BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Les Trois Samouraïs

Objectif 150% pour l'achat de sabres japonais supplementaires à nos 3 samouraïs !

À propos du projet

Et si, à la place d'un chapeau au panache blanc, on imaginait un chignon noué au sommet du crâne? Si plus bas, bien rangé dans un fourreau noir, ce n'était pas une rapière qu'on voyait, mais un katana?

Les bottes de cuir remplacées par des sandales de bois, et point d'habit d'un rouge écarlate, brodé d'or, aux manches et au col satinés de blanc, mais un Kimono au teint fané, usé par les guerres et les duels au coucher de soleil...

Dans cette réécriture fantasque et dynamique de l’univers des "Trois Mousquetaires" de Dumas, l’intrigue et les personnages se retrouvent transposés dans le Japon du XVIIème siècle, qui ressemble, à bien des égards, à la France de Louis XIII et à notre XXIème siècle.

Jeux d’un pouvoir centralisateur, intrigues à la cour, expansions territoriales, conflits religieux, remettent en question la vision du monde. Mais quatre justiciers samouraïs vont mettre leur audace ainsi que leur bravoure au service de l'honneur de l'Impératrice, afin de déjouer un complot qui pourrait mettre tout le pays en péril !

En s’inspirant de personnages qui ont existé ou font partie de la tradition japonaise, le metteur en scène Thilina Pietro Femino réinvente le roman avec des correspondances historiques précises, une scénographie mouvante et des comédiens en armes.

Alors Mousquetaire ou Samouraï ?

La pièce se jouera  :

- les 9 et 12 février 2018 au Théâtre Douze - Paris 12e

- le 10 mars 2018 au théâtre Camille de Saint-Saëns - Louveciennes

- les 22 et 24 mars 2018 à l'Espace des Arts - Pavillons sous Bois

- le 29 mars 2018 au Centre Paris Anim' La Tour des Dames- Paris 9e

Pour la Compagnie du Mystère Bouffe, qui se revendique de la tradition de la commedia dell’arte, le masque est un appareil scénique qui se retrouve dans toutes ses pièces. La tradition occidentale du théâtre de tréteaux est utilisée et mélangée à la tradition orientale des masques japonais et balinais : création de nouveaux masques avec leur propre code de mouvements et énergies, une approche novatrice des masques du théâtre oriental, et un mélange choisi de masques des deux traditions.

De plus, afin de donner à voir un univers crédible et d’accentuer l'aspect oriental et le dépaysement, la compagnie tient à utiliser des accessoires de qualité en choisissant de vrais sabres japonais.

Les costumes seront inspirés par les habits classiques du Japon du XVIIème. Souples pour les combats, adaptés à la hiérarchie, ils représentent visuellement le caractère du personnage à travers un style prédéfini et une couleur symbolique. Le maquillage et les masques suivront la tradition du théâre japonais (Nô, Kabuki) mais avec une touche plus minimaliste et contemporaine.

Le décor sera modulable et évocateur : l'utilisation d'un tréteau, donc, capable de varier de forme selon l'exigence dramatique selon un principe de réorganisation des modules (planches, tréteaux, rideaux), agencement de parties extérieures (drisses, tissus, bois et bambou) et accessoires complémentaires (meubles et éléments naturels).

Au fur et à mesure que le récit progressera et que nos personnages avanceront dans leur quête, l'action théâtrale sera aussi chorégraphique et, intégrée au jeu des comédiens, les changements de décors seront eux-mêmes une deuxième histoire à suivre, une danse de tableaux et de sons.

A quoi va servir le financement ?

Si nous atteignons notre objectif de 2000€ grâce à vous :

- 5 sabres (katanas et wakizashis) : 1000€
- 4 masques : 1000€

Si nous avons la chance de dépasser notre objectif :

Au total nous avons besoin de 7 masques et de 10 sabres donc chaque supplément est une aide précieuse !

À propos du porteur de projet

Depuis 1979, la Compagnie du Mystère Bouffe construit sa spécificité sur une pluridisciplinarité des arts face à la culture d’une société sans cesse morcelée par le cloisonnement des genres artistiques. Son travail sur l’interactivité entre les arts est donc bien moins la volonté d’une démarche expérimentale que le désir de retrouver l’élan spontané et humain de l’expression artistique.

De la démarche de la Compagnie découle nécessairement une certaine conception du théâtre. Elle s’est incarnée dans l’art de la Commedia dell’Arte. Comparable aux traditions orientales du théâtre No et du Kathakali, c’est de l’essence de cette universalité que Le Mystère Bouffe tire son énergie.

Pluridisciplinaire (pantomime, chant, musique, combats, improvisation, masques), cette expression théâtrale est un véritable art vivant et populaire puisqu’elle conçoit le rôle de l’acteur comme un interprète sensible de la réalité humaine, critique attentif des contrastes sociaux.

N’hésitez pas à visiter notre site internet pour en savoir plus.

Thilina Pietro Femino – Metteur en scène

Sa rencontre avec Carlo Boso, pendant sa formation en philosophie, l’amène à s’orienter vers la Commedia dell’Arte. Il rentre dans la compagnie Il Carro dei Comici avec laquelle démarre une tournée en Italie et à l’étranger. Il continue sa formation en France en tant qu’élève de l’Académie International des Arts des Spectacle. C’est lors de cette expérience, qu’il entame une recherche nouvelle autour l’univers théâtral avec Pascal Arbeille.

A l’issue de l’A.I.D.A.S., il rejoint plusieurs compagnies dont L’Attrape Rêve Théâtre, Fracas d’Art, Les Conteurs à Vis. Il réalise des stages à l’école Nationale de Cirque de Chätellerault et à l’école Noctambules, il pratique l’escrime théâtrale avec Florence Leguy, l’escrime médiévale avec Le Compagnon d’Armes, le Mime, réalise aussi différents stages de chants, de danse, et de commedia dell’arte, masque et improvisation, notamment avec Carlo Boso, Pascal Arbeille, Joséphine Derenne, Myriam Azencot, Mario Gonzalez.

Frederic Kontogom – KURUSUKE – IEMITSU TOGUKAWA

Formé au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, où il a suivi les cours de Catherine Hiegel, Dominique Valadier, Stuart Side et Mario Gonzales, il a joué sous les directions de metteur en scène comme  Jean René Lemoine, Patrice Chéreau, Myriam Boyer, Christophe Perton, Christian Schiaretti, Michaël Batz, Nabil Eiazanl, Anne Bourgeois.

Il a mis en scène sur le plateau de l’Athénée, Voulez vous ouïr les cris de Paris, un spectacle musical d’après les chants polyphoniques de Janequin, puis  Une saison en enfer d’après le poème de Arthur Rimbaud. Il a signé l’écriture d’une pièce pour enfant Le Charivari de Méli et Mèlo, d’un court métrage qu’il a réalisé, Souvenir, et travaille actuellement à l’écriture d’une comédie musicale. Il participe aussi à des compétitions de judo, discipline qu'il pratique couramment.

Pierre Ficheux – KOXINGA – YAGYU JUBEI

Pierre Ficheux intègre l’école « Lecoq » en septembre 1998 et ressort diplômé deux ans plus tard en juin 2000. Il crée et codirige la Cie  « NamCo Théâtre » jusqu’en 2005, (jeu corporel, masque, objet, chant). En 2006, Il joue au Liban, en Belgique, « Don Juan » avec la Cie « Arcinotether. Puis plusieurs créations avec le  « Théâtre du sable ».

De 2008 à 2011, il joue dans Trois pièces de Tchékhov mis en scène par S. Lypsic. Dans « Peines d’amour perdues » avec la Cie « Tutti Quanti ». Puis joue sous la direction d’Hélène Cinque dans « Cymbeline » au Théâtre du Soleil en 2011 et 2012. Il travaille également aujourd’hui avec la Cie « Daru » et la Cie « Entrées de jeu ».

Il a suivit des formations avec J. Pommerat, J.P. Lescot, Robin Renucci, Bernard Grosjean, Eloi Recoin, Ariane Mnouchkine. Se forme au Kathakali en Inde et est ceinture noire de VietVoDao.

Lisa Labbé – OKUNI – MEISHO OKIKO - INO

Formée à l’Académie Internationale des Arts du Spectacle de Carlo Boso, elle complète sa formation par l’acrobatie et le demis-masque, et en pratiquant le clown avec Fred Robbe du théâtre du Faune.

Elle met en scène son premier spectacle professionnel, La Prophétie Aztèque, pour la Cie Latinomania, puis La Cour des miracles, une adaptation de Notre-Dame de Paris de V. Hugo, mélangeant le texte original avec des chants tziganes.

Elle a joué des rôles diversifiés, comme Polly, la jeune amoureuse de L’Opéra de quat’sous, une courtisane de commedia dell’arte dans Le Pacte des fous, Harpagon dans Peste soit des avares, Miranda et Stefano dans  Entre Deux Tempêtes.

Premyslaw Lisiecki – SHOGO JOHN ADAMS – PERE DE TOMOE

Parallèlement à une maîtrise en cinéma à l’université de Paris I, il s’initie au théâtre à l’Université Paris III, puis poursuit sa formation théâtrale au sein de l’Ecole de théâtre Le Samovar. Il complète sa formation en danse-théâtre au Theatro Pazzo et en Commedia Dell’Arte auprès de Luis Jaime Cortez.

Il joue dans les court métrages Refuge de Grégoire Bénabent et Atomes de Lara Hirzel. Au théâtre on l'a vu sous la direction de Damiane Goudet, Lionel Fernandez, Christophe Thiry, Louise Levêque, Djamel Guesmi, Carlo Boso, Sophie Belissent, Omar Boussik, Robert Castle, Thilinia Femino ou encore avec la troupe Mascarade.

Il pratique l’équitation, l’escrime, joue de la guitare et est bilingue français –polonais. Il travaille également dans le domaine de la voix off et de la formation en prise de parole en entreprise et a réalisé un court métrage: Bronson, le cow boy.

Etienne Guerin – TERAO MOTOMENOSUKE - ITO

Pratiquant d'arts martiaux (aikido, escrime, muay thaï, boxe française), diplômé de l’Académie Internationale des Arts du Spectacle, de Montreuil, et titulaire d’une maîtrise de littérature et linguistique françaises et latines (Paris Sorbonne-Nouvelle), il s’est également formé au chant et à la danse au Théâtre du Lierre sous la direction de Farid Paya, Aloual et Pascal Arbeille.

Il suit une formation de danse masquée balinaise sous la direction de Made Jimat, à Batuan (Bali, Indonésie), ainsi que de théâtre Nô et Kabuki avec Shiro Daimon, danseur japonais. Comme comédien, on l’a vu dans du La Légende du Seuil, Hamlet-Machine- Théâtre de l’Homme qui marche ;  Arlequin Valet de deux maîtres, La Nuit des Rois, Les Deux gentilshommes de Vérone, mis en scène par Carlo Boso.

Rebecca Mini - TOMOE

Elle découvre l’escrime théâtrale avec Maître Florence Leguy. Durant trois ans elle se forme à l’art de l’interprétation théâtrale, découvre le théâtre Nô avec  Shiro Daimon, le jeu masqué avec Carlo Boso, Lluis Graels et Giuliano Bonanni,  Le Chœur Grec et la Tragédie avec Pascal Arbeille, le Mime, la danse et le jeu face caméra.

Diplômée en 2013, elle intègre  la compagnie du Mystère Bouffe et joue également avec les compagnies Avanti, l’Alouette, La Louve Aimantée, Fracas d’Art. Puis elle crée avec François Pain Douzenel  la compagnie les Pirates des Songes. Elle continue parallèlement d’affiner l’art du maniement des armes, de la représentation du combat ainsi que son enseignement .

Héloïse FOURNIER - costumière

Des études de dessins à l’école Emile Cohl, puis de design de mode à l’école de Condé ont mené Héloïse vers le costume de scène. Après 7 mois de stage dans divers ateliers de costumes parisiens (Caraco, Mantille et Sombrero, Fbg 22-11, Bas et Haut), elle continue de se former au métier de costumière avec les cours de la ville de Paris (costume historique, tailleur, modélisme).

En 2011, elle monte son auto-entreprise afin de répondre aux commandes de compagnie de théâtre (Babelocura/Revue et Corrigée, Breaknives), de photographe (Alexander JE Bradley), d’artistes musiciens et circassiens (SomeSisters, Cirque Kalisti, Compagnie de Sœurs Bacanes), en plus de réalisations personnelles.

Jose Luis VIVALLO URRA – Facteur de masques

Après des études d’architecture, il se forme en tant que comédien à l’école d’art dramatique ARCIS à Santiago du Chili.

Comédien dans des productions allemandes et françaises au Chili, il interprète le premier rôle dans des pièces comme Peer Gynt d’Ibsen, La force de l’habitude de Thomas Bernhard, Asi que pasen cinco agnos de Federico Garcia Lorca. Autodidacte dans la confection de masques de théâtre, il est le créateur des masques utilisés dans « Peste soit des avares ! » et « Entre Deux Tempêtes » de la Compagnie du Mystère Bouffe.

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet