BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Livroteca Brincante do Pina - Palaffiti

Combat vital, artistique et poétique dans une favela du Brésil. Objectif 175%

À propos du projet

-----  Soutenez un projet social et culturel au coeur d'une favela de Recife (Brésil) -----

 

MERCI BEAUCOUP pour vos contributions généreuses et réactives, c'est fabuleux! 

Cela nous donne envie d'aller plus loin,

Il reste peu de temps, alors on fonce

on vous dit TOUT

 

Tout d'abord, concernant l'argent déjà récolté:

La saison des pluies a commencé, et a sérieusement mis en péril les 6000 livres de la Livroteca. Grâce à une avance d'une amie, nous avons pu débuter les travaux. Et grâce à la motivation et la générosité des gens ici, nous avons pu avancer la construction à moindre coût.

Donc la somme déjà récoltée grâce à vous nous permettra bel et bien d'aménager les salles d'atelier pour les enfants !

 

Mais il nous reste un peu plus d'une semaine, et beaucoup d'enthousiasme.

Et comme on ne monte pas des campagnes Ulule tous les quatre matins, nous allons profiter de ces 10 petits jours pour avoir encore plus d'ambition, et essayer d'atteindre les 175% de collecte!!!

 

Parce que,

en fait,

la Livroteca et Kcal sont une partie d'un grand collectif socio-culturel : l'ACAAP.

Associação Cultural Artística e Ambiental do Pina.

 

Il existe une forte concentration de graffeurs dans ce quartier Pina, qui se nomment depuis 2009 le groupe “100 parar” -sans s'arrêter-.

Depuis 2012, en septembre, “100 parar” organise un festival international de graffiti “Pão e Tinta” dans leur quartier Pina, financé de leur propre poche au nom de la résistance pour l'art.

Des jeunes qui ont grandi dans les palafitas, et qui sont révoltés par leur situation en marge de la société.

https://www.youtube.com/watch?v=Ga7gMaDzhnU

 

Kcal a créé la Livroteca

dans une palafitas

et cela a donné un autre regard artistique et poétique sur ces maisons sur pilotis.

 

En 2013, “100 parar” et la Livroteca s'unissent autour du projet

“Palaffiti” - Palafitas du Graffiti,

C'est surtout et avant tout l'envie

de valoriser là où on vit, cet endroit tant délaissé.

Graffer les palafitas :

peindre leurs maisons sur pilotis en couleur.

peindre l'endroit où ils vivent

Mais cela passe aussi par

Reciclarte

Organiser des collectes de poubelles de la rivière

Cette rivière si polluée, et dont le poisson est pourtant quotidiennement mangé,

En 2013, Palaffiti rejoint le collectif ACAAP.

Aujourd'hui, le collectif ACAAP réunit donc

un espace éducatif : la Livroteca

un espace environnemental et artistique: Palaffiti

des festivals socio-culturels : Pão e Tinta (graff) et Junta Tribu (musique)

un groupe de musique : Sem coração

les artistes et graffeurs locaux :100 parar

...

 

L'ensemble de ces lieux et de ces actifivités a besoin de ressources financières pérennes pour pouvoir continuer.

C'est de ce constat qu'est né l'idée de créer

un lieu de vente des multiples oeuvres d'art

  

et ainsi trouver une certaine autonomie pour la maintenance et le fonctionnement de diverses activités.

Un lieu de vente qui soit aussi, un laboratoire artistique, un atelier collectif, une cafeteria, un espace de concert.

Un espace collectif de vie là où il y en a le plus besoin. Une source de revenus là où c'est nécessaire.

Le lieu existe, il s'agit d'une palafitas située à un endroit stratégique de la Favela. La motivation est là, c'est celle de toute cette équipe d'artistes, poétes, et traficants de livre que nous vous avons présentés. Le projet est construit et prêt à être mis en œuvre.

Ne manquent que les quelques centaines d'euros nécessaires à la réfection et l'aménagement de la palafita.

 

Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson” Confucius

Alors voilà. Augmenter notre objectif aujourd'hui c'est davantage qu'espérer plus d'argent, c'est se doter de la fameuse canne à pêche de Confucius.

 

Et pour vous faire un peu visualiser tout ça nous avons mis une nouvelle vidéo !

 

_____________________________________________________________________

PRÉSENTATION DE L'OBJECTIF INICIAL:

 

Soutenez un projet social et culturel au coeur d'une favela de Recife (Brésil) en participant à la construction du toit d'une bibliothèque unique et autogérée avant que la saison des pluies ne la mette en péril.

Brésil. Nordeste. Pernambuco. Recife. Quartier Pina. Favela Bode.

Au milieu des rues, des ruelles, des palafitas – maisons sur pilotis faites de matériaux bon marché et de récupération -,

Au milieu des poubelles,

Au milieu de la vie fourmillante,

Au milieu d’un trafic de drogue tentaculaire,

Kcal et la Livroteca Brincante do Pina

José Ricardo Gomes Ferraz, dit Kcal (prononcé Cacao)

Kcal, poète et trafiquant de livres

Autodidacte, il a appris à lire seul

Découvrant ainsi la magie et le pouvoir des mots

De la lecture à l'écriture

Et au-delà...

Un à un,

Jour après jour,

Il a récolté des livres avec un rêve fou en tête

Créer une bibliothèque dans un endroit qu’il aime tant

Un endroit où se côtoient joie de vivre, drogue, prostitution, solidarité,

Un endroit où la culture, les activités et l’attention pour les enfants manquent cruellement

Sa favela bien vivante : Bode

 

Créer

“Um paraíso no inferno. Tà, cada vez mais, paraíso.” Kcal

“Un paradis au sein de l’enfer. Et, chaque fois un peu plus un paradis”

 

Ainsi, la Livroteca Bricante do Pina est née

Tout droit sortie du rêve d'un poète

En 1997, la livroteca a d’abord pris racine dans une palafita.  

La palafita s’écroulant, la Livroteca a pris ses quartiers dans un garage, puis dans un local loué mais trop cher. Depuis août 2015, la Livroteca occupe une boca de droga“repère de drogue”, un lieu où s’accumulaient drogues et déchets en tout genre. L’équipe de la Livroteca a oeuvré et la bibliothèque s’y est installée tant bien que mal.

Changeant d’endroits selon les aléas de la vie, patiemment avec beaucoup d’amour et de ferveur, Kcal et son équipe font vivre depuis presque 20 ans la Livroteca, pour offrir aux enfants un espace éducatif, ludique, créatif et bienveillant.

La livroteca propose :

  • Prêts de livres ;
  • Activités manuelles ;
  • Sorties au théâtre, cinéma, potager avec les enfants ;
  • Ciné-club tous les vendredis ;
  • Rencontres et projets avec divers artistes.

La livroteca a déjà reçu la visite du Ministre de la Culture, du Préfet, de professeurs d’université, d'artistes de tous horizons... Elle a également reçu plusieurs prix et a été l’objet du documentaire “A maõ e a luva”. 

 

Malgré cette reconnaissance institutionnelle et toutes les promesses qui en ont découlé, la Livroteca n’ a pas été dotée des fonds nécessaires à la poursuite de son fonctionnement.

C’est la raison pour laquelle Maeva et Kcal font aujourd’hui appel à vous. Le fonctionnement au jour le jour de la Livroteca, l'accueil quotidien des enfants, la mise en place d'ateliers jardin ou musique, le prêt de livre et la tenue du ciné-club sont pour l'instant rendus possibles matériellement par le salaire que Kcal reçoit de la Préfecture de Recife ainsi que par le soutien gracieux de nombreux bénévoles.

Mais pour que tout cela puisse continuer à fonctionner des travaux sont nécesssaires.

Beaucoup ont déjà été effectués :

D’autres travaux doivent être réalisés rapidement.

Aujourd'hui, il est extrêmement urgent de procéder à la construction du toit. En effet, la saison des pluies arrive à grand pas et si rien n'est fait avant, les 6000 livres durement acquis seront irrémédiablement endommagés.

Cette collecte Ullule a donc pour but d'assurer le financement de la construction du toit de la Livroteca, afin de permettre à Kcal et son équipe de poursuivre l'ensemble des activités assurées aujourd'hui au sein du local.

 

A quoi va servir le financement ?

Les 2200 euros déjà récoltés vont permettre la construction du toit (déjà en cours) ET l'aménagement des salles d'activités de la Livroteca (carrelage, plafond, électricité, ...).

L'argent du nouvel objectif fixé à 3500 euros servira au renforcement de la structure de la palafita Caétéria Lab. (poutres, pilotis, sol et toit) et à son aménagement (électricité et meubles).

 

À propos du porteur de projet

Stilo, Shellder, Menor :  Coordinateurs du projet Palaffiti

en cours

 

 

Kcal

Il est difficile de parler de Kcal sans avoir l’air mièvre. Difficile de raconter son histoire sans que cela ressemble à un scénario à la Disney.

Mais la bienpensance et la complaisance seraient une insulte faite à ce poète combattant.

Alors nous allons peser nos mots et essayer de trouver le ton juste.

Kcal, c’est le mec qui a appris à lire adolescent après avoir trouvé un livre dans une poubelle.

C’est celui qui dit que ça lui a sauvé la vie.

C’est l’homme qui a décidé d’ouvrir une bibliothèque dans ce que l’on appelle en France un bidonville.

C’est celui qui a organisé un évènement de poésie à l’endroit que l’on nomme pudiquement “la place des balles”.

C’est celui dont l’énergie est entièrement consacrée à mener une guerre implacable à un système morbide qui maintient les masses dans une ignorance criminelle.

C’est celui qui a réussi à réunir autour de lui une équipe de volontaires déterminés à choisir toujours la vie et la joie plutôt que l’ennui et le désespoir que l’on nous propose quotidiennement.

C’est une vie engagée insoumise et insolente.

Ci-dessous: le premier reportage réalisé par une chaîne de télévision culturelle en 2008.

 

Maeva

Maeva est française. Elle est arrivée au Brésil pour y poursuivre ses études de biologie.

Elle y a rencontré Kcal et a finalement décidé de s’investir totalement au côté de l’équipe de la Livroteca. Elle a notamment décidé de créer avec les enfants de la favela un jardin médicinal.

En créant ce qu’elle appelle une “pharmacie vivante”, elle répond à une double nécessité. Celle de mettre les enfants directement en contact avec une nature qu’ils ne connaissent pas ; et celle de soigner des petits maux quotidiens en recourant aux plantes du jardin.

L’ensemble vise à favoriser, là encore, l’autonomie - physique et mentale - des individus dans un quartier où n’existe que peu de fleurs et d'arbres fruitiers.

Kcal aime à dire qu’il possède l’expérience et Maeva la force. L’inverse est sûrement vrai aussi. Maeva aime à penser qu'il importe peu que leur combat ressemble à l’éternelle édification d’un petit barrage contre l’immense Pacifique. Chacun d’eux, tout comme chacun des membres de l’équipe de la Livroteca, sait qu’il fait ce qu’il doit.


Kcal et Maeva dans la Livroteca

 

L'équipe de la Livroteca

Bien heureusement, Kcal et Maeva ne sont pas seuls.

Étudiants, graffeurs, trafiquants de drogues, drogué-e-s, prostitué-e-s, professeurs d'université, musiciens, pêcheurs, vendeurs au shopping, réalisateurs de film, maçons, travailleurs de rue, de construction, poètes, danseurs, voyageurs... La liste est longue pour décrire les volontaires de la Livroteca. Leur histoire est sans importance, ce sont des gens vivants et présents, chacun apporte son énergie et son expérience. C'est une des plus grandes forces de la Livroteca : favoriser l'union pour défendre une cause essentielle, sans juger ses collègues, et permettre à chacun de s'investir de la manière qui lui correspond.

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet