BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Liées

Un film de Florent Henriet

À propos du projet

108 % Merci à nos 129 contributeurs

Vous êtes géniaux !!!

"Liées" est un projet de court-métrage d'une vingtaine de minutes racontant une période clef de l'adolescence de deux amies d'enfance. C'est une écriture entre passé et présent, mêlant errance et rencontres.

Rencontre des personnages, rencontre d'une équipe...

Ce projet, c'est la réunion de Florent Henriet, réalisateur, ici aux commandes de son deuxième court-métrage, de Jeanne, Paola, Ninon et Pierre, ados rêveurs et bosseurs qui ont fait du cinéma une passion et une envie d'avenir, et de Baptiste Hamousin et Florian Delafournière, techniciens audiovisuels, amoureux d'un cinéma humain et réaliste.

"Liées", c'est une fiction, c'est notre vision d'un petit bout d'adolescence.

Le projet vous intéresse ?

Découvrez les nombreuses contributions présentes sur cette page et participez à notre aventure !

Le projet vous intéresse mais vous ne pouvez pas participer à son financement ?

Vous pouvez tout de même nous aider :

  • en parlant du projet autour de vous !
  • en relayant notre campagne sur les réseaux, par mail, par texto, par pigeon voyageur !
  • Likez, partagez, faites connaître nos vidéos, photos, news sur nos différents comptes dédiés au projet ! (liens en bas de page)

"Liées" c'est l'histoire d'un été, d'une rentrée, d’un lycée, d'une année, de Lily, et de Milia.

C’est l'histoire d’une adolescence qui perd peu à peu ce qui lui reste de l’enfance.

Mais aussi d'Hugo, de Charline, d’un passé, dont il faudra apprendre, d’un bout de chemin qu’il faudra bien tracer.

C’est l'histoire de Lily ou peut-être de Milia, après tout, peu importe, puisqu'elles sont liées...

Le court-métrage sera produit par l'association [email protected]érité.

Il s'agit du point de rencontre entre les adolescents, le réalisateur, les techniciens, et la passion du cinéma.

[email protected]érité est une association qui développe des actions de prévention et d'éducation auprès des publics adolescents. Chaque année, elle rencontre 4500 ados pour prévenir violences morales et sexistes.

En 2014, l'association réalise le court-métrage "Moi j'assume...et toi ?", avec déjà Florent Henriet à la réalisation, un film qui demeure aujourd'hui support de débats dans de nombreux établissements scolaires.

« Liées », a été écrit dans la foulée, nourrit de cette aventure.

C'est le projet de la continuité, la poursuite d'une aventure pour le réalisateur, l'équipe de technicien, les ados, et l'association.

Pour « Liées » je souhaite plonger le spectateur dans une atmosphère très intimiste. Il suivra Milia, Lily, leurs amis, l’adolescence, sa richesse et sa complexité, pas une enveloppe stéréotypée, remplie de détails factices qui veut nous faire croire qu'on sait les définir, les contenir, les réduire.

Pour « Liées », je mettrai en image leurs visages, leurs corps parfois maladroits, en apprentissage, un flot de dialogues soutenus résultat d'un environnement qui surinforme en permanence.

La mise en scène amènera du contraste. Être capable par moment de prendre un peu de distance, de les laisser respirer, de vous laisser les contempler.

« Liées », c’est aussi une narration au service de l’adolescence. Certains diront un joyeux bordel, je répondrai une façon de jouer sur les mots.

J’y raconte deux histoires mêlées l’une à l’autre, alternant temporellement les deux récits.

Celle de Lily et Milia qui vivent à 200% leur adolescence, pourvu qu'on s’y brûle les ailes et celle de Milia, aidée de Charline et d’Hugo, qui pose les fondations d'une possible reconstruction.

L’idée conductrice de cette narration réside dans le fait que chaque rencontre plus ou moins longue laisse des traces dans la vie des autres, en modifiant inévitablement le cours.

Un montage à deux temps ?

Pour accentuer l’attention du spectateur sur la complexité des rapports humains et plus particulièrement à l’adolescence. Milia subit, souvent, fait des choix, parfois, mais son récit prend racine dans une autre temporalité.

C’est une narration qui s’impose à moi puisque nous pensons toutes et tous quotidiennement de cette façon. Nos souvenirs récents ou plus lointains modifient en permanence nos choix, nos idées, nos paroles. Notre mémoire est ainsi faite, elle visionne plusieurs films chaque jour.

Ici, le spectateur alternera entre le récit de Lily et Milia, coloré, lumineux, pulsionnel et rieur, et celui de Milia, Charline et Hugo, parfois grisâtre, automnal, souvent en errance, perdu dans l’arrivée de cet hiver dont ils ne veulent pas.

« Liées » est avant tout le point de vue de  Milia. Je souhaite raconter comment et pourquoi elle aperçoit cette possible reconstruction. Je souhaite montrer à quel point ça lui semble insurmontable, et pourtant réalisable. Je souhaite raconter comment, aussi douloureux que ce soit, malgré cette solitude inévitable, ce manque impossible à combler, ce que Milia et Lily ont construit depuis toutes petites constitue une béquille sur laquelle s'appuyer.

Le personnage de Milia, je pourrais l’utiliser pour vous conter comme c’était mieux avant, vous suggérer comme ce sera mieux après.

Mais « Liées », c’est l’histoire d’un bout de chemin, qui reste à tracer…

Ils sont Paola, Ninon, Jeanne et Pierre. Ils ont 16 et 17 ans, des rêves d'adolescents et de cinéma. ils sont en 1ère et Terminale.

Les comédiens et comédiennes ont été choisi pour leur capacité à être eux-mêmes devant la caméra. Je souhaite une adolescence réaliste, dans sa gestuelle,  dans son phrasé, dans ses émotions. J’envisage une direction d’acteur relativement libre. Les dialogues ont été écrits pour donner le ton, raconter qui sont Lily, Milia, Charline et Hugo. Mais les acteurs sont invités à y laisser une part d’eux-mêmes. Leur travail de préparation, d’improvisation a déjà modifié le récit. C’est d’ailleurs ce qui motive mon envie de travailler avec des « non professionnels ».

Les personnages sont ancrés dans un réalisme contemporain important. Un ado a ses codes de langage, j’ai appris à les connaître. Il n’est pas question de les enjoliver, pas question non plus d'en forcer le trait.

A quoi va servir le financement ?

Tout simplement parce que nous ne rentrons pas dans les cases. Pour financer un film, il y a des parcours plus classiques, plus institutionnels. Ces institutions, nous les intriguons mais peut-être pas encore suffisamment pour qu'elles placent leur confiance dans nos projets audiovisuels.

"Liées", c'est un projet que nous avons débuté il y a bientôt deux ans. C'est un projet qui a déjà demandé beaucoup d'efforts et de travail aux adultes qui l'accompagnent mais aussi aux adolescent(e)s impliqué(e)s.

C'est une vision de l'adolescence que nous souhaitons transmettre.

Voilà pourquoi nous faisons à appel à vous, pour se donner une chance d'aller au bout !

Pour produire "Liées", nous avons besoin de 10 000 euros. Avec 4 600 euros d'investissement personnel et votre soutien, nous pouvons y arriver !

Ci-dessous la répartition des coûts par rapport au budget total (10 000 euros).

À propos du porteur de projet

Elle est volontairement réduite ! Parce qu'elle favorise l'interprétation des ados, les met en confiance, leur permet d'inscrire une part d'eux-mêmes sur la pellicule.

Travailleur social de formation, j'ai pour responsabilité la protection de l'enfance et la prévention des violences depuis 2002.

Aujourd'hui coordinateur de l'association [email protected], j'ai co-écrit et réalisé avec les adolescent(e)s des court-métrages qui sont tous devenus supports de débats.

Pour "Liées", l'écriture et les intentions de réalisation sont clairement plus personnelles. Passer 14 années consécutives au contact de l'adolescence sans vous transmettre ce qu'elle m'a apprise ? Hors de question.

Baptiste est producteur, réalisateur, directeur de la photographie depuis 2004. Il réalise et/ou a pour responsabilité la prise de vue de différents projets de court-métrages, documentaires ou supports publicitaires.

Florian est réalisateur, ingénieur du son depuis 2004. Il travaille régulièrement sur des projets de courts-métrages et de documentaires, en qualité de chef opérateur du son mais également à la réalisation.

Nous nous sommes rencontrés sur le tournage de "Moi j'assume...et toi ?". Depuis, Baptiste et Florian m'accompagnent dans la production de "Liées". Ils croient en ce projet de tournage réduit, qui prend le temps de l'adolescence et du récit. Ils apportent au film leurs qualités humaines et professionnelles indéniables !

Précédente réalisation

"Moi j'assume...et toi ?"

Un court-métrage de 10min' produit par mé[email protected]érité, d'après une idée originale de la Petite Prod (nom du projet regroupant des élèves volontaires de 4ème et de 3ème)

Prix coup de cœur du jury au concours de films jeunesse "Buzzons contre le sexisme" 2015

Le film est utilisé comme support de débats dans les établissements scolaires depuis deux ans.