BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Loreley

Court métrage – 15 minutes

À propos du projet

Loreley est le 3ème court-métrage de Julia Delbourg, produit par l'association Eurydice de Fécamp (76).
C'est un projet personnel, adapté du poème "Nuit Rhénane" de Guillaume Apollinaire. L'équipe du tournage est composée en grande majorité de professionnels bénévoles ou encore d'étudiants. Le tournage est prévu les 1,2,3 et 4 Août 2014.

 LE SYNOPSIS 

Jusqu'où la jalousie et l'envie peuvent-elles nous pousser dans notre inconscient ? Gaspard trentenaire mi-poète, mi-raté, transpose ses fantasmes et poèmes préférés dans ses rêves où il peut vivre à sa manière...

 LES PERSONNAGES  ET LES COMEDIENS

GASPARD – Ecrivain en panne d’inspiration, il s’est perdu dans les méandres de son imagination qui peut sembler parfois plus agréable que la décevante réalité…

                                   

Musicien, chanteur et auteur de 4 albums, Louis-Ronan Choisy décroche son premier rôle au cinéma en 2010 sur le film le Refuge de François Ozon, où il interprète Paul aux côtés d’Isabelle Carré. Il joue par la suite dans un autre long métrage ainsi que dans plusieurs courts métrages.

 

LORELEY – Sirène qui envoûte les voyageurs perdus dans les anciens contes germaniques, elle devient le fantasme de Gaspard dans le court-métrage.

                                  

Diplômée du conservatoire Nadia et Lily Boulanger en 2010 et de l’Ecole du One Man Show en 2013, Diane Duquesne est aussi à l’aise sur scène, que devant la caméra. Théâtre, chant, danse, cinéma sont autant de cordes à son arc qui font d’elle une artiste complète.

 

GRETA – Serveuse allemande dans le rêve de Gaspard. Mais qui y a-t-il derrière cet élément folklorique du décor ?

                                               

Originaire de Cologne, Maya Diehm vient vivre en France en 2011 après une Ecole de Théâtre en Allemagne, pour suivre les cours de l’Atelier International Blanche Salant. Depuis son arrivée en France, elle est apparue dans plusieurs clips, courts ou longs métrages.

 

GUILLAUME – Jeune entrepreneur trentenaire, façonné par la finance, épanoui dans sa vie professionnelle et privée, il essaye maladroitement de réconforter son meilleur ami, Gaspard, sans vraiment le comprendre. Ils sont dans deux dimensions différentes et un peu hermétiques.

                                     

Après une reconversion dans le métier d’acteur et une formation au Cours Florent, Frédéric Giraud multiplie les expériences sur les plateaux, du court au long métrage en passant par la série Les Comédiens d’Emmanuel Berthelot.

 LIEUX DU TOURNAGE 

                       

Le cadre onirique et idyllique de la partie fantasmée du film, je l’ai trouvé dans le décor du Moulin d’Andé, résidence d’artistes sur les rives de la Seine dans l’Eure. Tous les éléments poétiques y sont réunis : l’auberge à colombages, bordée d’une rivière scintillante et baignée d’une belle lumière. La forêt qui l’entoure est le théâtre parfait pour la course amoureuse entre les deux personnages.

 NOTE D’INTENTION 

Loreley est un film qui mêle onirisme, fantasmagorie et réel. L’importance du folklore allemand dans la partie rêvée du film découle de mon attachement profond pour Apollinaire et l’admiration que j’ai en particulier pour la section « Rhénanes » de son recueil Alcools. Le poème « Nuit Rhénane », m’a inspiré la scène inaugurale du film. Le poète est assis à la terrasse d’une auberge au bord du Rhin et les mots, les images et les sensations se mélangent dans l’ivresse délicieuse de son verre d’alcool.

Mais, au-delà de ce goût personnel, il me semble que poésie et rêve entretiennent des rapports étroits, presque amoureux, comme ceux que Gaspard fantasme avec Loreley. La Loreley est la figure du romantisme allemand par excellence. C’est une charmeuse, elle envoûte les voyageurs, les détourne du droit chemin. En amateur de poésie, Gaspard transpose ses lectures en images dans ses rêves. Il apparaît d’abord comme acteur d'un monde parallèle où tout le séduit, le fascine, il est cet homme-poète charmé par une nymphe mystérieuse. Mais dans sa redescente vers le réel après avoir voyagé dans l'onirisme, on le retrouve allongé dans sa baignoire, il doit se confronter à une réalité sur laquelle il n’arrive pas à avoir prise...

J’aimerais, avec ce film, mêler rêve et réalité à travers l’histoire d’un homme, en inadéquation totale avec la vie, qui parvient à transcender ce réel pour en faire un moment de poésie, dans lequel seulement il peut jouir pleinement et nous emporter dans sa rêverie.

A quoi va servir le financement ?

INFORMATIONS TECHNIQUES

A l'heure actuelle, la bonne tenue du tournage est garantie financièrement. Néanmoins, nous sollicitons votre soutien sur Ulule pour plusieurs raisons :

- Moyens techniques :

En termes de machinerie, Julia aimerait louer une grue. Cela permettra de soigner l’esthétisme de certains plans en y donnant une impression d’apesanteur.

- Transports, défraiements, régie :

Nous aimerions nourrir "dignement" nos techniciens et ne pas leur imposer un sandwich triangulaire tous les midis.

- Post-production :

Pour toute la partie de rêve, l’esthétisme de l’image va être primordial afin que les spectateurs y croient. Pour cela, les plans devront être retravaillés en postproduction, sur l’étalonnage en particulier. Quelques effets spéciaux devront également être incrustés. Pour cela, nous allons devoir travailler sur une station de montage professionnelle et cela représente un coût.

De plus, une fois fini, nous inscrirons le film dans tous les grands festivals en France et à l’étranger. Beaucoup d’entre eux exigent un son en 5.1. Cela ne peut être rendu possible qu’en passant dans un studio de mixage que nous devrons louer une journée.

Enfin, nous souhaitons faire réaliser un DCP, qui est une copie au format numérique pour la diffusion en Festivals.

Pour rendre compte de la fluidité, du flottement et de l’extensibilité de l’espace-temps du rêve de Gaspard, nous allons tourner deux jours en steadicam, dans la forêt et au Moulin d’Andé.

 PARTENAIRES 

PARIS 1 Panthéon Sorbonne –  1750 €

Crous – Culture Actions –  800 €

À propos du porteur de projet

 JULIA DELBOURG 

Passionnée de cinéma et de philosophie, après une prépa littéraire, un Master 1 de philosophie de l’Art à la Paris IV et une année de Master 2 Pro de Cinéma à Paris I, j’ai envie de me consacrer à la réalisation de films le plus sérieusement possible.

Loreley sera mon deuxième court métrage avec l’association Eurydice. Le premier, Meilleur avec du lait, tourné en 2012, faisait partie d’une série de courts autour du thème de la « Première fois ». J’ai également eu l’occasion de réaliser un documentaire cette année dans le cadre de mon Master Pro, en partenariat avec France 2 et le Ministère du Travail et des Solidarités. Le thème imposé était « La violence faite aux femmes » ; j’ai choisi de traiter le sujet sous l’angle de « la symbolique des cheveux ».

Forte de ces deux expériences aussi différentes qu’enrichissantes, je me sens d’attaque pour réaliser mon troisième court métrage, Loreley, et concrétiser un projet qui me tient à cœur depuis plusieurs années, que j’ai réécrit pour qu’il soit le plus abouti possible, afin de faire voyager le spectateur entre fantasme et réalité grâce à des personnages, un univers et une histoire qui m’obsèdent depuis longtemps.

 L’ASSOCIATION 

Eurydice est une association qui a pour vocation de rassembler des jeunes autour de la réalisation de films. Elle dispose aujourd’hui d’un catalogue de huit courts-métrages et a aussi créé, sous l’initiative de son Président Josselin Dubocage, un Festival de courts métrages en 2012 à Fécamp.

Site internet :  http://festivaleurydice.blogspot.fr

 EQUIPE DU TOURNAGE 

                                     

Julia Delbourg - Scénariste,                  Josselin Dubocage – Co-Producteur,
Réalisatrice, Co-productrice                  Président de l’association Eurydice

 

                            

Julien Guerbois - Premier                              Maxime Duhamel - Chef
Assitant Réalisateur                                     Opérateur

 

                                     

Pierre Battelier - Ingénieur du Son                  Fabien Josset - Perchman
 

                                   

Lily Mousavi - Scripte                                    Arnaud Cassar - Régisseur
                                                                   Général

                                    

Iris de Jessey - Chef décoratrice                  Benjamin Pinter - Chef costumier

 

                                  

Andrea Reveyrand - Directrice                         Marlène Pivard - Chargée de 
de Casting                                                    la communication

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet