BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Ludothèque dans un orphelinat au Cambodge

ONG A.V.E.C

À propos du projet

Situation actuelle du Cambodge

Affecté par deux décennies de conflits, le pays se trouve actuellement peuplé à 43% d’enfants de moins de 15 ans. Ce pays dévasté par le régime khmer rouge est aujourd’hui peuplé par des milliers d’enfants orphelins.

Le taux d'alphabétisation atteint les 63%, mais le niveau d'instruction est faible: 83% des cambodgiens scolarisés n'ont pas dépassé l'école primaire. L'école est obligatoire et gratuite, mais implique des frais importants: uniformes, matériel scolaire etc. C'est un manque à gagner pour les familles dont les enfants ne travaillent pas aux champs ou dans la rue.

Qu'est-ce qu'une ludothèque ?

Selon la définition de l'Association des Ludothèques de France une ludothèque est un équipement culturel où se pratiquent du jeu sur place, du prêt, des animations ludiques, des expositions, de la médiation culturelle, du jeu libre. Sa structure autour des jeux et des jouets lui permet d'accueillir des personnes de tout âge. C'est un lieu ressource, de conseils géré par des ludothécaires, sa mission est de "donner à jouer". Elles sont ouvertes aux collectivités les plus diverses (écoles, crèches, centres de loisirs, institutions spécialisées, maisons de retraite...), aux familles et aux professionnels.  

Les ludothèques au Cambodge

La ludothèque est un concept très nouveau au Cambodge, surtout développé dans le cadre de micro-projets dans des orphelinats ou dans des organismes divers. L'activité de jeu sur place est souvent associée à un espace lecture, on parle de biblio-ludothèques.

La ludothèque est un outil complémentaire au programme d'éducation des enfants. Compte tenu du contexte, il semble opportun d'habituer progressivement les jeunes à l'utilisation du matériel ludique, à son respect et à l'échange qu'il implique. Par le jeu l’enfant acquiert des compétences, observe, invente, s’exprime, échange, ce qui participe fortement à son épanouissement, à son éducation et surtout à son bien-être.

La ludothèque est un véritable lieu d’expression et d’interprétation où l’enfant peut grâce à son imagination inventer des histoires et jouer en interaction avec les autres en se mettant d’accord sur des règles communes. Les enfants sont contents de partager ce temps avec leurs camarades. Ils oublient leurs préoccupations, le jeu leur procure du plaisir.

Création et rôle de l'ONG A.V.E.C

L’ONG A.V.E.C. (Aide Volontaire aux Enfants du Cambodge) a été créée en novembre 2004, sous la présidence de Patrik Roux, originaire de Suisse, et de son épouse Theavy, Cambodgienne. Aujourd’hui, A.V.E.C., est une équipe efficace sur le terrain en matière de localisation d’enfants en situation de survie et du suivi de leur scolarité, mais également de la prévention et de lutte contre le trafic des enfants. Cet organisme assure également un suivi d’une centaine de familles et accompagne 600 enfants en milieu scolaire. Chaque année, 9 tonnes de riz sont distribuées aux familles ou responsables des enfants. Des milliers de cahiers, stylos, tableaux de classe et uniformes scolaires sont distribués annuellement aux écoles et aux enfants les plus miséreux par l’ONG A.V.E.C.

Une ludothèque dans le refuge

En 2011, Patrik Roux a pu bénéficié d'un soutien pour le développement d’une ludothèque dans son refuge à Battambang, ceci afin d'améliorer le quotidien des enfants en développant des espaces dédiés au jeu. La ludothèque est un outil vraiment utile pour les enfants qui ont déjà beaucoup souffert et qui sont en phase de reconstruction personnelle. Elle permet à 39 enfants de 3 à 18 ans de s’épanouir et de se préparer leur future vie d’adulte dans de meilleures conditions. Pour les enfants du refuge, qui sont hyper actifs, le jeu peut être un outil pour se concentrer sur une activité, tout en prenant du plaisir et pour la petite fille handicapée du refuge, les jouets vont lui permettre d’être stimulée en gagnant en autonomie, en motricité fine, et en expression verbale.

Partenariats et soutien

Cette action de développement de la ludothèque s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre la licence ludothécaire et médiation par le jeu et l’ONG AVEC. Le soutien de l’Université d’Angers et d’autres partenaires  (NovaCHILD, Communauté d’Agglomération du Choletais, Corolle, la Grande récré, Jouetland, l’Office du tourisme du Choletais, Le rotary club de Cholet, L’association le jeu et l’enfant, La ludothèque Les 3D) permet à une étudiante de partir 3 mois sur place pour développer des actions autour du jeu auprès des enfants du refuge depuis 2012. 

2012, première année

En 2012, une première étudiante a entamé la démarche de création de la ludothèque, au refuge de Battambang, accompagnée bénévolement par Patricia OGER, formatrice en ludothèque. Elles ont fait l’acquisition d'une collection de 226 jeux et jouets, ainsi que de livres, et du matériel de bricolage pour la mise en place des ateliers ludiques et de fabrication de jeux. De nombreuses animations ont pu être organisées avec les enfants à partir de ce fonds. Les règles de jeux sont traduites en khmer, anglais et français. Les enfants jouent dans leur grand préau de 120 m².

2013, deuxième année

En 2013, une autre étudiante s’est portée volontaire pour poursuivre la mission de développement de la ludothèque. Elle a dressé un bilan de la première année qui s’est avéré très positif. Les enfants ont respecté le matériel et l’utilisation des jouets et des jeux a un réel impact sur la vie des enfants dans le refuge. Le fonds de jeu a été enrichi, ainsi la ludothèque possède une collection de 452 jeux. Elle a également animé de nombreux temps de jeu avec les enfants.

Elle a porté son travail, avec un artisan, vers la réalisation d’un espace de jeux symboliques dans des petites « Maisons» en tôle peintes par les enfants, avec du mobilier adapté. Elle a recréé des espaces de jeux grandeur nature, pour reconstituer un village autour des thématiques de l’école, de la marchande, de la restauration, de l’hôpital, favorisant le jeu pour le plaisir et en toute liberté et les échanges entre des enfants d’âges différents.


2014, troisième et dernière année

En 2014, comme les années précédentes, un inventaire devra être vérifié et modifié en fonction des nouvelles acquisitions, il y aura des ateliers de fabrication de jeux, des animations ludiques. Un aménagement de la ludothèque dont la surface actuelle dédié au rangement est de 12 m² est prévu dans de nouveaux locaux toujours au sein de l'orphelinat, et des espaces ludiques de mise en scène permanents seront créés pour les enfants, une scène et un castelet pour des spectacles de marionnettes.


A quoi va servir le financement ?

Financements

Grâce aux financements divers dont je bénéficierai, j'achèterai des jeux et des jouets divers : des jeux de société, de construction, d'encastrement (puzzles...), des jeux symboliques (poupées, vêtements, dinette, camions, personnages fantastiques, héros) et des jeux d'exercice.

Pour des raisons pratiques, j'essaierai de me procurer ce dont j'ai besoin sur place, afin de contribuer à l'économie locale. Les produits sont beaucoup moins cher là-bas et je ne pourrai pas tout transporter.

J'investirai également dans des pochettes PVC à ZIP pour ranger les pièces de jeux ou les jouets, dans des tapis de paille de riz pour les jeux au sol, dans des malles métalliques pour ranger les jouets afin de ne pas les abimer avec l’humidité ambiante de certaines saisons et les petits animaux qui rentrent facilement, les bâtiments ayant des ouvertures dans les murs.

A noter, je ne serai pas rémunérée, mais le refuge m'héberge gracieusement pendant la durée totale du séjour, m'offre 3 repas par jour, un couchage en dortoir, une moustiquaire. Ce mode de vie me permettra de partager véritablement la vie du refuge au milieu des enfants et d’en appréhender ses spécificités.

Dépenses prévisionnelles 2014

Acquisitions de 20 jeux de société 600,00 €
Fournitures pour la création d’un espace théâtral, et castelet 400,00 €

Matériel pour la fabrication des masques et des marionnettes 200,00 €

Malles pour ranger le matériel de théâtre et les jeux 200,00 €

Fournitures pour conditionner les jeux (pochettes à Zip – coffrets divers) 100,00 €

L’aménagement de la ludothèque (table, sièges, tapis, malles, étagères..) 700,00 €

Animations autour du jeu (acquisition de petits matériels) 100,00 €

Frais de transports de matériels (jeux, jouets, fournitures…) 350,00


Dons matériels et financiers

Les soutiens matériels et financiers sont nécessaires pour continuer l’action de la Ludothèque au sein du refuge de l’ONG A.V.E.C. Merci d’avance pour votre précieuse collaboration.

Je fais une collecte autour de moi pour récolter des tablettes et des liseuses électroniques (Kindle + Kobo), des vieux laptop pour les offrir aux enfants les plus âgés pour qu’ils puissent avoir accès à de nombreux documents et livres en anglais et en français. Si vous en avez que vous n'utilisez plus, pensez à eux. Si les batteries ou les tablettes sont défectueuses, nous les réparerons ici sur place.

Les colis ou dons matériels sont à adresser à :

Aurélia PEYNET – Ludothèque de l’ONG AVEC

Licence Professionnelle Ludothécaire et médiation par le jeu

Domaine Universitaire du Choletais - Bd Pierre Lecoq

BP2007 49300 CHOLET

Je remercie par avance toutes les personnes qui soutiendront ce projet de développement de ludothèque au refuge de Battambang.


À propos du porteur de projet

Cette année, c'est moi, Aurélia PEYNET, qui ai la chance de prendre le relais afin d’assurer la continuité de l’action. Je me rendrai au Cambodge 3 mois, d’avril à juin 2014 pour mon stage de fin d'année.

Présentation personnelle

A 30 ans, j'ai décidé de reprendre mes études, et c'est ainsi que je suis depuis septembre 2013 à Cholet en licence professionnelle métiers jeu et jouets ­ option ludothèque et médiation culturelle, j'y apprends les bases théoriques de mon futur métier grâce à des professeurs et des intervenants professionnels, le contenu des cours est varié et utile (gestion d'une ludothèque, de projet, de ressources humaines, jeu et éducation, jeu et développement de la personne, connaissance et conception de jeux et jouets...), il est fait de manière à nous préparer au sortir de la formation au milieu professionnel.

J'ai effectué un stage d'un mois en décembre dernier dans la Ludothèque Angevine où j'ai pu mettre en pratique très concrètement mes connaissances et apprendre le côté plus technique du métier.

Auparavant, j'ai vécu plus de 6 ans au Canada, à Toronto, après avoir obtenu une maitrise de FLE (Français Langue Etrangère). J'y ai, dans un premier temps enseigné le français à l'Alliance Française, puis, j'ai ouvert et géré avec mon ex-partenaire un café jeux. Snakes and Lattes connaît depuis son ouverture, en 2010, un franc succès.

J'ai travaillé, gràce entre autres à mon BAFA, auprès de la jeunesse pendant 10 ans en tant qu'animatrice, responsable de centres de vacances, gardienne d'enfants, professeure, animatrice ludique.

Dans mes loisirs, j'ai été actrice et improvisatrice amatrice dans différentes troupes et ligues, je connais beaucoup de jeux théâtraux, j'aime faire jouer, mettre en scène. Je suis également créative au niveau arts plastiques.

Mission du stage

Etant passionnée par le théâtre et l’improvisation, je souhaite développer des ateliers d’expression autour des jeux de mise en scène, de types marionnettes et jeux de masques et de rôles par la fabrication puis l'incarnation de personnages. Des scénettes pourront être imaginés avec les enfants. Cet espace d’interprétation laissera libre cours à l’imagination des jeunes tout en s’amusant.

Intérêts pour ce stage

Ce projet qui est en lien à la fois avec des professionnels cambodgiens et des partenaires français représente une véritable ouverture culturelle. Même si les moyens sont très différents entre la France et le Cambodge, il n’en demeure pas moins que la finalité reste la même : faire jouer et participer au bien-être des enfants.

J'ai toujours eu envie de travailler pour une ONG, pour en comprendre les besoins et les contraintes existantes. Je partagerai le maximum de temps avec les enfants, pour m'adapter à leur mode de vie, et leur rythme quotidien.

Je veux plus tard travailler en ludothèque puis ouvrir mon propre espace de jeux je ne sais encore où ni pour qui. Mais chaque chose en son temps, cap sur le Cambodge dans un mois tout juste.

Et voici notre groupe Facebook pour plus d'informations : https://www.facebook.com/LudothequeAvec

FAQ

  • Quelle est la situation du Cambodge?

    Affecté par deux décennies de conflits, le pays se trouve actuellement peuplé à 43% d’enfants de moins de 15 ans. Ce pays dévasté par le régime khmer rouge est aujourd’hui peuplé par des milliers d’enfants orphelins.

    Le taux d'alphabétisation atteint les 63%, mais le niveau d'instruction est faible: 83% des cambodgiens scolarisés n'ont pas dépassé l'école primaire. L'école est obligatoire et gratuite, mais implique des frais importants: uniformes, matériel scolaire etc. C'est un manque à gagner pour les familles dont les enfants ne travaillent pas aux champs ou dans la rue.

    Dernière mise à jour : il y a 5 ans, 7 mois

  • Pourquoi des ludothèques au Cambodge?

    La ludothèque est un concept très nouveau au Cambodge, surtout développé dans le cadre de micro-projets dans des orphelinats ou dans des organismes divers. L'activité de jeu sur place est souvent associée à un espace lecture, on parle de biblio-ludothèques.

    La ludothèque est un outil complémentaire au programme d'éducation des enfants. Compte tenu du contexte, il semble opportun d'habituer progressivement les jeunes à l'utilisation du matériel ludique, à son respect et à l'échange qu'il implique. Par le jeu l’enfant acquiert des compétences, observe, invente, s’exprime, échange, ce qui participe fortement à son épanouissement, à son éducation et surtout à son bien-être.

    La ludothèque est un véritable lieu d’expression et d’interprétation où l’enfant peut grâce à son imagination inventer des histoires et jouer en interaction avec les autres en se mettant d’accord sur des règles communes. Les enfants sont contents de partager ce temps avec leurs camarades. Ils oublient leurs préoccupations, le jeu leur procure du plaisir.

    Dernière mise à jour : il y a 5 ans, 7 mois

  • Que fait l'ONG A.V.E.C?

    L’ONG A.V.E.C. (Aide Volontaire aux Enfants du Cambodge) a été créée en novembre 2004, sous la présidence de Patrik Roux, originaire de Suisse, et de son épouse Theavy, Cambodgienne. Aujourd’hui, A.V.E.C., est une équipe efficace sur le terrain en matière de localisation d’enfants en situation de survie et du suivi de leur scolarité, mais également de la prévention et de lutte contre le trafic des enfants. Cet organisme assure également un suivi d’une centaine de familles et accompagne 600 enfants en milieu scolaire. Chaque année, 9 tonnes de riz sont distribuées aux familles ou responsables des enfants. Des milliers de cahiers, stylos, tableaux de classe et uniformes scolaires sont distribués annuellement aux écoles et aux enfants les plus miséreux par l’ONG A.V.E.C.

    Dernière mise à jour : il y a 5 ans, 7 mois

  • Pourquoi une ludothèque dans le refuge?

    En 2011, Patrik Roux a pu bénéficié d'un soutien pour le développement d’une ludothèque dans son refuge à Battambang, ceci afin d'améliorer le quotidien des enfants en développant des espaces dédiés au jeu. La ludothèque est un outil vraiment utile pour les enfants qui ont déjà beaucoup souffert et qui sont en phase de reconstruction personnelle. Elle permet à 39 enfants de 3 à 18 ans de s’épanouir et de se préparer leur future vie d’adulte dans de meilleures conditions. Pour les enfants du refuge, qui sont hyper actifs, le jeu peut être un outil pour se concentrer sur une activité, tout en prenant du plaisir et pour la petite fille handicapée du refuge, les jouets vont lui permettre d’être stimulée en gagnant en autonomie, en motricité fine, et en expression verbale.

    Dernière mise à jour : il y a 5 ans, 7 mois

  • Qu'ont accompli les deux précédentes étudiantes?

    En 2012, une première étudiante a entamé la démarche de création de la ludothèque, au refuge de Battambang, accompagnée bénévolement par Patricia OGER, formatrice en ludothèque. Elles ont fait l’acquisition d'une collection de 226 jeux et jouets, ainsi que de livres, et du matériel de bricolage pour la mise en place des ateliers ludiques et de fabrication de jeux. De nombreuses animations ont pu être organisées avec les enfants à partir de ce fonds. Les règles de jeux sont traduites en khmer, anglais et français. Les enfants jouent dans leur grand préau de 120 m².

    En 2013, une autre étudiante s’est portée volontaire pour poursuivre la mission de développement de la ludothèque. Elle a dressé un bilan de la première année qui s’est avéré très positif. Les enfants ont respecté le matériel et l’utilisation des jouets et des jeux a un réel impact sur la vie des enfants dans le refuge. Le fonds de jeu a été enrichi, ainsi la ludothèque possède une collection de 452 jeux. Elle a également animé de nombreux temps de jeu avec les enfants.

    Elle a porté son travail, avec un artisan, vers la réalisation d’un espace de jeux symboliques dans des petites « Maisons» en tôle peintes par les enfants, avec du mobilier adapté. Elle a recréé des espaces de jeux grandeur nature, pour reconstituer un village autour des thématiques de l’école, de la marchande, de la restauration, de l’hôpital, favorisant le jeu pour le plaisir et en toute liberté et les échanges entre des enfants d’âges différents.

    Dernière mise à jour : il y a 5 ans, 7 mois

  • Quels sont les projets pour 2014?

    En 2014, comme les années précédentes, un inventaire devra être vérifié et modifié en fonction des nouvelles acquisitions, il y aura des ateliers de fabrication de jeux, des animations ludiques. Un aménagement de la ludothèque dont la surface actuelle dédié au rangement est de 12 m² est prévu dans de nouveaux locaux toujours au sein de l'orphelinat, et des espaces ludiques de mise en scène permanents seront créés pour les enfants, une scène et un castelet pour des spectacles de marionnettes.

    Dernière mise à jour : il y a 5 ans, 7 mois

  • A quoi va servir le financement?

    Grâce aux financements divers dont je bénéficierai, j'achèterai des jeux et des jouets divers : des jeux de société, de construction, d'encastrement (puzzles...), des jeux symboliques (poupées, vêtements, dinette, camions, personnages fantastiques, héros) et des jeux d'exercice.

    Pour des raisons pratiques, j'essaierai de me procurer ce dont j'ai besoin sur place, afin de contribuer à l'économie locale. Les produits sont beaucoup moins cher là-bas et je ne pourrai pas tout transporter.

    J'investirai également dans des pochettes PVC à ZIP pour ranger les pièces de jeux ou les jouets, dans des tapis de paille de riz pour les jeux au sol, dans des malles métalliques pour ranger les jouets afin de ne pas les abimer avec l’humidité ambiante de certaines saisons et les petits animaux qui rentrent facilement, les bâtiments ayant des ouvertures dans les murs.

    A noter, je ne serai pas rémunérée, mais le refuge m'héberge gracieusement pendant la durée totale du séjour, m'offre 3 repas par jour, un couchage en dortoir, une moustiquaire. Ce mode de vie me permettra de partager véritablement la vie du refuge au milieu des enfants et d’en appréhender ses spécificités.

    Dernière mise à jour : il y a 5 ans, 7 mois

  • Quelles seraient les dépenses prévisionnelles en 2014?

    Acquisitions de 20 jeux de société 600,00 €
    Fournitures pour la création d’un espace théâtral, et castelet 400,00 €

    Matériel pour la fabrication des masques et des marionnettes 200,00 €

    Malles pour ranger le matériel de théâtre et les jeux 200,00 €

    Fournitures pour conditionner les jeux (pochettes à Zip – coffrets divers) 100,00 €

    L’aménagement de la ludothèque (table, sièges, tapis, malles, étagères..) 700,00 €

    Animations autour du jeu (acquisition de petits matériels) 100,00 €

    Frais de transports de matériels (jeux, jouets, fournitures…) 350,00

    Dernière mise à jour : il y a 5 ans, 7 mois

  • Quel genre de don peut-on faire?

    Les soutiens matériels et financiers sont nécessaires pour continuer l’action de la Ludothèque au sein du refuge de l’ONG A.V.E.C. Merci d’avance pour votre précieuse collaboration.

    Je fais une collecte autour de moi pour récolter des tablettes et des liseuses électroniques (Kindle + Kobo), des vieux laptop pour les offrir aux enfants les plus âgés pour qu’ils puissent avoir accès à de nombreux documents et livres en anglais et en français. Si vous en avez que vous n'utilisez plus, pensez à eux. Si les batteries ou les tablettes sont défectueuses, nous les réparerons ici sur place.

    Dernière mise à jour : il y a 5 ans, 7 mois

  • Où envoyer les dons matériels?

    Aurélia PEYNET – Ludothèque de l’ONG AVEC

    Licence Professionnelle Ludothécaire et médiation par le jeu

    Domaine Universitaire du Choletais - Bd Pierre Lecoq

    BP2007 49300 CHOLET

    Je remercie par avance toutes les personnes qui soutiendront ce projet de développement de ludothèque au refuge de Battambang.

    Dernière mise à jour : il y a 5 ans, 7 mois

  • Qui suis-je?

    A 30 ans, j'ai décidé de reprendre mes études, et c'est ainsi que je suis depuis septembre 2013 à Cholet en licence professionnelle métiers jeu et jouets ­ option ludothèque et médiation culturelle, j'y apprends les bases théoriques de mon futur métier grâce à des professeurs et des intervenants professionnels, le contenu des cours est varié et utile (gestion d'une ludothèque, de projet, de ressources humaines, jeu et éducation, jeu et développement de la personne, connaissance et conception de jeux et jouets...), il est fait de manière à nous préparer au sortir de la formation au milieu professionnel.

    J'ai effectué un stage d'un mois en décembre dernier dans la Ludothèque Angevine où j'ai pu mettre en pratique très concrètement mes connaissances et apprendre le côté plus technique du métier.

    Auparavant, j'ai vécu plus de 6 ans au Canada, à Toronto, après avoir obtenu une maitrise de FLE (Français Langue Etrangère). J'y ai, dans un premier temps enseigné le français à l'Alliance Française, puis, j'ai ouvert et géré avec mon ex-partenaire un café jeux. Snakes and Lattes connaît depuis son ouverture, en 2010, un franc succès.

    J'ai travaillé, gràce entre autres à mon BAFA, auprès de la jeunesse pendant 10 ans en tant qu'animatrice, responsable de centres de vacances, gardienne d'enfants, professeure, animatrice ludique.

    Dans mes loisirs, j'ai été actrice et improvisatrice amatrice dans différentes troupes et ligues, je connais beaucoup de jeux théâtraux, j'aime faire jouer, mettre en scène. Je suis également créative au niveau arts plastiques.

    Dernière mise à jour : il y a 5 ans, 7 mois

  • En quoi va consister ma mission?

    Cette année, c'est moi, Aurélia PEYNET, qui ai la chance de prendre le relais afin d’assurer la continuité de l’action. Je me rendrai au Cambodge 3 mois, d’avril à juin 2014 pour mon stage de fin d'année.

    Etant passionnée par le théâtre et l’improvisation, je souhaite développer des ateliers d’expression autour des jeux de mise en scène, de types marionnettes et jeux de masques et de rôles par la fabrication puis l'incarnation de personnages. Des scénettes pourront être imaginés avec les enfants. Cet espace d’interprétation laissera libre cours à l’imagination des jeunes tout en s’amusant.

    Dernière mise à jour : il y a 5 ans, 7 mois

  • Quels sont mes intérêts pour ce stage?

    Ce projet qui est en lien à la fois avec des professionnels cambodgiens et des partenaires français représente une véritable ouverture culturelle. Même si les moyens sont très différents entre la France et le Cambodge, il n’en demeure pas moins que la finalité reste la même : faire jouer et participer au bien-être des enfants.

    J'ai toujours eu envie de travailler pour une ONG, pour en comprendre les besoins et les contraintes existantes. Je partagerai le maximum de temps avec les enfants, pour m'adapter à leur mode de vie, et leur rythme quotidien.

    Je veux plus tard travailler en ludothèque puis ouvrir mon propre espace de jeux je ne sais encore où ni pour qui.

    Dernière mise à jour : il y a 5 ans, 7 mois