BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Les jeunes visionnaires de Ndébiène Gandiol

Projet pour le développement économique et environnemental au Sénégal

À propos du projet

 

Nous, les jeunes du quartier de Bel Air à Poitiers accompagnés par les animateurs de la Blaiserie souhaitons partir au Sénégal du 17 juillet au 31 juillet pour un séjour solidaire.

Les grands du quartier sont venus témoigner au centre de la Blaiserie de leur voyage solidaire en 2014 puis en 2015-2016 lorsqu'ils sont partis en autonomie.

Ils nous ont donné l'envie de partir à notre tour.

Nous avons choisi de faire des actions environnementales sur les communes de Ndébiène Gandiol.

Actuellement, notre groupe veut continuer les actions en mettant l'accent sur :

* La Langue de Barbarie est une longue bande de sable d'une trentaine de kilomètre. En 2003, craignant une innondation de la ville de Saint-Louis, le président Sénégalais décide de creuser une brèche de 7km. Depuis la brèche ne fait que s'aggrandir créant d'énormes changements environnementaux et détruisant même des villages.

 

  Un projet de développement communal est mené par la collectivité de Gandiol et l'ARD ayant pour finalité la construction d'une décharge (traitement des déchets et recyclage) qui servira à l'ensemble des communes de Ndébiene Gandiol.

C'est dans le cadre de ce projet de développement que nous allons mener nos actions.

  • Les Jeunes Visionnaires de Gandiol : groupe de jeunes de 16 à 20 ans investi sur les actions de sensibilisation et de promotion de tourisme de Ndébiene. Nous formerons des binômes français-sénégalais et nous partagerons l'ensemble de notre temps sur les différentes actions.
  • L'agence de tourisme solidaire de Tahir Diop, est notre partenaire qui assure le logement, la communication et la logistique.
  • L'ONG Hahatay de Mamadou Dia, développeur de projets solidaires, avec qui nous allons mener des actions interculturelles.
  • L'ARD, M. Oussmane Sow, et son technicien Madmadou Diop, viennent apporter leur expertise sur le projet de 5 ans de gestion des déchets.
  • La communauté de Gandiol, représenté par le Maire Arouna Sow qui  appuie notre démarche globale avec l'ensemble des acteurs locaux.
  • La Blaiserie, qui nous accompagne dans notre envie de réaliser un voyage solidaire en trouvant les financements, en travaillant avec les partenaires et en organisant les journées sur place...

Nous nous mobilisons depuis 4 mois pour ce projet. Les animateurs nous ont proposé plusieurs ateliers au mois de février.

  • Le premier atelier nous a permis de discuter du rôle de chaque partenaire sur place, de clarifier nos objectifs. Nous avons également réfléchi à ce que signifie les termes "solidarité internationale", "humanitaire" et "développement".
  • Le second atelier a permis d'interroger nos représentations du pays, et des différences culturelles.

 

Nous avons également : 

  • Créé un pitch pour pouvoir promouvoir le projet sur Ulule et en parler plus facilement à nos amis, voisins, professeurs, famille...
  • Ecrit des lettres de motivation personnalisées
  • Exploré le fonctionnement de Ulule et commencé à travailler sur l'écriture du projet (fixer ensemble les contreparties, le budget...).
  • Choisi les actions que nous voulions réaliser.

 

En mars, nous avons également préparé une conférence avec Amnesty International sur les droits humains.

Trois d'entre nous ont préparé un discours pour présenter notre projet à l'issue de la conférence.

Nous avons également préparé une animation pour ouvrir le débat et l'échange avec le public.

Nous avons cuisiné une partie de l'après-midi pour proposer un apéritif à la fin de la conférence.

 

En avril, nous allons nous former avec "Passeurs d'Images". Un professionnel va venir nous apprendre à faire des photos et des prises de bruitage qui nous serviront ensuite à faire un récit de notre voyage.

Il reviendra après notre voyage pour nous aider à monter un Mash-up, grâce à une table spécialement faite pour ça.  

 

Pour les plus curieux, vous pouvez trouver ci-dessous le projet lors de son commencement en 2014.

Une action de coopération avec le Sénégal a été démarrée en 2014, et elle avait pour finalité d’améliorer l’économie locale : construction d’un mur d’enceinte et nettoyage d’un terrain pour du maraîchage.

Le projet solidaire depuis quatre ans a permis de développer ce maraîchage pour permettre aux populations de développer le commerce et très récemment la construction de cabanes pour le tourisme solidaire à Gandiol.

  

La construction du mur en 2014                            La nouvelle cabane pour le tourisme

 

      

               Les chantiers en 2014                                                   Sensibilisation dans les écoles

Vidéo du projet en 2014 :

Après 2014, certains jeunes du quartier ont monté leur association (accompagné par les animateurs de la Blaiserie) pour continuer de partir en autonomie: Soli'sport.

En 2015 et 2016, ils ont fait deux voyages d'études. Ils ont reperé les besoins sur place et nous les ont rapportés pour qu'on puisse à notre tour choisir les actions à mener.

A quoi va servir le financement ?

 

 

 Grâce à vos dons sur cette plateforme, nous pourrons:

- acheter du matériel pour le nettoyage : deux charrettes et deux ânes, petit matériel de nettoyage (pelles, râteaux…)

- acheter du matériel pédagogique : peinture, cahier, crayons…

- proposer des actions de sensibilisation avec l'ARD (Agence Régionale de Développement)

 

À propos du porteur de projet

 

   Augustine, 16 ans, élève au collège. "Je souhaite participer à ce projet de solidarité pour découvrir un autre mode de vie et aider les autres".

   Emy, 17 ans, élève en lycée professionnel. "Je souhaite participer au projet de solidarité les jeunes visionnaires de Gandiol pour découvrir un autre mode de vie, aider les autres et pour aider des personnes qui n'ont pas les mêmes moyens que moi."

  Flavien, 17 ans, élève au lycée général. "Je suis volontaire pour ce projet car j'aimerais apporter mon aide, participer à l'augmentation du tourisme et sensibiliser les jeunes sénégalais à l'environnement".

  Hafede, 15 ans, élève au collège. "L'aspect qui m'intéresse le plus dans ce projet est le fait de partir aider un autre pays pour l'environnement et de pouvoir prêter main forte à d'autres enfants".

Madeleine, 17 ans, élève au lycée professionel. "Nous sommes tous motivés pour découvrir le Sénégal, on aimerait voir comment se passe la vie là-bas, la culture, la cuisine...".

Rahim, 16 ans, élève au collège. "C'est la première fois que je participe à un projet comme celui-ci, j'aime participer et aider. Et j'aime découvrir des nouvelles régions".

Sara, 16 ans, élève au lycée général. "Ce projet m'intéresse particulièrement par la découverte de nouvelles cultures, de nouveaux horizons, de nouvelles personnes et une expérience unique à vivre."

Kalathoumi, 16 ans, élève au collège. "Ce projet nous permettra d'apprendre beaucoup sur les jeunes Sénégalais, sur leur façon de vivre, on aimerait connaître leurs traditions, aller là-bas serait une expérience unique pour chacun de nous".

Pauline, 17 ans, élève au lycée professionel. "Je participe au projet des jeunes visionnaires qui me permettra d'acquérir de nouvelles connaissances, d'apprendre de nouvelles cultures et le savoir-vivre du Sénégal".

Kevin, 17 ans, élève en lycée professionel. "Je souhaite partir au Sénégal pour pouvoir découvrir d'autres cultures, vivre comme les Sénégalais et améliorer leur mode de vie avec ce projet."

 

 

Anthony, 40 ans, Responsable Jeunesse 15- 25 ans à la Blaiserie.

 

    


                        Elise, 24 ans, animatrice jeunesse à la Blaiserie. 

 

 

                                         Maria , 24 ans, Volontaire Européenne à la Blaiserie.

 

Si vous avez besoin d'informations complémentaires, vous pouvez nous contacter par mail:

a.levrault@csclablaiserie-csc86.org 

 

      

  

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet