Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Les Héritiers

Aventures féériques à la Belle Époque

  • Fabien Clavel interviewé par Rôliste TV

    Terminons la journée par une vidéo très utile pour faciliter votre entrée dans l’univers des Héritiers.

    Notre Fabien Clavel national, ami de longue date d’Isabelle et prolifique auteur désormais en charge de l’aspect narratif du jeu, était il y a quelques jours au Festival International des Jeux de Cannes pour accompagner les éditions du Lion Vert, pour deux projets dont ont vous reparlera un peu plus bas.

    Lui et l’équipe de Rôliste TV, éminente chaîne YouTube dont les mérites ne sont plus à prouver, se sont rencontré pour enregistrer une séquence portant sur Les Héritiers !

    Durant les 14 minutes que durent la vidéo, Fabien replace le jeu dans son contexte, présente quelques fées, évoque les différentes ambiances possibles et explique les intention de game design qui sont les nôtres.

    Il esquisse également quels pourraient être les futurs possibles des Héritiers au-delà de cette campagne, notamment en évoquant les œuvres connexes qui devraient voir prochainement le jour : un roman et un jeu de cartes.

    On vous laisse découvrir tout ça…

    Comme on le disait, Fabien était au FIJ avec le Lion Vert, tout jeune éditeur de produits ludiques. Leur première publication, Codex – L’ultime secret de Léonard de Vinci, est un jeu d’enquête et d’Escape Game très excitant qui est également en cours de financement participatif sur Ulule. Et dans la mesure où nos confrères nous ont fait l’honneur d’une petite mise en avant, on se doit de leur rendre la pareille, avec le plus grand des plaisirs…

    Le prochain palier de leur campagne débloquera un bien bel ajout : une nouvelle de Fabien. Sachez enfin que la prochaine production de l’éditeur sera justement une création de ce dernier. Baptisé Scriptorium, ce jeu est lui aussi prévu pour cette année. Et vous pourrez en savoir plus en cliquant ici.

    Sur ce, bonne journée à toutes et tous ! Et rendez-vous demain (vraissemblablement) pour une prochaine news, portant, elle, sur les archétypes du jeu…


    César
     

  • Déjà plus de 300 % de l’objectif ! - Le point sur les paliers débloqués

    Au risque de nous répéter, vous avez complètement dépassé nos raisonnables prévisions en soutenant si massivement et si vite ce projet. Les Héritiers ont été financés en moins de 10 heures. Et alors que nous n’avons même pas entamé la deuxième semaine de campagne, nous avons dépassé hier les 300%. Oui. Vous avez bel et bien triplé l’objectif initial !

    De nouveaux remerciements s’imposent. Alors merci. Merci trois cents fois et plus encore.

    Vous exprimer notre gratitude, c’est une chose. Transformer vos attentes en contenus concrets en est une autre. Mais nous allons nous y efforcer au mieux. Nous vous proposons de récapituler les bonus que vous avez d’ores et déjà débloqués. (En passant le tout premier… puisqu’on n’écrirait pas tout ce qui suit si vous ne l’aviez pas mangé tout cru.)

    Nous sommes déjà revenus sur ce contenu détaillé : cliquez ici pour consulter l’article portant sur la société féérique.

     

    Là aussi, nous avons consacré une news au sujet. Le Livret pour les Doctes s’est considérablement étoffé. Greg vous dit tout ici.

     

    Une (grosse) aventure a donc été intégrée au livre du meneur.

    La stupéfiante révélation d’Erulf est un scénario tournant autour d’un meurtre diplomatiquement délicat, d’une mystérieuse bobine de film et peut-être d’un nouveau regard sur les fées modernes. Il sera l’occasion pour les Héritiers de poursuivre leur quête initiatique et de faire leurs premiers pas dans les méandres de la politique féérique.

     

    La carte rendue accessible est actuellement en cour de conception par Olivier Ruillard, l’un des illustrateurs attachés à ce projet. On devrait être en mesure de vous montrer quelque chose très rapidement !

    On en profite pour vous signaler que nous proposerons un focus dédié à Olivier dès ce week-end. Pour l’occasion, vous aurez droit à une jolie illustration supplémentaire !

     

    Là, c’est assez clair. Les Héritiers -Aventures féériques à la Belle Époque et Arcanes & Faux-Semblants, respectivement livre de base et livre du meneur de jeu, vous seront livrés en « hardcover ». (Dans leur édition normale. L’édition Prestige étant déjà prévue pour être rigide.)

     

    Nous allons énumérer pas plus tard que cet après-midi les 14 archétypes qui seront disponibles dans le jeu. (Les 8 initiaux + les 6 autres que vous avez débloqués.) Et peut-être qu’il y en aura d’autres… qui sait ?

     

    Ce focus décrit la géographie, le peuplement et l’organisation d’Avalon, le pays enchanté, coupé du monde et dont les druides contrôlent l’accès. Comment les fées avaloniennes vivent-elles la déliquescence de leur royaume ? Ont-elles encore un espoir ?

    Et voilà pour les éléments que vous avez rendu accessibles.

    Vous avez désormais l’opportunité de faire avancer la jauge de développement du projet et de débloquer les prochains « stretch goals », qu’on sera ravis de détailler très prochainement. Et qu’on vous liste ci-dessous, pour rappel. (Nous en avons révélé trois nouveaux hier soir.)





     

    Merci de votre attention, chers Héritiers. Et encore une fois, pensez à faire connaître le projet autour de vous ! À votre cercle de rôlistes. À vos amis qui pourraient être séduits par l’univers. Au monde entier, par l’intermédiaire de vos réseaux sociaux. Rien ne vaut la prescription. Et ce sera le moyen le plus simple de débloquer encore plus de contenus !


    César
     

  • Présentation du système 3D

    Chose promise, chose due. Nous débutons aujourd'hui-même la découverte du moteur du jeu Les Héritiers !

    Le système 3D s’inscrit dans une volonté d’efficacité et de fluidité. II favorise un équilibre entre aventures, exploration, intrigues et combats où chaque personnage aura des atouts utiles et différents pour faire face aux situations.

    • Les 3 forces du système 3D :

    - La Fluidité : chaque situation est réglée en un jet de dé et de petites additions rapides, même une attaque en combat.

    - Le Fun : le choix du dé selon l’approche choisie (prudence, témérité, panache), voire la possibilité de Tricher avec les dés, ajoute une touche de fun sans alourdir les calculs et facilite le lien entre narration et aspect ludique.

    - La Flexibilité : plusieurs Compétences au choix peuvent être mobilisées pour résoudre une situation (on peut repérer un piège avec Observation mais aussi Survie et Larcin), sans compter ce que permettent les pouvoirs surnaturels eux-mêmes polyvalents.

    • Caractéristiques, Compétences et Pouvoirs :

    Le système distingue 8 Caractéristiques générales, valables pour la forme humaine et féérique: Agilité, Constitution, Esprit, Force, Perception, Précision, Prestance et Sang-froid. Leur niveau est mesuré sur 10 (rang divin) mais les humains ne peuvent dépasser 6, et les fées 9. Il est possible de puiser dans ses ressources en dépensant des points de Caractéristiques temporaires et ainsi d’augmenter les chances de réussite d’une action jugée cruciale grâce à un bonus d’Effort de +2.

    2 Caractéristiques surnaturelles, la Féérie et le Masque, déterminent le fonctionnement des pouvoirs.

    24 Compétences utiles (exemples : Survie, Mêlée, Entregent, Occultisme, Larcin, Médecine, etc.) sont réparties en fonction de 6 profils, que tout le monde possède à différents niveaux : Aventurier, Combattant, Érudit, Gentleman, Roublard, Savant. Chacune de ces compétences donne accès à des Spécialisations variées octroyant un bonus de +1 (exemples : orientation, armes légères, chirurgie, etc.). Les Compétences futiles (héraldique, jeux, danse, mode, etc.) ne sont pas fixes et permettent surtout au joueur de donner du relief à son personnage. Le score des Compétences est sur 6 pour les humains et 7 pour les fées.

    Le système propose enfin 8 pouvoirs par type de fée : 4 peuvent être activés sous forme masquée (humaine), 2 sous forme démasquée (féérique) en plus des capacités naturelles que peut octroyer cette forme (ailes pour la gargouille, crocs pour le loup-garou, griffes, etc.). À ces pouvoirs s’ajoutent un pouvoir dit profond, plus puissant et unique, et un pouvoir légendaire, très puissant et unique...

    ... Et ce sera tout pour aujourd'hui ! Mais ce n'est là qu'une entrée en matière. Nous prévoyons au moins cinq autre news pour détailler les règles, le système de combat, la triche et bien d'autres choses encore. Ainsi, ne vous éloignez pas !


    Greg
     

  • Paris vers 1900. Ses mystères, ses excès.

    Il est plus que temps de se pencher un peu plus sur la toile de fond des Héritiers, vous ne croyez pas ? Aujourd'hui, avec l'aide de Grégory Lemonnier, Fabien Clavel réintroduit le Paris de la "Belle Époque". (Notez les guillemets.) Une manière de le démystifier... pour mieux construire l'histoire des Faux-Semblants.

    On vous souhaite une bonne lecture... et on vous donne rendez-vous demain pour un premier focus sur le 3D System !

    • Une époque de bouillonnement et de croissance

    La Belle Époque connaît un grand bouillonnement scientifique, artistique et intellectuel. On peut croiser Zola, puis Proust en littérature, Debussy et Ravel en musique. Les peintres impressionnistes commencent à être reconnus. Les Expositions universelles, notamment celle de Paris en 1900, montrent des progrès techniques impressionnants. C’est aussi une époque de progrès économiques et sociaux. Les grandes nations européennes, l’Angleterre, la France et l’Allemagne, se livrent à une course à la puissance qui n’est pas sans inquiéter les plus clairvoyants. Grâce à leurs colonies, France et Angleterre profitent des ressources quasiment infinies des pays et des peuples qu’elles ont soumis.

    • La (pas si) Belle Époque

    À côté de ces éléments phares qui ont donné rétrospectivement leur nom à cette période, on peut distinguer un versant sombre : la colonisation bat son plein, les grèves ouvrières sont réprimées dans le sang, des jeunes nommés apaches effraient le bourgeois, des anarchistes commettent des attentats auxquels le gouvernement répond par des lois impitoyables, l’antisémitisme se développe autour de l’Affaire Dreyfus. Il existe de nombreux laissés pour compte de la Belle Époque. Les femmes, toujours traitées comme des mineures, luttent pour sortir de leur condition opprimée. La technique et l’industrie, si elles offrent un confort et une puissance encore jamais vus, sont également la source d’une pollution inquiétante qui couvre les grandes capitales d’un nuage épais et gris, appelé smog à Londres. Et puis la guerre menace, non seulement entre l’Allemagne et la France, qui pense devoir prendre sa revanche de 1870, mais dans toute l’Europe car ses nations sont liées par des alliances.

    • Entre science et magie

    Les innovations techniques comme la photographie, le cinéma, la radio, l’automobile ou l’électricité donnent dans le progrès une foi sans faille avec le positivisme. Convaincus de leur supériorité, la plupart des Européens adhèrent à ce mythe : le progrès matériel va permettre d’accéder au progrès moral. L’Homme, grâce à la technique et à l’amélioration de ses conditions de vie, va devenir meilleur. Ainsi, les religions, qui ne proposent toujours qu’un salut dans l’au-delà, sont-elles concurrencées par les idées des Lumières et par une laïcité, voire un anticléricalisme, qui progresse rapidement dans les mentalités, notamment en France. Cependant, le goût de l’irrationnel demeure et se manifeste dans la mode du spiritisme. On propose de photographier des personnes avec les esprits des êtres chers disparus. Finalement, toute l’époque peut se résumer à cet oxymore où se mêlent la science et la magie : la fée Électricité.


    Fabien & Greg
     

  • Le livret de l’écran s’étoffe et passe à 48 pages !

    Bravo ! Le livret de l’écran intitulé Un Livret pour les Doctes – le terme Docte désigne le Meneur de Jeu dans Les Héritiers –  sera augmenté de deux sections.

    La première récapitulera les Secrets de l’univers sous forme d’une vingtaine de fiches thématiques facilitant les révélations de la méta-intrigue. Exemples de questions concernant un Secret : que sont les Héritiers ? Quand sont-ils apparus ? Pour quelle raison ? Pourquoi rêvent-ils d’une Grande Guerre et d’un Grand Dragon ?, etc. Ainsi, ces fiches faciliteront la gestion de ces découvertes, utiles aussi bien pour guider le Docte que pour rafraîchir la mémoire des joueurs.

    La seconde section venant augmenter le Livret pour les Doctes répertoriera et décrira des lieux d’intérêt parisiens pour les Faux-semblants. À titre d’exemple, on pourra savoir :

    • où trouver des membres de certaines factions ;
    • quelle fée tient telle fumerie d’opium ;
    • quel tailleur est spécialisé dans les costumes pour fées aux anatomies multiples ;
    • où l’on peut entrer en contact avec les druides ;
    • dans quel quartier l’on peut trouver tel groupe mafieux de Faux-Semblants ;
    • pourquoi cette bibliothèque est-elle particulièrement intéressante et accueillante pour les fées ;
    • pourquoi au contraire il faut que celles-ci se tiennent à l’écart de telle église…, etc.

    Ces aides de jeu permettront ainsi de faciliter la tâche du Docte dans la représentation du Paris de la Belle Époque du point de vue des Faux-Semblants, lui fourniront des pistes scénaristiques et des PNJ variés pour donner corps aux aventures qui auront lieu dans la capitale et dans ses environs.

    Dans la prochaine news, on évoquera les nouveaux outils proposés par les quatrièmes et cinquièmes paliers. (Une fois n'est pas coutume, ce sera court.) À moins qu'on décide de vous parler d'un truc un peu plus trivial... mais qui a certainement contribué à vous faire participer à ce crowdfunding !


    Greg