BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Les Pupilles Insolites

la photo est le témoignage de celui qui regarde, comme le vin est l'empreinte de qui le vinifie

À propos du projet

Chères amies, chers amis,

«Les Pupilles insolites», livre d’art

format italien 21x24cm,

224 pages

3000 exemplaires

un portrait de la plus insolite des séries photographiques autour du vin ; de la plus grande collection d’étiquettes de vin nature au monde ; des bonsconseilsnaturelsdu sommelier, de brèves, de nouvelles et de bande dessinée « avec des dessins sans sulfite ajouté » !

Il y a quelques années j’ai pu voir une exposition photographique sur le thème du vin. Bien que partisan du travail de mon confrère, quelque chose m’a perturbé : tonneaux, rangées de vigne, grappes, outils agricoles, mousses, mas et châteaux, bouchons, bouteilles, presses, tout ce qui est nécessaire à la vinification, mais… Que ce soit en France, en Espagne, en Grèce, en Géorgie, en Allemagne ou en Italie, l'univers viniviticole montre les mêmes objets, paysages identiques et répétitifs, dessinés par les textures des vignes.

Alors, j’ai décidé de préparer, moi aussi, une exposition photographique en hommage au vin. J’ai choisi de présenter les vignerons eux-mêmes, car femme ou homme, leur personnalité profonde nourrit le vin ; leur manière de l'élever donne à chaque verre un caractère typique. Cette rencontre des femmes et des hommes, faiseurs de vins a motivé ma démarche de photographe.

N’ayant pas assez de matière autour de moi pour une exposition entière, je suis allé voir un ami, caviste et sommelier, passionné par son métier et connaissant personnellement tous les producteurs de bouteilles proposées dans son commerce. Je lui ai parlé de mon idée d’exposition et je lui ai demandé s’il accepterait que je l’accompagne rencontrer ces vignerons.

Il a fallu trois ans pour réunir cette série. Pendant ce temps, j’ai eu l’occasion de rencontrer des personnes qui adhéraient à mon idée et avec lesquelles est né ce projet d’édition « Les Pupilles Insolites » : un livre photos, une rarissime collection d’étiquettes de vins naturels, les conseils du sommelier, les dessins d’un vigneron peintre auteur des plus insolites parmi les étiquettes rassemblées, des nouvelles et des articles autour d’un tour de France des vins naturels. Cet ouvrage n’a bien sûr pas la prétention d’être exhaustif, c'est pourquoi certains amis vignerons nous pardonneront de ne pas y figurer. Il se veut introductif, autour d’un monde et un mode de relation à la vigne, à la vinification et aux vins, considérés souvent, et selon nous à tort, insolites.

muto

L’idée de collectionner des étiquettes de vin naturel a surgi un jour, répondant à mon envie de me souvenir des lieux, des personnes, des bons moments passés, des jolies découvertes autour de bons vins. Quoi de plus pertinent que de récupérer les étiquettes des bouteilles dégustées?

Tout au long de ma récolte, j’ai été séduite par l’allure des bouteilles que je goûtais, car leur présentation se démarquait des sempiternelles étiquettes ornées d’un château, d’un blason ou de traditionnelles gravures de vignes. Mon parcours de dégustation m’a conduite dans un univers riche en invention. Chaque étiquette de bouteille était unique, désopilante, pleine d’une humeur insolente, d’humour caustique ou poétique : jeux de mots, dessins habiles parfois proches de la caricature, couleurs enfiévrées... ou alors bichromie en toute simplicité : du rouge et du blanc, de l’orange et du noir. Mais toujours une surprise.


Fréquenter les Papilles Insolites (bistrot cave, où j’ai découvert le vin naturel) ne se résume pas à se régaler avec des vins plaisants ou qui parfois surprennent les papilles, les émoustillent et incitent à s’interroger et à se laisser dériver au fil des arômes. Aller aux Papilles, c’est prendre un ticket d’entrée pour une exposition insolite. Découvrir de nouveaux tableaux miniatures, c’est ainsi que je regarde ces étiquettes, avoir à résoudre l’énigme des jeux de mots, celle de la peinture ou du dessin, tout en me délectant d’un verre de vin, me laisse toujours une sensation agréable. Plaisir de l’ouïe, de la pensée, de l’odorat et du palais, sollicités ensemble.

Un soir, nous discutions entre amis, et l’idée nous est venue de faire un livre pour concrétiser le projet photographique de muto, dont la série sur les vignerons était toujours en chantier. Nous nous sommes dit que la collection d’étiquettes, ainsi que les bons conseils du sommelier, compléteraient magistralement les photographies. Le vin naturel suscite les passions, et trois passionné-e-s se sont laissé-e-s tenter par un pari issu de leur expérience personnelle : le sommelier tombé à tel point dans la cuve du naturel qu’il en a fait son métier ; le photographe, acquis corps et âme à la dégustation du breuvage, l’a pour ainsi dire bu et questionné à travers les lentilles de verre de ses objectifs ; la candide, longtemps vierge à cet état de nature, mais que la curiosité et le plaisir de la découverte ont propulsée dans une galaxie inconnue et époustouflante, celle de l’oenographilie.

C’est la conjugaison des regards de ces trois passionné-e-s qui a donné naissance à l’aventure de ce tour de France des vignerons.

Anaïs

Sommelier parmi les maisons les plus prestigieuses « triple étoilées » au guide Michelin (Le Moulin de Mougins, puis Troisgros à Roanne, et Michel Guérard à Eugénie les Bains), j’ai mûri mon goût et ma passion des grands vins pendant plus de dix ans. A la suite d’un concours de circonstances, j’ai rejoint Les Caves Taillevent, annexe du célèbre restaurant et l’une des plus grandes caves parisiennes, comme co-responsable des achats et des ventes.


C’est au cours de ces nouvelles fonctions qu’un soir d’hiver 1999, j’ai franchi le seuil d’un « bistrot cave » rue Gay Lussac : Les Papilles, ici que des ovnis ! y’en avait plein les murs et c’est là que mes futurs mentors allaient me scotcher en deux gorgées...J’en profite d’ailleurs pour les remercier vivement et à jamais pour cette belle rencontre... Gégé et Pierrot... Et quelle claque j’ai prise, je m’en souviens comme si c’était hier!!!

Cheverny « Crope » d’Hervé Villemade ? Mazel « Larmande » de Gérald Oustric ? Quèsaco ? Deux vins plus qu’évidents, d’une limpidité déconcertante, insolemment représentatifs de leur terroir, à la fois profonds et gourmands à souhait et, surtout, dotés d'une grande « buvabilité » ou « torchabilité » comme on aime à le dire... Dès cet instant, j’étais tombé dans la potion bacchique... Aux oubliettes les grands crus classés, à l’évier le Dom P ou autre Cristal, aux sauces les blancs levurés et tartriqués... Je veux déguster et boire du vin, du vrai !!!


Profondément ému et mû par l’attrait du vin naturel, persuadé de son succès auprès d’un public plus large et plus ouvert, je participe dès lors à la création et à l’essor de la Cave des papilles, dans le XIVe arrondissement de Paris, pendant près de 7 ans. Au cours de ces années, les concomitances des premières « Dive bouteille » et autres « remise», deux salons précurseurs, celles des dimanches enivrés de Groslay, ou des nuits bistrotières parisiennes et de province, en passant par les longues déambulations de vignoble en vignoble, m’ont conduit tout naturellement à mettre en pratique ces vingt ans d’aventures humaines, vineuses et culinaires en débouchant à Pau le cru 2009 des Papilles Insolites.


Si vous aimez les vins authentiques, digestes et au fruit croquant, foncez goûter du vin naturel, vous n’aurez plus ensuite la même idée sur ces vins d’artisans de France et d’ailleurs, libres et vivants ! Ce livre n’est pas un annuaire ou un guide d’oenotourisme de plus, il mêle l’art et le vin avec une touche d’obsolescence et de naïveté. Conçu en collaboration avec Anaïs et Muto, nous le destinons au plus grand nombre, amateur, pro, passionné ou néophyte, attiré par la diversité culturelle et humaine que procurent la découverte du vin naturel et la rencontre de ses acteurs.

Jean Pascal

Michel Tolmer, dessinateur, et Xavier Champion, dessinateur, avec des pages de bande dessinée, Jean-Bernard Pouy, écrivain, avec sa nouvelle Le Bar parfait et Jean-Pierre Mélot, écrivain et docteur en histoire de l'art, avec une taxonomie des étiquettes et ses impressions sur les photos.

Les vins naturels sont issus:

- de raisins cultivés selon les principes de l’agriculture biologique voir biodynamique

- d’untravail rigoureux à la vigne tout au long de l’année (taille souvent sévère, labours réguliers, traitements non chimiques mais organiques…)

- d’une vinification des raisins et de l’élevage des vins entièrement naturels, sans levures exogènes ni enzymes de synthèse, sans chaptalisation ou acidification, peu ou pas de filtration et de soufre à la mise en bouteille (d’ou l'importance de récolter des raisins de qualité optimale pour éviter maladies et accidents de vinification)

L’expression pure d’un cépage et de son terroir, sans artifice, ni de goût « markete ».

L’absence de chimie et d’œnotechnologie en font des vins fragiles et parfois capricieux.  Il est donc important de bien les stocker (environ 14°).

Aussi, lors de la dégustation, les préparer suivant leur humeur en tenant compte de la température de service et l’utilisation presque systèmatique de la carafe afin de les oxygèner pour qu’ils se livrent sous leur meilleur jour.

Les vins naturels sont des vins vivants qu’il faut respecter manipuler et déguster avec attention.


Les portraits des vignerons

Cliquez sur les photos pour aller voir la série sur le site de muto.

Claude Courtois, Domaine Les cailloux du paradis                                                                                                                 Axel Prüfer, Domaine Le temps des cerises Hirotake Ooka, Domaine de la Grande Colline Nicolas Vauthier, Vini Viti Vinci. Jérôme Jouret

la collection d'étiquettes

Claude Courtois, Domaine Les cailloux du paradisAxel Prüfer, Domaine Le temps des cerises  Hirotake Ooka, Domaine de la Grande Colline   Nicolas Vauthier, Vini Viti Vinci  Jérôme Jouret, Domaine Jouret

(Ulule accepte les chèques qu'à partir de 500€)

vous pouvez envoyer un chèque de la somme désirée, suivant la contrepartie souhaitée, nous en enverrons une photo à l'équipe Ulule et ils comptabiliseront le soutien sous le label Apports Extérieurs.

Le chèque doit être à l'ordre de :

Dario SIRAGUSA
77 rue cCastetnau
64000 Pau
.

Le chèque vous sera rendu si la souscription n'aboutit pas.

Si vous choisissez cette option, prévenez nous en nous envoyant un mail à l'adresse : [email protected]

À quoi va servir le financement ?

80% du budget que nous demandons financent la mise en page, l'impression et la diffusion du livre.

20% seront destinés aux frais: 

  • droits d'auteur des partenaires qui ont bien voulu proposer leur travail pour compléter notre projet d'édition;
  • financement des contreparties;
  • frais de port;
  • frais Ulule.

Si vous nous amenez au ciel, que le budget est atteint, nous pourrons retirer la limitation sur les repas exceptionnels et vous proposer d'autres contreparties comme des planches de bd et des tirages photos. Chaque 10% de plus sur le total, nous permetterait de traduire dans sa totalité l'édition pdf en une autre langue.;

À propos du porteur de projet

Nos références et contacts

nous suivre sur facebook

Nos partenaires