BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

L'Odyssée Artisanale

Financez un projet un qui fait sens autour d’artisans se déplaçant en vieux gréement pour des marchés le long de la Loire.

À propos du projet

L'Odyssée Artisanale est un projet lancé par l'association Terres d'Artisans qui fait sens autour d’artisans d’art et d'artistes. L'objectif est de créer des marchés artisanaux mensuels dans les communes des bords de Loire. Pour s'y rendre les artisans se déplaceront de manière écologique à bord d'un vieux gréement qui remonte la Loire à la voile et la redescend avec le courant. Fidèles à nos convictions, les contreparties seront des produits artisanaux, rémunérant les artisans français.

Un projet innovant… vieux de plus de mille ans !

Nous avons donc lancé ce projet : proposer aux communes des bords de Loire des marchés artisanaux le long d’une route un peu particulière, la Loire.

Rendre à la Loire sa fonction de route commerciale n’est pas chose aisée. Dernier fleuve sauvage d’Europe, le fleuve est capricieux, tantôt bouillonnant, tantôt calme. Notre association s’est donc mise en quête d’un navire capable de naviguer sur ce fleuve impétueux.

Autant dire que le choix est plutôt restreint.

Après notre rencontre avec Max Pannier, l’un des derniers constructeurs de bateaux de Loire en bois, et sur ses conseils, notre objectif est d’acquérir (donc de lancer la construction) un gabarot, un navire en bois d’une quinzaine de mètres de long capable de porter plusieurs dizaines de tonnes de marchandises.

Ce bateau est une œuvre d’art à lui seul !

Cependant, le projet peut commencer avec une simple toue cabanée, autre bateau de Loire, plus courant et plus commun.

Dans l’idéal, nous souhaiterions associer ces deux bateaux afin de faire un convoi, chose très banale il y a deux siècles : le gabarot transportant les marchandises, la toue permettant de loger tout ce petit monde.

 

C’est donc un projet innovant, puisque la Loire n’est plus utilisée depuis longtemps à des fins commerciales autrement que pour la promenade touristique. C’est un projet également vieux de mille ans, plus précisément de la période viking, puisque l’héritage des peuples nordiques se retrouve dans la voile carrée (copiée sur celle des drakkars) présente sur l’ensemble des bateaux de Loire.

Enfin le gabarot est un navire reconnu patrimoine fluvial.

En quoi est-ce un projet écologique ?

Le gabarot, comme la toue, est conçu pour remonter le Loire à la voile, poussé par le vent de galerne, vent venu de la mer qui s’engouffre dans l’estuaire et remonte jusqu’à Orléans. Il redescend la Loire avec le courant. L’objectif est d’utiliser le moins possible le moteur thermique (uniquement pour passer les ponts, quand le mât est rabattu, pour accoster ou en cas de problème.) L'odyssée sera donc très peu émettrice de CO².

Le gabarot et la toue sont des navires en matériaux naturels, notamment le bois.

A la différence des péniches, barges et autres monstres des fleuves, ces bateaux ne ravagent pas les berges ni les fonds du fleuve ; il s’agit donc d’un transport doux.

Le projet lui-même est écologique puisque peu émetteur de carbone, il ne contribue pas à engorger les routes déjà saturées.

La Loire, vecteur de lien social.

La Loire permet depuis longtemps de réunir les gens. Chaque évènement lié au fleuve est une réussite populaire. Les vieux gréements de Loire y participant activement.

En décidant de naviguer dessus toute l’année, pour des marchés mensuels, l’association souhaite rendre toute sa place à ce fleuve.

Le fait de créer une route commerciale mensuelle permet d’envisager un turnover afin que tous les artisans soient représentés. De même, notre association pourra présenter les produits des artisans non présents, voire livrer des clients qui redemanderaient un produit.

À quoi va servir le financement ?

Le besoin principal est de pouvoir lancer le projet. Afin de réaliser les 4 premiers voyages (nos 4 premières odyssées), nous avons estimé le coût à 8 000 € qui se décomposent ainsi :

  • Location d’une toue pour 10 voyages (+ assurances) : 3 200€
  • Rémunération du marinier capable de naviguer sur La Loire : 1 800 €
  • Coût du marketing : 760 €.
  • Coût de la commission Ullule (8%) : 640 €.
  • Coût des contreparties (20%) : 1 600 €

Il faut noter que ces 4 voyages représentent la possibilité d’embarquer entre 24 et 32 artisans (6-8 par trajets).

De même, les contreparties permettront de rémunérer des artisans français passionnés, soucieux du travail bien fait (vous pouvez retrouver les différents produits sur le site Terres d'Artisans mentionné en bas de page).

 

L’argent au-delà de l’objectif.

A 16000 €, nous doublons le nombre d'odyssées, soit 8, permettant d'embarquer dans notre odyssée entre 48 et 64 créateurs.

A 24000€, 12 odyssées embarquant enrte 72 et 96 artisans.

A 60000€, c'est la fête. Nous pourrons acquérir notre propre gabarot et donc valider le projet sur le long terme, puisque les coûts d’entretien sont très réduits sur ce genre de bateau. Chaque voyage permettra d’emmener 8 artisans et leur matériel.

A 95000€, nous aurons notre gabarot et pourrons louer une toue cabanée. Nous remettrons donc à jour le convoi sur la Loire. Finis les hôtels ou campings, nos 8 artisans pourront dormir et manger dans la toue et ainsi réduire les coûts de découchés. Le gabarot pourra alors emmener plus de matériel et l’association pourra représenter les artisans qui ne seront pas à bord. Le tout en descendant la Loire dans le calme et la sérénité.

A 130 000 €, nous achetons la toue cabanée. Nous pourrons alors avoir un convoi de deux navires qui appartiennent à l’association et ainsi multiplier les trajets (12/an avec des trajets pour artistes, par exemple…).

A 200 000 €, nous aurons la possibilité de doubler le nombre d’artisans sur les marchés, en développant une liaison Orléans-Tours en plus de la Saint-Nazaire-Tours. Les deux bateaux se rejoindront à Tours et pourront ainsi proposer leurs produits de Saint-Nazaire à Orléans et inversement : 2 fois plus d’artisans sur un plus long trajet.

A 250 000 € et au-delà, chaque gabarot sera accompagné en convoi par sa toue cabanée qui permettra de loger les artisans exposant lors des marchés.

À propos du porteur de projet

L'association Terres d'Artisans est une association loi 1901, basée dans la région nantaise. Son objet est de promouvoir la création et la culture sous toutes ses formes (art, artisanat d’art, artisanat, gastronomie…) dans toute la France et au-delà. Elle met en avant les artistes, créateurs, artisans, artisans d’art et producteurs gastronomiques (dont les oeuvres et les valeurs humaines répondent aux critères de sélection, notamment au regard du développement durable) par tous les médias et vecteurs dont l’association dispose.

Présentation

Il y a de cela 2 ans, nous, Philippe et Ronan, deux quadras qui se considèrent comme citoyens du monde, avons entendu le message d’alerte des scientifiques sur l’urgence écologique. Nous avons décidé dès lors de lancer le projet Terres d’Artisans,

Ne pouvant rester inactifs, tant comme citoyens que comme parents, nous avons décidé d’entrer dans l’action en promouvant un travail à taille humaine de qualité : l’artisanat.

Pourquoi l’artisanat ?

Pourquoi ? Pour répondre à la quête de sens des consommateurs, pour lutter contre les importations massives de produits médiocres voire nocifs, au coût carbone immense ; pour lutter contre le dumping social et l’esclavage moderne (notamment envers les femmes et les enfants).

Share Suivez-nous