BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Little Noises

Un court-métrage de Mathieu Muller

À propos du projet

Emily a 18 ans. Elle ne sait pas ce qu'elle veut faire plus tard et n'a qu'une semaine pour décider de son avenir. Son grand-père décide alors de la prendre sous son aile et de l'aider à trouver sa voie en lui dévoilant sa passion.

 

 

 

Il y a de nombreux festivals et concours de court-métrages en ce moment : le My røde reel 2019 competition, le Nikon film festival 2019 et bien d'autres encore. C'est dans ce cadre là que nous avons décidé de réaliser un petit film de trois minutes : Little noises.

Ce n'est pas facile de savoir ce que l'on veut faire dans la vie. Surtout lorsqu'on n'a que 18 ans ! Heureusement, nous pouvons toujours compter sur nos familles et nos amis pour nous soutenir et nous guider dans nos choix.

C'est de ça dont parle le film : de la difficulté de savoir qui nous sommes, de ce qui nous plait vraiment et de la transmission d'une passion à travers les générations. C'est un film à la fois poétique et "feel good". Une vraie petite pillule de bonne humeur à destination de toutes celles et ceux qui cherchent leur voie ou qui ont des rêves plein la tête.

 

 

 

Après le bac, je fais quoi ? On s'est probablement presque tous posé cette question. Mille choix sont possibles mais lequel est le bon ? Little Noises, c'est l'histoire d'Emily qui, elle non plus, ne sait absolument pas quoi faire. Elle subit la pression de la part de sa famille et de sa conseillère d'orientation : elle doit choisir. La seule personne sensible au problème d'Emily, c'est Pépé, son grand-père : un vieux taiseux qui décide de partager sa passion avec sa petite fille dans l'espoir qu'elle trouve sa voie.

Cette histoire, c'est la mienne. Bac en poche, je ne savais pas quoi faire et, au vu de mes piètres résultats, j'avais peu de chances de poursuivre des études supérieures. Je me suis alors engagé dans une voie au hasard, un peu par dépit. Et puis, j'ai eu un déclic. Une passion. Dès lors, j'ai tout mis en oeuvre pour en faire mon métier. C'est le cas aujourd'hui, et je me sens épanoui.

Porté par des personnages charismatiques et attachants, Little Noises est une invitation à poursuivre ses rêves. Le grand-père, gentil, passionné et peu locace est au centre de l'histoire. Dans la famille, on ne s'occupe pas beaucoup de lui, la faute à un caractère réservé. Il décèle chez Emily une sensibilité qu'il éprouve lui-même. Il va lui faire découvrir un tout nouvel univers à travers la passion qui l'anime.

Emily, elle, est une jeune adulte rebelle. Renfermée sur elle-même, méfiante et surtout perdue, elle n'a confiance qu'en son grand-père, qu'elle estime beaucoup. 

La relation des deux personnages principaux évolue de façon complexe : Pépé, à la fois grand-père, mentor puis confident d'un coté, et Emily, petite fille, élève et amie de l'autre. Leurs aventures vont davantage les rapprocher et ils en sortiront grandis l'un comme l'autre.

 

 

 

Little Noises est un film dont le rythme évolue sans cesse. D'un côté, l'urgence du choix, et de l'autre, le calme apaisant de la passion du grand père.

Une des façon de jouer avec ce rythme, c'est le son et la musique. Cela influera directement sur la mise en scène qui sera tantôt rapide, tantôt calme et apaisante. Les mouvements de caméra seront au diapasons. Parfois sec et dynamiques avant de s'adoucir. Ces effets permettront également d'identifier la frontière entre le monde "normal" et l'univers merveilleux dans lequel Pépé entraine sa petite fille.

Le film est peu verbeux. Cela présente l'avantage de le rendre compréhensible par tous, quelle que soit la nationalité du spectateur, et de se concentrer sur un jeu d'acteurs plus subtil.

A travers la passion de son grand-père, Emily éprouve une certaine liberté. Quand je tente de me le représenter graphiquement, j'imagine une image large. Le film sera donc tourné dans un ratio cinemascope 2,39 : 1, et les focales seront de plus en plus courtes au fur et à mesure de l'histoire. Ce format large permettra également de mettre en valeur la beauté des vastes paysages bretons dans lesquels se passe l'histoire.

Les couleurs du film évolueront avec l'épanouissement d'Emily. Ternes de prime abord, elles deviendront de plus en plus saturées. Au terme de l'aventure, le film aura une image très vive.

Tous ces éléments combinés permettront à Little Noises d'avoir un rendu esthétique unique et vivant, en harmonie avec ses personnages.

 

 

Le manoir de Lescoat (Crozon)

 

Le musée de l'école rurale en Bretagne de Trégarvan

 

La plage de Goulien

 

La plage de Goulien au coucher du soleil

A quoi va servir le financement ?

Nous avons déjà rassemblé des fonds pour convrir les dépenses liées à la logistique (qui représentent environ 50% du budget total) ainsi que le défraiement des techniciens. Il ne nous manque plus qu'une partie du matériel à louer. Il s'agit uniquement de l'essentiel nécessaire pour garantir une qualité cinématographique au film.

Par exemple : une optique, des filtres, un follow focus (commande de point), un moniteur de retour, des projecteurs etc...

Le fait de tourner en Bretagne induit que la location se fasse sur quatre jour au lieu de deux à cause des trajets aller et retour. La répartition du budget se fera de la façon suivante.

  • Département caméra : 40%
  • Département lumière : 30%
  • Département son : 20%
  • Ulule : 10% (en incluant les contreparties)

Le départ s'effectuera de Paris le 16 août. Le tournage aura lieu du 17 au 18, puis nous reviendront en région parisienne le 19.

 

Si nous dépassons notre objectif, l'argent sera utilisé pour défrayer davantage toute l'équipe du film.

À propos du porteur de projet

Mathieu Muller: Producteur et réalisateur. Ancien reporter d'image militaire durant 10 ans, il s'est reconverti en tant qu'auteur réalisateur et technicien, travaillant désormais en publicité ainsi qu'en fiction. Depuis son récent départ de l'armée, en février 2019, il a déjà été récompensé : une sélection au festival d'Aubagne 2018 pour son premier scénario et une sélection au Fantaxyou3 grâce à un premier court-métrage tourné avec un téléphone portable, disponible à cette adresse.

 

 

Madeleine Pougatch : Actrice principale, dans le rôle d'Emily. Madeleine est une jeune actrice talentueuse. Elle a joué dans plusieurs films et séries notables telles que Particulier à particulier (2015), Camping Paradis (2016) ou encore Joséphine Ange Gardien (2018).

Emerson Le François : Chef opérateur. Avec plus de 200 court-métrages et clips à son actif, Emerson est un chef opérateur passioné, expérimenté et exigeant. Son travail a été remarqué et primé dans plusieurs festivals.

Léo Wyrwinski : Making Of. Le making of est obligatoire pour participer au My røde reel 2019 competition. Léo est un jeune réalisateur s'étant distingué lors du concours Fantaxyou3. Grâce à son court-métrage, il avait pu intégrer l'équipe du Rire jaune.

Paul Trinquini : Monteur. Paul est un monteur de talent. Il possède un sens aiguisé du rythme et réalise très régulièrement des Vlogs sur sa chaîne youtube disponible ici. Grâce à ses compétences, il avait pu intégrer l'équipe d'Amixem lors du concours Fantaxyou3.

 

 

ÉQUIPE DE PRODUCTION :

  • Victor Dartinet : directeur de production
  • Mathieu Muller : Producteur

ÉQUIPE ARTISTIQUE : 

  • Madeleine Pougatch : Emily Sandford
  • François Lebris : Pépé
  • Michèle Raingeval : Madame Noix
  • Florence Saumard : Grace Sandford
  • Daniel Bajol : William Sandford

ÉQUIPE TECHNIQUE : 

  • Réalisateur : Mathieu Muller
  • Chef opérateur : Emerson Lefrançois
  • 1er assistant caméra : Ilana Robas
  • Ingénieur du son : Jessy Garabito
  • Script : N/A
  • MUA : Maria Mzl
  • Making-of : Léo Wyrwinski
  • Régie / Renfort elec : Alexis Douay
  • Régie / Renfort elec : Louison Conseil

ÉQUIPE DE POST-PRODUCTION : 

  • Monteur : Paul Trinchini
  • Mixeur : N/A
  • Compositeur : Basile Renard
  • Etalonneur : Mathieu Muller
  • Traducteur (sous-titres) : Hugues Puyau