Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Les Métiers d'Art à Strasbourg

Itinéraires photographiques d'atelier en atelier

À propos du projet

Ce livre regroupe une sélection de quatre années de photographies chez les artisans
d’art strasbourgeois
.
Je n’ai pas cherché à être exhaustif, mais à éveiller la curiosité.Saisir les talents au hasard
des rencontres, sur le chemin de chez moi à mon travail, pour faire la promotion des métiers
d’art
à Strasbourg, et bien au-delà j’espère. Après plusieurs essais, maquettes, combinaisons
d’images et corrections, le projet final est prêt à être lancé.

Voilà un petit aperçu de la maquette du livre, qui nous a permis de mettre en évidence
des petites choses à améliorer pour le montage du projet final
:

 

À quoi va servir le financement ?

C’est un livre qui demande à sortir de mon réseau, qui mérite un réseau de distribution et qui a besoin de l’expertise d’une maison d’édition qui soit dans le même état d’esprit, et qui ait la même vision du projet, que moi. C’est Astrid Franchet, des éditions éponymes, qui me donne l’opportunité de bénéficier de cette expertise et de ce réseau, pour faire connaître au  plus grand nombre cet univers, que j’ai eu la chance de découvrir et photographier avec grand plaisir.
Avec Astrid, les choses restent à taille humaine. Nous partageons la même vision du projet et de sa diffusion. Faire un beau livre en restant accessible. Nous avons à cœur  que ce soit un bel objet, au meilleur prix.
L’appel que nous lançons a pour but de financer en partie un livre de 156 pages, regroupant 254 photographies, réalisées chez 28 artisans, qui m’ont accueilli dans leur atelier. L’impression sera confiée à un imprimeur qui aura parfaitement cerné notre demande de réaliser un beau livre, un livre tactile, à la hauteur de la qualité du savoir-faire des artisans, qui nous font confiance. Parce que pour moi, il est important d’avoir un contact avec une photographie, de ressentir la surface texturée d’un papier, ressentir la matière photographiée d’une certaine façon, pour un rendu fidèle de mon travail photographique sur ce projet.

À propos du porteur de projet

«Je pense que le propre d’un photographe c’est de trahir le réel. Il faut simplement maîtriser cette trahison, et il faut qu’elle soit en cohérence avec soi-même», Raymond Depardon

Le livre «Les Métiers d’Art à Strasbourg» est comme point d’orgue à ce travail photographique, à ces rencontres, si riches qu’elles m’ont transformé profondément. C’est un ouvrage, que nous souhaitons beau, généreux et accessible. C’est un livre que nous voulons destiner en premier lieu à ceux qui, comme moi avant de me plonger dans cet univers, n’osent pas pousser les portes, rencontrer l’artisan au coin de la rue, et qui pensent qu’un luthier est un vieux monsieur avec un tablier bleu et une grosse barbe. Les artisans, qu’ils soient jeunes ou moins jeunes, sont conscients de leur héritage, et du rôle qu’ils ont à jouer dans la mise en lumière de leur savoir-faire. Mon propos n’était pas d’être exhaustif, mais de montrer que les artisans ont toujours, et de plus en plus, une place dans notre quotidien. De montrer un peu de la magie qui opère dans leur atelier, leur rapport à la matière, et de raconter une histoire

Photographe autodidacte strasbourgeois, je parcours la ville, dès potron-minet, depuis 2014. Mon appareil en bandoulière dès que je prends la route. Je pratique une photographie du mouvement et de l’instant. Une image apparaît, je la saisis. Au-delà de l’image produite, la photographie est devenue pour moi, avec le temps, un moyen de faire des rencontres. Et aussi une rencontre avec ma ville, poétique et peuplée des fantômes de la veille. Une image montrant la ville à travers le prisme de mon regard et de mes émotions.
Une rencontre avec certains de ses habitants aussi, ceux qui par nature semblent inaccessibles et enveloppés d’un certain mystère, les artisans d’Art de Strasbourg. Depuis mes premières photographies réalisées avec eux, ce projet s’est imposé à moi comme une évidence. Par une démarche photographique sans limite de temps et altruiste, j’ai pu construire, avec l’aide et la confiance de ces femmes et de ces hommes, des photographies, qui donnent à voir des gestes ancestraux, des visages et un outillage, dans leur contexte et dans notre temps.

Je me suis formé aux images en me plongeant dans une bibliographie plutôt riche et un fond documentaire d’époque, auquel j’ai eu la chance d’avoir accès, au travers d’un projet photographique au long court, que je mène en parallèle et avec beaucoup de plaisir, à la Fondation de l’Œuvre-Notre-Dame de Strasbourg. Sublimer l’ordinaire, mettre en lumière les gestes, au-delà des idées reçues, pousser à la curiosité et à ouvrir les portes. Parce qu'il est important de revenir à l’essentiel, de réduire nos rythmes, pour mieux voir et comprendre ce qui nous entoure. Après un premier livre, «Argentoratum, Itinéraires Photographiques de l’Aube à l’Aube», j’ai continué à sillonner la ville sur mon vélo. Alors tous en selle avec nous, pour une nouvelle aventure photographique.

Share Suivez-nous