BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Les Saisons de l'étrange

La première saison en six épisodes d'une nouvelle aventure de l'imaginaire

Un mot du graphiste

Vivian, tu surveilles la porte ? Merci. Si le Maître revient, tu te souviens du signal ? Tu ulules trois fois. Tu ulules, t’as compris la blague ? Oui je sais qu’on a pas beaucoup de temps mais on peut rigoler non ? Ça va je me dépêche.

Bonjour tout le monde,

Je ne sais pas de combien de temps je dispose donc je vais essayer d’être bref. Arthur a réussi à leurrer le Maître de l’Étrange en lui faisant croire qu’il avait retrouvé dans les rayons de sa bibliothèque le dernier exemplaire du Natorum Demento. Vous imaginez qu’un grimoire antédiluvien écrit avec du sang sur de la peau, il en salivait ce cher Maître. Ou alors il avait faim, j’ai encore du mal à décrypter toutes ses expressions. Vivian en a profité pour crocheter la serrure de ma cellule (mon loft comme l’appelle le Maître, sous prétexte que c’est assez grand pour que je m’y allonge), pour que je vous écrive un petit mot sur cet ordinateur bizarre qui laisse échapper une fumée verte et phosphorescente. Et des petits cris étranges, aussi.

Tu sais où le Maître a acheté ça Vivian ? Comment ça on s’en fout ? T’avoueras qu’un ordinateur à moitié vivant ça se trouve pas dans nos magasins ! Je me doute bien que c’est pas le moment d’être curieux sauf que là c’est trop tard. Alors tu sais ? Il a ramené ça d’une expédition en Antarctique ? Drôle de… Aïe ! Vivian tu me crois ou pas mais je pense que le clavier a essayé de me mordre. Je me dépêche, ne t’énerves pas.

Donc comme vous l’avez vu chers contributeurs, la semaine dernière nous (et par nous, je veux bien entendu dire « vous ») avons débloqué le second palier : l’artbook. Et comme le dirait Freezer, ce n’est même pas sa forme finale ! Quoi qu’il en soit, cette nouvelle a fait bondir mon cœur de joie. Bien évidemment, tout le déroulement de ce crowfunding me réjouit jusqu’ici. Votre enthousiasme, votre confiance… Mais là, vous nous permettez de vous montrer ce qui d’habitude reste dans les coffres rouillés du Maître : les couvertures alternatives.

Inutile de vous préciser que le projet tout entier des Saisons de l’étrange m’emballe tellement que pour chaque livre, j’ai fait un bon paquet de couvertures. Déjà parce que je m’amusais comme un enfant, mais aussi parce que c’était pour moi l’occasion de tester plein d’approches, de coucher sur le papier toutes les idées que ces romans déjantés m’ont inspiré. Et je suis on ne peut plus ravi de me dire « Ce coup-ci, je vais pouvoir les partager ». Pas par souci d’ego, mais parce que le principe de la couverture alternative fait partie intégrante de l’esprit des Saisons. Les comics en proposent toujours et comme ils sont l’une des sources d’inspiration de ce label, cela nous paraissait à nous trois une évidence que de reprendre cette idée.

Et grâce à vous, nous avons désormais la possibilité de vous proposer un recueil de 32 pages (rien que ça) avec une foule de ces variant covers. Est-ce que nous disposons du matériel nécessaire pour le remplir ? À ras-bord les amis. Et si, comme les méchants des mangas, l’artbook atteint sa forme finale de 64 pages, soyez assurés que là encore, nous avons de quoi faire. Alors du fond de nos cœurs à tous les trois (pour ceux qui sont sur les étagères du Maître, je ne m’avancerai pas, ils ne m’ont pas l’air tous humains) un immense merci. Et pour exprimer notre gratitude, nous vous livrons un petit aperçu de ce à quoi vous aurez droit !

Sur ce, j’entends Vivian imiter la chouette, alors je file dare-dare dans mon « loft », autrement je vais encore être privé de dîner (quoi qu’entre nous, l’omelette au shoggoth je commence à en avoir un peu marre). Merci encore à vous tous et à très vite !

Melchior