BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

L'Étoile Bleue

Long-métrage indépendant

À propos du projet

L'Étoile Bleue est un conte désenchanté, dans une ode poétique combinant sombre odyssée et ésotériques rencontres. Une tentative d’œuvre somme, un film choral à l'ambition sans limite, pour une histoire viscérale et existentialiste.

L'Étoile Bleue est le premier long métrage écrit et réalisé de Tomas Belton, jeune réalisateur en œuvre sur ce projet depuis maintenant 3 ans. Le scénario fraichement clos, l'équipe est en pleine pré production et prévoit le tournage cet été.

Jean, l’homme à la casquette, a un abysse dans le cœur. Le film nous entraine dans la vacuité de son quotidien : du confort des soirées insipides entre collègues au pseudo-danger du deal dans des banlieues glauques en passant par la banalité d’expériences affectives forcées avec Naomie. Jusqu’au jour où il va recevoir la visite de son frère ainé, Vincent, venant annoncer le décès de leur mère. N'étant pas affecté par la nouvelle, Jean va continuer son errance urbaine à la quête de « l’étoile bleue » pour retrouver des émotions… Mais pour y parvenir, il devra en payer de son âme. De rencontre en rencontre, des plus banales au plus ésotériques, l’univers de Jean ne cessera de surprendre.


L’Étoile Bleue est et restera une histoire, une œuvre très intime. La partager devient aujourd’hui une nécessité, un cri, celui que Jean n’aura jamais réussi à faire malgré ses tentatives. L’Étoile Bleue c’est au départ un conte désenchanté, une sorte de « Petit Prince » inversé, une ode poétique combinant sombre odyssée et ésotériques rencontres malgré le poids du réel.  Après maints tâtonnements et ratures le scénario prenait la forme, l’esthétique d’un mystère à appréhender dans son ensemble : mettre en lumière le désespoir, pour mieux percevoir l’espoir dans son ombre. Parce que l’Étoile Bleue c’est avant tout le constat cuisant d’un échec, l’échec d’une société féconde de mal-être, d’indifférence, dans laquelle Jean ne peut trouver un sens, une place. Car Jean existe. Voilà trois ans que je vis avec lui.  Il a une consistance, des reliefs, une substance. Jean n’est pas moi. Un peu comme un frère. Je l’ai accueilli puis je l’ai vu grandir, à côté de moi. Nos différences ? Notre rapport à la Terre, lui est incapable de voir ce qui m’émeut : l’art, l’amour, l’amitié, la famille, la vie, la beauté…Pourtant comme lui je suis en quête d’une Étoile Bleue pour y planter mes racines.

Mes intentions dans ce travail débuté il y a trois ans à l’aube de ma majorité n’ont jamais changé. Dans ce film je mettrai tout. J’ai comme projet de réaliser une œuvre somme. Un film qui sera l’assemblage de tout ce que j’aime, qui me fascine, qui m’obsède, qui m’amuse, qui m’inspire, toutes mes pensées, mes idées, mes ressentis, mes réflexions. Une grande fresque qui n’aura aucune limite et valsera avec une galaxie d’imagination, sortant tout droit des quatre coins de ma personne : ma tête, mon cœur, mon esprit, mes tripes. L’Étoile Bleue est une proposition d’une conscience à une autre, que j’estime comme une œuvre majeure de ma vie. Malgré son ambition démesurée, l’Étoile Bleue en tant que projet a une force : Son équipe. Un équipage mêlant professionnels et amateurs, de tout âge, de tout horizon, tous passionnés, qui sont unis par une chose : leur conviction dans le projet. 

À quoi va servir le financement ?

Vu l’ampleur du projet, mais surtout sa singularité d’écriture et de mise en scène, nous avons opté pour le choix de l’autofinancement. Cela nous offrira une liberté artistique absolue. Mais cela n’est possible uniquement grâce à l’équipage qui travaille bénévolement sur ce projet. Malgré tout, le film pourra être fait avec 100 000€.

L’argent servira exclusivement au tournage de cet été.
L'objectif est fixé à 10 000€

À 30 000€ pour financer le tournage cet été

À 50 000€ nous finançons l'entièreté du tournage

À 100 000€ le film entier est produit, post-production inclus

Chaque contributeur est une étoile dans le ciel du projet. Une étoile à 5 branches précisément, car si chaque étoile arrive à trouver 5 autres personnes pour contribuer, le ciel de Jean brillera des 1000 étoiles.

liste non exhaustive

________________________________________________

________________________________________________

________________________________________________

________________________________________________

Et plein d'autres contreparties!

À propos du porteur de projet

L’an dernier, le projet a pris un tournant dans sa production. Le réalisateur fait la belle rencontre d'une compagnie de théâtre se situant au Mans dont le directeur Pascal Laillet est tombé amoureux du projet et souhaite le prendre sous son aile. C'est dans cette compagnie que Tomas Belton rencontre Oscar Barbot, qui incarnera le rôle du personnage principal, et dont le reste de la compagnie occupera une grande partie de la distribution.
http://labertoche.fr/

Réalisateur / scénariste :

Né au Mexique, Tomas Belton est un jeune réalisateur français de 20 ans. Il a réalisé quelques courts métrages, dont deux qui ont été récompensé au Festival Bon Film Bon Genre à Annecy. C’est à l’aube de ces 17 ans qu’il décide de se lancer dans son premier long métrage, qui est depuis au cœur de sa vie. 3 ans plus tard, le tournage peut enfin commencer.

Producteur / Acteur :

Originaire du Mans, Pascal Laillet est un acteur, metteur en scène et directeur de l’école de théâtre « Les chemins de Traverses » ainsi que du théâtre de la Bertoche.Depuis un an maintenant il prend le rôle de producteur et fonde l’association L’Étoile Bleue pour mener cette aventure jusqu’au bout.

https://www.facebook.com/jeandanslesetoiles

http://létoilebleue.fr/


Photographie: Florence Goupil