BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Un livre au bénéfice du Refuge

Par le collectif des écrivains contre l'homophobie et les jeunes de l'atelier d'écriture du Refuge

À propos du projet

LE PROJET DE LIVRE

Partant du principe que la littérature est aussi ce qui lie et réunit, le livre rassemblera les contributions sous forme de courts textes des jeunes du Refuge, contributions produites lors des ateliers d’écriture qu'anime depuis plus de six mois l’écrivain Olivier Steiner. Seront également invités des écrivains et auteurs au style singulier, à la voix forte. Nous pouvons déjà citer des noms comme Abdellah Taïa, Philippe Besson, Camille Laurens, Edouard Louis, Mathieu Simonet, Virginie Despentes, Annie Ernaux, Christophe Pellet, Joseph Macé-Scaron, Laurence Tardieu, Julien Thèves, Arnaud Cathrine, Laurent Nunez...

Ils seront enfin accompagnés de textes d’internautes recueillis lors de l’appel à textes des éditions.

Le projet est coordonné par Olivier Steiner, né à Tarbes à 1976. Après avoir été comédien et producteur d'émissions à France Culture, il décide de se consacrer à l'écriture. En 2012 il publie Bohème, chez Gallimard, collection Blanche, puis La vie privée, en 2014, chez L'Arpenteur Gallimard :

LE MOT D'OLIVIER STEINER :

« Au départ c'est Jérémy Patinier (directeur de publication des Editions Des Ailes sur un tracteur) qui m'a contacté pour me parler de son idée de faire un livre pour le Refuge, « un livre de littérature », m'avait-il dit. Jérémy souhaitait que je contacte des écrivains connus ou reconnus pour leur demander des textes inédits, afin de constituer un collectif , une sorte de recueil, les bénéfices des ventes du livre revenant in fine au Refuge, bien entendu. J'ai accepté la main tendue de Jérémy mais j'ai souhaité rencontrer les jeunes. C'est lors de cette première rencontre que l'idée m'est venue de les inclure dans le projet du livre, c'est-à-dire leur donner la parole, leur permettre d'écrire, dire "Je". C'est ainsi qu'ont commencé mes ateliers, deux fois par mois environ. Parallèlement j'ai demandé une Résidence d'auteur (programme du Conseil Régional Ile de France), cette résidence m'a été accordée, tous les éléments se sont trouvés réunis pour que je m'investisse dans ce projet, pour une durée d'un an environ. 

Je suis bien conscient de certains écueils ou difficultés : des ateliers d'écriture oui, mais pas avec des "élèves", les jeunes du Refuge ne sont pas des élèves et je ne suis pas là pour leur apprendre à écrire. Dès le départ j'étais là pour leur donner ce que je pouvais donner, sans angélisme et sans me placer dans une position supérieure à eux, il s'agissait de donner mais aussi de recevoir, il s'agissait d'échanger. 

C'est pour cette raison que j'ai eu l'idée et l'envie d'inviter un nouvel auteur à chaque atelier, pour créer à chaque fois un moment de rencontre, de surprise et de partage. C'est ainsi que sont venus Abdellah Taïa, Philippe Besson, le réalisateur Mehdi Ben Attia, Laurence Tardieu, Julien Thèves, Edouard Louis, Rebecca Vaisserman, etc.

Chaque atelier se déroule en deux parties : d'abord un moment de rencontre avec l'auteur que je présente, je lis des extraits de son oeuvre, on entame une discussion avec les jeunes, on fait une pause et la pendant la seconde partie je donne aux jeunes un thème, un point de départ et je leur demande d'écrire ce qui vient, en toute liberté. De cette façon je ne leur demande jamais de parler d'eux, de leur passé douloureux ou pas. S'ils souhaitent le faire ils le peuvent bien sûr mais je n'oriente pas les choses dans cette direction. Je les traite comme des sujets actifs et pas comme des victimes.

Le petit miracle est qu'à chaque fois la parole et l'écriture se libèrent, ils s'y mettent, se jettent à l'eau en toute confiance, avec pas mal de bonheur, d'ailleurs. Certains de leurs écrits sont très beaux, dans la forme comme dans le fond, il y a une évidence et une vérité troublantes. Ils ne sont pas encore des écrivains, peut-être qu'ils ne le seront jamais et ce n'est pas bien grave. Si seulement je peux dépoussiérer la lecture, rendre un peu plus vivante et créatrice l'écriture, alors j'aurais gagné mon pari. »

Olivier Steiner

LA DEMARCHE

La démarche est littéraire et caritative :

  • Littéraire dans le sens où le livre sera l'aboutissement d'une forme de narration cherchée et recherchée avec les jeunes. La technique allant du collage textes aux micro-fictions.
  • Caritative dans le sens où tous les bénéfices vente du livre iront au Refuge, association reconnue d’utilité publique. Exemple : 5 euros pour le Refuge dans le cas d'un livre vendu 15 euros, soit les bénéfices nets. Soit plus selon vos possibilités.

C'est le système qui a déjà été employé avec succès pour la BD "Projet 17 mai" qui a permis de récolter plus de 5000€ pour SOS Homophobie ou le bouquet de rose pour Christiane Taubira qui a permis de récolter + de 5000€ pour le Refuge et la même somme pour SOS Homophobie...

Ces deux projets ont été lancés par Jérémy Patinier, Directeur de publication des Editions Des ailes sur un tracteur, éditeur et militant contre les discriminations, principalement envers les LGBT.

La souscription/prévente est très importante, essentielle même, vitale. Nous n'avons aucune aide publique (pas de sponsor privé non plus), nous avons donc besoin de votre soutien afin de mener à bien la production du livre et la mise en place des moyens de communication.

SOMMAIRE

Le livre rassemblera :

  • Des écrits des jeunes du Refuge, écrits réalisés depuis l’atelier d’écriture lancé le 8 juin 2013 au local de la rue d'Aligre, à Paris. A chaque atelier ils sont entre 9 et 12 jeunes, pas toujours les mêmes. Certains quittent le Refuge au bout de quelques semaines ou mois.
  • Des textes de personnalités du monde de la littérature, ayant une qualité littéraire évidente, une sensibilité aux actions du Refuge et une attractivité médiatique qui permettront au livre de se faire connaître. Nous demanderons à ces auteurs de nous faire « cadeau » d'un texte inédit. Carte blanche totale, il ne s'agit pas d'écrire forcément sur l'homophobie, ce livre ne doit pas être ni un catalogue des malheurs, ni un recueil de plaintes.
  • Des dessins de l'artiste plasticien Olivier Millerioux, qui vient à chaque atelier d'écriture pour « croquer » ce qui s'y passe, ce qu'il voit. Olivier dessine au bic, fait des croquis en temps réel, à la « va-vite ». Cela donne des portraits légers et très sensibles, fragiles et vrais. Ils seront réunis dans le livre au milieu des textes.

LE REFUGE

Le Refuge est une association qui accueille, héberge et apporte un soutien matériel et humain à de jeunes homosexuels victimes d'homophobie, le plus souvent en situation d’exclusion familiale. En 2013, plus de 1000 jeunes entre 18 et 25 ans on été chassés de chez eux, rejettés par leurs parents. Ils sont paradoxalement plus nombreux qu'avant car à l'occasion des débats sur le mariage pour tous et autres histoires de genre, la parole homophobe s'est libérée, s'est décomplexée. Le Refuge n'a jamais été aussi d'actualité et la ligne d'écoute gratuite ne cesse de sonner. Avec ce livre nous souhaitons aider le Refuge, à notre manière. Pas de message particulier mais un peu plus de connaissance. Dire que dernière chaque victime il y a une personne de chair, qui porte un nom, qui a telle histoire, qui aime telle et telle chose. Un des pouvoirs de la littérature et de nous montrer que derrière les groupes ou les individus, il y a à chaque fois un trajet, une voix et un corps uniques.

Avec 500 euros on peut héberger et accompagner (aide alimentaire, accompagnement social et psy compris), 2 jeunes pendant un mois.

Le Refuge est la seule association de lutte contre l’homophobie reconnue d’utilité publique et l’unique structure en France, conventionnée par l’Etat, à proposer un hébergement temporaire et un accompagnement social, médical et psychologique aux jeunes majeurs, filles et garçons, victimes d’homophobie ou de transphobie.

L’association compte 12 délégations et antennes : Montpellier, Paris, Lille, Lyon, Marseille, Toulouse, St Denis de la Réunion, Bordeaux, Perpignan, Narbonne, Avignon, Bastia. Elle compte 3283 adhérents et héberge actuellement 70 jeunes en appartements-relais et structures hôtelières.

Le Refuge est soutenu par le Ministère de la Justice. L'association a été reconnue d'utilité publique par décret du 16 août 2011.

Le Ministère de l'Intérieur a publié un décret reconnaissant la semaine du 13 au 19 mai 2013 comme "semaine nationale du Refuge", premières journées nationales contre l'homophobie en France.

Le livre sortira à cette période.

PLUS D’INFOS : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Refuge

DETAILS

200 pages. 17€ - FORMAT A5

En vente sur nos plateformes de distribution habituelles (10 boutiques web, librairies via Réseau DILICOM et ELECTRE, Amazon, FNAC.Com / etc….
Réseau associatif LGBT et droits de l’homme
Vente sur événements LGBT

Le livre bénéficiera d’une communication grâce à attachée de presse professionnelle disposant d’un grand réseau.

Les éditions des Ailes sur un tracteur bénéficient d’une grande activité sur les réseaux sociaux, qui favorisera la vente de la bande-dessinée.

Plus d’infos sur:

Le site des EDITIONS "Des ailes sur un tracteur" - http://www.desailessuruntracteur.com/

Facebook https://www.facebook.com/Desailessuruntracteur

A quoi va servir le financement ?

  • Edition : Organisation, travail de sélection, de relecture, atelier d’écriture, contacts avec les écrivains > OLIVIER STEINER EST BENEVOLE
  • Graphisme et mise en page : 500 €
  • Expéditions : Gestion de la mise sous pli, enveloppes, frais divers liés à l'expédition (abonnement au réseau de libraire Dilicom, d'envois à la BNF, à Electre...) > 200€
  • Impression : +/- 2€ par exemplaire (plus nous aurons de commande, plus nous pourrons faire baisser les tarifs d'impression et les frais d'expédition de notre imprimeur...) > soit +/- 1000€ pour 500 exemplaires TTC
  • Relations presse : 500€ dont envois presse : 200€
  • Promo sur les réseaux sociaux : 300 €

= OBJECTIF 2500€  

À propos du porteur de projet

L'EDITEUR

La maison d’édition militante Des ailes sur un tracteur vient de fêter ses deux années d'existence et déjà vingt titres au catalogue !

LE SITE : http://www.desailessuruntracteur.com/
LE CATALOGUE : http://www.desailessuruntracteur.com/Catalogue_r3.html
Facebook : https://www.facebook.com/Desailessuruntracteur

Créées par Jérémy Patinier (directeur de publication, non salarié par les éditions, rémunéré sur les bénéfices en tant qu’éditeur et pour la gestion des projets), Des ailes sur un tracteur ont déjà publié : Océanerosemarie, le collectif Barbieturix, Tiphaine Bressin, Muriel Douru, Christophe Botti, Didier Lestrade, Arnaud Alessandrin, Karine Espineira, Maud-Yeuse Thomas, les dessinateurs Silver et Pochep, Jean Zaganiaris, David courtin ou la photographe Valérie Archéno…

Grâce au modèle participatif via ULULE, les Editions Des ailes sur un tracteur ont déjà prouvé que les internautes pouvaient avoir confiance dans ses projets : 

PLUS D'INFOS :

LE REFUGE A TRAVERS LES MEDIAS :

FAQ