Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Les Héritiers

Aventures féériques à la Belle Époque

  • Dernière ligne droite (ou : l'art du sprint en douceur)

    Bonjour chers Héritiers.

    L’ultime palier de la campagne a été atteint hier soir, à 24 heures de la fin. Nous y sommes arrivés. Et le « nous » utilisé ici vous englobe.

    Grâce à vous, cette aventure se termine de la plus belle des manières. Un rêve vieux de 20 ans va pouvoir être concrétisé et l’hommage que nous souhaitions rendre à notre amie Isabelle bien avoir lieu. C'est votre enthousiasme et votre bienveillance qui nous ont portés jusqu'ici.

    Le mot « merci » nous paraît bien faible pour exprimer ce que nous ressentons.

    Normalement, à ce stade, les créateurs d’une campagne sont censés faire un dernier appel à la mobilisation pour porter le projet aussi loin que possible. Mais comment demander cela, alors que vous avez amené Les Héritiers bien plus loin qu’on ne pouvait l’imaginer ? Tout au plus, relayez l’information à vos proches susceptibles d’apprécier le projet. Mais que faire de plus ?

    Tâchons de souffler un peu et de profiter de cette journée en ayant le sentiment de la tâche parfaitement accomplie.

    Une magnifique image d'Olivier Ruillard en cours de réalisation, rien que pour nous !

    Mieux, rejoignez-nous ce soir sur la page Facebook des Héritiers pour un nouveau Live ! En plus de Greg et Fabien, Nicolas Bernard et Vincent Blanchard seront parmi nous pour évoquer leur travail sur le jeu.

    Avant ça, on peut aussi vous dire que Greg et Fabien participeront à la Cyberconv, l’événement virtuel magistralement organisé pour souder la communauté rôliste en ces temps quelques peu troublés. Ils seront présents aujourd'hui même entre 15 et 16 heures sur le stand de Jeu de rôle Magazine - que nous remercions pour leur geste ! – pour rencontrer d’éventuel nouveaux venus… mais vous êtes aussi les bienvenus !

    Et en parlant de Discord, saluons l’initiative de Lorenzo, qui en a mis un en place rien que pour nous. (Nous avons réellement une communauté formidable.) Vous pouvez y accéder en cliquant ici. Il n’est pas exclu qu’on y passe aussi !

    Enfin, dernière petite chose, une interview très complète de Greg est désormais en ligne sur les Sentiers de l’Imaginaire. On vous invite à la consulter pour peut-être apprendre un ou deux autres trucs sur l'un des artisans de cette campagne !

    Bon, en fait il y a encore quelques petites choses à dire, mais le reste fera l’objet de news dédiées !

    Sur ce, très belle journée à vous.

    Et merci, une nouvelle fois.


    L'équipe des Héritiers
     

  • Prochainement : Les Héritiers, le roman !

    Si vous suivez cette campagne et ses multiples extensions (sur les réseaux sociaux ou chez des amis de la sphère rôlistique), vous avez du lire ou entendre une fois ou deux qu'un roman situé dans l'univers créé par Isabelle Périer et Éric Pâris existe. Il a été écrit par Fabien Clavel et ce dernier s'est proposé de vous en parler. Un peu plus bas.

    Le roman devrait paraître dans des temps proches de l'expédition des contreparties de ce crowdfunding. Il va de soi que nous ne manquerons pas de vous tenir informés ! D'ici là, vous pourrez toujous attaquer un autre roman qui vous est conseillé un peu plus bas !

    Ce roman existe depuis septembre 2001. Il a été écrit après de nombreuses parties des Héritiers dans leur version de l’époque. Il était alors censé devenir le premier tome d’une trilogie. Voici comment il avait été présenté à l’éditeur Mnémos. (J’ai enlevé ce qui pourrait trop divulgâcher.)

    L’histoire : Un jeune débauché, Raphaël Acanthe, à la suite d’un duel où il tue son adversaire M. de Vrocourt, apprend par son oncle adoptif qu’il est un Faux-Semblant. Son monde s’écroule. Il refuse d’abord d’y croire mais sa rencontre avec un Faux-Semblant vampire, Béla Bagyadt, pianiste hongrois désargenté, achève de le convaincre qu’il est bien une sorte de monstre parmi les hommes.

    Bientôt, il comprend que des tueurs sont à ses trousses et il doit s’enfuir de Paris avec Béla pour leur échapper […]. C’est alors qu’il comprend l’ampleur de la machination dans laquelle il s’est involontairement immiscé […].
    Au fil des rencontres, avec Una Laigneau la révolutionnaire, Béla le vampire pataud, Ragon le policier acharné, il prend ainsi conscience de sa nature véritable et des pouvoirs qui l’accompagnent. Il prend également connaissance des fonctionnements de la société féérique et des factions qu’elle comporte et entre lesquelles il devra faire un choix.


    Mnémos avait préféré faire commencer le nouvel auteur que j’étais par un univers plus connu : Nephilim. J’ai donc écrit une tétralogie dans l’univers de ce jeu de rôle entre 2002 et 2003. Puis, au moment de poursuivre, j’ai préféré me pencher sur un roman inédit et Les Héritiers sont restés dans les tiroirs.

    En 2011, quand Isabelle a repris le jeu en main, j’ai relu le texte avec dix années d’expérience en plus et je l’ai retravaillé complètement. Il comptait 900 000 signes, j’en ai ôté 100 000 et en ai réécrit 200 000 pour m’adapter aux modifications de l’univers, mais aussi afin qu’il puisse être lu seul.

    Entre-temps, le personnage de Ragon s'est émancipé et est devenu le héros de ses propres aventures dans Feuillets de cuivre, qu'Isabelle a eu la gentillesse de postfacer.


    Fabien
     


     

  • Les deux derniers paliers se dévoilent !

    Bonjour !

    Les vingt-neuvième et trentième paliers ont été annoncés, et nous allons maintenant vous en dire quelques mots !

    « Me voici de retour », c’est l’une des dernières phrases qu’Isabelle a écrite à Ismaël, pendant l’été 2017, lorsque, après un silence lié à ses multiples obligations professionnelles (année scolaire à finir, engagements à tenir dans sa vie de chercheuse), elle avait repris contact avec lui pour parler de tous les projets qu’ils développaient ensemble au sein du Département.

    « Me voici de retour », c’est une phrase qu’Ismaël a souvent relue depuis le décès d’Isabelle, des mots qui auraient pu devenir cruels compte tenu de la situation, mais qui résonnaient pourtant de manière apaisante. Car la mort n’avait pas tout interrompu. Les écrits et la pensée d’Isabelle continuaient de vivre dans les couloirs du Département. Quelque chose continuait à revenir, tous les jours, et c’était la promesse des Héritiers.

    « Me voici de retour », ce sont les mots que le jeu lui-même pourrait prononcer, après une vie déjà longue et tumultueuse, des projets de publication envisagés et parfois annoncés, mais toujours avortés. Maintenant, on peut l’écrire : Zab is back !

    Me voici de retour, c’est le titre que nous avons voulu donner à un supplément pdf de 16 pages minimum que nous voudrions partager avec toute la communauté. Vous y trouverez des illustrations pour le jeu, parmi les premières qui avaient été réalisées, et peut-être même un des tout premiers projets de couverture pour Les Héritiers (du temps où un style quasiment manga avait été envisagé). On vous y racontera comment le jeu a évolué, comment certaines idées ont été abandonnées quand d’autres ont germé ; comment Greg a mis au point le système 3D ; comment l’identité du jeu s’est affirmée et affinée.

    Pour ceux que la fabrication d’un jeu intéresse, ce supplément constituera un passage qu’on espère instructif de l’autre côté de l’écran. Et pour tous les autres, nous serons attentifs à distiller dans ces pages des idées mises de côté par nous mais qui pourraient bien vous inspirer et que vous aurez envie de recycler !

    Et au passage, puisqu'aujourd'hui on vole, on partage avec vous cette nouvelle magnifique illustration d'Édouard Noisette que le douzième palier a permis de financer

     

    Le trentième palier, lui, se propose d’offrir à tous les souscripteurs un supplément pdf de 16 pages minimum que nous avons intitulé Carnet de la Cinquième saison. Si vous avez suivi cette campagne, vous savez que l’offre Monarque offre à ses souscripteurs la primeur de quatre suppléments saisonniers (Hiver 2020, Printemps 2021, Été 2021, Automne 2021) qui rassembleront des illustrations inédites, des textes d’ambiance, des présentations de PNJ, des anecdotes sur l’époque et l’univers des Faux-Semblants qui pourront constituer autant de départs de scénarios. (Si vous n’avez pas souscrit à l’offre Monarque, vous pourrez toujours vous procurer ces Carnets sur notre site à l’automne 2021.)

    Pas besoin de vous faire un dessin : ce Carnet de la Cinquième saison se propose de prolonger cette expérience. Il est fort probable que, dans ces pages, nous nous consacrerons plus particulièrement à Avalon. De nombreuses pages seront dédiées au pays d’été dans la gamme mais elles ne suffiront pas à l’épuiser. On vous propose donc, très probablement à l’automne 2021, de reprendre une grande rasade de féérie !

     

    L’équipe des Héritiers

  • London Calling ! Descriptions des paliers 27 et 28 !

    Bonsoir !

    La grande nouvelle du jour a bien failli nous faire oublier qu'on devait vous parler des nouvelles choses prévues par la campagne. Car si les vingt-cinquième et vingt-sixième paliers n'ont pas besoin d'une description, ce n'est pas le cas pour les deux suivants qui, en outre, sont thématiquement très liés...

    Londres, fin de l’époque victorienne. Une épaisse nappe de pollution estompe davantage encore les contours de la capitale anglaise déjà plongée dans la pénombre du crépuscule. On distingue mal les dockers déchargeant la cargaison d’un steamer venant de l’autre côté du globe. Soudain, une odeur nauséabonde fait frémir leurs narines. Dix secondes à peine s’écoulent avant qu’ils ne sombrent un à un dans un profond sommeil. Alastair Fog, smog de son état, agissant pour le compte du Duc Borel Carwent d’Angleterre, fait signe à ses complices gobelins qu’ils peuvent dérober sans encombre les caisses marquées du symbole d’une explosion. À manipuler précautionneusement…

    Le focus de Londres vous embarquera pour une plongée dans la capitale crasseuse et enfumée de l’empire britannique et ses mystères. Tandis qu’un énigmatique Faux-Semblant bondissant surnommé Jack Talons-à-Ressort fait parler de lui en jouant avec les limites de la Loi du Silence, le quartier de Whitechapel est encore hanté par le souvenir traumatique des meurtres odieux et non élucidés perpétrés par Jack l’Éventreur. Les Faux-Semblants sont persuadés qu’il s’agit d’un des leurs, mais peu savent la vérité...

    Porte d’entrée vers les opulentes colonies britanniques aux quatre coins du monde, Londres est aussi un fourmillant centre d’intrigues en tous genres. Jouant de l’effervescence ésotérique du dernier tiers du siècle et notamment de la Golden Dawn, les Faux-Semblants y tissent des complots aussi vieux qu’Avalon, à la différence près que les fées modernes – fleurs de métal, fouinards, gremelins et smogs notamment – y sont mieux intégrées qu’à Paris. Les jeux politiques feutrés entre les fidèles agents de la dynastie Carwent d’Angleterre, des Frédon de France et d’Allemagne et de la reine Swen VI occupant le trône de la Monarchie à Venise sont chargés de tension, d’autant que d’importants enjeux économiques s’y mêlent. Et dans l’ombre, une ancienne et mystérieuse secte à l’emprise tentaculaire semble avoir une longueur d’avance sur tout le monde, humains initiés comme Faux-Semblants…

    Isabelle Périer, la mère des fées, avait posé les principales lignes d’un scénario mettant en scène un manuscrit secret de Shakespeare. Nous étofferons le scénario selon ses idées directrices et tâcherons de l’intégrer à la grande campagne à venir de Mister Clavel himself. Pour l’heure, voici un petit aperçu de ce qui vous attend.

    "Shakespeare or not Shakespeare?"

    Dans un vieux grenier londonien, un libraire bibliophile a retrouvé le manuscrit d’une pièce de Shakespeare oubliée. Devant cette découverte incroyable, il a contacté un philologue spécialiste du grand dramaturge anglais, qui a entrepris de transcrire ce manuscrit en langue moderne afin de faire jouer la pièce puis la faire imprimer. Une querelle s’élève sur la paternité de l'œuvre : certains veulent l’attribuer à Shakespeare, d’autres à l’un de ses compagnons d’écriture, d’autres encore soulignent l’inanité d’une telle querelle à une époque où le travail d’écriture en équipe avait cours et où la personnalité de l’auteur n’était pas encore reconnue. Les Héritiers se retrouvent mêlés à cette affaire dont ils sentent qu'elles pourraient avoir des répercussions décisives sur les Faux-Semblants et la Féérie.

    Cette pièce n’est en effet pas comme les autres : son intrigue met en scène des dieux, des fées et des hommes… La notoriété de Shakespeare est susceptible de rendre ces éléments explosifs pour la Monarchie. Ils sont en outre d’un intérêt crucial pour certaines factions particulièrement intéressées par les révélations de cet étrange texte : les Métaphysiciens, la Golden Dwan et d’autres y verront-ils une représentation simplement littéraire et symbolique ? une vérité métaphysique cachée ? une connaissance interdite à faire disparaître ?

    Shakespeare est-il bien l’auteur de cette pièce ? Sera-t-elle dévoilée au public ou bien détruite à jamais pour éviter que les secrets qu’elle recèle ne trouble le statu quo entre humains et Faux-Semblants ? Les Héritiers auront à démêler le vrai du faux parmi les factions en lice, à décider du devenir de ce manuscrit et à essayer d'en tirer les leçons.


    Comme toujours, nous espérons que ces éclaircissements s’avéreront utiles !


    L'équipe des Héritiers
     

  • Bientôt une série Les Héritiers !

    On en rêvait, TF1 l’a fait ! C’est avec une joie immense que nous pouvons vous l’annoncer : le Département des Sombres Projets, la société Flétan Productions et TF1 Content Acquisitions ont paraphé hier le contrat de développement d’une série 8 x 52 minutes qui entrera en écriture le mois prochain, pour une diffusion espérée à l’hiver 2021 (soit lorsque nous aurons enfin livré aux souscripteurs la feuille de personnage et les trois premiers dés).

    Tout a commencé il y a vingt-huit jours, lorsqu’un certain « GégéDepard » s’est porté acquéreur d’une offre Monarque. On n’en croyait pas nos yeux mais c’était bien lui, notre Gérard national ! Au cours des échanges mail qui ont suivi, on a appris qu’il s’adonnait de temps en temps à notre loisir préféré (il s’est dit fan, par exemple, du méconnu mais très bon « Mythic Russia ») et avait, dans ses jeunes années, entamé puis malheureusement abandonné une thèse d’histoire contemporaine sur l’agrarisme républicain dans les années 1900. Les Héritiers combinent donc deux de ses passions secrètes !

    En haut, Anatole Ragon. En bas, Gérard. Avouez que la ressemblance est frappante !

    Enthousiasmé par le jeu puis la lecture des Feuillets de cuivre de Fabien Clavel, Gérard a été l’artisan de cette négociation menée tambour battant autour de l’adaptation. Si sa santé le lui permet, il devrait y tenir le rôle de l’inspecteur Ragon. Son ami Christian Clavier est pressenti pour jouer Ernest Pommardin, le médecin léporide. Quant à Dustin Hoffmann, lui aussi très séduit à l’idée de revenir dans une superproduction française après sa prestation inoubliable dans le Jeanne d’Arc de Luc Besson, il serait prêt à participer à l’aventure si l’équipe créative veut bien attribuer des pouvoirs de jedi et des sabres laser aux gobelins (le seul type de fée qu’il veut jouer, aux dires de son agent).

    Greg et Fabien travaillent donc sur quelques ajustements du setting. Nous vous tiendrons bien sûr informés dès que Dustin aura donné son accord. Enfin, contrairement à ce qu’ont pu affirmer certaines rumeurs trop précoces, Thierry Beccaro ne devrait pas être du casting mais pourrait intégrer l’équipe de scénaristes que le Département et Flétan Productions sont en train de mettre sur pied.

    On vous en dit plus très vite !


    L'équipe des Héritiers