement court, le plus beau matériel optique devient abordable.

Pour 6000€ : On loue une super régie son ! Cela permettra de dédier un ingénieur du son au mixage en direct, en plus de deux preneurs de son qui, eux, suivront l’action.

Pour 11 000€ : Cerise sur le cupcake : l'Orkestar Salijevic, interprètes de la musique d’Underground (Emir Kusturica), nous fait une BO spécialement dédiée.

Pour 12 000€ et plus : On a de quoi faire super, mais on peut toujours aller plus loin, voir plus grand, se permettre d’être encore plus ambitieux ! Plus de matos, inscription aux plus grands festivals (Cannes, Césars, MyFrenchFilmFestival.com…) Voire, soyons fous, une seconde journée de tournage !

À propos du porteur de projet

Hojoh est une jeune production parisienne qui a déjà co-produit 2 longs métrages :

  • Gazzara (2014, de Joseph Rezwin, avec Ben Gazzara et Joseph Rezwin)
  • Des Hommes de Conviction (2014, de Jean-Luc Miesch, avec Pierre Arditi, Jean-Pierre Castaldi, Catherine Jacob, Bernard Le Coq)

 

La page Facebook du film

Le blog de Michael Castellanet, scénariste, réalisateur et acteur

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet