BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Lire pour en sortir

L'association qui offre des livres aux personnes détenues 📚

Ă€ propos du projet

Dans une période où de plus en plus de personnes sont incarcérées en France et où la politique de l'enfermement prévaut sur les nécessaires politiques de prévention et de réinsertion, la réponse de Lire pour en Sortir tient en ces propositions clefs :

 

L'association propose un programme personnalisĂ© de lecture qui combine un livre choisi et offert Ă  sa lectrice, achetĂ© Ă  un libraire indĂ©pendant ET un soutien individuel toutes les semaines effectuĂ© par un bĂ©nĂ©vole bienveillant et encourageant.

Ă€ l'issue de la lecture du livre, le cycle recommence ! 

La dĂ©couverte de la lecture et de la littĂ©rature se fait aussi grâce Ă  des rencontres avec des auteurs tous bĂ©nĂ©voles. Leila Slimani,Mazarine Pingeot,Joel Dickers, Martin Hirsch sont parmi la centaine d'auteurs qui interviennent Ă  nos cĂ´tĂ©s ! 

Depuis 2015, le succès est au rendez-vous !  

De plus en plus de lectrices, de plus en plus de livres lus et de fiches de lecture rĂ©digĂ©es. La confiance retrouvĂ©e, le lien social maintenu, l'espoir d'une vie meilleure et dĂ©cidĂ©e par les femmes, tels sont les encouragements quotidiens pour continuer et pour amplifier l'action de Lire pour en Sortir.

 

 

A quoi va servir le financement ?

-> 15 000 euros finance 1500 livres pour toutes les actions 2019 en faveur des femmes dĂ©tenues accompagnĂ©es par Lire pour en Sortir

-> 80 000 euros finance les 8000 livres pour toutes les actions 2019 en faveur de l'ensemble des lecteurs de Lire pour en Sortir

Pour que cette campagne soit réussie, elle doit rassembler le plus grand nombre d'entre nous !

🏆Record de la meilleure lectrice en 2018 : 74 livres lus et 74 fiches de lecture rĂ©digĂ©es en 9 mois  !

Ă€ propos du porteur de projet

L’association LIRE POUR EN SORTIR s’est crĂ©Ă©e suite au changement du Code de procĂ©dure pĂ©nale (article 721-1) obtenu par Alexandre Duval-Stalla (avocat, Ă©crivain, enseignant en philosophie politique Ă  Sciences Po, membre de la Commission nationale consultative des droits de l’homme) qui Ă©tend dĂ©sormais les rĂ©ductions de peines supplĂ©mentaires aux activitĂ©s culturelles, et notamment la lecture. Cinq ans après, les activitĂ©s s'organisent autour d'une Ă©quipe de 7 personnes (dont 5 salariĂ©s) et de 154 bĂ©nĂ©voles qui assurent la mise en oeuvre quotidienne des actions auprès des personnes dĂ©tenues.

Share Suivez-nous

FAQ