BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Madagascar : biodiversité en sursis

Exposer pour promouvoir, sensibiliser et protéger

À propos du projet

Ce projet d'exposition photographique est porté par Vincent Romera en partenariat avec Projet Plus Actions.

Madagascar et le sud-ouest de l'Océan Indien constituent un ensemble biogéographique identifié comme l'un des 34 "hotspots de biodiversité" présents sur la planète. C'est-à-dire que sur cette zone géographique, il existe plus de 10 000 plantes endémiques et qu'au moins 80% de la surface des habitats naturels a disparu. Ces "points chauds" sont majoritairement répartis sur la zone inter-tropicale et concentrent une quantité significative d'espèces animales endémiques.

La Grande Île n'échappe pas à la règle... Aujourd'hui, il reste moins de 10% des forêts naturelles malgaches et la plupart des espèces animales y sont en danger. Les lémuriens, primates emblématiques de Madagascar, subissent d'importantes pressions et sont fortement menacés.

Le Indri indri, espèce quasi sacrée pour les malgaches, est considéré comme "En danger critique d'extinction" par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Photo : Forêt de Vohimana.

« Tous les lémuriens vivent dans la forêt. Si le taux de déforestation reste constant, il n’y aura plus de forêts dans ce pays. Ce qui veut dire qu’il n’y aura plus de lémuriens à Madagascar. » expliquait le primatologue malgache Jonah Ratsimbazafy lors d'une conférencce en janvier 2018.

Le pays abrite de très nombreux trésors naturels, qu'il est nécessaire de préserver puisqu'ils n'existent que là-bas.

Cette vidéo est un diaporama présentant un échantillon des nombreuses photos disponibles. L'exposition elle-même, concernera exlusivement des images de Nature.

Ce projet d'exposition a pour but de promouvoir, sensibiliser et communiquer autour de la problématique de l'érosion de la biodiversité à Madagascar. Les supports feront 90x60cm et pourront être installés à l'extérieur. Les images seront tirées en haute résolution et accompagnées d'une légende détaillée sur l'espèce ou le milieu photographié. Les lieux d'exposition visés sont des musées, des collectivités territoriales, des universités, des festivals de photographie... Le vernissage se fera très probablement en région parisienne.

L'exposition sera gratuite et ouverte à tous publics. Au cours de la visite, il sera possible de faire un don au profit d'une ONG environnementale : Mercie Vohimana  , OPH - Opti'Pousse Haie ou Naturévolution Madagascar.

Maki catta, lémurien considéré comme "En danger" et Epervier de Madagascar, rapace évalué comme "Vulnérable", d'après l'UICN.

A quoi va servir le financement ?

Pour mener à bien ce projet d'exposition, j'ai besoin de financer les supports. Pour cela je dois rassembler la somme de 4500 euros. En effet, le nombre de tirages, le choix du support et du format induit un coût assez élevé. C'est pourquoi je fais appel à vous pour m'aider !

- 3500 à 4000 euros (selon devis) : 35 tirages qualité "fine art", format 90x60cm sur Alu-Dibond verni.

- 500 à 1000 euros : frais Ulule, frais d'acheminement vers lieux d'exposition et frais des contreparties.

Cette somme est un premier palier... L'objectif le plus fou serait de réunir assez d'argent pour pouvoir éditer un livre sur Madagascar et ses richesses inestimables !

Si le premier palier était dépassé, sans pour autant atteindre un budget suffisant pour l'édition d'un ouvrage, les sommes exédentaires seraient redistribuées, via Projet Plus Actions à des ONG oeuvrant à Madagascar (ONG rencontrées directement sur place en 2017).

Le projet vous plait et vous hésitez encore ? Sachez que votre don est déductible d'impôts à partir de 50 euros !! Un don de 50€ revient en réalité à 17€ et un don de 120€ à moins de 41€...

À propos du porteur de projet

Naturals Pictures, c'est Vincent Romera !

Naturaliste de formation spécialisé en ornithologie, je suis aussi passionné par la "photographie nature" depuis plusieurs années. 2017 a été pour moi une année particulière puisque j'ai eu la chance de passer presque 9 mois à Madagascar. L'objectif principal de ce voyage était la participation, en tant que scientifique, à une mission d'exploration de 6 semaines dans le Makay, le massif le plus isolé de l'île. Equipé de matériel d'observation et de prise de vue, je suis également parti à la rencontre de plusieurs ONG afin de participer à des inventaires de la faune et à différentes actions.

Aujourd'hui de retour, je souhaite témoigner de l'urgence environnementale à Madagascar et partager mon expérience à travers cette exposition.

Page Facebook dédiée : https://www.facebook.com/Madagascar-Hotspot-de-biodiversit%C3%A9-en-danger-244724879264550/

Galerie Flickr : https://www.flickr.com/photos/naturals_pictures/

Projet Plus Actions, pourquoi ?

"PPA" est une Organisation de Solidarité Internationale qui intervient en appui technique et financier auprès d'associations et d'acteurs locaux dans différents pays. Parce que PPA m'a soutenu dans mon projet de voyage à Madagascar, que j'ai pu rencontrer leurs interlocuteurs sur place et que je souhaite m'impliquer dans leurs futurs projets.

http://www.projetsplusactions.org/

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet