BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Etat des lieux

Une autofiction douce-amère en BD

À propos du projet

La BD sera imprimée, merci à tout le monde ! Je mets la suite du programme :



Peut-être étiez-vous ce même garçon ou cette fille qui n'osa pas aborder cette personne qui vous attirait. Que vous ayez pu en ressortir une pointe d'amertume, de l'incompréhension ou simplement une nostalgie douce-amère, vous vous reconnaitrez sûrement dans le portrait brossé par le narrateur de lui-même, 10 ans après.

« État des lieux » est une bande dessinée de 200 pages, au format comics (16,5 cm * 24cm), qui met en scène trois protagonistes : le narrateur, son alter ego lycéen et la jeune fille dont il était amoureux. L’histoire prend place dans un lycée où le narrateur décide de revenir afin de confronter ce qui le trouble encore dans les lieux où tout s’est passé. Ce pèlerinage physique prendra par la même occasion la forme d’un cheminement mental qui le forcera à porter un autre regard sur lui, au passé comme au présent. Le traitement graphique est légèrement différent selon l'époque.

Les sources d'inspiration pour ce travail sont nombreuses mais si je ne devais en citer que 3, ça serait :

_ L'homme qui marche, de Jiro Taniguchi,
_ Blankets, de Craig Thompson,
_ I''s de Masakazu Katsura.



A l'occasion des 10 ans de la première planche publiée sur le net (septembre 2008 approximativement), j'ai décidé de reprendre en main "État des lieux" en redessinant tout et en remaniant le texte afin de la hisser à mes standards actuels. A la base, c'était un webcomic publié en pleine effervescence des blogs BD. Malgré les nombreux défauts dont était affligée cette BD, elle a eu son petit succès d'estime auprès des lecteurs des plate-formes sur lesquelles elle a été publiée. Elle a ensuite eu droit à une édition papier chez un micro-éditeur aujourd'hui défunt.

Ça a eu pour résultat de doubler le nombre de pages afin de faire respirer certains passages et d'en rajouter de nombreux inédits, certains prévus dans le storyboard original puis mis de côté finalement.

Par exemple ici, un strip devient une page entière.

 

Etat d'avancement :

Storyboard complet,
Pages terminées : 45/200

Les Premières pages sont lisibles ici :

 

A quoi va servir le financement ?

(1) Frais d'impression
(2) Frais d'emballage et d'envoi
(3) Frais ulule et banque
(4) Marge de sécurité et binouzes

 

Il y aura 2 éditions, la "standard" et la "Deluxe".
La version standard comportera la bande dessinée de 200 pages, en couverture souple et au format de 16,5cm * 24cm. Ci-dessous la couverture :

 

La version "Deluxe" sera en couverture cartonnée et au format 21cm * 29,7cm, avec un tirage maximum de 50, numérotés. En outre elle contiendra 50 pages de plus avec des crayonnés inédits des toutes premières versions, des illustrations, des réflexions de l'auteur ainsi que les pistes pour une suite. En voici la couverture :

 

LES CONTREPARTIES :

(*) à choisir parmi ceux-ci

(**) à choisir parmi ceux-ci

(***) à choisir parmi ceux-ci

(****) à choisir parmi ceux-ci

(*****) à choisir parmi celles-ci

 

Evidemment, j'ai prévu quelques bonus supplémentaires si je dépasse l'objectif initial. Si vous connaissez mes précédents projets, vous aurez déjà une idée de ce qui peut vous attendre, sinon ça sera la surprise.

Cette BD est un travail de longue haleine, bien plus que mes précédents ouvrages. Faire péter les scores me permettra entre autre de pouvoir travailler plus sereinement.

À propos du porteur de projet

Antonin Gallo est illustrateur et auteur de bande dessinée qui parle toujours de lui à la 3e personne quand il se présente sur Ulule, à la capillarité aléatoire et fatalement vouée à la disparition.

Il travaille en ce moment sur un album de bande dessinée chez Grand Angle, avec l'auteur Jim au martifouette et à la capillarité moins contrariée. Il donne aussi dans l'illustration corporate pour de grosses multinationales dont il taira les noms parce qu'il n'a pas envie que ses copains altermondialistes lui jettent des cailloux.

Il se considère comme un zythologue même si ses appréciations de binouze se bornent la plupart du temps à "Ah ouais elle est bonne" et "ouh elle est forte celle-là".

Son sens de l'humour est au moins aussi aléatoire que sa capillarité mais il espère qu'il n'est pas voué lui aussi à disparaître.

Dans la vrai vie il ressemble à ça quand il sourit, ce qui veut dire qu'il est probable que vous ne le reconnaitrez pas si vous le croisez dans la rue :

 

C'est un homme moderne, il est sur les réseaux sociaux :
https://www.instagram.com/antoningallo/
https://www.facebook.com/antonin.gallo.illustrateur/

FAQ