BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Les Tricyclettes

14 pays : du Népal à la France

À propos du projet

Les Tricyclettes, c'est le projet sur un an de trois étudiantes; Adélaïde, Mathilde et Lucie. Cette année de césure se place dans un intérêt d’ouverture culturelle et écologique que nous souhaitons faire bénéficier à des jeunes de nationalités différentes.

Notre année sera rythmée par plusieurs objectifs : 

- Transmettre nos connaissances scientifiques : Nous passerons d'abord trois mois dans une école au Nord de Katmandou pour nous rendre utile à d'autres qui n'ont pas le même confort de vie que nous. 

- Réaliser une correspondance entre des élèves français et népalais : Pendant tout notre temps dans l’école, nous partagerons quelques activités communes entre les élèves français de l'école Saint Joseph à Saint Cloud et les élèves népalais, et échangerons des questions/réponses afin de faire découvrir et apprécier l’autre dans sa réalité quotidienne, à la fois semblable et pourtant profondément différente.

- Sensibiliser à l'écocitoyenneté : Nous rentrerons ensuite en quatre mois depuis Athènes à vélo jusqu'en France.  Écologique et pratique, le vélo nous est en effet apparu comme le meilleur moyen de locomotion, nous permettant d’établir des contacts privilégiés avec les populations locales.Cette traversée de 5000 km sera entrecoupée de pauses dans des écoles primaires dans différents pays, afin de réaliser un échange culturel et une sensibilisation écologique. 

Fortes de notre riche expérience, nous terminerons notre aventure dans des écoles françaises afin de transmettre ce que nous aurons appris et sensibiliser des élèves français.

 

Action solidaire dans l'école

Cette école vise à donner accès à une éducation de qualité et à moindre coût à des enfants de milieux défavorisés. Créée en 2005 par un couple népalais, l’école accueille aujourd’hui plus de 205 enfants. Grâce à un programme qui prend en compte la préservation de l’environnement, la promotion de la justice sociale, la non-discrimination et plus globalement les Droits Humains, l’école souhaite transmettre une éthique et une ouverture d'esprit aux futurs citoyens népalais.

En tant que volontaires, nous souhaitons partager notre différence culturelle et nos compétences scientifiques, afin de permettre aux élèves de s’ouvrir au monde et de grandir. Pour cela, nous mettrons en place différentes activités autour de la science (travaux pratiques) et de l’écologie. 

 

Le retour à vélo : l'itinéraire

En chiffre qu'est ce que ça donne ?

Plus de 5000km parcourus

+ de 30000m de dénivelé positif

14 pays traversés

3 vélos

+ de 1000 élèves sensibilisés à travers l'Europe et le Népal

Des milliers de sourires !

Votre soutien sans limite !

A quoi va servir le financement ?

Un tel projet nécessite un certain budget, en l'occurence notre budget total est de 18820€. C'est pourquoi nous sollicitons votre aide pour compléter nos revenus personnels et l'argent que nous avons récolté pour le projet !

En effet, nous avons déjà reçu le soutien de plusieurs bourses et de sponsors matériels et financiers:

Concernant la cagnotte nous avons fixé un objectif de 4000€. En voici le détail :

Le matériel électronique nous sera utile pour vous donner des nouvelles du projet, pour établir le contact entre les écoles mais aussi pour réaliser un fillm à notre retour.


Nous avons donc besoin de votre aide, aussi minime soit-elle ! En échange de vos dons vous recevrez toute notre reconnaissance mais également des petits cadeaux !

À propos du porteur de projet

Toutes les trois en école d’ingénieur à Phelma (INP Grenoble), cela fait longtemps que nous avons envie de réaliser un projet à la fois utile et hors du commun. Il nous semble important de s’ouvrir au monde d’un point de vue culturel et écologique, tout en partageant nos connaissances scientifiques. Nous avons choisi de nous adresser à des jeunes, il nous a paru intéressant de permettre à des élèves d’une classe primaire de pouvoir s’ouvrir à une nouvelle culture via un échange, dont nous serons les intermédiaires. Le sujet du respect de notre planète est un sujet dont ils ont souvent entendu parler autour d’eux par des personnes plus âgées ; une intervention de personnes à qui ils s’identifient plus facilement peut les interpeller d’une autre façon.

Rejoignez l'aventure : soutenez un projet 100% féminin, écocitoyen, sportif et solidaire ! 

Share Suivez-nous