BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Lotus Noir Renaissance

Le seul magazine francophone dédié à Magic The Gathering !

  • 40 jours de campagne Ulule... et après ?

    Bonjour à tous et toutes,

    Et avant toute chose… merci pour votre contribution ! (Vous allez être remboursés par Ulule d'ici mercredi soir).

    Comme vous avez pu le voir, notre campagne de financement participatif n’a pas atteint son objectif initial de 1500 abonnés. Cependant, cette campagne nous a appris beaucoup de choses sur l’enthousiasme possible pour un magazine tel que le Lotus Noir, ainsi que sur les freins à sa Renaissance.

    Mickaël Sondag, notre porteur de projet, a recruté et réuni 12 rédacteurs réguliers, 1 maquettiste, 1 correctrice, et une dizaine de rédacteurs occasionnels. Tous ayant des profils de très grande qualité.

    En 40 jours de campagne, sur les réseaux sociaux, nous avons réuni 208 nouveaux abonnés Twitter et 641 nouveaux abonnés Facebook.

    12 articles ont été rédigés, relus et publiés bénévolement pour soutenir la campagne. L’un d'entre eux a été mis en page façon Lotus Noir en preview de ce que pourrait devenir le magazine.

    14 avatars, 1 Phénix renaissant et 1 logo ont été créés par Serigruh ( Vous avez aimé ? > serigruh(at)gmail.com)

    Nous avons réalisé 1 vidéo, et les vlogueurs des internets Magic en ont réalisé d’autres pour faire connaître la campagne à leurs abonnés. On relève en particulier celles de Rapdel, Magic c’est Chic et Mamoky.

    Le temps fort incontournable de cette campagne aura été l’interview de Magali Villeneuve: « On peut traverser quelques longs tunnels, et pourtant réussir à atteindre ses rêves. »

    Nous sommes sans doute encore entrain de traverser ce tunnel, mais…

    Que se passe-t-il maintenant ?

    La marque Lotus Noir appartient toujours à Origames. Nous réfléchissons, avec l'équipe de la Renaissance du Lotus Noir : une autre approche est-elle possible ? 

    • Vous avez une idée qui vous semble solide pour l'équipe de la Renaissance ? Alors, vous pouvez envoyer un mail à Mickaël : sondag(at)mailoo.org !
    • Vous avez votre propre projet ? Vous pouvez contacter Guillaume Guillaume Gille-Naves, chez Origames : www.origames.fr/contact

    Par ailleurs, sachez que le site du Lotus Noir continue d'être actif et maintenu, même en l'absence d'un projet de reprise  www.lotusnoir.info

    Merci encore à tous, nous avons eu beaucoup de plaisir (et de stress, de micro-joies et de micro-peines) à mener cette campagne.

    Cette bataille a été perdue.

    Qu'en est-il de la guerre... ?

  • Le Chaos Draft, par Sylvain Lauriol.

    Bonjour à tous et toutes !

    Pour cette semaine de clôture de la campagne Ulule "Renaissance du Lotus Noir", nous vous offrons, et notamment à ceux qui ont contribué ou soutenu le projet en le partageant, un article maquetté façon magazine... Merci à Sylvain Lauriol pour ce bel article, et à Seri (aka Serigruh ) pour les illustrations de campagne (vous avez aimé les avatars ?^^) et la mise en forme de cette analyse du Chaos Draft, que nous vous laissons découvrir ci-dessous...

    Cliquez ici pour découvrir l'article "Chaos Draft" (ouverture d'une  nouvelle page web)

    - L'équipe Lotus Noir Renaissance

    J-3 !

  • J-5 : C'est l'heure des guerres vampiriques !

    "Bon sang ! La situation est critique, cette Olivia Voldaren a pris l'avantage et elle vient de déclarer son attaque avec toutes ses forces ! Vais-je périr maintenant, alors que je n'ai plus que 2 points de vie à lui prendre ?

    Je suis sûre qu'il reste un moyen de remporter ce match."

    Pourras-tu le trouver ? Pour la Légion !

    ...Voilà le type de situations de jeu à résoudre que vous pourriez trouver dans le Lotus Noir version papier... à ceci près qu'on aura un maquettiste sur le coup ;-) et que vous pourrez faire vos propositions de résolutions sur le site lotusnoir.info.

    Pour celle-ci, vous pouvez toutefois les proposer en commentaires, en décrivant bien comment vous procédez, c'est-à-dire la séquence des différentes actions : terrains engagés, sorts lancés, blocages...

    Mais d'abord, zoomons sur les différentes cartes présentes.

    Les attaquants d'Olivia

    Ils sont nombreux et bien boustés, à la fois par le gardien de la lignée transformé en seigneur de la succession et le capitaine de Stromkirk. Le premier est donc 6/6 avec le vol et l'initiative, le deuxième est 4/4 avec l'initiative et tous les autres ont +3/+3 et l'initiative ! Sans aide, Elenda risque fort d'être réduite en poussière avant même que ses troupes n'aient pu porter un coup.

    Cliquez pour afficher l'image en pleine résolution

    La défense d'Elenda

    Elle est réduite à une poignée de vampires dévoués. Avec un seul point de vie, il n'est même pas possible de rendre l'avant-garde d'Adanto indestructible, mais de toute façon, à quoi bon ? En mourant les créatures pourraient au moins faire perdre des point de vie à l'adversaire grâce à l'artiste de sang, si seulement Elenda n'était pas anéantie avant même que la capacité se résolve et si l'étherien doué d'Olivia ne lui rendait pas 5 points de vie...

    Cliquez pour afficher l'image en pleine résolution

    Les terrains disponibles

    En plus des trois plaines, il nous reste trois terrains qui produisent potentiellement du mana noir ou blanc, mais qui peuvent aussi nous tuer, en particulier la cité d'airain qui nous inflige une blessure lorsqu'on l'engage. Peut-être le suicide nous épargnerait-il le déshonneur de la défaite ?

    Cliquez pour afficher l'image en pleine résolution

    Les cartes en main

    Déjà on peut dire qu'Ambition / Gloire ne sert à rien, parce que c'est un rituel et qu'Elenda sera morte avant la fin de l'attaque en cours. Il ne servirait à rien de connaître le contenu du cimetière, pas plus que la prochaine carte piochée.

    Cliquez pour afficher l'image en pleine résolution

    Voilà, malgré les apparences, vous avez toutes les cartes en main pour réussir (oui oui, on travaillera aussi sur la qualité des jeux de mots). On se retrouve dans les pages du magazine pour de nouvelles énigmes... si vous vous vous abonnez !

    Et aussi, histoire qu'on atteigne notre objectif de financement, que grâce à vous, vos amis s'abonnent aussi, tout comme votre boulanger, votre chat, vos saprobiontes ;-) 

    Merci à tous pour votre implication dans le projet !

    Rincevent

    SA RUBRIQUE | "Le Pivot du Destin", casse-tête de jeu et d'arbitrage.

  • La storyline comme vous ne l’avez jamais lue avec Nokiou !

    Dominaria. A ce simple nom, votre mémoire devrait s’éveiller et les souvenirs affluer de toute part. Dominaria, la plus récente extension de Magic, nous ramène là où tout a commencé, il y a de ça 25 ans. Durant de nombreuses années, l’Histoire de Magic s’est déroulée sur cet unique plan où se sont succédés catastrophes, apocalypses, guerres intestines ou totales, ères glaciaires et, évidemment, moments de bravoure.

    Wizards of the Coast semble décidé à jouer à fond la carte de la nostalgie sur cette édition, avec le retour de grands anciens, comme Tefeiri ou Jhoira, les descendants des plus illustres héros dominariens qu’étaient Sissay ou Gerrard et même l’évocation des temps immémoriaux des Thran ou de la Guerre des Frères. Mais vous, connaissez-vous ces aventures, petites ou grandes, qui ont façonné l’Histoire de Magic ? Qui était vraiment cet Urza, si important qu’il a donné son nom à tout un bloc ? Qu’est-il arrivé à l’équipage de l’Aquilon, ce bateau volant qui voyageait de plan en plan ? Le Mirari a-t-il vraiment failli détruire la planète entière ?

    Ces histoires, je vous les raconterai à chaque numéro. Des récits des anciennes légendes aux péripéties des « sentinelles » actuelles, de Yaugzebul à Jace, l’univers de Magic est si riche et profond qu’il serait dommage que vous passiez à côté !

    Bon, on ne va pas se mentir. Maintenant que vous avez lu ce joli petit passage qui fleure bon le publi-rédactionnel à la gloire des magiciens de la côte, ceux qui suivent de loin ou de près l’Histoire de Magic savent que la storyline n’est pas toujours d’une originalité folle. Cette rubrique sera donc aussi l’occasion de revenir de manière décalée, parfois teintée d’humour noir, sur les réussites et les échecs des auteurs de Wizards, mais toujours avec affection. De toutes façons, comment voulez-vous prendre au sérieux une aventure dont l’un des personnages principaux se prénomme Gérard ?

    NDLR : À tous les Gérard qui se sont abonnés, on vous aime !

    Clément Chautain, aka "Nokiou"

    SA RUBRIQUE |  La storyline comme vous ne l’avez jamais lue

    Vous aimeriez découvrir sa rubrique dans le Lotus Noir ? Trouvez un ami qui veut s'abonner aussi, aujourd'hui :-) !

  • "Tous les champignons sont comestibles. Certains ne le sont qu'une fois."

    Les decks de Pro-Tour sont puissants. Certains decks performants jouent de nombreuses cartes mythiques ou rares en de nombreux exemplaires. Il devient alors difficile de les construire, ou du moins, cela a un coût certain. Pour autant, il est tout à fait possible de se faire plaisir avec des jeux très abordables en découvrant la dernière extension. Parfois, il bon de revenir aux sources, à l'amusement. Après tout, on n'a pas forcément envie de gagner un Pro Tour tous les week-ends. On veut aussi du fun.

    Comment résister à l'envie de faire un jeu plein de champignons au moment de leur retour sur Dominaria ? D'ailleurs, pourquoi résister quand on peut se monter un deck standard pour moins de 10€ ?

    Un premier état des lieux nous fait penser aux huîtres : il n'y a qu'une douzaine de cartes de type Fungus ou permettant de créer des saprobiontes.

    Ces champignons sont inoffensifs pour nos bourses, seuls deux sont rares et ne cotent quasiment rien : Force verdoyante et Dryade de jeunes pousses. Le reste se concentre sur deux couleurs : le vert et le noir. C'est d'ailleurs le staphylocoque doré qui est comme toujours le plus redoutable : Fongepied, le clandestin est une condition de victoire à lui tout seul et va permettre aux saprobiontes de se multiplier.

    Pour commencer à construire ce deck, la recette des champignons est simple : mettre toutes les cartes jouables en 4 exemplaires, celles avec un coût de mana élevé en deux ou trois exemplaires et un seul pour celles qui semblent ne pas avoir leur place. On ajoute une vingtaine de terrains pour obtenir une première base de réflexion. In fine, nous disposons de suffisamment de matière pour faire un petit jeu. Il va falloir apurer.

    Première réflexion, Armosaure luxuriant n'a pas vraiment sa place : Il ne produit qu'un saprobionte de façon conditionnelle. Pour 2 vert et 3 incolore son impact sur le jeu tout en respectant la thématique est insuffisant. Dryade de jeunes pousses est plus adapté.

    Deuxième réflexion,2 Force verdoyante, c'est vraiment le maximum. Il va falloir songer à accélérer le développement de la mana. Nous disposons de cartes correctes dans le thème à 3 mana ou moins. Cependant, ces dernières gagnent vraiment en puissance en synergie avec notre haut de courbe de mana. Il serait donc intéressant de pouvoir payer le Kick de Migration des saprobiontes ou d'activer deux fois par tour Fongepied, le clandestin. Naître des cendres pourrait être la solution pour ce faire et même me permettre d'ajouter un splash d'une troisième couleur. Dans ce cas, nous pourrions ajouter Procession consécratrice. Parfaitement dans le thème, cet enchantement s'insère assez bien dans la courbe de mana à 4. Les champi, c'est meilleur quand il y en a plein !

    Dernier tri : Thallidé à fleurs de mort trouve plutôt sa place dans un jeu agressif rapide alors que nous voulons nous développer pour submerger l'adversaire de champignons. Nous allons donc l'écarter en le gardant à l'esprit, quitte à lui refaire une place après tests. De même, Pépinières de champignons n'est pas optimale compte tenu du nombre de sorts remplaçant les créatures dans notre deck (4 Essaim de spores et 4 Migration des saprobiontes). On y repensera si trop de sorts de destruction de masse traînent dans les decks. Intuitivement, sa place est plutôt dans notre réserve que dans notre jeu principal. On a un deck !

    D'accord, ce n'est pas le deck du siècle et il ne faut pas s'attendre à gagner des tournois avec. Cependant, il a un thème original et cohérent, coûte trois fois rien à monter, une courbe de mana correcte. Ne reste plus qu'à lui faire subir l'épreuve du feu.

    Le but est simple : submerger l'adversaire de champignons et mettre les derniers points grâce à Fongepied, le clandestin.

    Bref, un petit jeu sympa entre amis et qui vous permettra de vous amuser dans une fnm.
    Guettez la seconde extension du bloc Dominaria, il y aura peut être de quoi l'améliorer !

    Nous comptons sur votre soutien pour la Renaissance du Lotus Noir : faites suivre cet article à vos amis hésitants.

    J- 12, Le compte à rebours est lancé...

    Jérôme Lachèvre - Rubrique "decks préconstruits"

    🎁 PS : Petit cadeau de Jérôme🐐, il vous a préparé ces deux decks tout prêts à l'usage sur le site du Lotus Noir !

    - Fricassée

    ou

    - Fricassée V2