Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Rapport sur les riches en France

par l'Observatoire des inégalités

À propos du projet

La crise du covid-19 qui frappe massivement la France révèle et accentue encore les inégalités. Une partie de la France aisée s'est échappée dans les résidences secondaires quand les plus modestes sont confinés dans des appartements surpeuplés. Caissières, aides-soignantes et livreurs sont en première ligne quand de nombreux cadres télétravaillent. Ces inégalités fracturent de longue date notre société : « la France qui gagne » va de mieux en mieux, alors que la précarité du travail et le mal-logement persistent.

Au sujet des riches, la discrétion est de mise. Qui est riche en France ? Combien gagnent les riches et combien sont-ils ? Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'information manque. L'Observatoire des inégalités a pour objectif de publier un document unique en son genre : le premier Rapport sur les riches en France. Si vous nous en donnez les moyens, cet ouvrage aura pour but de réunir les principales données qui concernent le haut de l’échelle sociale.


 

Le grand silence des riches

Les riches défendent souvent la liberté d’entreprendre mais libèrent très difficilement l’information sur leur situation. Pour vivre heureux, vivons cachés. Comment partager équitablement les richesses d'un pays sans que l’on connaisse sérieusement qui gagne combien ? Aujourd’hui en France, on ne sait toujours pas à quel niveau fixer un seuil de richesse ni comment évolue le nombre de riches. Sur ce sujet, la statistique publique est muette. Les classements des super-riches publiés chaque année ne portent que sur un tout petit nombre de personnes. L'Observatoire des inégalités cherche avec ce nouveau document à rompre ce silence. Et grâce à vous, nous pourrons le faire.

Pour une France solidaire

Nous n’avons pas à aimer ou détester les riches, le propos n'est pas là. Ce rapport a pour but de décrire la société telle qu'elle est, d’en faire apparaître les fractures. Bien sûr, les fortunes faramineuses nous indignent : une poignée de grands patrons touchent en un an plusieurs siècles de smic. Ce n’est pas tenable.

La crise actuelle le montre bien : la France qui vit bien, qui est à l'abri du besoin et du risque ne se résume pas à ces fortunes colossales. Il est très commode pour les catégories aisées de se focaliser sur le 1 % les plus riches pour éviter d’avoir à contribuer à la solidarité. C’est l’inégale répartition des revenus à grande échelle qui pose problème, pas simplement le sort de quelques super-nantis vite désignés.

Demain, pour se relever de la crise qui le frappe, notre pays aura besoin d'un effort bien plus large qu'un impôt sur la fortune ou une taxe sur les ultra-riches. C'est l'ensemble de la solidarité que notre rapport appelle à refonder.

 

© Deligne

Un document indispensable au débat dans un contexte particulier

Depuis 17 ans, nous avons réuni un grand nombre de données et d’analyses sur la richesse en France. Nous devons aller plus loin et faire de ce rapport un document de référence, largement diffusé. Un document qui s’adresse à tous ceux qui veulent s’informer, pas seulement aux experts. Une meilleure connaissance de tous les pans de la société et de ses évolutions doit soutenir le débat public sur les politiques de solidarité et de redistribution qui devront se mettre en place demain, rendues encore plus nécessaires par la crise sanitaire actuelle.

À quoi va servir le financement ?

Le contexte est particulièrement difficile pour tout le monde. L'Observatoire des inégalités n'y échappe pas et doit réduire son activité. Mais nous n'abandonnons pas. Nous voulons essayer malgré tout de publier ce rapport. Nos moyens financiers ne nous permettent pas d'éditer ce document sans votre aide. Chacune de vos contributions financières compte pour nous et fait l’objet d’une contrepartie. Pour 45 euros par exemple, vous bénéficierez d’une réduction d’impôt de 29,70 euros et nous vous enverrons le rapport dès sa parution.

 

Premier palier : 10 000 €  pour éditer le livre

Grâce à votre contribution, nous pourrons engager les frais nécessaires à la fabrication du rapport : la préparation du texte pour l’édition et la mise en page. Puis nous donnerons le feu vert à l’imprimeur ! Nous prévoyons d’imprimer 2 000 exemplaires. À parution, nous comptons vendre ce rapport au prix maximum de 10 € (+ frais d'envoi).

Nous avons atteint ce premier palier : merci ! Grâce à vous, nous savons que l'ouvrage va paraître.

Deuxième palier : 15 000 €  pour diffuser plus largement

Merci ! Vous nous donnez les moyens de mettre ce document entre davantage de mains, en imprimant 1 000 exemplaires supplémentaires. C'est nécessaire ! Nous pourrons ainsi donner toute l’audience qu’il mérite à ce premier Rapport sur les riches en France.

Troisième palier : 20 000 €  pour les vidéos, infographies, etc.

En route pour le troisième palier ! Vos contributions aideront l’Observatoire des inégalités à lancer une campagne de communication sur les réseaux sociaux à l’aide de visuels réalisés par notre graphiste, et à réaliser une vidéo de présentation des chiffres-clés présentés dans le rapport.

Quatrième palier : 30 000 €  pour soutenir un organisme indépendant

Vos soutiens vous permettent de pré-commander le rapport sur les riches en France. Vous  serez  ainsi  parmi les premiers à le recevoir. Vous aidez l’Observatoire des inégalités à poursuivre ses activités et à inventer de nouveaux outils. Dans cette période difficile, où nous perdons une partie de nos ressources, nous en avons besoin. Savez-vous que l’Observatoire des inégalités est financé pour plus d’un tiers par les dons de particuliers, engagés à nos côtés ? Votre aide nous permet de continuer à alimenter chaque semaine notre site internet entièrement gratuit et disponible pour tous.

Cinquième palier : 50 000 €  pour assurer notre équilibre financier

Merci beaucoup ! Notre campagne dépasse nos espérances, alors que le contexte était très incertain. Nous continuons notre campagne jusqu'au 20 mai, en espérant rassembler 50 000 euros. Avec cette somme, nous pourrons compenser la perte de recettes subie par l'Observatoire des inégalités cette année et assurer l'équilibre financier de notre organisme indépendant. Pendant quelques mois, nous ne pouvons plus organiser de formation, d'interventions publiques ou auprès de jeunes. Alors, mettons toute notre énergie et nos ressources sur notre site internet et nos publications imprimées !

À propos du porteur de projet

L'Observatoire des inégalités, 100 % indépendant

L'Observatoire des inégalités existe depuis plus de 17 ans grâce à des citoyens comme vous. Votre aide nous est plus que jamais indispensable.

Nous disposons de peu de subventions publiques et nous refusons toute publicité. Nous vivons pour l’essentiel de dons de particuliers et de nos propres actions (édition, formation, conférences, etc.). Nous ne dépendons d'aucune institution. Nous n'avons aucun lien avec des partis politiques, des organismes syndicaux ou religieux.

Le site www.inegalites.fr s’est imposé comme la référence en matière d’information sur les inégalités. En accès libre, il reçoit environ trois millions de visites par an. Sa lettre d'information gratuite est diffusée auprès de 15 000 abonnés.

Nos précédentes publications

Share Suivez-nous

FAQ