Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

MadamEveryone rencontre Noémie de Lattre

Le documentaire inspirant sur l'accomplissement de soi

À propos du projet

English below 

Si un jour est égal à une histoire alors laissez moi vous conter celle- ci:

Il était une fois - loin des clichés du prince à dos de cheval blanc qui sort la princesse de sa grasse matinée à coups de baisers- MadamEveryone, depuis Los Angeles, surfant sur les réseaux sociaux. Elle voyait sur son écran défiler des vidéos partagées, des tagues la mentionnant et toujours la même femme en premier plan: Noémie de Lattre. Les jours passèrent et l’envie de rentrer en contact avec Noémie pour en savoir plus sur cette femme inspirante du XXIème siècle grandissait. Un message envoyé et une réponse plus tard ont créé une nouvelle interrogation: qu’est ce qui avait poussé Noémie de Lattre et MadamEveryone à se parler. C’est ainsi que tout est devenu clair. Une bonne entente, de l’écoute et du partage, plus de doute, le portrait documentaire de cette talentueuse artiste devait être réalisé car si elle inspirait une personne lambda alors il serait bon de le partager au monde. De nombreux appels, des enregistrements tout les mois et un billet d’avion pour traverser l’Atlantique et suivre -telle une ombre- celle que la réalisatrice considère aujourd’hui comme une amie.

Noémie lui a ouvert les portes de sa vie. Il y a eu les fous rires, les joies, les peines d’une femme active, d’une mère mais surtout d’un être humain. MadamEveryone dévoile  le portrait d’une femme dans la plus pure des intimités, d’une vie truculente et pourtant pas si différente du commun des mortels car il est question d’une quête -l’acceptation de soi- en temps que femme, de reconnaissance et de réussite. 

C’est aussi une belle leçon de vie et d’humilité. Il est souvent plus facile de penser connaître quelqu’un en jugeant le physique ou en restant à la surface d’une banale conversation, mais qu’en est- il lorsque l’on prend le temps d’écouter quelqu’un se dévoiler? Qu’en est- il lorsque l’on comprend que l’on est pas seul dans nos questionnements et qu’on pourrait arrêter de perdre du temps à enfiler un masque plutôt que de s’entraider à trouver des solutions pour une vie meilleure - pour soi - pour la communauté.

Noémie partage son savoir, ses idées et éduque les générations futures mais également les femmes comme les hommes.

English language version:

If one day is like a story, then let me tell you this one :

Once upon a time - far far away from the cliché of the white knight awaking Sleeping Beauty from her sleep - MadamEveryone was in Los Angeles, browsing social media. She kept seeing videos, tags and  shares featuring the same woman : Noémie de Lattre. Day after day, the desire to meet this inspiring 21st century woman grew. A message and an answer later, a question came to mind : what made Noémie de Lattre and MadamEveryone talk to each other? That's how it all became clear: a good understanding, listening, and sharing skills. No doubt, a documentary portrait of this talented artist had to be made. Because if an ordinary person could be inspired by Noémie de Lattre, then the rest of the world would too. What followed were many calls, recordings and a plane ticket across the Atlantic to follow - in hershadow- the one that the filmmaker considers today as a friend.

Noémie opened the doors to her life, shared her moments of joy and of sorrow, told what it’s like to be an active woman, a mother above all a human being. MadamEveryone unveils the intimate portrait of a woman in the purest way, a life that is truculent and yet not so different from ours because it is about a quest : to accept herself as a woman seeking recognition and success. 

It is also a beautiful life and humility lesson. It is usually easier to think you know someone by judging them on their looks or by staying on the surface of a casual conversation. But what happens when you take the time to listen to someone reveal themselves? And when you realize that they may share the same thoughts as you and that rather than being fake and superficial in our interactions, we could simply join forces for a better life for ourselves - for the community?

Noémie shares her knowledge, her ideas and educates future generations, women and men alike.

Avec la participation de proches comme:

Daniella Rajchman -  Choregraphe et professeur de danse classique.

 

Delphine Lacouque - actrice, auteure et metteuse en scène.

Frédéric Aublé - Producteur.

Victoria Bedos - scénariste et actrice.

Gaëlle Le Breton - Avocate et adjointe au chef du service juridique de l'Autorité de la concurrence.

À quoi va servir le financement ?

 

 

       ​

 

  • Production (56.8%): ce qui va permettre de finir le tournage (interviews finales, suivre Noémie dans ses déplacements) tout en utilisant du matériel de qualité afin d'offrir un rendu optimal. C'est également une partie conséquente car elle comprend les archives (ex. "La drôle d'humeur de Noémie de Lattre" sur France Inter, captations de spectacles,...) qui ont un coût important (en moyenne 750 euros les 30 secondes),

 

  • Post Production (26,6%): Un passage obligatoire au documentaire afin de le rendre concret. Il comprend: le mixage, le montage, la musique, les traductions. Je pourrai payer mon équipe et leur donner les moyens de travailler avec les meilleurs outils,

 

  • Contreparties (3,3%): vos goodies (macarons, tote bags,...) que vous exhiberez fièrement, pour mon plus grand plaisir,

 

  • Projections (5,3%): Tout ce qui va concerner la communication afin de mettre en avant "MadamEveryone rencontre Noémie de Lattre" (ex. avant première).

 

 

 

À propos du porteur de projet

English below the picture 

MadamEveryone c’est vous, c’est moi, une réalisatrice de documentaire qui comme beaucoup, a arrêté de se faire dicter sa vie- à coups de “c’est trop dure, tu n’y arriveras pas, tu n’est pas la fille de...”- pour réaliser ses rêves.

Après une année à Montréal et l’opportunité d’écrire des articles dans le Huffington post du Québec, je me suis entourée de professionnels du cinéma (monteurs, réalisateurs, ingénieurs du son, etc…) pour apprendre chaque ficelle des différents corps de métier. L’objectif étant de réaliser une série de portraits documentaires sur les femmes et leurs diversités.

Quand les diktats de la beauté font des ravages et alimentent les compétitions entre chacune d’entre nous. Lorsque l’on se déteste plus que l’on s'allie à cause d’une forme d'oppression incessante due au patriarcat qui nous dicte une conduite de vie pour plaire à la société.

J’ai parlé à différentes femmes et me suis aperçue que nous étions enfermées dans nos propres angoisses qui étaient pourtant tellement similaires en chacune de nous et que finalement, quand on lève le voile sur des sujets jugés inavouables ou honteux, on soulage l’autre d’un poids trop longtemps porté. Au delà de ceci, on découvre la personne derrière l’armure et un bel être apparaît. L’objectif est d’ouvrir les esprits pour que les femmes n'aient plus à jouer un rôle. J’ai le désir de vous faire partager chacune de mes rencontres pour un monde plus vrai composé de nuances dont la première couleur se révèle être le portrait de Noémie de Lattre.

                                                                                                                                                       

MadamEveryone it’s you, it's me: a documentary filmmaker who like many people, will no longer let anyone dictate her life - "it's too hard, you won't make it, you're not the daughter of..." – and decided to make her dreams come true.

After a year in Montreal spent, among other projects, writing articles in Quebec's Huffington Post, I surrounded myself with film professionals (editor, director, sound engineer, etc...) to learn everything about the industry.

The end goal was to produce a series of documentary portraits on women and their diversity. I wanted to explore how beauty role models can fuel competition between women and cause irreversible damages. I wanted to show that the incessant oppression of patriarchy dictates how we should live our lives in order to please society, and that we turn against each other when we should be allies instead. I spoke to different women and realized that we shared similar anxieties and insecurities and that, eventually when we lift the veil on shameful topics, we relieve others from a weight that was carried for too long. Then finally behind a rigid and cold exterior a beautiful person appears. The aim is to create awareness so that women no longer have to play a role. I wish to share with you each of my encounters in order to portray a more realistic and nuanced world in which the first shade turns out to be the portrait of Noémie de Lattre.

Share Suivez-nous